L'Ordinateur Individuel n°55 janvier 1984
L'Ordinateur Individuel n°55 janvier 1984
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°55 de janvier 1984

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 262

  • Taille du fichier PDF : 220 Mo

  • Dans ce numéro : le guide des portables... essais de 85 ordinateurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 136 - 137  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
136 137
NAVIGUER EN PERE PEINARD rxy- Gauthier Cazassus Un ordinateur portatif ? Un atout de taille pour ceux qui vont par monts et par vaux. Pour savoir ce qu'il en est de l'informatique et des voyages eux-mêmes, L'01 est allé questionner au vol un commandant de bord d'Air-France particulièrement passionné par les problèmes de navigation tous azimuts.'Ordinateur Individuel : Monsieur S., deux questions tout à fait naïves pour vous situer : combien d'heures de vol, et combien sur ordinateur ? Monsieur S. : Pour ce qui est des heures de vol, je dois en totaliser 22 000, dont les trois quarts en service civil sur long-courrier. Quant au temps passé avec un ordinateur, je vous répondrai seulement que je ne suis pas informaticien, mais qu'une de ces petites machines portatives me sert assez souvent dans des circonstances qui n'ont qu'un rapport très relatif avec mon métier. L'ordinateur de poche n'est donc pas le deuxième accessoire de votre panoplie, après la casquette, bien sûr ? J'avais essayé, il y a quelques années, du temps de la SR 52, de l'introduire dans un poste de Boeing, mais avec les cartes magnétiques, c'était une prouesse de garder tous les accessoires sur les genoux. Et puis nous avons à bord ce qu'il faut pour résoudre tout type de problèmes. Un gros ordinateur de bord ? Si l'on veut : la « plate-forme à inertie » s'apparente à 136 L'Ordinateur Individuel no 55 janvier 1984 un ordinateur. C'est avant tout un gyroscope en fonction duquel on peut mesurer les efforts en virage et en accélération. Ces éléments sont alors intégrés, ce qui donne les distances du départ, de l'arrivée, la route à suivre. les heures de passage à certains points, les distances de terrains de dégagement, etc. On peut même y connecter le pilote automatique. Ce matériel est certainement hors de portée du budget d'un particulier. Il existe cependant, depuis quelque temps, des logiciels de simulation de vol pour ordinateurs individuels. Oui, bien que ce ne soit qu'un jeu, ce genre de logiciel présente quasiment l'équivalent de ce qui se pratique en entraînement professionnel depuis une bonne dizaine d'années. C'est une excellente idée qui va susciter des vocations. La piste se présente comme pour un atterrissage de nuit : des lignes de points lumineux qui varient selon la perspective. L'instrumentation est aussi bien rendue. Quant au prix de l'heure de vol... Ne parlons plus de l'aspect ludique qui n'est guère sérieux dans votre cas, mais plutôt de l'emploi réel que vous faites de votre petite machine. J'accorde depuis quelques années la majeure partie de mon temps libre à un voilier de 12,35m. Comme vous l'imaginez, je suis confronté à des problèmes de navigation qui sont similaires, mais cependant moins faciles à résoudre que sur un avion de ligne avec ses instruments. Là, l'ordinateur portatif a vraiment son mot à dire. Il m'a déjà fait gagner beaucoup de temps, et certainement évité quelques angoisses... Ne me dites pas que, sans ordinateur, on part sans trop savoir où l'on va ! Il existe heureusement depuis longtemps des moyens traditionnels de navigation, mais l'informatique apporte une grande souplesse, un gain de temps et même une meilleure efficacité. Loin des côtes, je pratique donc la navigation astronomique. Pour cela, j'utilise, comme les autres, un instrument qui n'a rien de révolutionnaire : le sextant. Je suis aussi confronté au même problème de visibilité : la nuit, de beaux astres mais pas d'horizon ; le jour, parfois la lune... L'idéal étant le Que ce soit sur un avion ou sur un voilier, l'ordinateur a toujours son mot à dire.
quart d'heure de l'aube ou du crépuscule. Pour faire le point, il faut d'abord avoir l'heure exacte ; je dis bien exacte, au top près (il est facile de se repérer grâce aux émissions de signaux horaires internationaux), Exacte parce que, dans nos régions, une seconde correspond à une trace des astres sur la surface de la terre équivalente à la vitesse du son dans l'air, soit alors une erreur de 300 m à chaque fois. Des erreurs répétées pourraient vous situer loin de là où vous êtes. Le deuxième élément est la hauteur de l'astre par rapport à l'horizon marin ; vous pouvez faire ce relevé sur n'importe quel astre bien précis. Et l'ordinateur, pendant ce temps ? Il va bientôt se rendre très utile. Après avoir pris une bonne dizaine de ces mesures heure-hauteur, ce qui avec l'habitude ne prend pas plus de deux minutes, je rentre toutes ces données dans la machine, qui fait alors la moyenne des heures et des hauteurs, éliminant donc toute erreur fortuite. Les hauteurs étant des angles exprimés en degrés, minutes, secondes, et les heures aussi, on peut imaginer l'intérêt de notre petite machine, qui est déjà de faire des moyennes sexagésimales. On obtient alors une droite de hauteurs qui ne donne pas encore la position, mais sur laquelle on se trouve. Il suffit de recommencer l'opération avec un deuxième astre, et là, l'intersection des deux droites donne la position. J'ai fait pour cela un programme qui donne directement cette position. Voilà l'intérêt pour le plaisancier. Naturellement, la Marine nationale dispose d'autres moyens. A l'usage, ce procédé se révèle-t-il fiable ? Il fonctionne, marche très bien. Je me suis lancé avec depuis le golfe de Saint-Tropez, et je n'ai pas manqué le Cap Corse ! Une autre fois, j'ai rejoint Corfou sans problème. Mais cela n'est pas la seule application : en prenant les mêmes bases horaire et angulaire, j'ai pu programmer tous les moyens de ne pas se sentir perdu en mer : du programme simple de navigation estimée, de distance de la côte, de calcul de louvoyage, jusqu'aux relèvements sur deux radio-phares ou sur un radiophare situé en dehors de la carte ; on peut même trouver sa route par mesure de trois relèvements sur un point inconnu. Le plus spectaculaire est le calcul pour une navigation orthodromique, c'est-à-dire la prévision d'inflexion de sa route sur la carte pour rattraper l'inexactitude dans la représentation des méridiens ; ce principe donne, sur la traversée Brest-New York, par exemple, une différence de 100 milles sur 3 000, soit l'équivalent d'une journée de bateau... Ces principes de navigation peuvent certainement s'appliquer aussi à l'aviation de tourisme ? Naturellement, on peut naviguer avec l'aide d'un or- dinateur de poche, mais en fait tout est beaucoup plus rapide. On prépare son parcours à l'avance et on vole à vue. Je ne vois donc pas l'intérêt d'un ordinateur. De plus, il y a trop de choses à faire en l'air, si l'on n'a pas de pilote automatique, pour s'encombrer d'accessoires annexes. Dans le cas contraire, si l'on désire voler aux instruments, les routes aériennes sont entièrement balisées. De toute façon, à 250 km/h, on a vite fait de rattraper une erreur de 5 km, alors qu'un bateau mettra une demi-heure. Revenons à votre hobby : comment en êtes-vous venu à l'informatique individuelle ? Par des amis techniciens ou par tentation lors d'une es- cale à Hong-Kong ? Je m'occupais déjà de navigation bien avant que n'apparaissent les ordinateurs. Aussi je me suis procuré à Tokyo, en 1972, l'une des premières machines, dont d'ailleurs plus personne ne voudrait. Puis est arrivée la génération des machines programmables, que j'ai bien sûr suivie. J'ai toujours beaucoup utilisé la TI 59, qui est peut-étre dépassée au niveau esthétique et ne possède pas de mémoire permanente, mais qui rend des services irremplaçables : avec ses cartes magnétiques, on peut avoir avec soi une importante mémoire, alors que sur d'autres machines on a tout en permanence, mais pas beaucoup. J'ai aussi une Casio FX 702 P pour son Basic. Maintenant que <‘ navigation » - tous azimuts - rime pour nous avec programmation › », un dernier éclaircissement : quel niveau d'informatique est-il nécessaire de posséder pour les carrières de l'air ? Le portable : un atout pour la navigation... de plaisance. Mis à part peutêtre dans le contrôle aérien, il n'y a pas de niveau requis, n'importe qui pouvant utiliser un ordinateur sans avoir fait d'informatique. Mais il n'est pas non plus indispensable, bien sûr, d'avoir un ordinateur pour voler ou naviguer. Les avions volaient bien avant que n'existent les ordinateurs, quant aux bateaux, Christophe Colombne s'est pas nal débrouillé non plus... L'Ordinateur Individuel 137 n°55 janvier 1984 I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 262