GenMag n°272 septembre 2016
GenMag n°272 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°272 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Gennevilliers

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : l'école... et après ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
à Cliquer www.ville-gennevilliers.fr Rechercher OK La photothèque Retrouvez toutes les photos des activités d’été au parc des Sévines. Des concerts, des animations, des séances sportives... Le resto social Au 117, rue de la Couture d’Auxerre, l’ESAT, établissement de service d’aide par le travail, est ouvert depuis 1985 et accueille environ 95 personnes reconnues travailleurs handicapés. Blanchisserie, couture, entretien des espaces verts… genn_mont_sept.qxp_Mise Le Castel, est aussi en page connu 1 pour 25/07/2016 12:33 Page6 son restaurant. Dégustation… 46 k SEPTEMBRE 2016 t t Sur la piste des Papous Les enfants de CM1 de l’école Gustave-Caillebotte ont découvert a faune et la flore de Papouasie, fabriqué un canoë et sont partis en expédition à Ceillac pour s’approcher du mode de vie des Papous. On clique, on colle… On apprend à se servir de Word, de la messagerie ou tout simplement à surfer avec la souris. Les ateliers multimédia de la médiathèque François-Rabelais proposent régulièrement des cours d’initiation. t
Les groupes du conseil municipal s’expriment… Les contributions publiées dans ces pages n’ENGAGENT pas la rédaction de Gennevilliers Magazine FRONT DE GAUCHE ET CITOYEN-NES (PCF-PG-FASE) Une rentrée sous le signe de la vigilance pour l’éducation de nos enfants Plus de 90% de réussite au bac cette année au lycée Galilée ! Félicitations aux Gennevillois pour leur travail et leur d Anne-Laure Perez persévérance. Une preuve s’il en était besoin de la qualité de l’enseignement dispensé dans notre lycée. C’est une préoccupation du quotidien de l’ensemble de la communauté éducative, des parents et des élus : donner le meilleur aux enfants gennevillois. C’est pourquoi, nous sommes indignés de la proposition de la Direction Académique de baisser de 25 heures la Dotation horaire globale du lycée pour cette rentrée scolaire et de proposer un plafonnement à 35 du nombre d’élèves par classe. Cette baisse aura pour conséquence la suppression de certains projets : les devoirs sur table le samedi, les révisions à Ménilles, les demi-groupes de langues, et l’augmentation des élèves à 35 par classe. d Christophe Bernier groupe socialiste Vidéosurveillance et sécurité à Gennevilliers : en débattre et décider ensemble ! Notre ville dispose d’un système de vidéosurveillance original en France. Nous installons et entretenons des caméras ; le visionnage des images se fait directement au commissariat. Ce système permet une plus grande réactivité des interventions. Des caméras sont actuellement en fonction dans la zone d’activité et au Luth. Face aux événements qui se sont déroulés ces derniers mois dans le quartier des Agnettes, la ville va étendre son dispositif de vidéosurveillance à une partie de ce quartier. GENNEVILLIERS éCOLOGIE La créativité : moteur éducatif Jamais les enfants n’ont eu autant de connaissances à d Richard leur disposition. Les technologies du numérique ne laissant que très peu de domaines inconnus. Le « monde Merra village » est dans chaque foyer, dans chaque école. Le rêve des encyclopédistes, celui des « Lumières », convaincus que connaissances et liberté sont intimement liées, serait-il atteint ? Même, si les pires régimes prospèrent sur l’ignorance planifiée, force est de constater que la diffusion sans limite des savoirs, ne protège pas contre des angoisses fondamentales. Celles qui sont la source des régressions que nous vivons aujourd’hui. Des connaissances sans limite, pas de censure, pas de point aveugle. Nous y sommes : l’homme est nu, condamné à sa liberté, face au néant, avec son lot d’angoisses ainsi que Sartre l’anticipait. De plus, des nouvelles règles de sectorisation ont été adoptées depuis l’an dernier. Elles ne permettent plus la souplesse que nous connaissions dans les affectations. Cela fragilise grandement la section rugby en ne l’autorisant plus à intégrer des non-Gennevillois. Mais c’est aussi le cas pour les élèves souhaitant suivrent des cursus différents de ceux proposés à Gennevilliers comme des études littéraires par exemple. Tout cela va à l’encontre de la politique menée par la ville en matière d’éducation : nombre réduit d’élèves par classe, TAP, équipements culturels et sportifs accessibles au plus grand nombre, classes Cham (musique), Chap (art plastique), Chad (danse), option latin et grec à Edouard-Vaillant. Classes bi-langues (anglais-allemand) dans les 3 collèges… Nous sommes donc opposés à la remise en cause des dispositifs pédagogiques innovants mis en place par les équipes enseignantes et municipales successives. Avec les Gennevillois, les élus Front de Gauche continueront à se battre pour donner les meilleures chances de réussite à nos enfants. Bonne rentrée à tous ! groupefdg@ville-gennevilliers.fr C’est une bonne décision qui répond à une demande forte des habitants et des forces publiques. Toutefois, la vidéo ne résout pas tous les problèmes car les délinquants s’adaptent et se déplacent vers les zones non surveillées. Il est donc nécessaire de réfléchir à son extension sur l’ensemble de la commune. La vidéosurveillance ne doit pas être la seule réponse que nous proposons aux Gennevillois pour leur sécurité et leur tranquillité : il est également nécessaire de réfléchir à un plan d’ensemble de sensibilisation, de prévention, de médiation et de présence sur le terrain, concerté avec les habitants et la Police nationale. C’est pourquoi nous vous invitons à échanger et à débattre des solutions que la ville peut mettre œuvre pour combattre les incivilités et la délinquance à Gennevilliers, le 29 septembre à 20 h à la Ferme de l’Horloge. groupe.socialiste@ville-gennevilliers.fr ; 01 40 85 63 56 Se référer par simple contraste aux populations délaissées, pour laisser croire que le bonheur est corrélé au niveau de l’éducation et de la consommation, devient bien insuffisant. Obligation nous est faite de dépasser ces étapes si nous voulons construire les politiques éducatives qui soient au niveau d’une société qui donne des signes inquiétants. C’est à l’aune de ces enjeux que nous devrons préciser ce que nous entendons par « émancipation », et ce que l’Ecole entend par démocratisation du système éducatif. A Gennevilliers, nous constatons que bon nombre des étudiants ont mis leur cursus au service de la rentabilité économique. La plus-value intellectuelle comme Valeur reste le luxe d’une jeunesse issue des milieux dotés. Or, c’est bien une capacité de création qui garantit l’épanouissement et la réalisation de sa propre existence. Elle est un capital immatériel qui pourrait rendre toute régression illusoire. Il nous faudra donc, dans les années qui viennent, libérer les passions qui sont en chaque enfant. Dans cet environnement d’angoisse, et de nihilisme, distribuer démocratiquement les connaissances sans stimuler la créativité reste un leurre éducatif. SEPTEMBRE 2016 k 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :