L'Ordinateur Individuel n°140 juin 2002
L'Ordinateur Individuel n°140 juin 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°140 de juin 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 222

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : photo et vidéo... lancez-vous dans le numérique !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
Magazine Dans les labos >Dans le plus grand secret, des cobayes testent les produits du futur L'informatique de demain est entre vos mains Bienvenue dans les laboratoires d'ergonomie des grands fournisseurs. Pour améliorer leurs futurs logiciels, leurs sites Web ou leurs équipements, ils y invitent des utilisateurs anonymes. Et ils enregistrent toutes leurs réactions. L'informatique, c'est parfois déroutant. Par exemple, pour éteindre un PC avec Windows, il faut cliquer sur Démarrer... D'où l'idée, chez de plus en plus de fabricants et d'éditeurs de logiciels, de faire appel à des laboratoires spéciaux pour évaluer la facilité d'utilisation d'un produit. Chez Microsoft, IBM, Xerox ou d'autres sociétés, des équipes d'ergonomes planchent pour améliorer la présentation de logiciels ou de sites Web. Leur but, par exemple, est de rendre plus intuitive l'utilisation d'une fonction telle que Copier ou Imprimer. Le plus étonnant, c'est que l'on fait participer le public, qui devient alors un véritable objet d'étude. Ainsi, près de son siège social à Redmond (Washington) et en Californie, Microsoft dispose d'une trentaine de petits laboratoires dans les- Tout le monde peut devenir testeur N'importe quel volontaire peut participer à des tests d'ergonomie. Les méthodes de sélection varient en fonction des besoins. A chacun sa méthode... Sur leurs sites Web, IBM et Microsoft lancent des appels au public pour participer à des tests dans leurs labos américains. Avis aux fanas de jeux ou de tableur qui voudraient essayer avant tout le monde une application signée Microsoft  : ils n'ont qu'à remplir un formulaire en ligne, en indiquant leurs coordonnées, âge, centres d'intérêt, etc. Mais il faut habiter aux Etats-Unis... En France, une autre méthode moins voyante consiste à faire appel à des sociétés spécialisées en ergonomie. Celles-ci dénichent leurs testeurs en piochant dans l'annuaire, ou en sélectionnant des abonnés dans le fichier d'un opérateur de télévision par satellite. On retient des personnes âgées s'il faut tester la lisibilité d'un écran, des cinéphiles pour naviguer sur un site de location vidéo en ligne, etc. quels défilent des volontaires. Ils testent des jeux, des logiciels de bureautique, différents appareils comme les webcams, ou encore le système d'exploitation Windows. La chasse aux menus incompréhensibles Lors de la conception de Windows xp, des dizaines de personnes ont servi de cobayes pour renseigner les développeurs sur les défauts de prise en main de la plupart des fonctions. Concrètement, chaque testeur est assis dans une salle, seul devant un PC. Il est filmé par des caméras pour que ses réactions puissent être analysées. Pour ne pas le troubler et pouvoir commenter ses gestes sans l'influencer, les responsables du développement observent la scène derrière une glace sans tain. Les tests consistent à deman- Interrogés, observés, filmés... les utilisateurs sont mis à nu ! Des techniques de pointe permettent d'étudier le comportement des utilisateurs, mais aussi d'enregistrer leurs moindres gestes. Parfois, la simple discussion autour d'une table suffit. L'analyse du comportement. En labo, des gestes discrets peuvent trahir une hésitation à cliquer sur un bouton. Pour ne rien rater, les ergonomes filment le visage et la posture du cobaye à l'aide d'une ou plusieurs caméras. Des microphones enregistrent sa voix pour garder une trace de ses remarques. Enfin, la technique dite de l' « eye-tracking » consiste à enregistrer en permanence la position du regard en braquant une caméra sur la pupille. Après la reconstruction du trajet des yeux par un logiciel spécialisé, les ergonomes peuvent identifier les zones où le regard bute sur une information. www.Olnet.com l'Ordinateur individuel - 80 - N°140 - Juin 2002 der au cobaye d'envoyer un courrier électronique ou d'installer Windows XP. L'éditeur peut ainsi découvrir les difficultés des débutants. Comme certains manipulaient difficilement les fichiers dans les répertoires, Microsoft a décidé de multiplier les liens hypertexte dans les fenêtres, pour accéder plus vite aux fonctions de Windows. Depuis plusieurs années, le navigateur MSN Explorer tire également parti de ces essais grandeur nature. D'après John Pruitt, responsable chez Microsoft des études en ergonomie aux Etats-Unis, les essais ont révélé à plusieurs reprises que les gens ne comprennent pas toujours le vocabulaire choisi. Par exemple, pour lancer l'outil de discussion en ligne, l'expression « Messagerie instantanée » ne disait rien aux débutants. L'éditeur a finalement choisi « Amis en ligne ». La discussion en groupe. Pas d'écran ni d'ordinateur  : lors des séances de « focus group », on demande aux testeurs d'imaginer le logiciel ou l'imprimante idéale. A l'aide d'un papier et d'un stylo, chacun explique comment il s'y prendrait pour écrire un courrier électronique ou acheter sur un site Web. Le questionnaire de satisfaction. En répondant à une série de questions, le cobaye dit ce qu'il a retenu du fonctionnement d'un produit. Le constructeur Tak, filiale de Thomson Multimedia, a prêté son décodeur Internet pour la télévision à des particuliers afin de recueillir leur avis.
« Pour Windows XP, nous avons mis à contribution des dizaines de volontaires » Nicolas Coudière, chef de produit Windows chez Microsoft « Certaines personnes avaient du mal à faire un copier-coller pour placer un fichier dans un répertoire. Cela nous a donné l'idée de placer des liens hypertexte dans les fenêtres de Windows XP, pour trouver plus facilement ce type de fonctions ». A entendre Nicolas Coudière, chef de produit Windows chez Microsoft France, les tests publics sur Windows XP ont beaucoup aidé l'éditeur. Aux Etats-Unis, les laboratoires d'ergonomie ont permis d'améliorer le design d'icônes qui n'étaient pas bien comprises. L'éditeur s'est aussi appuyé sur les remarques de la communauté des bêta-testeurs. « Les gens expliquaient qu'ils voulaient pouvoir revenir en arrière en cas de problème. Cela nous a incités à mettre l'accent sur les fonctions de restauration des données », explique Nicolas Coudière. Avec la version française, il a fallu envisager quelques adaptations concernant le vocabulaire. « Personne ne comprenait le mot Hibernation, qui traduisait la mise en veille de l'ordinateur. Avec l'aide de notre terminologue, et avec l'appui des testeurs, nous avons fini par retenir Mise en veille prolongée ». Jeux, système d'exploitation, logiciels  : on teste tout chez Microsoft. La moindre réaction du testeur est guettée, puis analysée. Ici, la technique de l' « eye-tracking » employée par la société spécialisée en ergonomie Novadis. Une caméra est braquée sur la pupille pour enregistrer la position des yeux du cobaye alors qu'il consulte un site Web. Améliorer la compréhension des utilisateurs  : d'après Nicolas Coudière, c'est l'objectif numéro un de ces tests.'Chaque testeur a son propre PC au sein du laboratoire d'ergonomie. l'Ordinateur individuel - 81 - N°140 -Juin 2002 www.oi net.com z



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 140 juin 2002 Page 222