Direct Soir n°198 11 sep 2007
Direct Soir n°198 11 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°198 de 11 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Elton John ce soir au Zénith

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°198/Mardi 11 septembre 2007 8 EN COUVERTURE J’ai eu des rapports difficiles avec mon père quand j’étais jeune. toire de Billy, enfant d’une cité ouvrière anglaise qui rêve de devenir danseur étoile. La pop star déclarait : « J’ai eu des rapports difficiles avec mon père quand j’étais jeune. Ma relation avec lui était similaire à celle que Billy a avec le sien. J’essayais toujours de lui prouver quelque chose. Quand, à la fin du film, le père de Bill vient voir son fils danser Le lac des cygnes, cela m’a ému aux larmes. » TROIS REPÈRES M. KLEINFELD/UPI/GAMMA L’excentricité d’Elton John se traduit, notamment, par le choix de ses vêtements. À CONTRE-PIED Durant les années 1970, Captain Fantastic est la coqueluche de la côte ouest des Etats-Unis. Personne ne peut rivaliser avec ses débauches scéniques et ses frasques d’après-concert. Sexe, drogue, mauvais goût, Elton John n’a alors aucune limite. Mais il a le sentiment de passer à côté du vrai sens de sa vie. Alors qu’il se débat avec de très sérieux problèmes d’addiction à la cocaïne, la star trouve une substitution plutôt inattendue, le football ! Une véritable institution en Angleterre, un univers pour le moins viril où le dernier personnage que l’on attend n’est pas une pop star gay. L’histoire commence en 1973 : le club de Watford, en grande banlieue de Londres est en train de plonger. Malgré la domination du championnat de quatrième division par le club, les comptes sont à sec. Elton John donne un concert pour collecter des fonds. Rod Stewart et quelques autres sont à l’affiche. Le chanteur a fait sa bonne action pour le club dont il était supporter enfant. Cela aurait pu s’arrêter là. Mais on lui propose la vice-présidence du club, qu’il accepte. Trois ans plus tard, alors qu’Elton John se prépare à une année blanche en matière de concerts, le président de Watford lui demande de le remplacer, ce qu’il fait. L’HOMME DE SA VIE ■ Après douze ans de vie commune, le 21 décembre 2005, Elton John et son compagnon, le réalisateur canadien David Furnish, ont voulu être parmi les premiers à officialiser leur union, alors que la Grande-Bretagne venait de mettre en place une loi permettant une union civile aux personnes de même sexe. Par la suite, le club sera finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1984 après avoir été vice-champion d’Angleterre en 1982. Durant ces vingt-cinq années, Elton John dira avoir partagé des émotions avec les joueurs, les supporters, que le show-business ne lui avait pas procurées. PARLEZ DE MA MUSIQUE ! En 2001, Elton John déclare dans L’Express : « J’ai enregistré trois albums dans les années 1990. Les articles ou les émissions qui me sont consacrés parlent uniquement de ma vie privée, de ma vie sexuelle, de mon train de vie, de ma fondation contre le sida… La dernière chose que l’on évoque à propos d’Elton John, c’est sa musique. » C’est pourtant la seule vraie constante de sa vie, une aventure qu’il n’a jamais reniée, qu’il entretient avec talent. Un talent que, ce soir encore, au Zénith, ses fans vont saluer. HOMMAGE ■ Le samedi 6 septembre 1997, plus de six millions de personnes s’étaient massées sur le chemin du cortège funèbre de la princesse Diana. A Westminster Abbey, Elton John interprétait au piano Candle in the Wind. La pop star chantait l’engagement et la compassion de la princesse de Galles. K. LAMARQUE/REUTERS VU PAR Elodie Frégé, gagnante de la Star Academy 3 parrainée par Elton John « Tout le monde connaît la plupart de ses tubes » Elodie Frégé, en finale de la Star Ac’, a reçu le soutien de la pop star. ■ « « A star is born », (« une star est née »), voici ce qu’il m’a dit à l’oreille en me prenant dans ses bras lorsque j’ai remporté la troisième édition de la Star Academy, dont il était le parrain. C’était un clin d’œil très sympa de sa part, j’ai été très touchée. Pendant le morceau que l’on interprétait en duo, lors de la finale, il n’a cessé de me soutenir du regard. Il savait que la chanson ne correspondait pas tout à fait à ma voix et que le moment était crucial. Il savait ce qu’il y avait en jeu pour moi. Il a été très courtois, très attentif, même s’il ne parle pas beaucoup. Pour moi, c’est un monstre sacré – même si je n’aime pas cette expression –, il remplit des stades entiers, tout le monde connaît la plupart de ses tubes. C’est vraiment étonnant de constater qu’Elton John touche autant de monde et de générations différentes. Moi, par exemple, je n’ai jamais assisté à aucun de ses concerts, mais j’écoutais chez mes parents des vinyles d’Elton John. Tout est impressionnant chez lui : sa voix, son œuvre… pour moi, il est surnaturel. » APPELEZ-MOI SIR ! ■ Le 24 février 1998, Elton John a été anobli par la reine d’Angleterre pour ses implications dans les œuvres humanitaires. Depuis, il est chevalier de la Couronne, distinction suprême pour un sujet anglais. DR
« SE MANGE SANS FAIM » PREMIÈRE « UNE COMÉDIE SAVOUREUSE À DÉGUSTER SANS MODÉRATION » VERSION FEMINA 12 SEPTEMBRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :