Direct Soir n°53 13 nov 2006
Direct Soir n°53 13 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de 13 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Marie-George Buffet face aux autres

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 13 novembre 2006 6 ACTU EN COUVERTURE PCF/Marie-George Buffet, une autre femme pour la gauche Avec 96% des voix des militants, Marie- George Buffet a été désignée candidate du PCF pour l’élection présidentielle de 2007. Si le résultat était prévisible, l’ampleur du succès a de quoi surprendre, même au sein du très respectueux Parti communiste français, quand il s’agit d’approuver une candidature officielle. L’opposition n’était pourtant pas absente, puisque Maxime Gremetz, le médiatique député de la Somme, et Jean-Jacques Karman, viceprésident du conseil général de Seine-Saint- Denis, étaient aussi en lice. Avec pour objectif l’investiture du seul PCF, et non la perspective d’une candidature d’un rassemblement « antilibéral », composé de diverses sensibilités de la gauche radicale pour 2007. Peine perdue, car avec plus de 57000 militants sur 93000 inscrits, et 96% des voix, la secrétaire nationale ne leur a laissé que des miettes (2,69% pour M. Gremetz, 0,87% pour J.-J. Karman). Pour Marie-George Buffet, ce scrutin n’est qu’une étape.Alors que sa direction envisageait de « proposer » son nom pour briguer l’investiture des anti-libéraux, le plébiscite des militants justifie à lui tout seul aux yeux du parti qu’elle puisse représenter ce courant. Très combative lors de son meeting à Martigues jeudi dernier, elle a multiplié les appels du pied en faveur des autres partis de gauche, proposant aux militants de « battre la droite en construisant une nouvelle majorité à gauche, de façon durable, avec un projet anti-libéral ». La route risque en effet d’être beaucoup plus rude en cas de candidature pour le seul parti communiste. J.HEKIMIAN/CORBIS/SYGMA XAVIERFORNEROD P.VERDY/AFP PHOTO L’ombre de l’échec retentissant de la présidentielle 2002 reste dans toutes les mémoires. Pour la direction du parti, la seule solution reste l’ouverture vers les « frères ennemis ». Leur championne a pour mission de rassembler à la gauche de la gauche : « Le programme de rassemblement concerne toute la gauche. Je souhaite que les électeurs socialistes et écologistes se disent qu’ils peuvent rejoindre ce rassemblement. Les choses peuvent encore bouger, nous avons encore des mois devant nous pour mettre en place cette dynamique ». Du ministre au chef du parti Des débuts remarqués Entrée au parti communiste en 1969, à l’âge de 20 ans, elle gravit tous les échelons avant de devenir rédactrice en chef des Cahiers du communisme. Alors qu’elle vient d’entrer au Secrétariat national du parti, en 1997, Marie-George Buffet est élue députée de Seine-Saint-Denis lors de la victoire de la gauche plurielle. Dans la foulée, elle est nommée ministre de la Jeunesse et des Sports le 4 juin. Elle s’y fait remarquer pour son action contre le dopage et par la mise en place du Conseil national de la jeunesse. D.JANIN/AFP PHOTO Relever le Parti Elle veut croire en ses chances. Car à l’issue de ce week-end, le député de Seine-Saint- Denis cumule les atouts : appui de l’appareil et des militants, stature de responsable politique après son passage sans fautes au ministère de la Jeunesse et des Sports et, surtout, critère qui a son importance, c’est une femme. L’élection présidentielle de 2007 pourrait offrir le visage inédit d’une gauche entièrement représentée par des femmes : Ségolène Royal pour le PS, Marie-George Buffet pour les anti-libéraux, et Arlette Laguiller pour les trotskistes. Le parti fait preuve d’originalité pour l’élection présidentielle de 2002 : Robert Hue prend la présidence du parti, fonction nouvellement créée. Marie-George Buffet devient alors Secrétaire nationale. Le scrutin est un désastre : 960 480 votants, soit 3,37% des suffrages. Pour la première fois de son existence, le PCF est largement distancé par l’extrême gauche trotskiste, dont les trois candidats recueillent trois fois plus de voix que lui. Dorénavant seule à la tête du premier parti ouvrier de France, elle doit s’atteler à sa reconstruction. S.DUFOUR/GAMMA Àsavoir Collectifs antilibéraux Les collectifs antilibéraux, composés de militants communistes, trotskistes, altermondialistes et écologistes, devront désigner par « consensus » leur candidat les 9 et 10 décembre prochain. Sortir de l’appareil Consciente que le seul PC ne peut défendre les idées « à la gauche de la gauche », elle tente d’apparaître comme lien naturel entre société civile et débat politique. Elle est de tous les sommets altermondialistes, cherchant à impliquer les autres partis d’extrême gauche. En 2004, elle est tête de la liste du PCF aux élections régionales en Ile-de-France, cherchant à rapprocher le PCF des mouvements sociaux. Pour la présidentielle, elle s'est engagée dans le collectif national d’initiative pour un rassemblement anti-libéral de gauche et des candidatures communes, le PCF ayant signé l'appel du 11 mai 2005.
J.TANNER/REUTERS www.directsoir.net SEGO-SARKO/ « Capacité d’écoute » ou « stature présidentielle » ? h Les deux têtes d’affiche de la campagne présidentielle sont désormais à égalité, selon le baromètre TNS-Sofres publié ce matin pour Le Figaro-RTL-LCI. Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy montent ensemble sur la première marche du podium, avec 34% des voix, en termes d’intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle. L’enquête met aussi l’accent sur la perception des profils des candidats. Le ministre de l’Intérieur apparaît comme celui qui aurait la stature d’un chef d’Etat pour 50% des sondés, contre 36% pour la présidente du Poitou-Charentes. En outre, il est perçu comme ayant un « vrai projet pour la France » (45% contre 37% pour Ségolène Royal). Il « connaît » mieux les « dossiers » (56% contre 30%), et possède une « carrure internationale » (58% contre 27%). En revanche, le député des Deux-Sèvres « comprend » mieux les Français (49% contre 37% pour Nicolas Sarkozy). Elle est aussi, pour 50% des personnes interrogées, plus à « l’écoute des Français » (37% pour Sarkozy). Parmi les autres candidats, l’enquête révèle que Jean-Marie Le Pen recueillerait 13% face à Ségolène Royal et 14% face à Dominique Strauss-Kahn ou Laurent Fabius. Ce sondage, réalisé par téléphone auprès d’un échantillon national de 1000 personnes, vient renforcer la certitude que le duel – une fois les candidats définitifs choisis – sera très serré. MÉDIA/Le Scoop fait sa fête h Désormais connu internationalement, le Festival du scoop et du journalisme d’Angers célèbre cette année ses 20 ans. Grands reporters et célébrités du petit monde journalistique viennent à la rencontre du public, jusqu’au 25 novembre. Président d’honneur de cette 21e édition, Emmanuel Chain, accompagné d’un jury de professionnels, récompensera les différents documentaires et photo-reportages qui concourent. « Sport et Média » sera le thème de cette nouvelle édition. BIOCARBURANTS/Signature de la charte Flex-Fuel h Ce matin, le gouvernement a rencontré les fédérations agricoles, les distributeurs de carburants et les constructeurs automobiles, pour signer la charte Flex-Fuel sur le développement du superéthanol E85. D’ici 2007, Thierry Breton prévoit « plus de 500 pompes vertes » sur l’ensemble du territoire, un chiffre qui sera « triplé » en 2008. Le ministre de l’Economie a rappelé que le biocarburant E85, à 85% d’origine végétale, sera commercialisé autour de 80 centimes d’euro le litre. P.MARIANA/EDITING SERVER LUDOVIC/REA 31 décembre date limite d’inscription ÉLECTIONS/Comment voter de l’étranger ? h Faire acte de civisme depuis l’étranger, c’est possible. Encore faut-il avoir pris toutes les dispositions nécessaires… Seuls deux votes sont autorisés depuis l’étranger : les présidentielles et les référendums. Pour cela, il faut être inscrit sur la liste électorale consulaire avant le 31 décembre de l’année précédant le scrutin. En revanche, pour les autres élections, mieux vaut voter par procuration. Les expatriés doivent maintenir leur inscription sur la liste électorale d’une commune française (ville de naissance, dernière résidence, etc.) et faire les formalités avant le départ ou sur place. Autre solution ultime pour exercer son droit de vote : prendre un billet aller-retour pour déposer son bulletin dans l’urne… LES SITES À CONSULTER ★★★ ★★ ★★★★ ★★ www.interieur.gouv.fr www.francais-du-monde.net www.mfe.org www.assemblee-afe.fr FRANCE L’APPRENTISSAGE EMBAUCHE 1 « L’apprentissage, ça s’apprend », c’est le thème du colloque qui se tenait aujourd’hui à la Fondation d’Auteuil à Paris. Selon l’Insee, le taux de chômage est deux fois moins élevé pour un jeune diplomé d’un CAP que pour un non diplomé. 2 Plus de 450 métiers sont concernés, dans divers domaines : agriculture, services aux personnes, artisanat ou commerce. Toute entreprise peut embaucher un apprenti, mais s’engage alors à former son jeune employé. Elle lui verse un salaire compris entre 313 euros et 980 euros selon l’âge et l’ancienneté de l’apprenti. 3 L’apprenti doit avoir entre 16 et 25 ans. La formation est en alternance. Le jeune suit des cours dans un Centre de formation d’apprentis (CFA). Assisté d’un maître d’apprentissage, il apprend un métier dans l’entreprise avec laquelle il a signé un contrat. 4 Dans 4 cas sur 5, l’apprentissage débouche sur une embauche, souvent à plein temps. Les principaux secteurs économiques sont : l’hôtellerie, la construction ou la santé… Dans ces métiers, 300 000 offres d’emploi sont non pourvues chaque année. CAROLE TOLILA,NICOLAS CAILLEAUD,XAVIER PLASSON,SEBASTIEN DUPORT DENIS/REA Directsoir t Lundi 13 novembre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :