Direct Soir n°197 10 sep 2007
Direct Soir n°197 10 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°197 de 10 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Mahmoud Abbas batir la paix au Proche-Orient

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
PANORAMIC P.MUHLY/AFP Directsoir N°197/Lundi 10 septembre 2007 12 SPORTS Revenu sur les terrains en février après huit mois d’arrêt, le troisième ligne des Springboks sera l’une des attractions du Mondial. Aussi doué que solide, Schalk Burger est un atout de poids pour la sélection d’Afrique du Sud qui rêve d’une grande Coupe du monde. Burger, le retour du surdoué Shalk Burger, maillot vert et cheveux blonds, est un cran au-dessus de la mêlée. ■ A travers 50 belles histoires, Rugby, au cœur des Bleus, de Stéphane Colineau, nous fait vivre les aventures du XV de France et de ses champions durant un siècle d’affrontements musclés. De la première victoire internationale de 1911, en Ecosse, aux triomphes contre les inébranlables All Blacks, en passant par l’ennemi héréditaire anglais, le lecteur plonge au cœur de la mêlée. De quoi combler un déficit de « culture rugby » et mieux comprendre l’actuelle Coupe du monde. Aux éditions Timée, 13,50 €. DR LIVRE La légende du XV de France F. SARIBA/REUTERS FORMULE 1 La candidature indienne prend forme ■ HermannTilke, le designer allemand de circuits de Formule 1, a effectué la semaine dernière une visite de deux jours en Inde, qui aimerait beaucoup accueillir un Grand Prix dès 2009. L’Allemand s’est vu proposer quelques emplacements pour l’éventuelle construction d’un circuit. Tilke devra ensuite aviser Bernie Ecclestone, « le grand argentier de la F1 », des progrès de la candidature indienne. DR JEUX VIDÉO Paganelli sur votre console de jeux ■ Le nouvel opus de la mythique série Pro Evolution Soccer se nommera PES 2008. Il sortira à l’automne prochain sur PS2, PC, DS, PSP, XBOX 360 et PS3. Outre les améliorations techniques traditionnelles et l’actualisation de la base de données, une des principales nouveautés est l’arrivée de Laurent Paganelli (Canal+) au poste de commentateur. Il sera associé à Christian Jeanpierre (TF1) qui officiait déjà dans les précédentes éditions. Chez les Burger, le rugby est une histoire de famille. Dans les années 1980, Schalk Burger senior a été sélectionné à 6 reprises en équipe nationale, au poste de deuxième ligne. Si la France possède avec Sébastien Chabal un gaillard impressionnant, aussi détonant que bon plaqueur, l’Afrique du Sud n’est pas en reste. Crinière blonde à la Jean- Pierre Rives, 1 m 93 pour 106 kg, Schalk Burger a tout d’un colosse.A 24 ans, et malgré son jeune âge, le Springbok n’est plus un novice. Surdoué, Burger ne renie pas ses origines puisque son père était deuxième ligne. Il a débuté en sélection lors de la Coupe du monde de 2003, face à la Géorgie. Champion du monde des moins de 21 ans l’année précédente, Burger n’a pas tardé à confirmer son immense talent en inscrivant un essai dès ce premier match avec les Boks. Le début d’une belle histoire pour ce fanatique de sport qui aurait aussi pu s’orienter vers le cricket. Le titre de meilleur joueur du monde, délivré par l’International Rugby Board (IRB), en 2004, alors qu’il a tout juste 21 ans, vient récompenser son ascension fulgurante. Technique et instinctif, Burger n’en est pas moins un joueur surpuissant, combatif et hargneux, parfois « à la limite » comme en attestent les 5 cartons rouges qu’il a reçus avec la sélection nationale. Une énorme volonté et un caractère de feu qui ne sont pas étrangers à son retour en sélection après huit mois d’absence. Sérieusement blessé aux cervicales lors d’un test-match face à l’Ecosse en 2006, Burger a bien failli ne jamais rejouer au plus haut niveau. Finalement revenu de cette mésaventure, « Schalla » comme on le surnomme, semble encore plus fort, mentalement et physiquement. Le Sud- Africain n’a pas perdu une once de ses qualités de perforateur. Craint et respecté sur les terrains pour sa puissance, le troisième ligne revient au bon moment, au sein d’une sélection qui attend beaucoup de ces six semaines de compétition en France.Aux côtés du deuxième ligne Victor Matfield, il devrait être l’un des leaders des Springboks. Les Anglais n’ont qu’à bien se tenir. JEUX OLYMPIQUES Panasonic sponsor des JO jusqu’en 2016 ■ La firme japonaise d’électronique Panasonic et le Comité international olympique ont annoncé le renouvellement de leur partenariat jusqu’en 2016. Jacques Rogge, président du CIO, et Fumio Ohtsubo, président de Matsushita Electronics, maison mère de Panasonic, ont signé un contrat dont le montant n’a pas été révélé. Panasonic est le parrain officiel des jeux Olympiques depuis 1988 et les JO d’hiver de Calgary (Canada). Le nouveau contrat couvre donc les Jeux d’été de Pékin (2008) et Londres (2012), les Jeux d’hiver de Vancouver (2010) et Sotchi (Russie, 2014), mais aussi les Jeux d’été de 2016, dont la ville hôte n’est pas encore connue. 1995, la fabuleuse épopée des Springboks ■ Revenue dans le circuit international depuis 1992 après la fin de l’apartheid, l’Afrique du Sud organisa la 3 e édition de la Coupe du monde. Les Springboks, pour leur première participation, ne partaient pas vainqueurs. Une belle victoire dès le match d’ouverture face aux tenants australiens lança le Mondial. Victorieuse des Français en demi-finale (19-15), l’Afrique du Sud joua la finale face aux All Blacks. Une affiche de rêve. A 12 partout, les deux formations finirent par des prolongations, remportées sur un drop par l’Afrique du Sud dans une joie indescriptible. Une image hautement symbolique conclut cette édition 1995, la remise du trophée au capitaine Boks, François Pienaar, par un Nelson Mandela vêtu du maillot vert et jaune. J. CABALLERO FOOTBALL Schuster signerait bien pour dix ans ■ Bernd Schuster, l’entraîneur du Real Madrid, a affirmé qu’il était prêt à signer « pour dix ans » dans le club de la capitale espagnole. Même s’il reconnaît que cela semble « impossible » en Espagne ou en Allemagne, le technicien allemand envie l’Angleterre, « où on peut entraîner une équipe pendant dix ans ». AFRICA/ICONSPORT
G. SPOSITO/REUTERS A. TARANTINO/AP V. FRAILE/REUTERS www.directsoir.net BASKET La France dans la course Tony Parker. ■ Repartie sur de bonnes bases après son succès probant face à l’Allemagne samedi dernier (78-66), l’équipe de France, menée par un Tony Parker au sommet de sa forme, affronte ce soir à 19h la Lituanie sur le parquet madrilène. Un match délicat face au leader du groupe F, conduit par les subtils meneurs de jeu Jasikevicius et Kaukenas. Une victoire placerait idéalement les Bleus dans la course aux quarts de finale de l’Euro 2007, avant d’affronter, mercredi, la Turquie, dernière du groupe. Comme le nombre de matchs remportés par les All Blacks en Coupe du monde depuis 1987, sur 32 rencontres disputées. Un record qui devrait encore progresser. Mais attention, avec 25 victoires, l’Australie 27est en embuscade. ATHLÉTISME Nouveau record pour Powell ■ Le Jamaïcain Asafa Powella du répondant. Victime d’une tendinite au genou droit en début de saison, puis battu en finale du 100m aux mondiaux d’Osaka par l’Américain Tyson Gay, la « roquette » s’est consolée lors du meeting de Rieti (Italie), en améliorant de 3 centièmes le record du monde du 100m, qu’il détenait déjà depuis le 11 juin 2006, en 9" 74. Powellavait déclaré au début du mois d’août, lors de la réunion de Stockholm, qu’il se sentait « capable de battre le record du monde cette année ». Pari tenu donc pour le Jamaïcain, qui s’est imposé devant le Norvégien Jaysuma Saidy Ndure (10" 07) et le champion du monde 2003 Kim Collins (10" 14). Asafa Powell. FORMULE 1 McLaren roi d’Italie, mais… Alonso, sur McLaren, a gagné le GP de Monza. À SAVOIR N.TEJIC/ICON SPORT ■ Ferrari comptait sur le Grand prix d’Italie à Monza, hier après-midi, pour surfer sur sa vague de succès actuel et passer devant McLaren au classement des constructeurs, pendant que Räikkönen et Massa se rapprocheraient des deux flèches d’argents. Mais c’était sans compter sur la détermination du champion du monde en titre, Fernando Alonso, qui s’est imposé juste devant son jeune coéquipier et adversaire Lewis Hamilton. Une bonne journée pour l’écurie britannique, en attendant que jeudi, le conseil mondial de la FIA prenne une décision sur l’affaire d’espionnage entre McLaren et Ferrari. Un duel sur un tout autre terrain, qui pourrait bien faire des dégâts dans l’univers de la Formule 1. TENNIS/US OPEN Federer dans l’Histoire Le Suisse est devenu, cette nuit à New York, le premier tennisman de l’ère Open à remporter 4 fois de suite l’US Open, après son succès face à Novak Djokovic. A 26 ans, Federer semble imbattable. Roger Federer est un phénomène. Le jeune Serbe Novak Djokovic, qui pourrait un jour atteindre de tels sommets au vu de son talent précoce, ne contredira personne à ce sujet. Cette nuit, sur le court en dur de Flushing Meadow, le Bâlois a remporté en 3 sets (7-6, 7-6, 6-4) une victoire qui fera date. Premier joueur de l’ère Open à remporter quatre fois consécutivement l’US Open, et premier champion à réussir également quatre fois le doublé Wimbledon- New York, le numéro un mondial affirme une suprématie incroyable. A 26 ans, Federer glane son douzième tournoi du Grand Chelem et se retrouve ainsi à deux petites longueurs du record détenu par l’Américain Pete Sampras. Vu le niveau actuel de l’Helvète, qui, hormis sur terre battue, plane littéralement au-dessus du tennis mondial, nul doute que ce record devrait tomber sans trop de problèmes. D’ailleurs, il le souhaite : « J’y pense beaucoup. Etre arrivé aussi près de ce record à mon Pour la quatrième année consécutive, Federer remporte l’US Open. ESPOIR VOLLEY-BALL Euro 2007 : le revers tricolore ■ Hier, à Saint-Pétersbourg, les volleyeurs français se sont inclinés face à l’Espagne (3/0 ; 22-25,23-25,22-25), dans le dernier match du 1 er tour du championnat d’Europe 2007. Une défaite aussi inattendue que logique, tant la sélection ibérique a bénéficié de réussite, et a fait preuve d’une remarquable capacité d’adaptation au jeu français. Lors du match France-Espagne. Tariq Kirksay SPORTS 13 âge, c’est extraordinaire et j’espère vraiment que je vais le battre. » Malmené par l’audace de Djokovic dans les deux premiers sets, notamment dans le second où il fut mené 4 jeux à 1, Federer a su user de son expérience et de sa confiance en lui pour faire plier son jeune adversaire, plus nerveux : « Tout allait bien et puis j’ai commencé à faire toutes ses fautes incompréhensibles. J’étais très nerveux, j’avais la pression. Ca a été crucial. Mentalement, j’ai été moins fort que lui. » Le dernier set, bien négocié par le Suisse, offre un succès en 2h26, qui ne doit pas faire oublier la qualité de l’opposition. Ce que souligne d’ailleurs le vainqueur : « Pour être honnête, le score ne reflète pas le match. » Outre ces lauriers historiques qui semblent destinés à reposer encore longtemps sur la tête de Federer, le champion a empoché avec ce succès, la modique somme de 2,4 millions de dollars. De quoi avoir encore un peu plus le sourire. ■ Tariq Kirksay est la révélation française de ce début d’Euro. Agé de 27 ans, ce natif du Bronx (New York), naturalisé français, joue à Nancy. Suppléant talentueux au poste d’ailier en équipe de France, Tariq Kirksay totalise, dans ce championnat d’Europe, 9 points et plus de 3 interceptions en moyenne par rencontre. Avec 21 minutes par match, il entre dans les 5 joueurs les plus utilisés par Claude Bergeaud. Efficaces au service quand les Français enchaînaient les points perdus à ce poste (7 fautes directes dans le 1 er set), les Espagnols ont donné une leçon de réalisme à une équipe tricolore battue au contre, comme au centre ; l’absence d’Olivier Kieffer se fait cruellement ressentir en poste 3. Demain, contre les dangereux Serbes, les Français n’auront plus droit à l’erreur, s’ils veulent encore espérer faire partie du dernier carré. CC.STEENKESTE/DPPI T. A. CLARY/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :