Direct Soir n°212 1er oct 2007
Direct Soir n°212 1er oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°212 de 1er oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Valérie Pécresse : « l'université n'attend pas »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
DR Directsoir N°212/Lundi 1 6 ÉCONOMIE er octobre 2007 Club Med Gentil organisateur du paradis En créant un nouveau concept de vacances, le Club Med a révolutionné le tourisme. Sur les plages de sable fin, au pied des pistes enneigées, depuis 1950, il a installé ses villages dans les plus beaux endroits du monde. VÉRITABLE RÉVOLUTION CULTURELLE ET SOCIALE, L’ARRIVÉE DES CONGÉS PAYÉS, EN 1936, TRANSFORME LE QUO- TIDIEN DES FRANÇAIS. Le gouvernement de Léon Blum accorde le droit au farniente. Découvrir les stations balnéaires devient désormais un rêve accessible pour beaucoup. Si certaines personnes commencent déjà à imaginer des structures pour accueillir ces nouveaux vacanciers, l’arrivée de la guerre freine l’essor des congés payés.Après 1945, la France traumatisée est en reconstruction, et l’envie de liberté s’impose comme une nécessité. Un sentiment qui pousse alors deux hommes à créer un nouveau monde, une utopie bien réelle. La case mythique du Club Med. Interview d’une SPÉCIALISTE DR 80 villages Club Med Le Club Med des Boucaniers, en Martinique (4 tridents). sont implantés dans le monde, dans près de 30 pays Partir, tout quitter, ranger les souliers cirés, ne plus ouvrir un journal, tout laisser et devenir un autre. Et vivre enfin, face au soleil, à la mer, au vent… Gilbert Trigano A LA CONQUÊTE D’UN RÊVE En 1949, après un séjour passé en Corse dans un club sportif, Didy Blitz découvre la Méditerranée et une nouvelle formule de vacances, basée sur le « tout compris ». Elle évoque rapidement le concept avec son frère. Séduit par l’idée, Gérard Blitz fonde l’association Club Méditerranée, en 1950. A la recherche de toiles de tentes pour son nouveau club, il tombe sur le fabricant Gilbert Trigano. Un partenariat qui ne fait que commencer, bientôt les deux hommes ne se quitteront plus. Le premier village est créé à Alcúdia, sur Palma, ville principale de l’île de Majorque. Quelques affiches et une annonce dans le journal L’Equipe servent de publicité pour ce nouveau concept de vacances. C’est dans ce premier club que naissent les termes de « gentil membre » (GM) et « gentil organisateur » (GO). Gérard Blitz et Gilbert Trigano négocient à travers le monde avec les présidents et les rois pour implanter leurs « paradis terrestres ». Bientôt, le Club Med ouvre ses portes à Corfou (Grèce), puis à Djerba (Tunisie). Les villages se résument alors à de simples campements sur les plages, encore sauvages, de la Méditerranée. La mer devenue trop petite, les fondateurs élargissent leur royaume à l’océan. Les congés payés allongés en 1955, les GM Katia Hersard - Directrice du marketing stratégique du Club Med POURQUOI AVOIR CHOISI UN POSITIONNEMENT HAUT DE GAMME ? C’est un choix qui a été justifié pour trois raisons. Dans un premier temps, la décision a été prise par rapport au marché. Après avoir mené différentes études et interviewé de nombreux clients, on s’est aperçu qu’il y avait une bipolarisation du marché avec un marché du tourisme en croissance sur les produits haut de gamme et en déclin sur les low-cost. Le deuxième point concernait les attentes du client qui portaient de plus en plus sur un souci de qualité, de sophistication, mais également d’enrichissement culturel. Pour finir, nous avons réalisé une étude sur notre marque qui est considérée par les clients comme luxueuse. QU’EST-CE QUI REND LE CLUB MED SI UNIQUE ? Le critère d’intérêt pour les clients, c’est l’ambiance. Les études que nous avons faites ont démontré que c’était une vraie attente à laquelle les autres hôtels haut de gamme n’ont pas encore répondu. Nous proposons de la qualité mais avec une ambiance décontractée, ce qui correspond aux attentes des clients d’aujourd’hui peuvent disposer d’un mois de vacances pour partir à Tahiti, dans le Pacifique. Deux ans plus tard, le Club Méditerranée se transforme en société anonyme. Entre-temps, l’association ne bâtit plus uniquement son empire sur le sable, mais jette aussi son dévolu sur les montagnes enneigées des Alpes : elle s’implante à Leysin, en Suisse. En 1963, Gilbert Trigano devient président-directeur général et en 1966, le club fait son entrée à la Bourse de Paris. Le succès de l’entreprise pousse alors Gérard Blitz et Gilbert Trigano à partir conquérir l’Amérique, puis, quelques années plus tard, l’Asie. et de demain. Cette offre unique sur le marché, c’est le « plus » Club Med. AVEC CE NOUVEAU POSITIONNEMENT, LA CLIENTÈLE A-T-ELLE CHANGÉ ? Bien sûr, nous avons de nouveaux clients mais les fidèles du Club Med continuent de venir. En terme de satisfaction produit, on a des taux records sur les 4 tridents, ce qui confirme le choix du haut de gamme. Par ailleurs, depuis 2005, nous constatons le retour d’anciens clients, en attente de qualité, qui ne venaient plus depuis plusieurs années. DR
DR DR www.directsoir.net La publicité s’est fait l’écho du bouleversement causé par l’arrivée des congés payés dans la vie des Français. UNE PHILOSOPHIE Le Club Med connaît ses plus belles années. Les gentils membres sont nombreux à choisir le paradis méditerranéen comme havre de paix. Choyés par les GO et le chef du village, ils retrouvent le sourire dans ces lieux où l’inhibition est interdite. Sans complexe, les gens se tutoient, ne conservent que leurs prénoms et laissent libre cours à tous leurs désirs. Hors de question de faire cavalier seul. Sur place, il n’existe aucune barrière sociale, tout le monde se mélange et sympathise. Le Club Med devient pour beaucoup une vraie famille. Coupés du monde, les gentils membres n’ont plus la notion du temps ni… de l’argent. En effet, au Club, la monnaie courante est un collier coloré, devenu l’objet fétiche du vacancier. Chaque couleur représente une valeur en monnaie locale. Ces vacances insouciantes offrent aux GM un dépaysement absolu, tant recherché par ses fondateurs. LE CLUB MED EN CHIFFRES (CA EN MILLIARDS D’EUROS) 1,609 ■ source : Club Med 1,600 1,590 NOUVEAU VISAGE Comme bon nombre d’entreprises le Club Méditerranée connaît cependant des années difficiles. En 1991, la guerre du Golfe porte un coup au développement de l’entreprise. Les touristes n’accourent plus en masse sur les plages. En 1993, Serge Trigano succède à son père, pour une courte durée puisqu’il sera évincé quatre ans plus tard. Philippe Bourguignon est alors nommé président du directoire. Mais le Club Med ne semble plus faire autant rêver les gentils membres. Au départ unique en son genre, le concept devient progressivement une offre parmi tant d’autres. Une normalité qui pèse sur l’entreprise. La marque au trident ne se contente plus de la magie « sea, sex and sun », elle doit innover pour conserver sa place au soleil. Avec l’arrivée, en 2002, d’Henri Giscard d’Estaing, c’est une nouvelle stratégie qui est mise en place. Le Club Med opte pour le haut de gamme. Afin de satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante, les mots d’ordre sont désormais « tout compris, haut de gamme, convivial et multiculturel ». Plusieurs villages sont alors fermés pour rénovation. Terminé le temps des cases 2 tridents, le parc n’accueille plus que des 3-4 tridents, voire 5 tridents depuis peu. Les séjours ne sont plus classés par destination, mais par thématique : « vivre l’exceptionnel », « découvrir », « se dépenser », etc. Par ailleurs, le Club Med a renoncé aux animations forcées : désormais, rien n’est imposé. Le « vous » a remplacé le « tu », mais « monsieur et madame » ne sont toujours pas entrés dans son vocabulaire. Malgré cette métamorphose, le Club Med n’a toutefois pas renoncé aux fondements qui font son succès : le village, les GO et le « tout compris ». Si l’image, sans doute en partie négative, des « Bronzés » ne colle plus réellement à celle du club, les valeurs et symboles qui ont fait sa popularité restent les mêmes qu’à ses débuts. Aujourd’hui, l’aventure, renouvelée, poursuit sa route et continue de faire rêver des millions de gentils membres. 1,68 2003 2004 2005 2006 R. DAMORET/REA HAMILTON/REA ■ En 1949, seize amis toulousains et commingeois se réunissent pour créer Fram. « Fram » pour « fer, route, air, mer ». Philippe Polderman, nommé directeur, décide de lancer des séjours économiques. La maison forge sa philosophie autour de la qualité, du juste prix et du respect du client. Au départ, les voyages s’effectuent en autocar, jusqu’en 1958, date à laquelle Fram affrète son premier avion à destination de Palma. Dans les années 1960, la société est reconnue comme spécialiste français des voyages sur l’Espagne et les Baléares. Les destinations lointaines ne tardent pas à figurer sur le catalogue. De nouveaux pays viennent enrichir chaque année l’offre de Fram. De 500 clients en 1950, la société en compte 8000 en 1960, pour atteindre les 600000 en 2000. ÉCONOMIE 7 FRAM Le pionnier des vacances NOUVELLES FRONTIÈRES Voyages pour tous Nouvelles Frontières, pionnier des vols charter. ■ Après avoir organisé avec des amis un voyage pour 150 jeunes gens au Maroc, Jacques Maillot fonde l’association Nouvelles Frontières. Son objectif est alors d’offrir le transport aérien au plus E-TOURISME Les globe-trotters du Net ■ Au début des années 1990, certains touristes délaissent les agences traditionnelles de voyage. Désormais, ils peuvent préparer leurs vacances grâce au minitel, en tapant « 3615 Degriftour ». Degriftour qui investit le web en 1996 et se fait racheter en 2000 par son concurrent lastminute, créé deux ans plus tôt par Brent Hoberman et Martha Lane Fox. Son succès est immédiat. Avec Voyageurs du monde, destination l’espace… ACTEURS DU MARCHÉ Fram, pour « fer, route, air, mer », agence de voyages créée en 1949. grand nombre, grâce à des prix accessibles. A l’époque le trafic charter n’est pas admis en France, ce qui ne l’empêche pas de passer outre cette interdiction. L’un des atouts du groupe fut justement d’être le premier à posséder une intégration verticale, comprenant agences de voyages, compagnie aérienne, parc hôtelier et tour-opérateur. Dès sa création, le succès est au rendez-vous. La clientèle de Nouvelles Frontières s’est vue multipliée par 10 en 3 ans. Depuis, l’entreprise s’est implantée partout à l’étranger. Nouvelles Frontières, a également été le premier à organiser des ventes aux enchères sur le Web. Depuis 2002, elle a été reprise par le premier groupe européen de voyagistes, l’Allemand TUI. L’agence en ligne fait partie des sites de voyages les plus visités, avec Voyages-sncf, Expedia, Opodo ou encore Promovacances. Selon la Fevad (organisation professionnelle des entreprises de vente à distance), en 2006, le secteur du voyage et des loisirs sur Internet a progressé de 30% sur un an. En tête des catégories de l’e-tourisme, on retrouve les ventes de billets de train ou d’avion. VOYAGEURS DU MONDE Un séjour en orbite ■ Direction l’espace pour le groupe Voyageurs du monde. Le tour-opérateur a signé récemment un accord avec la société Virgin Galactic, pour distribuer en France des futurs voyages « sur-orbitaux ». Pour l’occasion, le voyagiste a lancé un nouveau site internet (www.voyageursdanslespace.com) qui propose, dès maintenant, des réservations pour des vols prévus fin 2009-début 2010. Pour ces trajets de 2 heures au-dessus de la Terre, il faudra compter 150000 euros et trois jours de préparation physique. ARNO/ABACA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :