Je Sais Tout n°50 mars 1909
Je Sais Tout n°50 mars 1909
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de mars 1909

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 190

  • Taille du fichier PDF : 128 Mo

  • Dans ce numéro : un hors texte en trois couleurs.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 102 - 103  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
102 103
Je sais tout les « chevaux de bois » de notre enfance. Toute génération a ses usages et le progrès n'est pas un vain mot. D'autres fêtes sollicitent la badauderie parisienne, depuis la foire aux jambons boulevard Richard-Lenoir jusqu'aux ouvertures d'expositions floréales ; depuis une représentation gratuite en quelque théâtre jusqu'aux concours de pêche à la ligne ; mais la visite d'un souverain est surtout matière à divertissement... j'ajoute en rougissant qu'il en va de même pour l'enterrement d'un grand homme. — Qui dira le nombre des parties de plaisir organisées en l'honneur des funérailles de Victor Hugo ? A BADAUDERIE EST DE TOUS TEMPS L Le Parisien aime à rire, — et il a joliment raison. Pour ce que rire est le propre de l'homme, a écrit notre maître François Rabelais, — et tout lui est prétexte  : le régiment qui passe, l'embarras de voitures, l'arrestation mouvementée d'un pochard ou d'un filou, l'accident survenu à une auto, la chanson glapie à l'angle d'une rue barrée par un camelot, le refrain repris en choeur, la poursuite d'un perroquet volant de fenêtre en fenêtre. Le Parisien adore écouter des bêtises, il se plaît même au bagout des professionnels du trottoir... et il faut avouer que ces bateleurs sont parfois bien amusants. Au moment où j'écris ces lignes, un bruit confus de rires et de bravos monte jusqu'à mon cabinet  : je me précipite à la fenêtre... un vivant tableau parisien se déroule sur la chaussée. Comme par hasard, d'interminables travaux d'édilité bouleversent en ce moment la rue des Francs-Bourgeois  : la voie est défoncée. Grimpés sur les pavés empilés à droite et à gauche sur le trottoir, quelques curieux se paient « des places de balcon moins cher qu'au bureau ». Il s'agit, Variétés en effet, d'une représentation en plein air. Un camelot, figure blême, effrontée, roublarde, — a su grouper quelques passants autour de lui. Dix, puis vingt, puis cinquante auditeurs l'entourent. Il débite son boniment. Ses yeux bougeurs semblent guetter à droite, à gauche, en avant, en arrière, le gardien de la paix qui aurait le mauvais goût d'interrompre la représentation qu'il donne à son bénéfice. Des paveurs ont abandonné leur travail ; ils écoutent, appuyés sur leurs « demoiselles » ou leurs hautes pelles ; près d'eux, des modistes, carton au bras, des « fleuristes » avec, — dans les cheveux, — des filoches de soies roses ou bleues, des concierges, un militaire, deux télégraphistes, un petit pâtissier, se sont massés près de l'opérateur. Une roue de feutre noir que le camelot maquille, tripote, manipule, successivement se transforme sous ses doigts agiles en cape d'auvergnat, en bicorne de gendarme, en chapeau (le curé, en toque d'avocat, en casquette de voyou, en béret d'étudiant, en bonnet de hussard, pour devenir... et c'est le coup de théâtre de la fin... l'immortel petit chapeau de la légende napoléonienne... celui dont le vieux Metternich disait rageusement dans l'Aiglon  : Chauve-souris des champs de bataille ! Chapeau Qui semblait fait avec deux ailes de corbeau ! A cause des façons implacables et nettes Dont tu te découpais sur nos ciels de défaites... Mais notre camelot ignore les beaux vers de Rostand. D'un mot énergique, il a résumé sa pensée «... et, pour finir, v'là le chapeau du Petit Caporal, celui-là qui leur af... du tabac »... Et l'on a compris, et l'on a applaudi, et la quête m'a paru fructueuse... Niez après cela, sceptiques au front pâle, la ténacité des vieilles légendes et l'amour des Parisiens pour les « petites fêtes de la rue » I GEORGES CAI
UN CHAMP DE TULIPES Les terrainssablonneur, les dunes intérieures de la Hollande, fournissent la terre idéalepour la culture des tulipes, ainsi que l'on La tulipe, qui signifie en langage des fleurs, magnificence, a son histoire, tour à tour amusante et tragique, où il y eut des vaudevilles et des ruines. On a ERIDIQUE ou apocryphe, la petite anecdote qui suit montrera à quel point est vivace, chez les Hollandais, l'amour de la tulipe, — et à quelles folies cet amour peut conduire  : Un savetier, nommé Graaf, habitant de Leyde ne possédait qu'une tulipe, — mais de quel merveilleux coloris, de quelles admirables proportions ! Ce savetier, comme celui de la fable, connaissait un financier, M. Burmann, 207 EN FLEURS peut le voir par ce champ magnifique de fleurs superbement épanouies. spéculé, on spécule encore surcette fleur légendaire dont un oignon a été vendu jusqu'à 50.000fr.àun des collectionneurs célèbres qui foisonnent en Hollande - l'amateur (le tulipes le plus renommé des Pays-Bas. Or, la tulipe de Graaf empêchait M. Burmannde dormir. D'autant que le concours était prochain, qui attribuait un prix de dix mille rixdales (environ 50.000 fr.) à la plus belle fleur. Et très probablement, cette fortune allait échoir au raccommodeur de souliers ! Sans hésiter, le financier va trouver le savetier et lui propose les 10.000 rixdales pour acheter de suite sa superbe élève. L'autre tergiverse, finit par accepter et apporter la fleur au banquier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 1Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 mars 1909 Page 190