Direct Soir n°90 17 jan 2007
Direct Soir n°90 17 jan 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de 17 jan 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : L'aventure à la française

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir t Mercredi 17 janvier 2007 10 ACTU MONDE G. CERLES/AFP Hans-Gert Pöttering, à Strasbourg, en septembre dernier. SUISSE/Séismes à répétition h La région de Bâle a tremblé dans la nuit de lundi à mardi pour la troisième fois depuis le 8 décembre. Selon le service sismologique suisse, les secousses, d’une magnitude 3,2 sur l’échelle de Richter, sont dues à la construction de la première centrale géothermique du pays. Malgré la suspension des travaux depuis le mois dernier, l’injonction d’eau pressurisée à 5000 m de profondeur semble être l’unique cause des séismes. « Nous sommes un peu nerveux naturellement, car les experts ne peuvent pas dire combien de secousses on va avoir », reconnaît Marc Keller, porte-parole du ministère bâlois des bâtiments publics. De l’autre côté de la frontière, le député-maire de Saint-Louis (Haut-Rhin), Jean Ueberschlag, exige l’arrêt définitif du projet, estimant que « l’on n’a pas le droit de jouer à pile ou face la sécurité de nos populations ». Le 30 janvier, les autorités locales décideront d’une éventuelle poursuite des travaux, qui ont déjà coûté plus de 60 millions de francs suisses (37,5 millions d’euros). XAVIER FORNEROD,KARÈNE BASSOMPIERRE,FRANÇOIS DENAT La société Geopower, chargée du projet, compte desservir 2 700 ménages en chauffage et 10 000 autres en électricité. Elle risque cependant d’avoir à mettre un terme au développement de la centrale, si les perturbations sont jugées trop inconfortables pour les Bâlois. Ces derniers ne sont probablement pas au bout de leurs peines, les experts prévoyant un renouvellement des secousses. L’eau pressurisée, servant à imperméabiliser la roche, est encore présente et ne disparaîtra que très lentement. Des projets similaires ont été développés au Japon, aux Etats-Unis et en Australie, sans provoquer de telles secousses. La centrale géothermique de Bâle. UE/Un Allemand à la tête du Parlement Le chrétien-démocrate Hans-Gert Pöttering a été élu sans surprise, hier, président du Parlement européen, pour deux ans et demi. h Avec 450 voix sur les 689 suffrages exprimés, l’Allemand de 61 ans a été élu dès le premier tour. Hans-Gert Pöttering a été membre de ce parlement sans interruption depuis 1979. Le décès de son père, qu’il n’a jamais connu, dans les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale est à l’origine de ce parcours politique. Son but dans les mois à venir est de « développer la coopération avec les Parlements nationaux » et « promouvoir le dialogue entre les cultures ». Il espère également rajeunir les responsables européens : « Nous avons une expression en Allemagne, qui signifie : « si vous avez un grand-père, alors envoyez-le dans les instances européennes » et je crois que cette manière de AFP penser doit cesser ». Son défi le plus important sera de « soutenir la relance du processus constitutionnel ». Il pourra compter pour cela sur l’aide précieuse de la Chancelière allemande, Angela Merkel. L’Allemagne a pris au 1 er janvier la présidence de l’Union européenne pour six mois et celle du G8 pour un an. Merkel ne se fait pas d’illusion. « Il n’y aura pas de miracles », « on ne pourra pas tout faire en six mois » a-t-elle déclaré. Pourtant, au cours des 3 000 réunions environ qui se tiendront d’ici fin juin, elle souhaite redonner vie au projet de Constitution européenne. Elle s’appuiera sur le texte rejeté par la France et les Pays-Bas. La chancelière veut agir vite, avant la fin de son mandat, mais elle sait que rien ne pourra se faire avant la présidentielle française. ISRAËL/Démission du chef d’état-major h Assumant la responsabilité des revers subis par l’armée israélienne l’été dernier lors de la guerre du Liban, le général Dan Haloutz a remis sa démission dans la nuit. Les médias et l’opinion publique exerçaient des pressions depuis plusieurs mois pour l’obtenir. Le chef d’état-major est le premier haut responsable à démissionner. Les départs du Premier ministre Ehud Olmert et du ministre de la Défense Amir Peretz sont également réclamés. Dans sa lettre de démission, Dan Haloutz a expliqué à Olmert que « sa conception de sa responsabilité » l’avait poussé à aller jusqu’au bout. « J’ai atteint l’objectif que je m’étais fixé à la fin de la guerre du Liban qui consistait à étudier, puis tirer les leçons de ce qui s’est passé. Je considère, dans ces conditions, qu’il est de mon devoir de quitter mes fonctions immédiatement. » Contrairement aux promesses des responsables, les militaires n’ont pu empêcher les tirs de roquette du Hezbollah d’atteindre le nord d’Israël. Olmert regrette que cette démission intervienne avant les conclusions de la commission d’enquête, attendues pour février. EN BREF AFGHANISTAN/POUDRE SUSPECTE RETROUVÉE CHEZ UN TALIBAN De la poudre contenant le bacille du charbon aurait été retrouvée dans la maison d’un porte-parole présumé des talibans arrêté lundi. Gul Agha Sherzai, gouverneur de la province orientale de Nangarhar, a montré aujourd’hui à la presse les photos du prévenu, Mohammad Hanif. Il n’a toutefois pas apporté la preuve de la présence de bacille de charbon, ni quelle quantité de poudre avait été retrouvée. « Nous l’avons arrêté avec deux autres hommes et saisi trois Kalachnikov et des paquets de poudre d’anthrax », a-t-il tenu à préciser sans montrer les paquets incriminés. Cette découverte n’a d’ailleurs pas été confirmée par des responsables des services de renseignement pourtant impliqués dans l’opération. Mohammad Hanif, de son vrai nom Abdul Haq Haqiq, est âgé d’environ 26 ans. Il jouait le rôle de relais auprès des médias pour les informer des activités des talibans dans l’est de l’Afghanistan. CHINE : UN JOURNALISTE ASSASSINÉ DANS UNE MINE Un journaliste est mort, suite à ses blessures survenues lors d’un reportage dans les mines de charbon du nord de la Chine, a indiqué le China Trade News, qui l’employait. Lan Chengzhang est décédé à l’hôpital de Datong le 10 janvier, après avoir été roué de coups par des personnes non identifiées près d’une mine de Huiyuan. Cette agression est survenue alors qu’un de ses collègues était retenu dans le bureau d’un des dirigeants de la mine. Une enquête est menée par le journal lui-même, et des plaintes ont été déposées. Les mines chinoises sont réputées comme les plus dangereuses du monde (8 000 morts en 2005), et les autorités locales ont souvent été accusées de laisser-aller sur les conditions de sécurité. UNE AFRICAINE NUMÉRO 2 DE L’ONU A 50 ans, la Tanzanienne Asha-Rose Migiro a été nommée vice-secrétaire générale des Nations unies par Ban Ki-moon. Ancienne universitaire, elle a occupé cinq ans le poste de ministre du Développement communautaire, de la Parité et du Bienêtre des enfants, en Tanzanie, avant de diriger la diplomatie du pays. Elle entend mettre son expérience à profit pour résoudre les conflits dans les pays les plus démunis. Cette nomination permet à l’Afrique de garder une place de premier plan à l’ONU après le départ de Kofi Annan. AFP
Domaine de la Bastide Blanche• o c cOliS t1 no11a u DOMAINES DE LA 8AST I D BLANCHE ET DE LA CROIXl.VlAV Ill VNTl'1 lRMf nL TMA(IIN 83420 I.A CllOIA VAk\lr. IROIITr l>f GIGAAOIrn. O•l'14 7"73-' ! Q fAx 114 94 7Y 1 os D OMAINE DE Œ rx c•uc.., 1 t c6tn 01 f'a ou.rtC : J) ôO J te de la Blanche) \1\J r-\Œ•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :