Je Sais Tout n°50 mars 1909
Je Sais Tout n°50 mars 1909
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de mars 1909

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 190

  • Taille du fichier PDF : 128 Mo

  • Dans ce numéro : un hors texte en trois couleurs.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 158 - 159  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
158 159
Je sais tout Nature qu'on ne trouvait pas de squelettes humains dans le terrain tertiaire ne signifiait rien du tout, sinon, peut-être, qu'on n'avait pas fouillé où il y en avait. Voilà un savant qui, peu timide, nous vieillissait d'un seul coup de quelques centaines de milliers d'années ! L'HOMME-SINGE TERTIAIRE A EXISTÉ Une découverte faite il y a six mois à la Chapelle-aux-Saints, dans la Corrèze, vient à peu près sûrement donner raison aux partisans de l'anthropopithèque et montrer que M. Quinton n'était pas, il est probable, si loin de compte. En plein pléistocène, c'est-à-dire à l'étage supérieur du terrain tertiaire, les abbés Bouyssonie et Bardou ont trouvé les ossements fossiles d'un être mi-humain, mi-simiesque, très analogue à celui de Néanderthal. Il était singe par sa voûte crânienne de gorille, sa face de chimpanzé, son menton fuyant, ses orbites accentuées, sa mâchoire en museau et la peine qu'il devait avoir à se tenir debout, mais homme par le développement de son cerveau. L'existence de l'homme-singe tertiaire est donc presque prouvée. Au dire des savants qui ont commenté les profils de son crâne, il paraît qu'il n'était pas gai et que la disposition des os de sa face prouve qu'il ne savait pas rire. Disons qu'entouré de mammouths, d'ours gigantesques et d'une faune en général assez inquiétante, il ne devait pas en avoir envie, l'homme préhistorique ! Voilà pour la préhistoire ; quant à l'histoire proprement dite, elle ne commence, en somme, que très près de nous. Nous avons des documents grecs remontant à 776 avant J.-C. ; les documents hébreux vont à 4.000 ans avant notre ère, les documents chinois à 4.500, les documents égyptiens à 5.000. Des monuments sont antérieurs d'au moins 2.000 ans à cette dernière époque. Les traditions hindoues remontent à 12.000 ans, les traditions égyptiennes à 30.000, les traditions chinoises à 130.000 et disent qu'alors les hommes vivaient nus comme des bêtes et chassaient au moyen de pierres. Cent trente mille ans, après tout, ça ne fait que 4.333 générations pour arriver jusqu'à nous... Quoi qu'il en soit, on peut considérer comme assuré que l'homme existe au moins depuis cent mille ans. La popula- 26 2 tion totale de la terre s'élève à environ un milliard et demi d'habitants. Admettons pour être larges, qu'au cours de ces cent mille ans il y eut toujours un milliard et demi d'hommes sur le globe et la statistique nous dit que l'humanité se renouvelle tous les trente ans. En ce cas, un calcul bien simple nous montre que depuis la naissance de notre espèce, il a passé 4.500 milliards d'hommes sur la terre. En portant le chiffre à 5.000 milliards, nous sommes aussi sûrs que possible de ne pas nous tromper en moins. Eh bien, si l'on prenait tous les crânes de tout ce qu'il a vécu d'hommes sur la terre et si on les juxtaposait sur le sol, il en faudrait 33.951.613 pour couvrir un kilomètre carré et tous les crânes de tous les hommes ne couvriraient qu'un espace de 147.268 kilomètres carrés. Soit une étendue moins grande que l'Angleterre sans l'Ecosse (151.799 kilomètres carrés), dépassant un peu celle de la Roumanie (131.357 kilomètres), moins du tiers de la France (536.464 kilomètres). Si nous voulons figurer nettement sur la carte de France l'espace que couvriraient, juxtaposés, les crânes de tous les hommes qui ont jamais vécu sur la terre, laissons libres Paris et le département de la Seine et, tout autour, nous pourrons ranger la totalité de nos crânes sur la partie représentée par les vingt-trois départements que voici  : Seine-et-Oise, Seine-et-Marne, Loiret, Eure-et-Loir, Eure, Oise, Somme, Aisne, Marne, Aube, Yonne, Cher, Loir-et- Cher, Indre-et-Loire, Sarthe, Orne, Seine- Inférieure, Pas-de-Calais, Nord, Ardennes, Meuse, Haute-Marne, Côte-d'Or. Ainsi, puisque la surface totale de la terre est égale à 500 millions de kilomètres carrés, on aurait tout juste 1.000 crânes pour un kilomètre, soit 1 crâne par are. Piteuse décoration ! Si l'on voulait arriver à couvrir toute la surface de notre globe avec des crânes juxtaposés, il en faudrait 3.395 fois plus qu'il n'y en eut et que la terre vécût encore trois cent trente-neuf millions cinq cent mille années. Est-ce possible ? Je n'en sais rien. C'est la grâce que je lui souhaite, en tout cas, mais qu'elle ne compte pas sur moi pour lui tenir compagnie. Si l'homme existait, comme on peut le croire maintenant, vers la fin de l'époque tertiaire, quelle pouvait être sa vie ? Alors, le climat était très doux et sans doute se contentait-il, pour errer sous les palmiers, parmi les lauriers, les tulipiers, les juju-
biers, les magnolias, les oliviers, les grenadiers et les vignes sauvages, de la toison déjà raréfiée qu'il devait à la nature. S'il était déjà capable de se servir des pierres, même brutes, comme armes et comme outils, il est assez probable qu'il l'était aussi de se construire au moins des abris de branchages à la façon des gorilles et des orang-outangs. Déjà redescendu sur la terre, il regardait bondir d'arbre en arbre les singes d'alors, semnopithèques et dolichopithèques, sans s'aviser encore que c'étaient peut-être là de lointains parents. Ù SE TROUVAIT LA PATRIE DU PREMIER 0 HOMME ? Se nourrissait-il de plantes, de baies, de racines, ou s'incorporait-il déjà la chair des pauvres bêtes tuées ? Les bêtes le fuyaient-elles déjà et fuyait-il lui-même devant les fauves ? Peut-être qu'en ces temps lointains et bénis, il faisait bon ménage dans les forêts avec le cheval, le chien, l'éléphant, le chameau, le lama, l'hippopotame et les porcs. Peut-être encore, au bord de l'eau, regardant souffler les baleines et les baleinoptères, se préparait-il à creuser le premier tronc d'arbre qui serait la première baleinière. Disputait-il la possession des abris naturels aux mammouths et aux rhinocéros lanigères,au cerf géant, à l'ours, à l'hyène, au tigre des cavernes, ou les partageait-il bénévolement avec eux ? La Naissance de l'Homme Et où se trouvait la patrie du premier homme, le Paradis terrestre ? Ha ckel veut qu'il se soit trouvé en Lémurie, un continent placé au milieu de l'Océan Indien, entre l'Inde et l'Afrique, — et qui, depuis, a sombré sous les eaux, — et que ce soit de là que s'est mis en marche l'homme primitif pour créer et répandre sur la terre les 12 espèces et les 36 races d'hommes qui la peuplent. Albert Gaudry veut que ce soit en Sibérie... Surgira-t-il jamais une découverte qui nous permette de jeter une lumière complue sur tout ce lointain, et ténébreux, et si passionnant passé ? Mais sans doute continuerons-nous à nous repaître de conjectures et à discuter ardemment jusqu'à l'injure à propos du plus ou moins de réalité de notre parenté simiesque. C'est ainsi qu'un homme, qui eût pourtant voulu passer pour bien élevé, s'oublia un jour jusqu'à insulter Littré, ce glorieux savant, partisan résolu du transformisme. On sait que Littré était fort laid et qu'un caricaturiste l'avait même représenté sous l'aspect de ce singe qu'il prétendait notre grand-père. Comme il affirmait  : « Au fait, nous ne sommes que des singes perfectionnés », son adversaire lui répondit grossièrement  : « Eh I parlez pour vous, Monsieur. » A quoi Littré répliqua sec comme un coup de bàton  : « En effet, Monsieur, nous ne saurions avoir rien de commun... et encore, vous » CHARLES TORQUET. ((.11, 11, du L IIluchatW ! !) LE CRANE DU PLUS VIEIL ANCÊTRE CONNU DE L'HUMANITÉ Ce crâne, trouvé dans le département de la Corrèze, et acquis par le Muséum, est celui d'un homme qui vivait il y a au moins vingt mille ans, au dire des savants les plus réservés — il y aurait trois cent mille ou quatre cent mille ans, d'après l'estimation de certains sai>onl k allemands. 263



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 1Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 190