Direct Soir n°131 26 mar 2007
Direct Soir n°131 26 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de 26 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Hu Jintao et Poutine la rencontre de deux géants

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 26 mars 2007 6 ACTU EN COUVERTURE CHINE-RUSSIE/Une amitié de circonstance Le président Hu Jintao entame aujourd’hui une visite à Moscou à l’occasion du lancement de l’Année de la Chine en Russie. Dossiers abordés avec son homologue Vladimir Poutine : l’énergie, le commerce et le nucléaire iranien. Mars 1969. Des affrontements armés éclatent au sud-est de la Russie le long de la rivière Oussouri, qui forme avec le fleuve Amour une partie de la frontière avec la Chine. La rupture sino-soviétique, marquée depuis plusieurs années par des tensions entre les deux géants du bloc communiste, est consommée. Près de cinquante ans plus tard, cette guerre idéologique et territoriale semble avoir laissé la place à des relations cordiales, dominées par un partenariat stratégique, notamment depuis la signature, en juillet 2001, du « traité de bon voisinage, d’amitié et de coopération ». Ce climat d’entente devrait prévaloir, ces deux prochains jours, à l’occasion de la visite à Moscou du président chinois Hu Jintao. « Les rapports sino-russes actuels suivent une ligne ascendante et se trouvent à un niveau jamais atteint », a souligné le dirigeant, jeudi dernier. Le renforcement de la coopération énergétique et commerciale, ainsi que la crise nucléaire iranienne seront, selon Li Hui, ministre chinois délégué aux Affaires étrangères, au programme de la rencontre avec Vladimir Poutine. Une série de contrats et d’investissements dans les domaines du pétrole, de l’acier, de l’immobilier, du secteur naval et des bus, devraient être signés. Ces accords pourraient atteindre deux à quatre milliards de dollars. Un chiffre qui pèsera cette année dans les relations commerciales des deux Etats voisins. Selon des statistiques chinoises, celles-ci ont fortement augmenté en 2006, s’élevant à 33,4 milliards de dollars, soit 15% de plus que l’année précédente. L’objectif pour 2010 ? « Porter ce chiffre d’affaires entre 60 et 80 milliards de dollar », a déclaré, « confiant », Hu Jintao. Au sein de ces échanges bilatéraux, le secteur énergétique occupe une place dominante. Selon les experts, les ressources gazières et pétrolières de la Russie et les besoins de la Chine pour nourrir sa croissance à deux chiffres ne peuvent que conduire à des liens plus étroits. Lors de son séjour à Moscou, Hu Jintao pourrait donc évoquer la construction, annoncée MARION SOUZEAU S. KARPUKHIN/REUTERS Hu Jintao à son arrivée ce matin à Moscou en mars dernier et retardée depuis, de deux gazoducs et d‘un oléoduc. La Chine, qui subvenait à ses propres besoins en pétrole il y a encore dix ans, occupe désormais la seconde place mondiale en tant que consommateur avec un taux de dépendance de 40%. En 2020, ce taux pourrait atteindre, selon un rapport chinois de planification économique, jusqu’à 80%. Des prévisions qui, aussi inquiétantes qu’elles soient – laissent présager de beaux jours aux relations sino-russes. Àsavoir Echange de bons procédés L’année de la Chine en Russie suit l’année de la Russie en Chine, au cours de laquelle pas moins de 300 manifestations avaient été organisées. La Chine et la Russie sur la scène internationale La crise nucléaire iranienne Le conseil de sécurité de l’Onu a adopté, samedi, à l’unanimité, la résolution 1747 qui impose de nouvelles sanctions économiques à l’encontre de l’Iran. Pour amener Téhéran à suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium, la Chine et la Russie se sont montrés les plus modérés. Pendant plusieurs mois, les deux membres permanents se sont opposés à toute mesure coercitive, et ceci afin de protéger leurs propres intérêts dans le secteur énergétique iranien. La Russie participe à la construction de la première centrale nucléaire de l’Iran, à Bouchehr, sur la rive du Golfe Persique. À l’automne dernier, la compagnie China national offshore oil corp. (CNOOC) a conclu un accord avec la société nationale iranienne du pétrole pour la construction d’une usine de gaz naturel dans le gisement de Pars Sud. V. SALEMI/AP A. NEMENOV La répression des indépendantistes Tchétchénie, Tibet. Les deux territoires vivent sous la coupe et la répression de leurs voisins. La Chine et la Russie ont décidé de coopérer dans leur lutte contre les mouvements indépendantistes. La partie russe a réaffirmé à plusieurs reprises que le gouvernement de la République populaire est le seul gouvernement légitime de la Chine. Elle considère le Tibet – et l’île de Taïwan – comme une partie inaliénable du territoire chinois. En contrepartie, la Chine soutient la Russie dans les efforts déployés contre les séparatistes terroristes tchétchènes. De surcroît, les deux pays se donnent pour mission d’empêcher l’installation sur leurs territoires respectifs d’organisations et de groupes qui portent atteinte à la souveraineté et à la sécurité de l’autre partie. C’est le sens de la « déclaration conjointe de la République populaire de Chine et de la Fédération de Russie », signée à Pékin en décembre 2002 par les présidents Jiang Zemin et Vladimir Poutine.
B. AMSELLEM/EDITINGSERVER.COM www.directsoir.net MANIFESTATION/Les policiers en colère h Les Français sont de plus en plus nombreux à employer du personnel à domicile. Depuis 2003, le nombre de particuliers-employeurs a augmenté chaque année de 5%, pour atteindre 1,8million en 2005 selon l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss). L’étude de l’Acoss paraît un peu plus d’un an après la mise en service par Jean-Louis Borloo, ministre de la Cohésion sociale, du chèque emploi-service universel (CESU). Un moyen de paiement qui facilite l’emploi à domicile et l’étend à diverses activités professionnelles, du soutien scolaire à la plomberie ou au jardinage. Avec le Pajemploi (Prestation-garde d’enfant à domicile, dispositif d’aide du gouvernement aux jeunes parents), le CESU est le moyen de rémunération privilégié par les Français. Selon l’Acoss, 66% des particuliers ont utilisé un de ces dispositifs simplifiés pour employer un travailleur à leur domicile. En terme d’emplois, l’Acoss souligne que Manifestation des policiers à Lyon, en novembre 2006. h Alors que Nicolas Sarkozy quitte aujourd’hui son poste de ministre de l’Intérieur, l’UNSA-police, premier syndicat de gardiens de la paix, appelle à une manifestation demain dans les rues de Marseille. Le rendez-vous a été donné en début d’aprèsmidi au Stade Vélodrome. « Les policiers, sur le terrain, en ont ras le bol des violences et de la pression. Nous voulons rappeler et affirmer notre cahier revendicatif », a déclaré Joaquin Masanet, secrétaire général du syndicat. Réputé proche du parti socialiste, l’UNSA veut ainsi faire entendre aux politiques ses revendications à un mois du premier tour de la présidentielle. Ce mouvement de contestation s’inscrit dans l’action revendicative amorcée en 2006 et prolonge les manifestations nationales du 9 novembre dernier, organisées en plusieurs points du territoire. Les reproches portent sur les retraites et la loi Fillon qui ne prend pas en compte, selon les policiers, la pénibilité du métier. Ils demandent la création de 3000 emplois de proximité. L’UNSA relance la polémique sur le maintien de l’ordre dans les banlieues et affirme que les EMPLOI/Travailler à la maison… des autres la majorité des contrats créés sont inférieurs à des mi-temps. Sur 650000 salariés par le biais du CES et de Pajemploi, uniquement 163000 équivalent à un temps plein. Pour les autres, la durée moyenne de travail est de 107 heures par trimestre (moins de 10heures par semaine). Une tendance qui laisse penser que le travail à domicile est souvent un travail d’appoint pour les employés. Les travailleurs sociaux à temps plein ont intérêt à privilégier le Contrat emploi service, dont la rémunération est supérieure de 1euro au Pajemploi et au CESU. Aide à domicile des personnes âgées. ANTONIN MOSER,XAVIER PLASSON,ALEXANDRE BOUDET H. GUERMONPREZ/PHOTONONSTOP FRANCE CRS sont incités à lever le pied dans certains quartiers à risque. Le syndicat déclare vouloir revenir à une police de quartier, proche de la population. Pour favoriser ce rapprochement, les bâtiments de la police devront être construits et réimplantés au cœur des cités et des quartiers sensibles. Joaquin Masanet se déclare favorable à la mise en place d’une « police de voisinage » dans les banlieues avec l’ouverture 24h/24h des commissariats. Outre les revendications sur les retraites et les salaires, les policiers s’opposent aux primes au mérite et à la « culture des résultats » voulue par Nicolas Sarkozy. « On nous demande du rendement et des quotas, pour les procès-verbaux par exemple. Il y a des notes de service très claires à ce sujet de la part de la hiérarchie », s’insurge le syndicat. Les forces de l’ordre défileront demain dans la cité phocéenne pour protester contre cette pression du ministère. L’organisation veut également rencontrer les candidats à l’élection présidentielle pour discuter « de leurs programmes pour la police de demain ». Les fonctionnaires du nord de la France, dont les policiers d’Ilede-France, sont invités pour leur part à un « grand meeting » le 3 avril prochain au gymnase Japy, dans le 11 e arrondissement de Paris. ACTU EN BREF Soutien d’un ministre UMP pour François Bayrou François Goulard, le ministre délégué à l’Enseignement supérieur, a annoncé ce matin avoir rejoint le candidat UDF qui présente « le seul programme sérieux ». Après Azouz Begag, il est le deuxième membre du gouvernement à apporter son soutien au leader centriste. Pour ce proche de Dominique de Villepin, François Bayrou représente un « candidat de rassemblement » au contraire de Ségolène Royal ou Nicolas Sarkozy qu’il a régulièrement critiqué. Le PS pris pour cible Un incendie a endommagé la nuit dernière le siège départemental du parti socialiste des Hauts-de-Seine. Des milliers de tracts de la campagne de Ségolène Royal ont été détruits. Benoît Marquaille, un responsable local du PS, a parlé ce matin « d’un incendie criminel, pour qu’on ne fasse pas campagne ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :