L'Ordinateur Individuel n°55 janvier 1984
L'Ordinateur Individuel n°55 janvier 1984
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°55 de janvier 1984

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 262

  • Taille du fichier PDF : 220 Mo

  • Dans ce numéro : le guide des portables... essais de 85 ordinateurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 160 - 161  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
160 161
Dans le numéro de décembre 1982 de L'01, au courrier des lecteurs, était posée une question qui se voulait drôle : « A part ça, qui nous enverra un article sur la ZAO (zoologie assistée par ordinateur) ? » La boutade a fait long feu. Un lecteur nous a répondu et voici le résultat d'un simple jeu de lettres... L'Ordinateur Individuel n°55 janvier 1984 zoologie A assistée 0 par ordinateur etit rappel : un zoologiste étudie les animaux, c'est-à-dire qu'il s'efforce de les nommer et de les classer (domaine de la taxonomie), puis de comprendre l'évolution des espèces (systématique évolutive), leur comportement (éthologie), leur fonctionnement (physiologie), sans oublier, bien sûr, leurs interactions avec l'environnement (écologie). Sans méconnaître l'importance de cette dernière discipline en taxonomie, et le rôle qu'y joue l'ordinateur, je me limiterai ici à l'assistance par ordinateur individuel à la zoologie proprement dite, c'est-à-dire à la systématique zoologique en général : nomenclature, classification et étude de l'évolution. Plus que toute autre discipline scientifique, la zoologie réclame une recherche bibliographique étendue. Pour chaque espèce, il faut savoir quand, où et par qui elle a été décrite pour la première fois, les références des citations ultérieures, le ou les genres dans lesquels l'espèce a été successivement rangée, les localités où elle a été capturée, les illustrations existantes, et bien d'autres données (par exemple la\nature de l'hôte, s'il s'agit d'un parasite, les données écologiques, chimiques, cytologiques, etc.). Un système de recherche multiclé est indispensable. Il faut J. Géty pouvoir afficher, par exemple, non seulement toutes les références bibliographiques concernant telle ou telle espèce, mais aussi la liste des espèces appartenant à tel ou tel genre ou même à telle ou telle famille, vivant dans tel biotope, dans tel pays, décrites avant 1900 ou après 1950, etc. Comme la plupart des chercheurs travaillent, à un moment donné, sur un maximum de 2 000 items (du niveau espèce le plus souvent), qui ont été cités, en moyenne, une dizaine de fois depuis Linné, il y a 200 ans (certains une ou deux fois seulement, d'autres — d'un intérêt pratique pour ou contre l'homme par exemple — des centaines de fois), il est facile de calculer la mémoire nécessaire. On constate qu'une vingtaine de milliers de fiches, avec pour chacune une dizaine de champs, n'est pas hors de portée d'une base de données extensible du type DB Master, pour n'en citer qu'une. Cela surtout si l'on peut disposer d'un disque dur. Pour qui n'a que deux unités de minidisquettes (mille fiches par face), c'est un peu juste. Il y a plus d'animaux que de secrétaires dans les muséums Plus que des questions de stockage, ce qui restreint l'emploi des fichiers en zoologie est la nécessité impérative d'entrer dans la machine un fichier déjà existant sur cartes : la pénurie de personnel est un cas assez général, et les zoologistes n'ont guère plus d'un(e) secrétaire ou technicien(ne) pour quatre ou cinq chercheurs, quand ce n'est pas pour dix. C'est pourquoi celui qui a accumulé 30 000 ou 40 000 cartes hésitera à franchir le pas informatique. Le bénéfice escompté (gain de temps, découverte probable de corrélations inattendues grâce aux tris multiclés) vaut-il le temps passé à l'ordinateur ?
Pour en terminer avec la question des fichiers, il faut rappeler que la zoologie est une science tellement conservatrice (ce n'est pas un défaut) que ceux qui s'en occupent, dans les muséums, sont précisément appelés des conservateurs ! Les fichiers zoologiques sont donc essentiellement additifs. Un tel type de fichier semble tout à fait convenir à une mémoire de masse d'apparition récente, quasi-inépuisable mais sur laquelle on ne peut réécrire : le disque laser. On peut penser que c'est ce type de support qui sera employé dans les grands laboratoires d'ici quelques années. Mais le support magnétique n'a pas dit son dernier mot : il est dès maintenant possible de loger 10 M-octets sur un disque souple amovible traité comme un disque dur, et bientôt sur une minidisquette. Un arbre sur lequel on range tous les animaux Les clés de détermination constituent le deuxième problème à traiter. Pour identifier les espèces, on se sert de clés dites dichotomiques, qui ont été faites pour tous les groupes animaux (et végétaux bien sûr). Le principe de la clé est familier aux amateurs d'informatique individuelle, puisque c'est une recherche arborescente du type oui/non, où une seule alternative, à chaque palier, permet d'arriver à l'identification de l'espèce. Dans le cas contraire, et à condition que la clé soit complète, on peut conclure qu'il s'agit d'une espèce encore inconnue de la Science (avec une majuscule, s'il vous plaît !). A cet effet, la clé pose une série de questions concernant la morphologie de l'animal inconnu, étape par étape (par exemple a, b,c, etc.). Si l'animal a le caractère mentionné en (a) (réponse « oui »), on passe à l'étape suivante (b), ou bien on obtient tout de suite la réponse ; sinon (réponse « non »), on va chercher plus loin dans la clé l'autre branche de l'alternative (souvent numérotée aa, bb, cc, etc.), et ainsi de suite. Pour fixer les idées, une clé ultra-simplifiée d'identification d'un mouton pourrait commencer ainsi : a. Plus de 4 membres (et moins de 6) mouton à cinq pattes aa. 4 membres exactement (tous les autres moutons) b. Laine de couleur noire mouton noir bb. Laine de couleur clairec. Laine longue, etc. Les lecteurs de L'01 auront reconnu le fameux jeu Animais, où l'on apprend peu à peu au programme à deviner des noms d'animaux. Ce type de clé est facile à implanter sur ordinateur et, sous forme élaborée, commence à remplacer les clés imprimées. L'avantage essentiel est que chaque spécialiste, au fur et à mesure de ses progrès, peut introduire par transmission téléphonique, grâce à un modem, les améliorations apportées à sa clé, et ce dans un ordinateur central. Le traitement de texte intéresse également beaucoup le zoologiste. On peut estimer qu'un zoologiste moyen, pendant ses quarante années actives (de 25 à 65 ans), et parfois pendant beaucoup plus longtemps, produit une demi-douzaine de publications par an. Soit, suivant les individus, 100 à 300 descriptions d'espèces nouvelles, de révisions de groupes plus ou moins importants, de revues faunistiques, voire de monographies de plusieurs centaines de pages : un programme de traitement de texte est donc de première utilité. De même que pour les fichiers, mais pour d'autres raisons, la rédaction de% lettres ou d'articles tapés directement à l'ordinateur est plus à la portée des jeunes zoologistes que des anciens. Chez ces derniers, l'écriture à la main a entraîné des automatismes de pensée qu'il est difficile de rompre. En statistique traditionnelle, le zoologiste se préoccupe avant tout de calculer la tendance centrale (moyenne, etc.) et la dispersion (écart-type, indice de variabilité, etc.) d'un ou plusieurs caractères (la ou les variables), mesurés sur un échantillon que l'on espère représentatif de la population. On sait que c'est généralement le cas si trente individus au moins ont été recueillis ou capturés au hasard. Le résultat de ces calculs permet de comparer l'échantillon avec les données d'autres échantillons, connues ou extraites de la littérature : car la zoologie, comme la science en général, procède essentiellement par comparaisons. Les comparaisons de deux moyennes, ou le fameux testt, permettent d'estimer la probabilité pour que l'échantillon appartienne, ou non, à telle ou telle population. A ce stade des calculs, un ordinateur individuel est superflu ; une calculette avec fonctions statistiques suffit. Il en est de même pour les études d'allométrie, qui permettent d'étudier les croissances différentielles de tel ou tel organe par rapport à une. grandeur de référence (généralement la taille de l'animal, ou son âge — quand on le connaît). Il est intéressant de transformer les données en leur logarithme : cela permet d'obtenir une relation obligatoirement linéaire et facilite les interprétations. Un programme sur 01 est utile dans ce cas-là, en simplifiant l'entrée des L'Ordinateur In vi n°55 janv r 1984



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 262