Direct Soir n°198 11 sep 2007
Direct Soir n°198 11 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°198 de 11 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Elton John ce soir au Zénith

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
SOYA HAHN-KHAYAT-DOULIERY/ABACA G. LEWIS/CAMERAPRESS/GAMMA Directsoir N°198/Mardi 11 septembre 2007 18 V.I.P. JEUX ZOOM SUR… Le chanteur et acteur Stomy Bugsy s’est remis corps et âme au travail pour livrer son quatrième album solo. Dans « Rimes passionnelles », dans les bacs depuis le 27 août, il revient au rap acide de ses débuts, en 1991, au sein du groupe Ministère A.M.E.R. Avec simplicité et franc-parler, il nous parle de sa musique, de son évolution et de ses projets. Stomy Bugsy,retourauxsources Votre nouvel album s’appelle Rimes passionnelles. Aviez-vous le sentiment d’avoir perdu la passion des mots ? Non, je n’ai jamais perdu cette passion mais j’ai fait mes précédents albums partagé entre la musique et le cinéma. Sur ce dernier opus, j’ai travaillé plus longtemps et chaque séance en studio était entièrement dédiée aux mots et au rap. Comment avez-vous travaillé ? Lorsque je suis en période d’écriture, j’ai toujours avec moi un calepin dans lequel je prends des notes en permanence sur ce que je vois, ce que j’entends. Une fois que ce carnet est plein je cherche des « punch lines » (des phrases clés). J’ai retrouvé avec cet album le goût des mots comme à mes débuts, lorsque chaque phrase devait être un coup de poing et pas juste un moyen de remplir les mesures. Pourquoi avez-vous choisi de réaliser cet album en indépendant ? Je me serais autocensuré en sachant que mes morceaux allaient passer dans certaines mains, dans certains bureaux. J’ai aussi concocté à mon public des clips, comme Même pas mort, où je mets en scène ma propre mort avec une certaine violence, du sang et du sexe. La maison de disques aurait fait des choix plus lisses. On est loin de Mon papa à moi, votre premier tube en solo. Reniez-vous ce style « plus tendre » aujourd’hui ? Ce titre m’a fait connaître du grand public et m’a permis de faire du cinéma. Cette chanson reflétait ma réalité de l’époque. J’avais 20 ans et j’étais partagé entre mes embrouilles de gangs et la responsabilité d’élever mon fils. C’est un vrai titre de gangster en réalité ! Appréhendez-vous de perdre une partie de votre public avec cette évolution ? J’aimerais concilier les deux mais c’est dur. J’ai donc clairement sacrifié une partie de mon public pour ceux qui me réclament depuis 1996 – lorsque j’ai signé chez Columbia, marquant le début de ma carrière solo – de revenir à un rap plus « provoc » et plus engagé. J’ai retiré certains titres qui me semblaient trop formatés pour la radio, pour ne pas faire de compromis avec la ligne directrice de l’album qui se veut sombre. On retrouve sur l’album vos acolytes Passi, Jacky et BenJ des Neg’Marrons… Comment travaillez-vous ensemble ? On a « la douane ». Lorsqu’un de nous est derrière le micro, tous les autres membres sont en régie et constituent « la douane ». Tu n’es plus maître de tes mots, c’est le reste du groupe qui décide et censure. Parfois, cela oblige à réécrire son texte cinq fois de suite. On reste tous liés. Cela aurait pu être pareil avec Doc Gynéco, s’il n’avait pas tenu certains propos sur la banlieue. Où en sont vos projets au cinéma ? J’ai écrit et réalisé La dernière passe. C’est une comédie décalée, délirante, mais qui me semble difficile à diffuser au cinéma. Elle risque de sortir directement en DVD… Pour le moment, j’ai chargé quelqu’un de récolter toutes les autorisations nécessaires ! Malgré ses atouts certains, l’actrice australienne avoue avoir mal vécu ses années d’adolescence. Pour David Schwimmer, fini l’époque Ross Geller. David Schwimmer, celui qui a dit non En savoir plus sur Stomy Il écoute aussi bien AC/DC que Cesaria Evora. Il aimerait collaborer avec Marion Cotillard sur un de ses titres ; aux Etats-Unis il apprécie Dr Dre, Snoop Dogg et Eminem pour son côté déjanté ; ses films cultes sont Raging Bull, L’impasse et Bad Lieutenant ; à l’écran il voudrait jouer un serial killer. Nicole Kidman, belle par défauts ■ Citée régulièrement parmi les plus belles femmes du monde, la comédienne Nicole Kidman avoue avoir été victime de très gros complexes physiques lors de son adolescence. Dans un entretien publié dans le magazine OK !, l’actrice a déclaré : « Ce n’est jamais facile d’avoir les cheveux roux et une peau comme la mienne quand on vit en Australie. » Devenue depuis philosophe, la star a appris à s’accepter : « Je suis loin d’être parfaite et je n’y aspire même pas. Ce que je trouve le plus attirant, chez les gens, maintenant, ce sont leurs défauts. » ■ Les Spice Girls ayant montré la voie des retrouvailles qu’on pensait impossibles, les fans de la série Friends espéraient secrètement une reformation de leur groupe d’amis favoris pour de nouvelles aventures télévisuelles. Mais le démenti est venu de l’acteur David Schwimmer, l’interprète de Ross. Interrogé par le journal The Sun, il a déclaré : « Friends, c’était il y a dix ans, il est temps de passer à autre chose. » BELLAK/DALLE George Clooney doit gagner sa vie ■ Interpellé à la Mostra de Venise sur la légitimité de ses engagements politiques, l’acteur George Clooney a perdu son flegme