Direct Soir n°197 10 sep 2007
Direct Soir n°197 10 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°197 de 10 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Mahmoud Abbas batir la paix au Proche-Orient

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°197/Lundi 10 septembre 2007 16 CULTURE MUSIQUE Arnaques, hip-hop et marketing Ce lundi sortent deux albums très attendus : Curtis, de 50 Cent, et le nouveau Kanye West, Graduation. Ce qui n’aurait dû être qu’une amicale compétition s’est transformée en véritable affrontement. Quand les artistes se provoquent, les médias s’en font l’écho, le public se prend au jeu des pronostics… Et la musique dans tout ça ? Petit retour en arrière, il y a quelques mois. La chaîne américaine BET ne veut plus se contenter du matraquage habituel de clips. Elle essaye de récupérer l’événement musical de la rentrée en organisant un débat entre 50 Cent et Kanye West. Face au refus de ce dernier, 50 Cent joue la provocation, et va jusqu’à affirmer que s’il vend moins que Kanye West ce 10 septembre, il arrêtera de sortir des projets solos. Pourtant, les singles des deux artistes n’ont pas convaincu et peinent à décoller dans les classements de disques. Il faut dire que le « gangsta rap » actuel a perdu de son intérêt, s’éloignant de l’anticonformisme et des revendications originels. Tandis que 50 Cent continue, malgré son talent, à véhiculer de nombreux clichés, Kanye West propose une musique peutêtre plus apte à réconcilier une partie du grand public avec le rap. Il a d’ailleurs produit le dernier album de Common, Finding Forever, en tête des charts américains dès sa sortie. Une première pour le rap dit « conscient », en passe de prendre une place méritée sur le marché du hip-hop. Graduation, Kanye West, Barclay. Curtis, 50 Cent, Polydor. La bonne ADRESSE DR The Go Team, les adulescents de la pop anglaise DR Le rappeur Kanye West sort un nouvel album, Graduation (en médaillon). SOPRANO Découvrez une salle élégante, ouverte sur un petit coin de verdure et la fontaine du square Louvois… Des serveuses aux petits soins et une cuisine italienne vénitienne excellente, proposant une carte qui épelle joliment les voyelles de l’Italie… Au menu : salade tiède de calamars au vinaigre balsamique (8 €), à déguster les bras autour du plat, parce qu’elle ne se partage pas. Puis les taglioni Verdi aux épinards, San Daniele et parmesan gratiné (13 €) dont on aurait tort de se priver. Sans oublier ■ The Go Team est l’un des groupes les plus excitants du moment : le son de ce sextuor de Brighton est bardé d’optimisme. La formation sort Proof of Youth, où se confondent pêle-mêle rock, hip-hop et funk. Le spectacle ne serait pas complet sans les chants virginaux de Ian Parton, leader et pom-pom girl de ce groupe. Elle est, en concert, une touche lumineuse, à l’énergie toute adulescente. En Angleterre, The Go Team est déjà une référence, et s’est même classé 26 e des charts avec Ladyflash, excellent single issu de leur premier album. Il ne faudra pas manquer leur tournée, et encore moins de s’infantiliser en les écoutant très fort. The Proof of Youth, The Go Team, V2. DR le tiramisu (7 €), carrément aérien. Le tout accompagné de bons vins qui ne vous laisseront pas sur votre soif. Le Soprano, c’est l’Italie comme elle va, « l’Italia in tavola ». Bref, une adresse idéale pour une vraie pause le midi, une bonne tablée entre amis ou un rendez-vous glamour le soir. Mieux vaut réserver à l’avance, car la salle n’estpas très grande. Soprano, 5, rue Rameau, Paris 2 e (01 42 96 01 76). Le meilleur du jazz dans les bacs ■ Dix nouveaux albums sortent chez l’éditeur Dreyfus Jazz : Stan Getz, Art Pepper, Sara Vaughan, Miles Davis, John Coltrane, Ella Fitzgerald ou encore Sonny Rollins, pour ne citer qu’eux. Tangerine livre la musique de Stan Getz dans sa période très créative du début des années 1950, à l’instar de Dizzy Gillepsie ou Count Basie. En ce qui concerne le grand Sinatra, c’est le meilleur de sa période Capitol qui est rassemblé dans I’ve Got You Under My Skin. Pour la diva Ella Fitzgerald, Love For Sale condense le meilleur de son œuvre au sein du label Verve. Une bonne occasion de (re-)découvrir ces immenses stars. Dix nouveautés chez Dreyfus Jazz. Collection Jazz Tendance. JEUX VIDÉO Sous l’eau, personne ne vous entendra crier Plongez dans une ville poisseuse et pleine de pièges. ■ Rapture est une utopie. Une ville gigantesque posée au fond de l’Océan, issue du cerveau d’un savant dérangé. Mais l’expérience a mal tourné et ses habitants se sont transformés en êtres décharnés particulièrement agressifs. Et c’est là que vous intervenez. Propulsé par un artifice scénaristique discutable, au milieu de ce champ de bataille, il faudra vous montrer particulièrement agile pour sortir entier de ce traquenard. L’ambiance de Bioshock, FPS (« first-person shooter ») d’un genre nouveau, est poisseuse, les personnages horrifiants, et les graphismes d’une beauté hallucinante. Un vrai cauchemar éveillé digne d’un récit de Stephen King. Bioshock, sur PC et Xbox 360 €. « Combat Mission : Shock Force » Le joueur mène une guerre fictive en Syrie. ■ Après avoir exploré de fond en comble la période de la Seconde Guerre mondiale avec la trilogie Combat mission, Battlefront se modernise. Mais seulement pour l’époque ! Le jeu, qui se déroule lors d’un conflit fictif contre la Syrie, pêche d’emblée par des graphismes indignes. La guerre est austère, mais les développeurs n’avaient pas besoin de le faire sentir jusque dans le gameplay. Heureusement, les amateurs de tactique retrouveront tous les éléments qui ont fait le bonheur des éditions précédentes : une gestion du moral hors pair, des unités parfaitement modélisées, et une multitude d’options pour paramétrer vos batailles. Combat Mission : Shock Force, sur PC uniquement, 40 €. DR DR
DR Tous les soirs sur Direct 8 ! Jean-Marc Morandini, entouré de Matthieu Delormeau, Sonia Gicquel, et toute l’équipe de chroniqueurs, décryptent le meilleur et le pire de la télévision. Spécialistes, journalistes, people et artistes viennent débattre des sujets brûlants du petit écran ! *Direct8 est accessible gratuitement via la TNT (canal 8), le satellite (CanalSat et TPS - canal 38 - CanalSat Horizon, canal 16), le câble (Noos UPC France/Numéricâble - canal 28), l’ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et sur Internet (www.direct8.fr). MORANDINI ! En direct du lundi au vendredi à 18h55 Rediffusions à minuit et le lendemain à 8h30 LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :