Je Sais Tout n°50 janvier 1906
Je Sais Tout n°50 janvier 1906
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°50 de janvier 1906

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 138 Mo

  • Dans ce numéro : l'évasion d'Arsène Lupin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 170 - 171  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
170 171
et Tekli, résolument). — Oh ! trop tard ! Le voici I Zicka (défaillante gagne la gauche). — Nous jetons cela au feu... C'est juré. Favrolle. — Sur l'honneur. l'an.. — liupraucrie PAUL DUPONT, 144, rue Montmartre, Il'. Zicka (vaincue), — Eh bien !... qu'il vienne, alors qu'il vienne !... j'avouerai ! (Dora, la marquise et la princesse entrent par le premier plan, tandis qu'André et Tekli arrivent par le second plan à droite.) SCÈNE Je sais tout X et Tekli, résolument). — Oh ! trop tard ! Le Zicka (vaincue), Eh bien !... qu'il vienne, voici ! Les mêmes, Dora, la Marquise, alors la Princesse, qu'il vienne André, !... j'avouerai Tekli. ! fDora,. la marquise et la princesse entrent par le premier plan, Zicka (défaillante gagne la gauche). Nous jetons Zicka cela (les au apercevant, feu... C'est à juré. part, frissonnant gagne Favrolle. l'extrême-gauche — Sur l'honneur. à l'avant-scène, devant le plan Zicka. à droite.) — Rien d'écrit !... rien !. (Avec rage.) tandis Favrolle. qu'André — Ma et souricière Tekli arrivent ! par le second bureau.) Oh I Favrolle (allant à elle, tous les autres au fond, Favrolle (gaiement). — Lettre pour lettre, ma restant immobiles et attentifs). — Comtesse, SCÈNE belle X amie ! C'est de bonne guerre ! Et quant au vous n'aurez qu'un mot à répondre. La personne portrait de Tekli 1... qui a dérobé la note Les eh question, meures, Dora, dans un la Marquise, esprit la Princesse, André, Tekli. de jalousie, de vengeance, et pour détourner sur Zicka (qui est remontée pour gagner la sortie). madame Zicka fies les soupçons, apercevant, voulez-vous à part, frissonnant bien nous gagne l'extréme-gauche à l'avant-scène, devant le Favrolle. la — Ce n'est pas moi ! Favrolle. — Ma souricière ! nommer ? Zicka. Bien Vous d'écrit savez 1... donc rien'... ce que (Avec je rage.) veux bureau.) Zicka (après un silence, avec effort). — C'estL. Oh dire ! ? (Zicka atterrée se toit et prête à sortir, se (Elle Favrolle hésite (allant et ne peut à elle, achever.) tous les autres au fond, trouve en face d'André.) Favrolle (gaiement). — Favr011e (froidement, la lettre à la portée de Lettre pour lettre, ma restant immobiles et attentifs). — Comtesse, belle André. amie — ! C'est Ah ! malheureuse de bonne guerre !... ! Et quant au vous Zicka). n'aurez — C'est qu'un ?... mot à répondre. La personne Zicka (douloureusement et accablée !. — Ah ! Zicka (effrayée, lui arrachant le papier). — portrait de Tekli ?... qui a dérobé la note en question, dans un esprit les autres... oui... mais pas vous ?... de C'est jalousie, moi !... de vengeance, et pour détourner sur Zicka (qui est remontée pour gagner la sortie). Favrolle (lui saisissant vivement le poignet Dora (doucement). — Ni madame lui, ni personne, les soupçons, voulez-vous bien nous la — Ce n'est pas moi ! nommer ? gaiement et finement). — Clac I... (Zicka le regarde, effarée, continuant sans lécher son bras.) confirme par un geste de désespoir.) Zicka Favrolle. ! je vous — Vous crois bien savez malheureuse donc ce que !... je (Zicka veux Zicka (après un silence, avec effort). — C'est I... dire ? fZicka atterrée se tait et prête à sortir, Je vous se Vous êtes prise, comtesse. Ma souricière ! plains de tout mon coeur... et je vous pardonne. (Elle hésite et ne peut achever.) trouve en face d'André.) Favrolle Zicka. — Prise (froidement, ! (Elle ouvre la lettre vivement à la portée le papier de (Favrolle André. — reconduit Ah ! malheureuse Zicka qui !... sort fond gauche.) saisi.) Zicka). — C'est ?... Zicka (douloureusement et accablée). Zicka (effrayée, lui arrachant le papier). Ah ! ! — les autres... oui... mais pas vous ?... C'est moi !... SCÈNE XI Favrolle (lui saisissant vivement le poignet Dora (doucement). Ni lui, ni personne, gaiement et finement). — Clac !... (Zicka Les mêmes, le regarde, effarée, continuant sans lécher son bras.) Zicka ! je vous crois bien malheureuse !... (Zicka moins Zicka. confirme par un geste de désespoir.) Je vous Vous André êtes (descendant prise, comtesse. à Dora, Ma souricière vivement). ! plains de tout mon coeur... et je vous pardonne. — Et d'André !. — Si c'est oun garçone, on l'appellera mon Zicka. pardon, — Prise à moi, ! (Elle Dora, ouvre mon vivement pardon le ! papier Alvar (Favrolle !... reconduit Zicka qui sort fond gauche.) André. — C'est promis ! (Il embrasse la mar- saisi.) Dora. — Oh ! vous ! faut-il que je vous aime ! Embrassez maman. quise.) La Marquise (à André). — Jamais I... SCÈNE Favrolle XI (rentrant en scène). — Ouf !... que ça André (suppliant). — Oh ! marquise ? fait donc plaisir de se retrouver entre honnêtes La Marquise. — Qu'à oune condition Les !... mêmes, moins gens Zicka. André. — C'est ? André La Marquise (descendant (s'attendrissant à Dora, vivement). dans les — bras Et d'André). Si c'est Rideau. oun garçone, on l'appellera mon pardon, à moi, Dora, mon pardon ! Alvar !... Dora. — Oh ! vous ! faut-il que je vous aime ! André. — C'est promis ! (il embrasse la marquise.) Embrassez maman. La Marquise (à André). Jamais !... Favrolle (rentrant en scène). — Ouf !... que ça André (suppliant). - Oh ! marquise ? fait donc plaisir de se retrouver entre honnêtes La Marquise. — Qu'à dune condition !... gens !... André. — C'est ?... La Marquise (s'attendrissant dans les bras Rideau. Paris. — liupnwerie PAUL DUPONT, 144, rue Montmartre, Il'. (Cl.).
M. Loffredo démontrant scientifiquement que le « Plasmon » est un aliment naturel et non un composé chimique. LE RÉEL SOUTIEN DE LA VIE M. Loffredo démontrant scientifiquement que le « Plasmon » est un aliment naturel et non un composé chimique. ONNAISSEZ-VOUS Londres ? spectacle en question, je marchais sur les boulevards, dans ce Paris de gaîté et de fêtes, LE C'est RÉEL une ville grandiose SOUTIEN où l'on sent l'activité et le travail, où l'on lorsque le hasard me mit en présence de comprend le fameux times is mom'y, où, plus qu'ailleurs, on assiste, mon excellent ami le docteurL..., un praticien DE LA VIE distingué... doublé d'un véritable Parisien. à cause du partage inégal de la richesse, à des scènes d'une tris- surprit la tristesse de mon souvenir, et il Dès les premiers mots, sa fine psychologie ONNAISSEZ-VOUS tesse navrante. Londres ? n'eut spectacle pas en de question, peine à je me marchais faire raconter sur les boulevards, rencontre dans ce Paris que de j'avais gaîté faite et de lors fêtes, de la En ce qui C'est me concerne, une ville grandiose je me rappellerai où l'on lugubre toujours certaine sent l'activité journée et brumeuse le travail, où où je rencontrai une comprend longue procession le fameux times de malheu- is mo- mon En excellent quelques ami mots, le docteur il me rassérénaL..., un praticien  : « Mais, l'on mon lorsque dernier le hasard passage me à Londres. mit en présence de reux, couverts ney, où, de haillons, plus qu'ailleurs, transis et on faméliques, conduits à cause par des du partage policemen inégal et précédés, de la ri- groupée Dès les et premiers protégée mots, par la sa police fine de psychologie Londres, assiste, mon distingué... cher ami, doublé cette d'un misère véritable que tu Parisien. as vue tel un corps chesse, sanctionné à des par scènes les pouvoirs d'une tristesse navrante. et d'un drapeau rouge... tout, n'eut qu'ici, pas de à Paris, peine disséminée à me faire dans raconter la péri- la publics, d'un j policeman tu surprit n'ignores pas évidemment qu'elle est par-. la tristesse mon souvenir, et il signe En de ce qui détresse. me concerne, je me rappellerai lugubre phérie de rencontre nos arrondissements. que j'avais faite elle lors s'étale de toujours Je revois certaine encore journée ces mines brumeuse hâves, ces où je fronts rencontrai de une sillons longue profonds procession et ces de faces malheu- éma- « En Tu quelques me dis mots, que ce il qui me rasséréna t'a le plus  : frappé, « Mais, lamentable mon dernier et passage affreuse. à Londres. creusés ciées reux, dont couverts tous les de traits haillons, accusent transis la souffrance et faméliques, la faim. conduits par des policemen et précédés, dres groupée avaient et protégée faim, qu'on par la pouvait police de donc Londres, ainsi, c'est mon de cher savoir ami, que cette les misère sans-travail que tu de as Lon. vue et tel J'ai un souvent, corps sanctionné depuis cette par vision, les pouvoirs retracé publics, d'un a laissé policeman en moi et de d'un pénible drapeau et de rouge... dou- d'inanition, tout, qu'ici, à et Paris, tu ajoutes disséminée qu'il devrait dans la exis- péri- ce dans tu n'ignores la plus pas grande évidemment cité du monde, qu'elle est mourir par- qu'elle loureusement signe de détresse. sensible, et ces jours-ci, juste ter phérie un aliment de nos arrondissements, puissant, régénérateur elle s'étale condensé, lamentable car c'est et affreuse. bien là le sens de tes paroles, à l'époque Je revois encore où l'an ces dernier mines je hâves, fus témoin ces fronts du creusés de sillons profonds et ces faces émaciées dont tous les traits accusent la souffrance c'est de savoir que les sans-travail de Lon. « Tu me dis que ce qui t'a le plus frappé, XXVII et la faim. dres avaient faim, qu'on pouvait donc ainsi, J'ai souvent, depuis cette vision, retracé ce dans la plus grande cité du monde, mourir qu'elle a laissé en moi de pénible et de douloureusement sensible, et ces jours-ci, juste ter un aliment puissant, régénérateur con- d'inanition, et tu ajoutes qu'il devrait exis- à l'époque où l'an dernier je fus témoin du densé, car c'est bien là le sens de tes paroles, r%. XXV II - _



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 1Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 2-3Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 4-5Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 6-7Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 8-9Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 10-11Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 12-13Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 14-15Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 16-17Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 18-19Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 20-21Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 22-23Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 24-25Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 26-27Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 28-29Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 30-31Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 32-33Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 34-35Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 36-37Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 38-39Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 40-41Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 42-43Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 44-45Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 46-47Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 48-49Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 50-51Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 52-53Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 54-55Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 56-57Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 58-59Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 60-61Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 62-63Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 64-65Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 66-67Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 68-69Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 70-71Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 72-73Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 74-75Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 76-77Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 78-79Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 80-81Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 82-83Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 84-85Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 86-87Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 88-89Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 90-91Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 92-93Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 94-95Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 96-97Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 98-99Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 100-101Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 102-103Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 104-105Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 106-107Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 108-109Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 110-111Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 112-113Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 114-115Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 116-117Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 118-119Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 120-121Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 122-123Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 124-125Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 126-127Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 128-129Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 130-131Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 132-133Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 134-135Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 136-137Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 138-139Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 140-141Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 142-143Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 144-145Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 146-147Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 148-149Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 150-151Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 152-153Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 154-155Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 156-157Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 158-159Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 160-161Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 162-163Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 164-165Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 166-167Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 168-169Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 170-171Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 172-173Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 174-175Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 176-177Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 178-179Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 180-181Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 182-183Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 184-185Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 186-187Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 188-189Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 190-191Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 192-193Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 194-195Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 196-197Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 198-199Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 200-201Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 202-203Je Sais Tout numéro 50 janvier 1906 Page 204