Direct Soir n°43 19 oct 2006
Direct Soir n°43 19 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de 19 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : José Bové en campagne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Jeudi 19 octobre 2006 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW RIKA ZARAÏ Sa vraie histoire Vingt ans après son premier livre, « Ma médecine naturelle », qui a connu un immense succès, Rika Zaraï vient de publier « L’espérance a toujours raison » *. L’autobiographie d’une femme qui croit au meilleur. A qui s’adresse ce livre ? A toute personne de bonne volonté qui a une envie réelle de paix, à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire du Moyen-Orient et au conflit israélo-arabe. Pourquoi ce titre ? Les gens ignorent que l’espérance, c’est un sésame de l’être humain. C’est comme les vitamines de l’âme.Ça rend tous nos rêves possibles. Vous évoquez un lourd secret de famille concernant votre mère. Pourquoi avoir révélé sa cécité, 50 ans après ? Il y a deux réponses à cela… Celle de la petite fille qui n’a jamais osé trahir sa mère et celle de la femme adulte qui a découvert que raconter sa vérité était un signe d’amour. Le plus difficile, c’était de vivre avec ce handicap ou de dissimuler la vérité ? Toute sa vie, ma mère a refusé d’avouer aux L’espérance est un sésame pour l’être humain Repères DR autres qu’elle était aveugle ! Ce mensonge incompris a empoisonné mon enfance. J’ai cherché une explication et je n’ai encore aujourd’hui, jamais compris ce secret si infranchissable. J’ai été une petite fille qui a grandi sur une jambe. Mon seul souci était d’être au plus près de l’enfer de maman. La musique, une source de bonheur ? Elle m’a entraînée dès l’âge de 8 ans dans un pays où je m’oubliais complètement. C’était ma vocation. Ses vibrations sont pour moi une source d’énergie unique. Vous avez vécu le plaisir de chanter comme un plaisir coupable. Comment l’avez-vous dépassé ? Au début de ma carrière, j’ai joué des pièces de Brecht et Garcia Lorca au théâtre Zira à Tel-Aviv. Quand j’ai commencé la chanson populaire, je me suis demandée : « Comment puis-je me contenter de chanter Casatschock alors que j’étais considérée comme la Juliette Gréco d’Israël ? » En travaillant sur moi avec le psychothérapeute, j’ai compris que j’avais un sentiment de puissance sur scène. Mes chansons populaires, c’est une réponse aux obus et au sang versé à Jérusalementre décembre 1947 et févier 1949. DR JEAN-DANIEL LORIEUX Aujourd’hui, c’est le retour à la chanson ? Oui, totalement depuis 2001. L’an dernier, pendant la tournée d’été, j’ai fait 45 spectacles. J’ai chanté à Cluses devant plus de 15 000 personnes ! Je vis à fond ces moments-là. En 45 ans de chanson, je n’ai jamais employé ma voix et mon talent – si j’en ai un – pour enlaidir la vie. Je n’ai jamais eu la tentation de renoncer à la chanson, même si je m’en suis éloignée durant 12 ans, lorsque j’étais habitée par cette découverte de la médecine alternative naturelle. Aujourd’hui, ambassadrice de la paix ? Je le suis lorsque je travaille avec Emil Shoufani, ce prêtre arabe israélien qui a élaboré un programme de rapprochement des communautés juive et arabe. Je le suis aussi lorsque je chante et que je donne des conférences. Ce qui vous motive ? Etre un être humain qui fait tout, à son échelle, pour que les gens comprennent qu’il n’y a pas un peuple meilleur que l’autre, qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise cause. Des projets pour 2007 ? J’ai déjà signé deux tournées et je prépare un nouvel album,12 chansons de paix et d’amour. Ce qui vous fait avancer ? Les fêtes,la musique qui fait danser les couscoussiers, l’envie d’aimer et le besoin d’être aimée. Vous qui avez tant souffert, êtes-vous enfin heureuse aujourd’hui ? J’ai compris que la vie n’est pas faite comme ma mère Frouma me l’a tant répété : « Ou tu es n°1, ou tu es n°0. » Il n’y a rien de plus faux ! Je ne veux plus être victime de cet absolu. Quand je joue avec ma chienne Gipsy et que mon mari partage avec nous ces instants-là, je fais un arrêt sur images et je me dis : « Voilà un bon moment, grave-ça dans ta tête ». C’est un exercice que je fais plusieurs fois par jour, une gymnastique de la tête et du cœur pour embellir la vie ! * Editions Michel Lafon Son enfance Sa vocation L’auteur de best-sellers « Elle a bien trop perdu pour accepter d’ouvrir la porte au bonheur. » Solidaire de la souffrance de sa mère, la petite Rika prenait l’habitude de se bander les yeux. PROPOS RECUEILLIS PAR ELISABETH TORDJMAN C’EST DIT Jacques Brel a dit d’elle : « Voici le feu, voici la force, voici la terre. C’est la vie qui chante. Vive Rika ! » Sergent-chef dans l’armée israélienne à 18 ans, elle met, depuis toujours, sa voix au service de l’espoir et œuvre pour la cause israélo-palestinienne. Ce septième livre fera-t-il encore de Rika Zaraï la recordwoman de l’édition ? Ses précédents ouvrages se sont vendus à plus de cinq millions d’exemplaires. DR
www.natixis.fr Pour donner vie aux plus belles réalisations, il faut toute l’expertise d’une grande banque d’investissements et de projets. Avec Natixis, le Groupe Caisse d’Epargne et le Groupe Banque Populaire créent aujourd’hui un nouveau leader européen. Bientôt, vous pourrez devenir actionnaire de cette nouvelle banque. Un document E enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers sous le n°E.06-162 en date du 16 octobre 2006 est disponible sans frais auprès de Natexis Banques Populaires (BP4 - 75060 Paris cedex 02) et sur les sites de Natexis Banques Populaires (nxbp.fr), de Natixis (natixis.fr) et de l'Autorité des marchés financiers (amf-france.org). LA BANQUE D’INVESTISSEMENTS ET DE PROJETS Crédit photos : Denys Vinson - Getty Images



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :