Direct Soir n°44 20 oct 2006
Direct Soir n°44 20 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de 20 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Johnny Depp, le pirate bien-aimé

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Vendredi 20 octobre 2006 6 ACTU EN COUVERTURE JOHNNY DEPP/Flibustier de génie Pirate déjanté, drogué hystérique, poète aux ciseaux ou doux marginal, Johnny Deppdistille son grain de folie dans tous ses rôles. Ce surdoué est considéré comme l’un des meilleurs acteurs d’aujourd’hui. Avant de tourner avec un Yougoslave, un Norvégien, un Polonais et avant de tomber amoureux de la Française Vanessa Paradis, Johnny Christopher Deppfaisait déjà se pâmer les filles dans 21 Jump Street. C’est dans cette série télévisée connue dans le monde entier, que l’Américain, fils d’un ingénieur et d’une ménagère, a appris son métier de comédien. Trois saisons de télévision suffisent à faire de lui une « idole pour adolescentes » et assurent le début de sa carrière. Mais en 1990, l’acteur de 27 ans formé aux Loft Studios à Los Angeles, fait deux choix majeurs. Il joue l’acteur à la moue boudeuse pour John Waters dans Cry Baby, et surtout s’associe au génial Tim Burton pour Edward aux mains d’argent. Deux films qui préfigurent ses choix futurs : des personnages tous plus ou moins loufoques, qui naviguent aux frontières du réel. « Johnny-belle-gueule » se forge dès lors une solide filmographie, flirtant avec l’underground du cinéma américain. Jusqu’à aujourd’hui, tous ses rôles forment une œuvre cohérente. L’acteur n’a jamais été à l’aise dans les productions des studios hollywoodiens et préférera tourner des rôles plus complexes avec des réalisateurs exigeants comme Jim Jarmush (Dead man), CORBIS/SYGMA Johnny Depptravaille son look pirate. Emir Kusturica (Arizona Dream), Mike Newell (Donnie Brasco), Terry Gilliam (Las Vegas Parano) ou encore Roman Polanski (La neuvième porte). Son allure gitane, son charme ravageur et son travail minutieux pour interpréter des personnages décalés et hors normes lui vaudront un César d’honneur en 1999. Dans ce contexte, la carrière de Pirates des Une carrière en trois étapes « Dead Man » (1995) Johnny Deppa joué pour les plus grands réalisateurs – Burton, Kusturica – mais il ne faut pas oublier ses rôles moins célèbres, comme celui de Bill Blake dans Dead Man de Jim Jarmush. Il y incarne un homme traqué dans l’Amérique de la fin du XIX e siècle, recueilli par un Indien qui l’identifie au poète W. Blake.. HADRIEN LECŒUR,GUILLAUME ZELLER,CAROLE TOLILA,ELISE BAUDOUIN,NICOLAS CAILLEAUD WEBER/SIPA « Donnie Brasco » (1997) Caraïbes se joue des paradoxes : au succès attendu répond un triomphe planétaire. Le deuxième volet des tribulations du flibustier Jack Sparrow confirme la carrure de star internationale de l’ex- « poète aux mains d’argent ». Il a su évoluer, passant des films d’auteur difficiles aux grosses productions populaires, en préservant son identité et confirmant son talent multiforme. Dans Donnie Brasco, de Mike Newell, il interpète au côté d’Al Pacino un rôle plus classique : celui d’un agent du FBI infiltré dans la mafia new-yorkaise à la fin des années 70. Le cadre d’un bon polar est posé, mais le jeu de Johnny Depplui apporte une épaisseur psychologique qui permet de dépasser le périmètre du film noir classique. LES ARCHIVES DU 7 e ART À suivre Rendez-vous l’année prochaine En 2007, l’acteur est attendu pour le troisième volet de Pirates des Caraïbes (sortie le 23 mai 2007) et sera à l’affiche de Swenney Todd, le nouveau film de Tim Burton. « Las Vegas Parano » (1998) Avec Las Vegas Parano de Terry Gilliam, J. Depprenoue avec les rôles hallucinés. Au sens propre : à coup de stupéfiants : LSD et mescaline. Journaliste déjanté à Las Vegas, chargé de couvrir une course cycliste, il sombre dans un trip aussi violent qu’ouaté. Comme Dead Man et Donnie Brasco, Las Vegas Parano vient de ressortir en coffret DVD (TF1 vidéo). M. SAYLES/AP PHOTO
www.directsoir.net MAM/Sa vision des relations franco-américaines h Michèle Alliot-Marie irait-elle à l’encontre des atlantistes ? En réaffirmant l’indépendance de la France par rapport à ses « amis » américains, hier à Yorktown en Virgine, la ministre de la Défense a pris à revers Nicolas Sarkozy. Le ministre de l’Intérieur, en visite aux Etats-Unis il y a un mois, avait alors qualifié l’attitude de la France « d’arrogante » envers la politique de Bush. Pour l’ancienne présidente de l’UMP, il n’y a pas d’arrogance, mais « un devoir d’amitié », celui de dire la vérité à un ami. SANTÉ/Un médecin scolaire pour 10 000 élèves h Les médecins scolaires étaient 300 hier, à Paris, pour dénoncer l’absence de créations de postes et la précarisation de leur profession. « Entre 2005 et 2006, on est passé de 790 à 422 équivalents temps plein », dénonce Anne Viallat, secrétaire générale du SNMSU-Unsa, le syndicat national des médecins scolaires. Selon les syndicats, cette précarisation aboutit à un manque de personnel dramatique dans certaines régions, notamment rurales. M. BALCE CENETA/AP Avec Donald Rumsfeld. FACELLY/SIPA EMPLOI/Borloo en campagne pour les seniors h « Changer le regard » du grand public et des employeurs sur les seniors, tel est le nouveau cheval de bataille du ministre de l’Emploi. Son ambition : faire en sorte que la moitié des 55-64 ans soient en activité à l’horizon 2010, contre le tiers actuellement, et atteindre ainsi les objectifs fixés en 2001 par l’Union européenne. Bien décidé à poursuivre son « plan national d’action pour l’emploi des seniors », Jean-Louis Borloo lance dès dimanche une campagne de communication destinée à en finir avec l’idée que les seniors « sont trop vieux et trop chers ». D’un coût de trois millions d’euros pour 2006, elle consistera en un envoi massif de brochures aux entreprises, et la diffusion de spots télés réalisés par Raymond Depardon. Une campagne d’envergure, donc, qui vient s’inscrire en complément des mesures annoncées avant l’été : CDD senior de 18 mois pour les plus de 57 ans, réinsertion des personnes âgées ou encore cumulemploi-retraite. « Gagner cette bataille est crucial parce que la France rentre dans une crise du recrutement », déclarait Jean-Louis Borloo hier, lors de la présentation de sa campagne dans l’enceinte du Conseil économique et social. Il faut dire que le taux d’activité des seniors en France est l’un des plus bas d’Europe, situation qui pèse aussi sur le problème du financement des retraites. A cet égard, le ministre de l’Emploi n’a pas manqué de rappeler que l’emploi des seniors était « un enjeu humain, mais aussi économique et de finances publiques ». PRÉSIDENTIELLE 2007/Tous aux urnes ! LES SITES À CONSULTER ★★ ★★★★ ★ HAMILTON/REA 31/12 date limite d’inscription h Vous êtes de nationalité française, âgé de plus de 18 ans et vous pouvez jouir de vos droits civils et politiques (vous n’êtes pas sous tutelle), vous avez donc le droit de voter. Pour vous inscrire, munissez-vous d’une pièce d’identité, d’un justificatif de domicile ou de vos impôts locaux (contribution depuis au moins 5 ans). Si vous vivez chez vos parents, le justificatif de domicile doit être accompagné d’un certificat attestant que vous vivez toujours sous leur toit. Enfin, sachez que ceux qui auront fêté leur 18e anniversaire entre le 1er mars 2006 et le 28 février 2007 seront inscrits d’office. Attention, pour voter à la présidentielle de 2007, vous devez vous inscrire dans votre mairie avant le 31 décembre. www.vosdroits.service-public.fr www.auxurnescitoyens.com www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_sevice/elections/comment_voter FRANCE SECOURS CATHOLIQUE : 60 ANS D’ACTIONS 1 Depuis 1946, le Secours catholique aide les plus démunis. Fondée par Mgr Jean Rodhain, aumônier des prisonniers de guerre, l’association a été reconnue d’utilité publique en 1962. 2 Aujourd’hui, le Secours catholique fédère en France près de 66 000 bénévoles et emploie 974 salariés. Chaque année, 1,6 million de personnes se présentent dans leurs relais. L’organisation intervient aussi dans 80 pays, et constitue le premier réseau de solidarité international, via Caritas. 3 Au-delà de l’aide individuelle, le Secours catholique souhaite intervenir par le biais d’actions collectives d’ici à 2011, notamment en faveur des publics les plus fragilisés et les quartiers. Plusieurs campagnes sont aussi menées, notamment pour lutter contre le commerce des armes légères. 4 Pour fêter cet anniversaire, des festivités sont organisées partout en France ce week-end. Un ouvrage sera publié pour l’occasion, récapitulant les affiches des campagnes annuelles. Dimanche prochain, une messe sera célébrée à Notre-Dame par l’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois. F. TONDRE/REA Directsoir t Vendredi 20 octobre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :