E.D.I. n°10 jui/aoû 2011
E.D.I. n°10 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 22,8 Mo

  • Dans ce numéro : Mobilité, un marché qui se porte bien

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
56 EDI n°10/Été 2011 Entretien DOMINIQUE COMTE Directeur Écosystème et Channel de SAP France « PARVENIR À 100% DES VENTES EN INDIRECT D’ICI FIN 2011 » Après s’être imposé dans les grands comptes, SAP, le spécialiste incontesté de l’ERP et de la businessintelligence, veut conquérir les PME. Responsable de cette activité pour la France, Dominique Comte détaille, en exclusivité pour l’EDI, les objectifs qu’il s’assigne. Et les moyens pour y parvenir. L’EDI : Il y a quelques mois, vous annonciez la création d’une certification « Master VAR » pour stimuler les ventes indirectes. Où en êtes-vous ? Dominique Comte : Pour le moment, nous avons trois Master VAR, deux grosses structures et une plus petite. Ce qui les rend très complémentaires. Mais, c’est vrai, nous en avions prévus quatre à l’origine. Ce serait donc bien d’en avoir un supplémentaire. Ces différents Master VAR s’ajouteront à la trentaine de partenaires dont nous disposons déjà, en France, sur le marché des PME. L’EDI : Concrètement, quelle est leur mission ? D.C. : C’est une fonction d’animation Bio express Avenant et affable, toujours précis lors de ses réponses parfois émaillées d’humour, Dominique Comte n’est pas un novice dans l’univers de l’informatique. Loin de là. Après un long passage à IBM et quelques autres expériences, il est devenu directeur général de Streamserve Europe du Sud avant de rallier SAP. Ce passionné de voyages est diplômé - entre autres - de l’ESIAE. Il a par ailleurs suivi le Programme supérieur pour dirigeants de la prestigieuse INSEAD de Fontainebleau. très importante. Et ce, à tous les niveaux. Nous devons nous renforcer sur le plan géographique, en maillant efficacement tout le territoire national. Sur le plan vertical, nous allons étendre notre présence commerciale en offrant davantage de produits pré-packagés. Ces Master VAR ont pour mission de travailler en étroite collaboration avec notre réseau, et sur des segments de marché très identifiés. L’EDI : Est-ce dans le même esprit que vous avez lancé le « Projet Mont-Blanc ? » D.C. : C’est le prolongement de la même idée. Ce que nous appelons « Mont-Blanc » est un projet d’envergure, qui consiste à accompagner encore plus fortement les partenaires dans leur approche PME. Je vous rappelle que l’objectif de SAP sur ce marché est de parvenir à 100% des ventes en indirect. Actuellement, on est à peu près à 82%. C’est dire que nous sommes nettement en avance sur le calendrier. Si cette tendance continue, nous devrions être à 100% dans la deuxième partie de l’année. L’EDI : L’activité de businessintelligence, qui résulte de l’acquisition de Business Objects, pose-t-elle un problème de cohérence de l’offre ? D.C. : Non, au contraire ! Les partenaires comprennent très bien la logique de notre portefeuille produits, qui s’élève aujourd’hui à quelque 1 500 références. Cela dit, pour les revendeurs qui ne sont arrivés que récemment dans l’environnement SAP, c’est sans doute un peu plus difficile. Il leur faudra encore un peu de temps. L’EDI : Qu’est-ce qui monte le plus vite dans votre offre, les ERP ou la BI ? D.C. : La politique de notre entreprise ne me permet pas de vous donner de chiffres précis. Une indication, cependant. On assiste actuellement au retour des grands projets ERP : d’où de solides résultats dans ce domaine. La BI, elle, est en phase de réorganisation, mais c’est purement conjoncturel. Le lancement officiel de la BI 4 ayant eu lieu il y a quelques semaines, c’est une nouvelle étape très importante qui s’ouvre. L’EDI : Avez-vous des ambitions dans le cloud, et lesquelles ? D.C. : Le cloud, il y a ceux qui en parlent, et il y a ceux qui le font. L’offre PME de SAP, c’est aujourd’hui l’outil ByDesign, qui constitue une solution disponible à la demande en mode SaaS. Cette dernière se destine aux petites entreprises innovantes, qui doivent se concentrer sur leur métier de base. Elles voient le système d’information, avant tout, comme un service. Ces start-up ont le plus souvent recours à un expert-comptable, qui peut être amené à jouer le rôle de VAR, et à offrir ainsi une prestation globale. Mais cette évolution ne peut se faire qu’en sens unique : autant il est possible à un expert-comptable de compléter sa mission en intervenant comme VAR, autant il est impossible à un VAR de s’improviser expert-comptable. En tout cas, nos partenaires se déclarent intéressés par la commercialisation de cette solution SaaS. Ils n’étaient que cinq à fin 2010, un chiffre qui a pratiquement triplé depuis lors. Il est vrai que le cloud est carrément dans les gènes de SAP. Il fait partie de son ADN. Et ce n’est pas fini. Après l’été, nous annoncerons d’importantes décisions. ●
*Remplacement sur site à J+1 sur 3 ans intégré pour les ReadyNAS 3100, 3200 et 4200 Toutes les marques ou noms de produits cités sont la propriété de leur détenteurs respectifs. Stockez. Protégez. Virtualisez. Une gamme complète de solutions de stockage professionnelles jusqu’à 36To ReadyNAS Pro 6 ReadyNAS Pro 2 ReadyNAS 3200 & 4200 ReadyNAS Pro 4 Stockez• Modèles desktop ou rackables, jusqu’à 12 baies et jusqu’à 36To• Fonction NAS et SAN simultanés• Multi-protocoles, les ReadyNAS s’intègrent dans les environnements PC, Mac, Linux Protégez• ReadyNAS Replicate simplifie les tâches de sauvegarde et restauration multi-sites• Compatible avec toutes les solutions de sauvegarde : Symantec Backup Exec, Acronis Backup & Recovery, StorageCraft… Virtualisez• Certification VMware Ready (iSCSI + NFS), MS Hyper-V, Citrix Xen• Support du 10Gigabit Ethernet fibre ou CX-4 (gamme 4200) RemPlacement SuR Site à J+1 SuR 3 anS intégRé* ReadyNAS 2100 ReadyNAS 3100



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 1E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 2-3E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 4-5E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 6-7E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 8-9E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 10-11E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 12-13E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 14-15E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 16-17E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 18-19E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 20-21E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 22-23E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 24-25E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 26-27E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 28-29E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 30-31E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 32-33E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 34-35E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 36-37E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 38-39E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 40-41E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 42-43E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 44-45E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 46-47E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 48-49E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 50-51E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 52-53E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 54-55E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 56-57E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 58-59E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 60-61E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 62-63E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 64-65E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 66-67E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 68-69E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 70-71E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 72-73E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 74-75E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 76-77E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 78-79E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 80-81E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 82-83E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 84-85E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 86-87E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 88-89E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 90-91E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 92-93E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 94-95E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 96-97E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 98-99E.D.I. numéro 10 jui/aoû 2011 Page 100