Je Sais Tout n°50 mars 1909
Je Sais Tout n°50 mars 1909
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de mars 1909

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 190

  • Taille du fichier PDF : 128 Mo

  • Dans ce numéro : un hors texte en trois couleurs.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
Je sais tout Romaii Alors il renonça et partit. Il était dix heures et demie. Il y avait un train à onze heures cinquante. Lentement il suivit l'allée du parc et s'engagea sur le chemin qui le menait à la gare. — Eh bien, qu'est-ce que t'en dis, de celle-là ? C'était Massiban, ou plutôt Lupin, qui surgissait du bois contigu à la route. — Est-ce assez bien combiné ? Est-ce que ton vieux camarade sait danser sur la corde raide ? Je suis sûr que t'en reviens pas, hein ? et que tu te demandes si le nommé Massiban, membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres a jamais existé ? Mais oui, il existe. On te le fera voir même, si t'es sage. Mais, d'abord, que je te rende ton revolver... Tu regardes s'il est chargé ? Parfaitement, mon petit. Cinq balles qui restent, dont une seule suffirait à m'envoyer ad patres... Eh bien, tu le mets dans ta poche ?... A la bonne heure... J'aime mieux ça que ce que tu as fait là-bas... Vilain, ton petit geste !... Mais, quoi, on est jeune, on s'aperçoit tout à coup, — un éclair ! — qu'on a été roulé une fois de plus par ce sacré Lupin, et qu'il est là devant vous, à trois pas... pfffft, on tire... Je ne t'en veux pas, va... La preuve, c'est que je t'invite à prendre place dans ma cent-chevaux. Ça colle ? Il mit ses doigts dans sa bouche et siffla. Le contraste était délicieux, entre l'apparence vénérable du vieux Massiban et la gaminerie de gestes et d'accent que Lupin affectait. Beautrelet ne put s'empêcher de rire. — Il a ri ! il a ri ! s'écria Lupin, en sautant de joie. Vois-tu-, ce qui te manque, bébé, c'est le sourire... tu es un peu grave pour ton âge... Tu es très sympathique, tu as un grand charme de naïveté et de simplicité... mais, vrai, t'as pas le sourire. Il se planta devant lui. — Tiens, j'parie que je vais te faire pleurer. Sais-tu comment j'ai suivi toute ton enquête ? comment j'ai connu la lettre que Massiban t'a écrite, et le rendez-vous qu'il avait pris pour le matin au château de Vélines ? Par le bavardage de ton ami, celui chez qui tu habites... Tu te confies à cet imbécile-là, et il n'a rien de plus pressé que de tout confier à sa petite amie... Et sa petite amie n'a pas de secrets pour Lupin. Qu'est-ce que je te disais ? Te voilà tout chose... tes yeux se mouillent... l'amitié trahie, hein ? ça te chagrine... Tiens, tu es délicieux, mon petit... Pour un rien je 186 t'embrasserais... tu as toujours des regards étonnés qui me vont droit au coeur... Je me rappellerai toujours l'autre soir à Gaillon, quand tu m'as consulté... Mais oui, c'était moi, le vieux notaire... Mais ris donc, gosse... Vrai, je le répète, t'as pas le sourire. Tiens, tu manques...comment dirais-je ? tu manques de « primesaut ». Moi, j'ai le « primesaut ». On entendait le halètement d'un moteur tout proche. Lupin saisit brusquement le bras de Beautrelet et, d'un ton froid, les yeux dans les yeux  : — Tu vas te tenir tranquille maintenant, hein ? tu vois bien qu'il n'y a rien à faire. Alors, à quoi bon user tes forces et perdre ton temps ? Il y a assez de bandits dans le monde... Cours après, et lâche-moi... sinon... C'est convenu, n'est-ce pas ? Il le secouait comme pour lui imposer sa volonté. Puis il ricana  : — Imbécile que je suis ! Toi, me ficher la paix ? T'es pas de ceux qui flanchent... Ah ! je ne sais pas ce qui me retient... En deux temps trois mouvements, tu serais ficelé, bâillonné...et dans deux heures, à l'ombre, pour quelques mois... Et je pourrais me tourner les pouces en toute sécurité... Mais non, il est dit que je ferai la gaffe jusqu'au bout... Qu'est-ce que tu veux ? on a ses faiblesses... Et j'en ai une pour toi... Et puis quoi, c'est pas encore fait. D'ici à ce que t'aies mis le doigt dans le creux de l'Aiguille, il passera de l'eau sous le pont... Que diable ! Il m'a fallu dix jours à moi, Lupin... Il te faudra bien dix ans. Il y a de l'espace, tout de même, entre nous deux. SWORE, TU PARLES TROP... DORMONS, VEUX-TU ? L'automobile arrivait, une immense voiture à carrosserie fermée. Il ouvrit la portière, Beautrelet poussa un cri. Dans la limousine, il y avait déjà un homme, et cet homme c'était Lupin, ou plutôt Massiban. Il éclata de rire, comprenant tout à coup. Lupin lui dit  : — Te retiens pas, il dort bien. Je t'avais promis que tu le verrais. Tu t'expliques maintenant les choses ? Vers minuit, je savais votre rendez-vous au château. A sept heures du matin, j'étais là. Quand Massiban est passé, je n'ai eu qu'à le cueillir... Et puis, une petite piqûre... ça y était ! Dors, mon bonhomme, dors... On va te déposer sur le talus... Allons-y...
bien... parfait... en plein soleil, pour n'avoir pas froid... A merveille... et notre chapeau à la main 1... un p'tit sou, s'il vous plait... Ah 1 mon vieux Massiban, tu t'occupes d'Arsène Lupin ! C'était vraiment d'une bouffonnerie énorme que de voir l'un en face de l'autre les deux Massiban, l'un endormi et branlant de la tête, l'autre sérieux, plein d'attentions et de respect. — Ayez pitié d'un pauvre aveugle... Tiens, Massiban, voilà deux sous et ma carte de visite... Et maintenant, les enfants, filons et à la quatrième vitesse... Tu entends, le mécano, du 120 à l'heure. En voiture, Isidore. Il y a séance plénière de l'Institut aujourd'hui, et Massiban doit lire à trois heures et demie uni petit mémoire je ne sais pas sur quoi. Eh bien, il le leur lira, son petit mémoire. Je vais leur servir un Massiban complet, plus vrai que le vrai, avec mes idées à moi, sur les inscriptions lacustres. Pour une fois où je suis de l'Institut 1... Plus vite, mécano, nous ne faisons que du 115... T'as peur ? T'oublie donc que t'es avec Lupin ? Ah ! Isidore, et l'on ose dire que la vie est monotone, mais la vie est une chose adorable, mon petit, seulement il faut savoir... et moi, je sais... Si tu crois que c'était pas à crever de joie tout à l'heure, au château, quand, tu bavardais avec le vieux Vélines et que moi, collé contre la fenêtre, je déchirais les pages du livre historique ! Et après, quand t'interrogeais la dame de Villemon sur l'Aiguille creuse ! Allait-elle parler ? Oui, L'Aiguille Creuse elle parlerait... non, elle ne parlerait pas... oui... non... J'en avais la chair de poule... Si elle parlait, c'était ma vie à refaire, tout l'échafaudage détruit... Le domestique arriverait-il à temps ? Oui... non... le voilà... mais Beautrelet va me démasquer ! Jamais ! trop gourde ! Si... non... voilà, ça y est... non, ça y est pas... si... il me reluque... ça y est... il va prendre son revolver... Ah ! quelle volupté !... Isidore, tu parles trop... Dormons, veux-tu ?... Moi, je tombe de sommeil... bonsoir... Beautrelet le regarda. Il semblait presque dormir déjà. Il dormait. L'automobile, lancée à travers l'espace, se ruait vers un horizon sans cesse atteint ettoujours fuyant. Il n'y avait plus ni ville, ni village, ni champs, ni forêts, rien que de l'espace, de l'espace dévoré, englouti. Longtemps Beautrelet regarda son compagnon de voyage, avec une curiosité ardente, et aussi avec le désir de pénétrer, à travers le masque qui la couvrait, jusqu'à sa réelle physionomie. Et il songeait aux circonstances qui les enfermaient ainsi l'un près de l'autre dans l'intimité de cette automobile. Mais, après les émotions et les déceptions de cette matinée, fatigué à son tour, il s'endormit. Quand il se réveilla, Lupin lisait. Beautrelet se pencha pour voir le titre du livre. C'était Les Lettres à Lucilius, de Sénèque le philosophe. (A suivre) MAURICE LEBLANC les (1 et 2) (1) Rappelons que les précédentes Aventures d'Arsène Lupin ont été publiées en deux volumes (Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur et Arsène Lupin contre Herlock Sholmès, par la librairie Pierre Lafitte et Ci'. (Envoi franco contre 3 fr. 50 par volume, et en vente partout.).(2) On trouvera à la page XXX des annonces la 5'série du, « Nouveau Concours Arsène Lupin ». 187



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 1Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 190