Jeux & Stratégie n°3 jun/jui 1980
Jeux & Stratégie n°3 jun/jui 1980
  • Prix facial : 12 F

  • Parution : n°3 de jun/jui 1980

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (194 x 256) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : crytographie, une machine à déchiffrer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
dames LA NUMÉROTATION DU DAMIER 1 2 3 4 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 Le damier comprend 50 cases claires et 50 cases foncées. On joue sur les cases foncées, mais, pour faciliter l'étude du non-initié, il est d'usage, dans les chroniques et les traités, de faire figurer les pièces (pions et dames) sur les cases claires. Au début de la partie, les pions noirs sont placés sur les cases 1 à 20 et les pions blancs sur les cases 31 à 50. b. deuxième phase de l'opération : les blancs effectuent la rafle finale en amenant 1 pion noir à 33. Ce qui s'obtient en jouant 33-29 (24 x 33) 38 x 16 (la rafle thématique est ainsi obtenue). QUELQUES - 4) e 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 (D CD CD 0 CD 0 0 Diagramme 1 : lors du dernier championnat de France, à l'aide des blancs, le Dijonnais Henri Cordier en profita pour placer à Biaganti, une variante connue du coup Philippe. LE COUP PHILIPPE C'est un thème simple, que l'on rencontre très fréquemment. Voici trois schémas de son déroulement : M'1 1lb 41, 11* 0 0 0 CD G G 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 a. première phase de l'opération : les blancs doivent faire disparaître les pions noirs 18 et 16, en gardant le trait. Ce qui peut s'obtenir en jouant : 27-22 ! (18 x 27) 32 x 21 (16 x 27). 86 R... *I II** Op Oe. O 0 (:)‘ o 0C. ; 0 0c. troisième phase de l'opération : les blancs ont gagné deux pions et peuvent en gagner un troisième en attaquant le pion noir isolé 27. Dans quatre exemples (2e, 3e, 5e et 60 diagrammes), c'est le gain de ce pion à lui seul qui justifie la combinaison. e e * e e or. O CDC.) O 0 0 0 0 0 0 0 0 Diagramme 2 : voici un des meilleurs joueurs au niveau mondial du début du siècle. Barteling, avec les blancs, joue et gagne 1 pion. Comment ?
par Luc Guinard COMBINAISONS SUR LE THÈME DU COUP PHILIPPE (Rafle 38 x 16 pour les blancs, 13 x 35 pour les noirs.) 41. I. IP 4. e O 11, 0 0 0 0 G c: ; " Diagramme 3 : ce diagramme constitue encore une autre variation sur le même thème. Cette fois, les blancs utilisent le pion 22 au lieu du pion 24 comme dans les 2 exemples précédents. Diagramme 5 : l'ex-champion du monde Stanislas Bizot joue et gagne 1 pion avec les blancs. Pourriez-vous faire aussi bien que lui ? 1 P C 0 0 0 G 0 G Oài0 G 1C-ft" 0 _G 0. Diagramme 7 : la même rafle finale est toujours à l'honneur. Mais la façon de l'amener pour les blancs est un peu différente des exemples précédents. Diagramme 4 : les noirs viennent d'attaquer par 12-18 ? Ce sur quoi, les blancs vont pouvoir placer une combinaison, gagnant un pion au minimum. Diagramme 6 : ici, avec les noirs, Kouperman démontre l'influence de la tactique sur la stratégie et joue 17-21 ! ! qui interdit 31-26. Pourquoi ? Diagramme 8 : Kouperman vient de jouer 7-12 avec les noirs. Son adversaire en profite aussitôt pour effectuer le coup Philippe. L'ex-champion du monde a-t-il commis une erreur, ou a-t-il « vu » un peu plus loin que son adversaire ? solutions page 104 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 1Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 2-3Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 4-5Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 6-7Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 8-9Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 10-11Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 12-13Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 14-15Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 16-17Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 18-19Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 20-21Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 22-23Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 24-25Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 26-27Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 28-29Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 30-31Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 32-33Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 34-35Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 36-37Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 38-39Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 40-41Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 42-43Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 44-45Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 46-47Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 48-49Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 50-51Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 52-53Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 54-55Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 56-57Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 58-59Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 60-61Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 62-63Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 64-65Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 66-67Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 68-69Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 70-71Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 72-73Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 74-75Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 76-77Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 78-79Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 80-81Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 82-83Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 84-85Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 86-87Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 88-89Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 90-91Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 92-93Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 94-95Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 96-97Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 98-99Jeux & Stratégie numéro 3 jun/jui 1980 Page 100