légendaire. « Comment pouvez-vous dénoncer les agissements des multinationales tout en apparaissant dans une publicité pour Nestlé ? », lui a demandé une journaliste. « Il faut bien gagner sa vie… Il n’y a pas que le cinéma », a répondu la star, cessant de sourire. Visiblement pris de court, Clooney s’est défendu en expliquant qu’il essayait de concilier travail et engagement, avant de conclure, abruptement, « je n’ai rien à vous répondre, votre question m’irrite un peu ». BONANNIVERSAIRE MOBY A 42 ANS Son surnom Moby, Richard Melville Hall le doit à son arrière-arrière-grand-oncle, Herman Melville, auteur d’un fameux roman sur une baleine, justement nommée Moby Dick. Né le 11septembre 1965 à Harlem (New York), ce chanteur multi-instrumentiste et végétarien joue de la guitare dès l’âge de 10 ans. Moby rencontre un succès planétaire en 2000 avec son album Play, mine d’or sonore dans laquelle s’abreuveront tous les publicitaires du monde entier. Resté humble malgré la bonne fortune, Moby avoue ne pas souffrir de la célébrité qu’il évite en s’habillant, dit-il, « comme un clochard ». SPELIMAN/RETNAUS/STARFACE M. TONIOLO
FOX TV PROD/DR www.directsoir.net 22H40 20H35 DRAME DE FAMILLE EN NORMANDIE Ce soir, l’émission présentée par Christophe Hondelatte revient sur l’affaire de la famille Baude. DR 20H50 20H50 Cameron à tout prix ■ Ted (Ben Stiller) décide de retrouver Mary (Cameron Diaz), son amour de jeunesse. Un détective privé, Pat Healy (Matt Dillon), engagé par Ted, la retrouve mais en tombe amoureux. Il décide de mentir à son employeur… Après Dumbet Dumber, les frères Farrelli signent un deuxième succès plein de fraîcheur. Mary à tout prix, comédie. GAGNEZ DES INVITATIONS POUR LE CONCERT PRIVÉ MFM Les 10 premiers e-mails gagneront une invitation pour 2 personnes. Les concerts privés Mfm vous permettent de voir en toute intimité vos artistes préférés, dans une salle mythique de Paris, le « Bobin’O ». Avec Dany Brillant, Christophe Willem et Julie Zenatti, venez partager vos émotions le lundi 24 septembre. Directsoir vous offre 10 invitations pour 2 personnes, valables pour le 24 septembre 2007. WARNER BROS Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net Précisez en objet : concert privé Rencontre du 3 e âge ■ Dans Tout peut arriver, Jack Nicholson incarne un play-boy qui multiplie les conquêtes juvéniles, mais va trouver l’amour auprès d’une femme de son âge (Diane Keaton). Cette comédie romantique aborde un sujet plutôt rare à Hollywood : les relations amoureuses chez les seniors. Tout peut arriver, comédie. Ce soir, à 22h40, Faites entrer l’accusé propose un numéro inédit autour de la famille Baude. En 2002, un corps calciné est retrouvé dans une voiture aux abords d’une petite route de Normandie. Il s’agit de celui de Joël Baude,45 ans.L’attention se tourne immédiatement sur la famille de ce dernier, sa femme, Nadine, et son fils Jérôme. La police va alors découvrir la macabre histoire d’une famille en perdition. UNE BELLE LONGÉVITÉ Depuis 2000, Christophe Hondelatte est aux commandes de l’émission Faites entrer l’accusé sur France 2, en deuxième partie de soirée. Cette émission, d’environ 80 minutes, revient sur les grandes affaires criminelles qui ont mobilisé l’opinion publique, la presse, la police et les tribunaux. Autour d’un de ces grands faits divers, on découvre plusieurs intervenants, acteurs ou victimes, qui viennent apporter leurs témoignages sur les événements. La mise en scène autour de Christophe Hondelatte participe à créer une vraie identité au programme, une des raisons de son succès : décor sombre donnant sur une cour, des murs bardés de photos et de coupures de presse etc. Parfois, l’animateur se retrouve à l’extérieur, au comptoir d’un bar ou sur les quais de la Seine, où un spécialiste vient apporter son analyse sur les éléments du crime. A l’entame d’une nouvelle saison, le magazine fait preuve d’une belle longévité, chose assez rare à la télévision. Faites entrer l’accusé, magazine. 20h50 KOH-LANTA, LA FINALE Après l’élimination la semaine dernière de Patrick et Laurent, ils ne sont plus que quatre aventuriers à pouvoir gagner Koh-Lanta. Le vainqueur repartira avec quelques kilos en moins, mais le portefeuille lesté de 100000 euros supplémentaires. Verdict ce soir avec la grande finale de Koh-Lanta, présentée par l’inimitable Denis Brogniart. TÉLÉVISION 19 Le 25 septembre, France 2 proposera un documentaire-fiction intitulé HB : Human Bomb– Maternelle en otage, qui racontera la prise d’otages du 13 mai 1993, dans une école maternelle de Neuilly-sur-Seine. Source : www.jeanmarcmorandini.com « Le corbillard de Jules » ■ Alphonse et Aldo, tous deux soldats pendant la Seconde Guerre mondiale, sont chargés de transporter le corps de leur copain Jules, mort au combat, jusqu’à son village natal. Mais rien ne va se passer comme prévu, dans cette comédie emmenée par Aldo Maccione et Francis Perrin, entourés de Jean-Marc Thibault, Henri Guybet ou encore André Pousse. Que des « tronches » du cinéma français, idéalement choisies pour ce film touchant, réalisé sur un scénario du regretté Alphonse Boudard, qui livrait ici certains de ses souvenirs de résistant. Le corbillard de Jules, comédie. Le soldat Aldo (Aldo Maccione). C.CHEVALIN/TF1 DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :