Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
SCIENCE & NATURE il Décembre 1905 (1) UN ANIMAL FANTASTIQUE e tarsier est bien l'un des ani- L maux les plus étranges que présente la création. De la grosseur d'un rat, il possède de longues pattes postérieures qui lui ont Valu son nom, le tarsier (partie postérieure du pied) ayant pris chez lui des UN dimensions ANIMAL exagérées. FANTASTIQUE Ce petit mammifère présente d'autres e tarsier particularités est bien l'un ; des sa tête, anironde 1., maux comme les plus une étranges boule, que est, présente si l'on peut la création. le dire familièrement, De la grosseur toute d'un rat, en yeux, il possède et ceux-ci, de longues à leur tour, pattes présentent postérieures l'aspect qui lui de ont deux valu boules. son nom, le tarsier (partie postérieure Ce n'est du pied) pas a"ant pour rien pris chez que les lui premiers des dimensions explorateurs exagérées. qui le découvrirent Ce petit dans mammifère l'Archipel de présente la Sonde l'appelèrent d'autres particularités le singe-fantôme. ; sa tête, Ce petit ronde être, comme qui est une un animal boule, essentiellement peut le nocturne, dire familièrement, a une appa- est, si l'on toute rence en fantastique. -yeux, et ceux-ci, à leur tour, En présentent captivité, dans l'aspect le coin de de deux sa boules. cage, il a l'air d'un animal empaillé Ce n'est ; il ne pas fait pour aucun rien que mouvement, et les premiers explorateurs ses yeux énormes qui le découvrirent ont des reflets dans Vitreux. l'Archipel de la Sonde l'appelèrent Le tarsier le que singe-fantôme. nous reproduisons Ce petit être, fut qui capturé est un animal dans essentiellement une forêt de Sumatra. nocturne, Il a vécut une apparence d'une fantastique. année chez M. Agassiz, un plus parent En captivité, de l'illustre dans naturaliste, le coin de qui sa Veut cage, bien il a nous l'air d'un communiquer animal empaillé ; document. il ne fait aucun mou- ce curieux vement, et ses yeux énormes ont des reflets ANANAS vitreux. MONSTRUEUX et ananas est une monstruosité Le tarsier que nous reproduisons C naturelle fut découVerte capturé dans et photoune forêt de Sumatra. Il vécut plus d'une année chez M. Agassiz, un parent de l'illustre naturaliste, qui Veut bien nous communiquer ce curieux document. La façon de protéger les récoltes, contre la grêle. graphiée en Malaisie où il a poussé. On Voit que le fruit principal porte de nombreux fruits supplémentaires qui sont comme des excroissances anormales, des oeilletons sortis de la tige et de la couronne. Ce phénomène est d'autant plus remarquable que l'ananas ne porte jamais qu'un seul fruit. graphiée Malgré en les Malaisie efforts où de il nos apoussé. horticulteurs, On voit que l'ananas le fruit ne principal s'est pas porte encore de nombreux acclimaté fruits parfaitement supplémentaires en France qui ; on sont en comme produit des cependant excroissances des quantités anormales, dans certaines des oeilletons serres sortis de la tige et de la couronne. Ce phénomène est d'autant plus remarquable que l'ananas ne porte jamais qu'un seul fruit. Malgré les efforts de nos horticulteurs, l'ananas ne s'est pas encore acclimaté parfaitement en France ; on en produit cependant des quantités dans certaines serres SCIENCE 6'NATURE ig Décembre 1905 (') ANANAS MONSTRUEUX et ananas est une monstruosité naturelle découverte et photo- Un ananas qui porte plusieurs fruits. des environs de Paris, mais le fruit manque de saveur. Les Antilles sont la Véritable patrie de cette plante ; c'est à la Martinique, à la Jamaïque et dans certaines Vallées de l'île d'Haïti que croissent les espèces les plus Un ananas qui perle plusieurs fruits. savoureuses. Ces îles exportent dans le monde entier d'énormes quantités des environs d'ananas, de Paris, soit niais à l'état le naturel, fruit manque soit en de conserves saveur. ou en confitures. Les Antilles sont la véritable patrie de cette plante ; c'est à la Martinique, LE à la TIR Jamaïque DES FU et SEES dans certaines vallées CONTRE de LA l'île GRELE d'Haïti que évi sait, croissent depuis les longtemps, espèces les plus que savoureuses. les perturbations Ces îles produites exportent par des dans ondes le monde sonores entier ou d'énormes autres, au sein quantités des nuages d'ananas, orageux, soit ont à l'état pour résultat naturel, soit d'empêcher en conserves la formation ou en des confitures. grêlons et, par suite, de soustraire les campagnes LE TIR DES à l'effet FUSEES redoutable des CONTRE averses de LA grêle. GRELE  : Le singe fanhime, nomme tarsier. Pour produire ces perturbations, on a proposé les canons-tromblons chargés à poudre, les bombes ou marrons d'artifice, les ballons captifs explosibles, enfin les fusées et pétards pare-grêle. C'est ce dernier procédé, 1.e singe imaginé fantôme, nomme par M. tarsier. le docteur Vidal, d'Hyères, qui paraît donner les meilleurs résultats. Son emploi Pour produire est très simple ces perturbations, et le matériel on a nécessaire proposé les représenté canons-tromblons sur notre dessin, chargés consiste à poudre, en les une bombes fusée analogue marrons à celles d'artifice, des les feux ballons d'artifice, cap- ou en tifs un explosibles, pieu Vertical, enfin muni les fusées de deux et pétards anneaux pare-grêle. qui la guident C'est et ce en dernier une procédé, goutière formée imaginé de par deux M. planches le docteur Vidal, réunies à angle d'1-l'ères, droit, qui servant paraît d'abri donner au les tireur. meilleurs résultats. Suit emploi Le tir est de très deux simple ou trois et le fusées matériel successives nécessaire suffit représenté généralement sur notre à écarter dessin, consiste tout danger en une immédiat. fusée analogue seul poste à celles peut des protéger feux une d'artifice, super- Un ficie en un de pieu z5 hectares. vertical, muni de deux anneaux qui la guident et en une goutière formée de deux planches réunies LE à CACTUS angle droit, GÉANT servant DU d'abri au tireur. PARAGUAY Le tir de deux ou trois fusées 1successives cactus jouissent suffit généralement d'une longé- à écarter vitéé tout remarquable ; danger immédiat. on sait que Un seul plusieurs poste peut variétés protéger ne fleurissent une superficie de fois 25 hectares. en un siècle. Dans le qu'une désert de Colorado et sur les hauts plateaux de Chihuahua (Mexique LE septentrional), CACTUS GÉANT onlll cite l J des plants qui existaient l'ARAGUAŸ dé'à à la conquête espagnole, et qui ont Far conséquent es cactus plusieurs jouissent siècles d'une d'existence. L Jité remarquable ; on sait que longéplusieurs C'est le variétés cas d'un ne gigantesque fleurissent cactus qu'une du fois Paraguay, en un siècle. dont Dans les mi le sionnaires désert de jésuites Colorado du xVir'et sur siècle les hauts plateaux de Chihuahua (Mexique septentrional), on cite des plants qui existaient dé'à à la conquête espagnole, et qui ont par conséquent plusieurs siècles d'existence. C'est le cas d'un gigantesclue cactus du Paraguay, dont les mi  : - sionnaires jésuites du xvu siècle n sait, depuis longtemps, que) L'ensemble des e memento » pu'liésdans les chacune perturbations ri, nos rubriques produites constitue, par en même temps qu'un ape,rçu v r't et comp'et d.rt evénem'nt. du mois précédent, des ondes une scrrte sonores d'encyclopédie ou autres, permanente au qui sera le plus bel ornement d ta bibliothèque. On aura, par la suite, male occasions sein des nuages de s'y reporter.— orageux, Ce ont n'est pour pas un journal et c'est mieux qu'un livre. résultat d'empêcher la formation des grêlons et, 714 par suite, de soustraire les campagnes à l'effet re- La façon de protéger les récoltes, contre la grêle. doutable des averses de grêle. (1) L'ensemble des « memento » pusliés dans chacune d, nos rubriques constitue, en méme temps qu'un aperçu y r't et complet d,s evén » m-nt. du mois précédent, une sorte d'encyclopédie rermanente qui sera le plus bel ornement d  : la bibliothèque. On aura, par la suite, mille occasions de s'y reporter.- Ce n'est pas un journal et c'est mieux qu'un livre. 714
L arbre qui appartient à la Variété dite cercus, est un objet de Vénération pour les habitants de la pampa. Il jouit de cette propriété, propre à la plupart des cactacées, de pouvoir se reproduire sans l'intervention de la semence. Il suffit de casser une parcelle de la tige et de avaient déjà signalé la présence. la déposer sur un sol humide pour L arbre. qui appartient à la Variété obtenir un nouveau rejeton. dite cercus, est un objet de Vénération pour les habitants de la pampa. Aussi, la plante reçoit-elle la Visite de nombreux pèlerins qui en Il jouit de cette propriété, propre à la plupart des cactacées, de détachent des fragments pour les rapporter dans leur pays et les pouvoir se reproduire sans l'interplanter dans leurs jardins. Vention de la semence. Il suffit de POUR casser une FERMER parcelle TOUTES de la tige et LES de la déposer sur un sol humide pour obtenir FENÊTRES un nouveau D'UN rejeton. SEUL COUP Aussi,ux Etats-Unis, la plante dans reçoit-elle les grands la Visite A halls de nombreux commerciaux pèlerins des qui maisons détachent modernes des fragments et surtout dans pour les ateliers rapporter et magasins, dans leur on pa's a imaginé et les en un planter curieux dans système leurs jardins. qui permet de fermer ou d'ouvrir à la fois tous les POUR châssis FERMER Vitrés TOUTES des fenêtres. LES Notre FENÊTRES dessin en D'UN fait SEUL comprendre COUP le mécanisme. Le Volant de manoeuvre est relié par une courroie à A u ti Etats-Unis, dans les grands halls commerciaux des maisons la manivelle de commande, qui peut être modernes actionnée et surtout soit à dans la main, les soit ateliers par un et magasins, moteur quelconque. on a imaginé un curieux s'stème qui permet de fermer ou d'ouvrir à la fois tous PEUT-ON VIVRE PLUS les châssis Vitrés des fenêtres. LONGTEMPS ? Notre dessin en fait comprendre le e mécanisme. saVant professeur Le volant Metchnikoff, de manoeuvre L notre est éminent relié par collaborateur, une courroie répond à la manivelle à cette de question commande, dans une qui brochure peut être actionnée qu'il Vient soit de à faire la main, paraître soit par sur un les moteur propriétés quelconque. du lait aigri connu sous le nom de yahourth. PEUT-ON VIVRE PLUS Dans cette brochure, LONGTEMPS M. Metchnikoff constate que partout où ? e savantprofesseurMetchniko ff, L notre éminent collaborateur, répond à cette question dans une brochure qu'il Vient de faire paraître sur les propriétés du lait aigri connu sous le nom de'allourth. Dans cette brochure, M. Metchnikoff constate que partout où Une cigogne peu commune. Une cigogne peu commune. relève des cas de longévité extraordinaire et qu'en tous cas, son action sur les maladies gastro-intestinales est très énergique. UN OISEAU RARE Science a Ville 6. Nature de Philadelphieiet Décembre possède 1905 l'homme L la plus fait complète usage de collection ce lait, on ornithologique relève des cas de qui longévité ; soit au monde, extraordinaire près et de qu'en cinquante tous cas, mille son avec action spécimens. sur les Plusieurs maladies sont gastro-intestinales la est direction très énergique. de l'ficademy of si rares que Sciences refuse de les exhiber dans ses galeries publiques. UN OISEAU RARE On les garde dans des pièces hermétiquement a ville de Philadelphie closes, loin possède de la poussière L la plus et complète de la lumière, collection les prinornithologique qui soit au monde, avec près de cinquante mille spécimens. Plusieurs sont si rares que la direction de l'✓lcademy of Sciences refuse de les exhiber dans ses galeries publiques. On les garde dans des pièces hermétiquement closes, loin de la poussière et (le la lumière, les prin- Un cactus gigantesque cipaux éléments de destruction pour une collection d'histoira naturelie. Parmi les oiseaux rares du musée de Philadelphie, on cite une cigogne dite à dos en forme de selle, remarquable pour la coloration pie de son plumage et par Unt cactus gigantesque la forme de son bec, plus massif que cipaue celui éléments de la cigogne de destruction commune, et pour qui une doit collection constituer d'histoirs une arme naturelle. puissance efficace. d'une Parmi les oiseaux rares du musée (le Philadelphie, on cite une LA NÉVROSE cigogne dite à dos en forme de RÉVOLUTIONNAIRE selle, remarquable pour la coloration flans pie sa séance de son du plumage 5 décembre, et par la forme l'Académie de son des bec, Sciences plus massif a entendu que celui une de très la cigogne intéressante commune, communication et qui doit constituer sur la une NéVrose arme réVolutionnaire d'une puissance efficace. » qui a été inspirée aux docteurs Cabanis et Nass par les événements LA NÉVROSE de Russie. La conclusion RÉVOLUTIONNAIRE qui se dégage de ce travail plein de faits et d'idées  : flans C'est sa séance qu'une du révolution 5 décembre, est uns l'Académie Véritable maladie des Sciences sociale. a entendu une très intéressante communication sur 715 la « Névrose révolutionnaire a qui a été insprée au` docteurs Cabanis et Nass par les événements de Russie. La conclusion qui se dégage de ce travail plein de faits et d'idées  : « C'est qu'une révolution ect une Véritable maladie sociale. D Ingénieux appareil pour fermer les fenêtres. « S'il existe un remède à la né- Vrose révolutionnaire, disent les auteurs, c'est un remède pré- Ventif. » Une fois déclarée, elle résiste à tous les efforts en Vue de la ju- Ingénieux appareil pour fermer les guler. » fenêtres. Aux gouvernements il appartient de préVenir les éVénements, de cc les S'il orienter existe si un possible, remède d'éteindre à la névrose les révolutionnaire, ferments de haine disent et de les révolte auteurs, par c'est l'application un remède d'une préventif. » meilleure justice sociale, par la réparation « Une fois des déclarée, iniquités naturelles. elle résiste » à tous Le traVail les efforts de MM. en Vue Cabanis de la juguler. et Nass nous » donne, dit textuellement le professeur « Aux gouvernements 1offroy, le spectacle il appartient de de prévenir cette crise les événements, douloureuse médical que de les fut orienter la Révolution si possible, française. déteindre les ferments de haine et de révolte HIRONDELLE par l'application V MAGEU d'une SE meilleure ne curieuse justice expérience sociale, par Vient la réparation U d'être des faite iniquités par un naturelles. AnVersois. a Ayant Le travail réussi à de s'emparer MM. Cabanis d'une hirondelle Nass nous nichant donne, sous dit textuellement le toit de sa et maison, le professeur il la marqua loffro', le au spectacle moyen d'un médical peu de de cette couleur crise douloureuse et la confia au que convoyeur fut la Révolution qui partait française. dernièrement MIRON pour DELLE Compiègne, V MAGEU accompagnant les 250 paniers de SE pigeons ne curieuse Voyageurs expérience de la Fédération U d'être faite par un Anversois. Vient colombophile. A'ant 1.'hirondelle réussi à s'emparer y fut lâchée d'une le lendemain hirondelle à nichant sept heures sous un le toit quart, de en sa même maison, temps il la que marqua les pigeons au mo'en et, prompte (l'un peu comme (le couleur l'éclair, et la elle confia prit la au direction convo'eur du Nord, qui partait tandis dernièrement que les pigeons pour décrivaient Compiègne, encore accompagnant de nombreuses spirales, les 25o en paniers quête de de leur pigeons direction. Vo'ageurs de la Fédération Dès colombophile. huit heures Vingt-trois, la « messagère L'hirondelle'du fut printemps lâchée le s lendemain faisait son à apparition sept heures à un Anvers, quart, en et s'empressait même temps de que rejoindre les pigeons son nid. et, Les prompte premiers comme pigeons l'éclair, ne elle rentrèrent la direction aux colombiers du Nord, prit que tandis Vers onze que heures les pigeons et demie. décrivaient encore de nombreuses L'hirondelle spirales, avait franchi en quête les de 233 leur kilomètres direction. en une heure sept minutes, Dès huit soit heures avec une Vingt-trois, Vitesse colossale la « messagère de 3.455 mitres du printemps d la minute a faisait ou 207 kilomètres son apparition d l'heure. à Anvers, Les pigeons et s'empressait n'ont atteint de rejoindre qu'une Vélocité son nid. de Les 922 premiers mètres pigeons à la minute, ne rentrèrent aux 57 colombiers kilomètres que à l'heure. Vers onze représentant heures et demie. L'hirondelle avait franchi les 233 kilomètres en une heure sept minutes, soit ailc'C une vitesse colossale de 3.455 mètres d la minute ou 207 kilomètres d l'heure. Les pigeons n'ont atteint qu'une Vélocité de 922 mètres à la minute, représentant 57 kilomètres à l'heure.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204