Gazette des Armes n°120 août 1983
Gazette des Armes n°120 août 1983
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°120 de août 1983

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (204 x 293) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 53,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les revolvers réglementaires britanniques 1892-1957.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
LE PISTOLET AUTOMATIQUE DE VITESSE OLYMPIQUE UNIQUE D.E.S. 823 U par Loys Dauviec Devant le succès incontestable remporté sur les pas de tir internationaux par son pistolet automatique "D.E.S. 69 Standard U.I.T." (voir Gazette des Armes n°115) la M.A.P.F. (Manufacture d'armes des Pyrénées françaises), plus connue sous la dénomination de "Unique", décidait d'aborder le tir de vitesse olympique U.I.T. avec une arme spécifique à cette discipline. Le D.E.S. 69, dont la réputation était maintenant établie auprès des tireurs de compétition, servit de plate-forme de départ, en 1973, au pistolet de vitesse olympique Unique. Du prototype on passe assez rapidement au modèle "V.O. 1". L'évent de décompression, latéral, passe sur le dessus du canon et la culasse est allégée. En arrière de cette dernière est monté un amortisseur qui permet l'utilisation de toutes les cartouches même les plus puissantes. Le chien et le ressort récupérateur sont désaxés par rapport au canon. Le reproche majeur que lui font les tireurs porte sur la volumineuse carcasse en acier qui implique une forte main et qui ne permet pas de "creuser" le bois. Certains tireurs lui reprocheront également son manque d'équilibre occasionné par la lourde carcasse. Pour pallier ces défauts et mettre sur le marché de la Vitesse Olympique, où Walther et Domino semblent s'implanter, une arme mieux adaptée à cette discipline, la M.A.P.F. repense entièrement le problème en concevant son mécanisme sur la.22 court et non plus sur la.22L.R. Pour contrer le déséquilibre, l'alliage léger vient remplacer l'acier de la carcasse, ce qui autorise, pour un poids quasi identique, l'alourdissement de l'avant par un fourreau plus étoffé. Le chien vient logiquement dans l'axe du canon entre deux ressorts récupérateurs. Par contre, sur le plan encombrement de la poignée, l'on a peu gagné de par la présence du chargeur inutilement long qui la traverse de bas en haut et empêche de penter davantage cette poignée sur laquelle on peut creuser un peu plus, mais pas suffisamment... et les "petites mains" continuent à se plaindre de ce V.O. 79. Et pourtant le pistolet se classe premier aux championnats de France en 1979, 1980 et 1981, portant le record national à 597 points. En optant pour un pistolet avec char- Le pistolet automatique de vitesse olympique Unique 1 D.E.S. 823 U. geur court introduit par le dessus, l'on pouvait arriver à une carcasse à poignée extrêmement réduite, le terme "moignon" utilisé par J.-R. Germont dans "les Cahiers du pistolier" nous a semblé fort judicieux, poignée qu'il serait possible de penter de façon optimale tout en laissant suffisamment de "bois" à la poignée anatomique pour être "creusée" à outrance pour les toutes petites mains... C'est ainsi qu'est né à Hendaye, en début d'année, le tout nouveau pistolet de vitesse olympique "Unique D.E.S. 823 - U". DESCRIPTION Le pistolet D.E.S. 823- U est, en général, livré dans un emballage en polystyrène expansé moulé contenant le pistolet, deux chargeurs, une baguette de nettoyage "à lanterne" en laiton, une clé Allen et un tournevis à lame permettant d'effectuer les différents réglages. Bien entendu, le certificat de garantie et celui du banc d'épreuve de Saint-Étienne, la cible d'essai, la notice de montage et de réglage ainsi qu'un insigne brodé "Unique" sont livrés à l'intérieur de la boîte. Moyennant un supplément, l'arme, et tous ses accessoires, peut être fournie dans un luxueux coffret en skaï grené noir doublé intérieurement de matériau L'Unique "D.E.S. 823 —U", une esthétique remarquablement fonctionnelle. (Photo L Dauviec.) mousse compartimenté qui est en fait celui du D.E.S. 69. D'après la vue éclatée illustrant la notice, le pistolet 823-U se compose d'une centaine de pièces élémentaires que l'on peut regrouper en 8 ensembles principaux : - l'ensemble carcasse/canon : platine (A) ; - le fourreau et son contrepoids ; - la culasse équipée ; - les ressorts récupérateurs et leur guide ; - l'amortisseur et son ressort ; - la poignée anatomique ; - l'appui-main et - le chargeur. L'ensemble carcasse/canon/platine Comme on peut le voir sur les photos illustrant cet article, la carcasse diffère considérablement de celle du D.E.S. 69. Ici l'alliage léger usiné a remplacé l'acier. Le sablage fin lui confère une surface mate du plus heureux effet. Si le pontet a été notablement agrandi et plus penté vers l'avant, la partie inférieure arrière a été considérablement raccourcie et réduite en hauteur du fait de l'introduction du chargeur par le dessus. Cette disposition permet de porter le centre de gravité du pistolet vers l'avant afin de minimiser le relèvement. La partie supérieure arrière forme console recevant l'amortisseur, son ressort et sa vis de fixation. La hausse micrométrique déborde de quelques millimètres à l'arrière de la console, ce qui permet de porter la longueur de la ligne de mire à 245 millimètres. La large planche de hausse, à cran de mire carré, se règle verticalement et horizontalement par des vis "à clics". La partie antéro-supérieure comporte une fourrure en acier bronzé dans laquelle vient prendre la goupille de fixation du canon. Ce dernier, en acier d'ar- 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :