Enova Mag n°15 sep à déc 2016
Enova Mag n°15 sep à déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de sep à déc 2016

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : GL Events Exhibitions

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 65

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : la bouteille connectée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52 ENOVAMAG N°15 AVIS D’EXPERTS Dr. Jean-Luc Bodnar, Groupe de Recherche En Sciences pour l'Ingénieur (GRESPI) UFR Sciences Exactes et Naturelles La conservation des œuvres d’art du patrimoine grâce à la thermographie infrarouge stimulée La thermographie infrarouge stimulée est une méthode de contrôle non destructif très utilisée en laboratoire de recherche et dans l’industrie. Son principe est relativement simple. Il consiste à éclairer l’échantillon à contrôler à l’aide d’une source lumineuse. Cette excitation engendre un transitoire thermique à l’intérieur de l’échantillon analysé, qui dépend des propriétés thermophysiques et de la structure interne de cet échantillon. L’analyse en surface de l’échantillon étudié peut alors permettre le contrôle non destructif (détection de délaminage, de fissure, ….) voire la caractérisation thermique de cet échantillon (mesure de diffusivité thermique, d’effusivité thermique, de profondeur de défaut, d’épaisseur de revêtement, …). Les atouts de cette méthode de contrôle non destructif sont qu’elle permet des analyses à distance et sans contact. Elle est donc déjà largement utilisée pour le CND des matériaux du bâtiment, des matériaux métalliques et des matériaux composites. Cette méthode de contrôle non destructif a depuis plus de 10 ans été mise en œuvre pour la conservation et la restauration des œuvres d’art du patrimoine sous l’impulsion de Jean-Luc BODNAR et du Groupe de Recherche En Sciences pour l’Ingénieur de l’Université de Reims Champagne Ardenne (URCA/GRESPI). Et ceci en collaboration avec le Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH), le Centre Interdisciplinaire de Conversation et de Restauration du patrimoine (CICRP), le Centre de Recherche et de Restauration des musées de France (C2RMF), l’Institut National du Patrimoine (INP), des restaurateurs professionnels et d’autres laboratoires de son Université (CRESTIC, GEGENAA). ////////////////////////////////////////////////// A VOIR SUR ENOVA PARIS SALLE BLEUE Jean-Luc Bodnar a montré que la thermographie infrarouge stimulée pouvait être d’un apport important pour la conservation et la restauration des œuvres d’art du patrimoine culturel. Par exemple, il a ainsi montré, à l’aide de son Système d’Analyse des Matériaux Minces par THermographie InfraRouge (SAMMTHIR) la possibilité : • De détecter et de caractériser des déplacages situés dans des fresques historiques (musée du Louvre, Abbaye de Saint Savin sur Gartempe, Maison Kerylos de Beaulieu sur mer) • De détecter des fissures dans des céramiques historiques (musée national de la céramique de Sèvres) • De détecter des sels dans des peintures murales historiques (Eglise de Villefranche sur Mer, Abbaye d’Orval, chapelle aux fresque de Villeneuve lez Avignon) • De détecter des peintures à la fresque parmi différents types de peinture murales historiques (Chapelle aux fresques de la Brigue, Palais des Papes d’Avignon) • De détecter des œuvres d’art cachées car recouvertes de plâtre ou de badigeon (Chat de Jean Cocteau) • De détecter des restaurations anciennes (Bibliothèque Médicis du Sénat, Abbayes Royale de Chaalis) • De détecter des décollements dans des marqueteries historiques • De détecter des décollements de peintures sur toiles marouflées (Eglise de Bonnet, Bibliothèque Médicis du Sénat) • De caractériser des structures porteuses d’œuvres d’art (Maison Kerylos de Beaulieu sur Mer, Cellule du père Prieur de Villeneuve lez Avignon, Château de Champs sur Marne) • De détecter des décollements de grisailles dans des vitraux (Vitraux de la cathédrale de Chartres) Ces exemples montrent les nombreuses possibilités de la thermographie infrarouge stimulée en termes de CND des œuvres d’art. L’évolution des caméras de thermographie en terme de résolution, de sensibilité, de fréquence d’analyse, de coût, de bande spectacle d’analyse (caméra multi et hyper spectrales), de type d’analyse (HDR)…, laisse entrevoir de nombreuses et sérieuses avancées techniques de la thermographie infrarouge stimulée. Cela dans le domaine de la conservation des œuvres d’art, de l’industrie et surtout de la médecine. Un bel avenir ! Source : jl.bodnar@univ-reims.fr; https://www.researchgate.net/profile/Jean_Luc_Bodnar
//////////////////////////////////////////////////////////////////// AVIS D’EXPERTS 53 Hervé GRIMAUD, Directeur Général de Récylum Les équipements électriques et électroniques professionnels contiennent pour leur grande majorité des composants dangereux (piles, cartes électroniques, plastiques avec retardateur de flamme bromé, condensateurs, circuits imprimés…) Arrivés en fin de vie, ils sont considérés comme des déchets qui doivent faire l’objet d’une dépollution. Ils sont par ailleurs recyclables à plus de 75% de leur poids. Les producteurs de ces équipements (metteurs sur le marché) sont tenus par la réglementation de financer et d’organiser leur collecte et leur recyclage. Ils peuvent pour cela faire appel à un éco-organisme agréé, à qui ils transfèrent entièrement cette obligation moyennant le paiement d’une éco-contribution, un système qui permet de mutualiser les coûts de gestion de la filière. Récylum est l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des équipements électriques du bâtiment, de l’industrie, de la recherche et du médical. 780 producteurs lui confient la gestion de la fin de vie des équipements qu’ils mettent sur le marché. On peut notamment citer Accelonix, AOIP, Bronkhorst, Chauvin Arnoux, Equipements Scientifiques, Faro, Furness Controls, Hamamatsu Photonics, HBM, Johne et Reilhofer, Kistler, Laser Components, MCE Technologies, Nikon Metrology ou encore Olympus. En recherche permanente d’amélioration du service qu’ils fournissent à leurs clients, ces producteurs mettent de plus en plus souvent à leur disposition un service de collecte et de recyclage, pré-payé puisqu’intégré au prix de vente du matériel neuf, et sans aucun surcoût au moment de la prise en charge des équipements usagés par Récylum. On peut citer comme exemple la collaboration avec Aserti Electronic, spécialiste de la maintenance électronique industrielle, dont les 15 centres de services font appel à Récylum et ont ainsi déjà fait recycler plus de 13 tonnes de déchets. ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES : IL VA FALLOIR CONCEVOIR RECYCLABLE Récylum accompagne également les efforts des producteurs en matière d’éco-conception, obligation réglementaire qui vise à limiter Les équipements électriques et électroniques professionnels ont leur filière de recyclage En 2014, Récylum a collecté plus de 6 000 tonnes de déchets électroniques et électriques professionnels. l’impact environnemental des produits tout au long de leur cycle de vie, et notamment lorsqu’ils deviennent des déchets. Les exigences en matière d’écoconception, imposées par la directive « Eco-conception » - ou ErP - de 2005, se limitent aujourd’hui à des critères d’efficacité énergétique. Ces exigences vont s’élargir. A court terme, elles incluront des indicateurs d’efficacité d’utilisation des ressources, tels la recyclabilité. Le marché est déjà demandeur du taux de recyclabilité des produits, ce qui se traduit dans les appels d’offres. Afin de permettre à ses producteurs adhérents d’y répondre, et ainsi d’anticiper les évolutions réglementaires et normatives, Récylum s’apprête à proposer une méthode de calcul simple du taux de recyclabilité. Elle permettra de valoriser les efforts de conception visant à améliorer le recyclage des équipements. En parallèle, Récylum contribue au développement d’une base de données de taux de recyclabilité matériaux. Enfin, Récylum participe au développement d’une base de données ICV (Inventaires de Cycle de Vie) sur la fin de vie des équipements électriques et électroniques, cofinancée par l’ADEME. Elle permettra d’alimenter à partir de 2017 les logiciels d’Analyse de Cycle de Vie. L’industrie 4.0 ou encore le bâtiment intelligent créent de nouveaux défis en matière de recyclage. Les objets connectés sont de plus en plus nombreux, plus diversifiés, et le recyclage est d’ores et déjà un enjeu central dans l’éco-conception des innovations de demain. Aujourd’hui plus que jamais, Récylum se positionne comme un véritable partenaire de l’engagement environnemental et de la compétitivité des producteurs d’équipements électriques et électroniques. source : www.recylum.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 1Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 2-3Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 4-5Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 6-7Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 8-9Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 10-11Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 12-13Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 14-15Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 16-17Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 18-19Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 20-21Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 22-23Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 24-25Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 26-27Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 28-29Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 30-31Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 32-33Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 34-35Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 36-37Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 38-39Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 40-41Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 42-43Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 44-45Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 46-47Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 48-49Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 50-51Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 52-53Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 54-55Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 56-57Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 58-59Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 60-61Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 62-63Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 64-65Enova Mag numéro 15 sep à déc 2016 Page 65