Je Sais Tout n°48 janvier 1909
Je Sais Tout n°48 janvier 1909
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°48 de janvier 1909

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Publications Pierre Lafitte

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 178

  • Taille du fichier PDF : 117 Mo

  • Dans ce numéro : interview du tsar des Bulgares.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Notre Vie ORVILLE WRIGHT Tandis que son frère Wilbur nous étonnait en France avec ses expériences qui, chaque jour, devenaient de plus en plus concluantes, Orville Wright, resté en Amérique, se livrait de son côté à des vols audacieux au cours desquels il fut malheureusement victime d'un accident. Blessé grièvement, l'aviateur américain a dû depuis interrompre ses tentatives. Notre appareil de 1901 comportait des surfaces sustentatrices de la forme de celles de Lilienthal, avec un profil en arc de parabole et une flèche de 1/12 ; mais, pour être doublement sûrs qu'il possède- rait une force ascensionnelle suffisante comme cerf-volant, par des vents de 15 à 20 milles (24 à 32 kilomètres à l'heure, 7 à 9 mètres par seconde), nous portâmes la superficie de 15 mètres carrés qu'il avait 71.7.-
Je sais tout Science en 1900 à 29 mètres carrés, ce qui dépassait de beaucoup l'étendue que Lilienthal, Pilcher et Chanute avaient jugée nécessaire. Et néanmoins, dans la pratique, la force sustentatrice se trouva être très inférieure à notre estimation, si bien que l'idée de nous entraîner par le procédé du cerf-volant dut être abandonnée. M. Chanute, qui assistait aux essais, nous déclara que le mécompte n'était point imputable à des défauts de construction. Quant à nous, nous ne vîmes qu'une seule explication, savoir  : que les tables de pression de l'air en usage étaient inexactes. Nous nous décidâmes alors à faire des glissades aériennes, en descendant en l'air la pente des collines, seule méthode qui nous permît d'apprendre l'équilibre en aéroplane. Au bout de quelques minutes d'exercice, nous nous trouvâmes en état d'effectuer des glissades de plus de 300 pieds (90 mètres), et en quelques jours nous arrivâmes à manoeuvrer avec sûreté par des vents de 12 mètres (1). Nous constatâmes, dans ces expériences, un fait tout à fait inattendu ; nous trouvâmes que, contrairement à l'enseignement classique, le centre de pression, dans le cas d'une surface courbe, se portait en arrière quand l'angle de la surface avec le vent devenait de plus en plus aigu. Nous découvrîmes aussi qu'en vol libre, quand une des ailes de l'aéroplane se présentait au vent sous un angle plus grand que l'autre, l'aile correspondant au plus grand angle s'abaissait, et que l'appareil tournait exactement du côté opposé à celui où nous nous attendions à le voir tourner s'il s'était comporté comme un cerf-volant. L'augmentation de l'angle accroissait la résistance au mouvement en avant et réduisait la vitesse de l'aile correspondante. La réduction de la vitesse faisait alors plus que contrebalancer l'augmentation de l'angle d'attaque. L'addition d'une vanne verticale arrière fixe accroissait encore le mal et rendait la machine absolument dangereuse. Il nous fallut quelque temps avant de découvrir le remède, qui consista dans l'emploi de gouvernails mobiles agissant d'accord avec le gauchissement des ailes. Les essais de 1901 étaient loin d'être encourageants. M. Chanute ne nous en assura pas moins que, aussi bien au point de vue de la dirigeabilité qu'à celui du poids porté (1) Les glissades aériennes ont toutes été effectuées contre le vent. La difficulté par un vent un peu fort est de conserver l'équilibre, et non point de progresser contre le courant aérien. 718 par cheval, les résultats obtenus étaient supérieurs à ceux de tous nos prédécesseurs. Nous constatâmes toutefois que tous les chiffres qui avaient servi de base au calcul des aéroplanes étaient inexacts et que l'on ne faisait que tâtonner dans l'obscurité. Partis avec une confiance absolue dans les données scientifiques existantes, nous étions arrivés à révoquer en doute une chose après l'autre, si bien qu'en fin de compte, après deux ans d'essais, nous jetâmes tout notre bagage par-desus bord, et décidâmes de nous en rapporter uniquement aux résultats de nos propres recherches. La vérité et l'erreur étaient en effet mélangées au point de constituer un fouillis inextricable. Toute fois, le temps consacré à l'étude préliminaire des ouvrages spéciaux ne fut pas perdu, car ces ouvrages nous donnèrent une idée d'ensemble exacte du sujet et nous permirent d'éviter dès le début nombre de tentatives que nous aurions effectuées dans des directions sans aucune issue. E LA SCIENCE AU SPORT L'unité, pour la pression du vent, est la pression exercée par un courant d'air d'une vitesse d'un mille par heure sur une surface d'un pied carré qu'il rencontre à angle droit. Les difficultés pratiques qu'on rencontre pour mesurer exactement une force de ce genre ont toujours été considérables. Les valeurs obtenues par diverses autorités scientifiques reconnues, varient de l'une à l'autre dans la proportion de 50 0/0. Si cette mesure, la plus simple de toutes, présente des difficultés pareilles, que dire des obstacles rencontrés par ceux qui essayent de déterminer la pression pour tous les angles que le même plan peut présenter avec la direction du vent ? Au xvme siècle, l'Académie des Sciences française a publié des tables à ce sujet et, à une époque plus récente, la Société Aéronautique de la Grande-Bretagne a fait exécuter des expériences du même genre. Nombre de gens ont publié de même des chiffres et des formules, mais les résultats en étaient si discordants que le professeur Langley entreprit une nouvelle série d'expériences dont les résultats ont servi de base à son célèbre ouvrage  : Experiments in Aerodynamics. Mais un examen critique des données sur lesquelles il base ses conclusions relatives aux pressions exercées sous les petits angles donne des résultats



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 1Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 2-3Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 4-5Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 6-7Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 8-9Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 10-11Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 12-13Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 14-15Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 16-17Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 18-19Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 20-21Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 22-23Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 24-25Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 26-27Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 28-29Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 30-31Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 32-33Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 34-35Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 36-37Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 38-39Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 40-41Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 42-43Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 44-45Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 46-47Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 48-49Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 50-51Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 52-53Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 54-55Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 56-57Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 58-59Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 60-61Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 62-63Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 64-65Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 66-67Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 68-69Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 70-71Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 72-73Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 74-75Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 76-77Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 78-79Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 80-81Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 82-83Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 84-85Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 86-87Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 88-89Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 90-91Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 92-93Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 94-95Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 96-97Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 98-99Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 100-101Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 102-103Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 104-105Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 106-107Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 108-109Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 110-111Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 112-113Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 114-115Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 116-117Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 118-119Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 120-121Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 122-123Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 124-125Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 126-127Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 128-129Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 130-131Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 132-133Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 134-135Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 136-137Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 138-139Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 140-141Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 142-143Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 144-145Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 146-147Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 148-149Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 150-151Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 152-153Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 154-155Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 156-157Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 158-159Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 160-161Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 162-163Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 164-165Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 166-167Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 168-169Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 170-171Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 172-173Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 174-175Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 176-177Je Sais Tout numéro 48 janvier 1909 Page 178