Je Sais Tout n°50 mars 1909
Je Sais Tout n°50 mars 1909
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de mars 1909

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 190

  • Taille du fichier PDF : 128 Mo

  • Dans ce numéro : un hors texte en trois couleurs.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 136 - 137  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
136 137
o rA patinage, et les marquisettes du xviiie siècle glissent dans les traîneaux, les Hollandais de Jongkind zigzaguent, les Alpins ont leur ski, les Norvégiens leurs raquettes ; les heureux de ce monde se rient de « l'hiver, tueur de pauvres gens a, comme l'appelle Richepin, ils trouvent de la joie à la neige, et le bois leur est encore un asile de leur fantaisie, leur élégance y jouit d'un cadre merveilleux, les silhouettes gracieuses se dessinent dans le décor de blancheur et, ouatées dans leurs fourrures, les gentilles Pari - siennes de Nittis se pressent autour des braseros, tandis qu'au loin, dans le crépuscule qui commence, les phares des autos étincellent à travers les squelettes des arbres. Ce qui charma notre enfance est démodé, ces choses simples et tranquilles avec quoi nous restions occupés et absorbés pendant des heures,ces boîtes de construction qui révélèrent des Piranesi, ces fermes, ces chalets, la Suisse en miniature, aujourd'hui la science et l'actualité ont remplacé tout cela. Voici une usine électrique avec moteur, dynamo, transmission à poulies, piles, flacons de sel ; le trioplane nautique, terrestre ou aérien ; le tramway mécanique avec trolley, lanternes mobiles, le toboggan, le chemin de fer Calais-Bâle à voie transformable, le torpilleur, l'automobile de guerre, puis les phonographes,les gramophones, LE Je sais tout et, sans se soucier du progrès moral, voici le tir aux pigeons, donnant l'illusion du tir sur oiseaux vivants, et voici, ironie du malheur et du deuil, une canonnière à roulettes, explosible à volonté, une automobile faisant panache en cours de roule. Nos enfants sont-ils plus heureux que nous le filmes ? Je serais tenté de croire qu'ils ont perdu au change, car ils ont laissé en route l'illusion ; tout dans la vie de maintenant est d'un réalisme absolu, d'une vraisemblance désespérante C'est mal de distraire l'enfance avec cette chose terrifiante qu'il ignore  : la mort ; un sinistre ne doit pas devenir un jeu ; quand on apprend avec émotion que des marins, là-bas, dans un port de la Méditerranée, ont été tués, hachés, morcelés par une explosion, si une répétition de ce fait, une simagrée de l'accident terrible sert à faire un jouet d'étrennes, on devrait s'apercevoir de l'outrage adressé à de nobles victimes ; il y a des disparitions d'êtres, nos semblables, détruits par des forces aveugles, et ces injustices ne peuvent devenir un amusement. Il faudrait toujours songer au pur regard de l'enfant, à sa jeune intelligence si malléable, à ses instincts qui ont besoin d'être réfrénés, à ce devenir dont nous sommes responsables ; et cela fait partie aussi de l'éducation. MANNEQUIN, PAR GOYA (PRADO) MAURICE GUILLEMOT. Ce mannequin représente un homme, et ce sont des femmes, rieuses, folâtres, gentiment cruelles, qui le font sauter sans merci ; le symbolisme est éloquent. 11/a M M r wic Ci b
VIE SOCIALE ea 15 Janvier - 15 Février 1909 M. l:apfercr. M. KAPFERER DÉCORÉ. — Le général Feldmann, à la revue de l'Esplanade des Invalides (22 janv.), décore le lieutenant Kapferer, pilote du ballon la Ville-de- Paris. Le général Dalstein, gouverneur militaire de Paris, a passé en revue les troupes de la garnison de Paris. Une nombreuse foule assistait à cette cérémonie militaire. Ut+ VOYAGE DE M. DUJARDIN-BEAUMETZ EN TUNISIE. — Cette photographie n été prise aux environs de Tunis pendant la visite du sous-secrétaire d'Etat aux Beaux- Arts, au retour de l'inauguration du monument aux victimes du Farfadet et du Lutin, élevé à Ferryville. M. Dujardin Beaumetz, puis M. Ricard, président du monument, l'amiral Boehm et le Résident général ont prononcé une série de beaux discours émus. M. Santon. M al. Lépine, (hérioux, de Selves, préfet de la Seine. LES NOCES D'ARGENT MUNICIPALES DE M. SAUTON. — M. Sauton, qui est le conseiller municipal du quartier Saint-Victor depuis 25 ans, a été fête par ses collègues. On aperçoit autour de lui M Cherioux, président du Conseil municipal, M. de Selves, préfet de la Seine et nouvellement élu sénateur, M. Lépine, Préfet de police. M EMILE LAURENT, le sympathique Secrétaire général de la Préfecture de Police, est promu commandeur de la Li pion d'honneur. Cardeur et matelassière aveugles. Aveugles jouant aux cartes. LE CENTENAIRE DE BRAILLE. L'Institut des Jeunes Aveugles a célébré les 27 et 28 janvier le centenaire de Braille. Louis Braille, à qui l'on doit l'admirable méthode d'ecriture qui, depuis plus d'un demi siècle, permet aux aveugles des deux mondes de s'instruire et de correspondre, est né le 4janvier 1809 à Coupvray, prés de Meaux Par suite d'un accident, il devint aveugle à l'âge de trois ans ; à dix ans, il entre aux Jeunes Aveugles. La vieille maison du boulevard des Invalides, où il fut professeur, est admirablement dirigée c'est aujourd'hui une vraie ruche aux nombreux et actifs ateliers (150 garçons et 80 filles). L'AMBASSADE FRANÇAISE A FEZ. — Le 8 février, dans la matinée, M. Regnault, ministre de France. a quitté le palais d'El Guebbas, lui servant de résidence. pour se rendre à celui de Bouj-el-Oud, oùle sultan l'attendait. Moulai Hafid le reçut au son de la Marseillaise. Echange de discours des plus courtois. 241



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 1Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 190