Direct Soir n°38 12 oct 2006
Direct Soir n°38 12 oct 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de 12 oct 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : François Bayrou, balle au centre

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Jeudi 12 octobre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Cachan : ultime évacuation Cet événement met un point final à deux mois de feuilleton. La dernière porte d’accès au gymnase de Cachan (Val-de-Marne) a été soudée dans la nuit, après le départ de ses derniers occupants. Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de la ville, s’est félicité d’être parvenu à « l’objectif d’une évacuation sans violence ». Les dossiers des sans-papiers doivent être réexaminés au cas par cas. Toulouse sous les eaux C’est un orage comme il n’y en a que tous les cinquante ans, selon Météo France, qui s’est abattu hier soir sur Toulouse. En à peine une heure, 55 millimètres d’eau sont tombés sur la Ville rose, soit l’équivalent d’un mois de précipitations. Pas moins de 140 interventions ont dû être menées par les pompiers de la région. Bloqué pendant plus d’une heure, l’aéroport de Toulouse-Blagnac a dû dérouter quatre avions vers Bordeaux, Perpignan et Marseille, et en faire patienter cinq autres dans les airs jusqu’à la fin de l’orage. Pour le maintien du don anonyme 94% des couples interrogés avant ou après avoir eu un enfant grâce au don de sperme souhaitent le maintien de l’anonymat de ce don. Dans le cas d’un changement législatif qui permettrait à l’enfant, s’il le désire, à sa majorité, de connaître l’identité du donneur, 25% d’entre eux y renonceraient. 150 ans d’altitude Le premier vol humain a 150 ans. En 1856, le marin breton Jean-Marie Le Bris plaçait une barque ailée sur une charrette tirée par un cheval lancé au galop à 30 km/h. L’engin décolla de la plage de Saint-Anne-la-Palud (Finistère), plana sur 400 mètres, à une centaine de mètres d’altitude. Le Bris devenait ainsi le premier au monde à s’élever dans une machine plus lourde que l’air : le planeur était né. COLLISION FERROVIAIRE/Vers l’erreur humaine Quinze ans qu’il n’y avait pas eu de collision ferroviaire dans l’Hexagone. Hier, en fin de matinée, à Zoufftgen en Moselle, un train régional luxembourgeois a percuté de plein fouet un train de marchandises de la SNCF, faisant cinq morts et cinq blessés, dont deux graves. Le choc, d’une violence extrême, a causé le déraillement d’une partie du train de fret. Les secours ont travaillé toute la nuit d’arrache-pied pour délivrer les victimes. Ce matin, les 130 sapeurs-pompiers français et luxembourgeois étaient toujours à pied d’œuvre. La motrice, qui s’est écrasée sur le train de voyageurs, entravait la progression des secours. À 2 heures, un camiongrue est arrivé pour dégager le monstre de 90 tonnes. En bas du pont surplombant les voies, un bulldozer arrachait des arbres pour que l’immense engin de 18 mètres de long puisse se frayer un chemin jusqu’aux voies. « Il est malheureusement encore possible qu’on découvre d’autres corps », indiquait ce matin un responsable de la cellule de crise activée à la préfecture de Moselle. Les raisons du drame sont pour l’heure inconnues. Les sauveteurs cherchent les deux boîtes noires des trains, qui apporteraient des informations précieuses sur les circonstances du drame. « Si les dispositifs ont fonctionné comme ils le doivent, c’est l’erreur humaine qui est probable », a déclaré, sur place, le secrétaire fédéral CFTC des Transports, Bernard Aubin. Selon la SNCF, « le train de fret s’est engagé le TÉLÉPHONIE/Des mobiles chez Auchan h C’est une première dans le secteur de la grande distribution.Auchan part à l’assaut de la téléphonie mobile. Lundi prochain, le quatrième distributeur français lancera son opérateur mobile utilisant le réseau de SFR. Une offre prépayée sans engagement, baptisée HyperLibre. Jusqu’à présent,Auchan se contentait d’ouvrir des lignes pour le compte d’Orange, SFR et Bouygues. Mais aujourd’hui, il espère devenir le numéro un des MVNO, ces sociétés qui n’ont pas de réseau en propre, mais qui achètent des minutes en gros à des opérateurs classiques. Pour tenter d’y parvenir : une offre simplifiée, ainsi qu’un prix le plus bas possible selon le souhait du distributeur. Le client paiera 40 centimes la minute, quels que soient la durée, le jour ou l’heure de l’appel. Idem s’il appelle vers l’étranger. Mais le premier atout d’Auchan reste son activité principale : la grande distribution lui permet d’ores et déjà de considérer ses millions de clients comme autant d’abonnés potentiels. ANNE DEVERRE,ALEXANDRE GIRAUD,BÉRENGÈRE DE TERMONT,NICOLAS CAILLEAUD,ÉLISE BAUDOUIN @ F. LENOIR/REUTERS Ce matin, le bilan de la catastrophe faisait état de cinq morts et cinq blessés. premier sur la voie » et a « passé un signal au vert, de voie libre. Le conducteur, qui est décédé, n’a pas franchi un signal au rouge ». Mais pour Bertrand Mertz, vice-président du conseil régional de Lorraine, il s’agirait d’une « erreur d’aiguillage des Luxembourgeois ». De son côté, le porte-parole des chemins de fer du Grand- Duché ne pouvait « ni confirmer ni démentir » cette déclaration. Deux enquêtes ont été ouvertes, l’une par la SNCF, l’autre par le « bureau enquêtes accident ». Hier, Dominique de Villepin, Dominique Perben et Jean-Claude Junker, chef du gouvernement luxembourgeois, se sont rendus sur place pour exprimer leur sympathie aux familles des victimes. FRANCE-ALLEMAGNE/Airbus au cœur du débat h Avec l’annonce d’un troisième retard de livraison de l’A380, la nomination de Louis Gallois à la tête d’Airbus et l’arrivée très prochaine de l’Allemagne aux commandes de l’Union européenne, le 7 e Conseil des ministres franco-allemand, qui se tient aujourd’hui à Paris, pourrait se transformer en test pour le couple Paris-Berlin. Au programme : l’adoption de déclarations communes sur la sécurité énergétique et l’égalité des chances, mais surtout, le dossier Airbus. But de l’opération : élaborer une stratégie de sortie de crise pour l’avionneur européen. Or, les négociations risquent d’être serrées entre la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Jacques Chirac. Face au cumuldes fonctions du Français Louis Gallois, devenu à la fois coprésident d’EADS et directeur d’Airbus, l’Allemagne paraît décidée à défendre ses intérêts et la parité qui a toujours prévalu au sein du groupe d’aéronautique et de défense. Dans le cas d’une baisse de participation de l’actionnaire germano-américain Daimler-Chrysler, il ne serait d’ailleurs pas étonnant de voir l’Etat @ P.KOVARIK/AFP Repère Le 17 octobre 1991, une collision entre le train auto-couchettes Nice-Paris et un train de marchandises, en gare de Melun, faisait 16 morts et 55 blessés. allemand entrer dans le capital du groupe. Mais au-delà des questions de gouvernance, ce sont leurs emplois respectifs que cherchent à protéger les deux pays. A l’heure où s’ébauche un plan de restructuration « rigoureux » avec suppressions d’emplois et réorganisation industrielle, Berlin réaffirme sa volonté de voir préserver les sites allemands. Arnaud Lagardère, coprésident du conseil d’administration d’EADS, a de son côté assuré que le plan de redressement d’Airbus impliquerait des efforts « en France comme en Allemagne ».
www.directsoir.net SÉCURITÉ ROUTIÈRE/En ville, levez le pied Le gouvernement lance sa nouvelle campagne pour la sécurité routière, marquée par la volonté de changer le comportement des conducteurs en ville. La voiture roule à 60 km/h, un coup de frein, des pneus qui crissent… une femme est renversée alors qu’elle traverse le passage pour piétons ». La nouvelle campagne publicitaire télévisuelle pour réduire les accidents en ville s’achève sur une scène choc. Au-delà de la simple sensibilisation, la campagne, présentée hier, est révélatrice de la volonté gouvernementale de changer notre attitude au volant. Le message est clair et Dominique Perben le rappelle : « À 60 km/h, il faut 8 mètres de plus pour s’arrêter qu’à 50 km/h. » Pour le ministre des Transports, « ce n’est pas parce qu’on roule moins vite en ville que les accidents sont moins graves ». En 2005, les accidents routiers en ville ont ainsi causé 1 739 décès. Si le nombre de tués sur la route a baissé de 5% par rapport à 2004, en passant sous le seuil des 5 000 morts, selon la Sécurité routière, le nombre de piétons tués augmente de 8%. Délégué interministériel à la sécurité routière, Rémy Heitz souligne qu’en 1990, lorsque la vitesse a été limitée à 50 km/h en ville, les statistiques ont révélé, la même année, près de « 15% d’accidents mortels en moins ». Un des trois chantiers fondamentaux du programme de Jacques Chirac depuis 2002, la lutte contre l’insécurité routière aura contribué à changer nos comportements routiers. Dans les prochaines semaines, la gendarmerie interviendra dans les écoles primaires pour délivrer un permis piéton aux enfants. Le but : enseigner les comportements à suivre dans la rue. Un lieu où l’enfant piéton est « particulièrement vulnérable ». Chaque année, 50 jeunes piétons âgés de moins de 14 ans sont tués et environ 400 gravement blessés. Soit plus d’un enfant piéton blessé chaque jour par un véhicule. Selon l’Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité, 44% des accidents piétons surviennent sur le trajet entre le domicile et l’école. La majorité des accidents ont lieu pendant le trajet du retour. Mais l’action gouvernementale ne fait pas l’unanimité. Pour certains conducteurs, la limitation à 50 km/h n’est pas une vitesse adaptée. Cette vitesse étant par ailleurs laissée à la discrétion du maire. L’édile C’estdit « Quand j’avais deux ans et demi et que j’avais un bavoir, il n’y avait pas écrit (dessus) président de la République. » Laurent Fabius (lors d’un meeting à Conflans- Sainte-Honorine) « À 60 km/h, il faut 8 mètres de plus pour s’arrêter qu’à 50 km/h. » pouvant autoriser de rouler jusqu’à 70 km/h dans sa commune. Parallèlement, des voix s’élèvent contre le permis à points. Hier, au salon de l’automobile à Paris, l’association des citoyens de la route a dénoncé l’augmentation croissante du nombre de retraits de permis. Le mouvement mené par l’ancien pilote de rallye, Bernard Darniche, annonce qu’« un million de conducteurs serait bientôt sans permis », sur les 36,7 millions délivrés en France. Selon la Sécurité routière, 54 242 automobilistes ont perdu leurs douze points en 2005, contre 39 413 en 2004, principalement à cause des excès de vitesse. L’association de la défense des citoyens automobilistes appelle, quant à elle, à instituer une tolérance de 10 km/h. Mais le gouvernement entend rester ferme sur cette question de sécurité publique. Pas question de céder ne serait-ce qu’un kilomètre par heure. En outre, de nouveaux radars, plus performants, seront mis en service dès la fin octobre, a annoncé hier Rémy Heitz. « C’est bien, je suis content mais ce résultat n’enlève pas la défaite en Ecosse. » Raymond Domenech (L’Equipe) « Il faut être un homme politique comme les autres. On ne peut pas faire une campagne sur ses seuls atouts de féminité : toujours répondre avec son plus joli sourire, tout faire en talons aiguilles et se poser en victime en répétant : « Vous ne me poseriez pas la question si je n’étais pas une femme. » ». Valérie Pécresse, député UMP des Yvelines (Libération) @ WITT/SIPA @ DENIS/REA FRANCE DISPARITION D’ESPÈCES/Une question d’orbite h Comment expliquer la disparition d’espèces animales sur notre planète ? Selon la revue britanniqueNature, le phénomène viendrait du ciel et s’expliquerait par de faibles variations dans l’orbite terrestre et l’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre. Les scientifiques ont remarqué qu’au cours des derniers millénaires, de nombreux mammifères ont disparu et ce, avec une étonnante régularité : tous les 2,4 ou 2,5 millions d’années et tous les millions d’années. Un rythme cyclique qu’ils estiment lié à d’infimes variations de l’orbite de notre astre. En effet, la planète suit une orbite qui n’est pas parfaitement sphérique, mais légèrement elliptique. Celle-ci met entre 100 000 et 400 000 ans à retrouver sa situation initiale. De plus, elle ne tourne pas verticalement sur son axe, et son inclinaison varie sur une période de 41 000 ans. Enfin, sa rotation n’est pas régulière mais connaît, comme une toupie, de petits soubresauts qui reviennent tous les 21 000 ans. Ainsi, quand deux ou trois de ces phénomènes se trouvent à leur apogée au même moment, notre planète connaît des périodes de glaciation, entraînant des phases régulières de disparition d’espèces. Dans les KIOSQUES Comment Freud a « inventé » la psychanalyse ? Le Nouvel Observateur tente de répondre dans un dossier où sont publiés des extraits de lettres essentielles du père de la psychanalyse à son mentor, Whilhelm Fliess. @ NASA/CORBIS Directsoir t Jeudi 12 octobre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :