Direct Soir n°126 19 mar 2007
Direct Soir n°126 19 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°126 de 19 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Tzipi Livni une femme pour Israël

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Lundi 19 mars 2007 4 EXCLUSIVITÉ INTERVIEW JEAN-CHRISTOPHE RUFIN Humaniste avant tout Dans « Le parfum d’Adam », son dernier roman, Jean-Christophe Rufin, pionnier de l’humanitaire, met à l’index les mouvements écologistes radicaux et jette pavé dans la mare de l’écologie débonnaire à la française. Vous présentez l’écologie française comme un ensemble de petits combats (recyclage des déchets, lutte contre les OGM…) Ne s’intéresse-t-elle pas aux grands enjeux du 21 e siècle ? On n’a pas l’impression qu’il y a en France un véritable militantisme autour de la nature, comme cela a pu se produire chez les bûcherons aux Etats-Unis ou les défenseurs des animaux en Angleterre dans leur combat contre la chasse à courre. En France, comme en Suisse, les écologistes sont très associés au pouvoir et sont même devenus des forces politiciennes, c’est une vraie caricature. Les chasseurs sont plus organisés ici que les écolos parce qu’ils sont enracinés sur une véritable tradition. Les écolos sont assis sur quoi ? On ne sait pas. Ce n’est pas une tradition très ancienne chez nous. Le roman met en scène des écologistes radicaux. Qu’en est-il de ces mouvements en France ? Nous, ça ne va pas très loin ! Les plus radicaux en France, comme Greenpeace ou les faucheurs d’OGM, paraissent être des gens relativement modérés vu des Etats-Unis. Toutes les actions radicales perpétrées dans le monde tournent autour de la même interrogation : l’espèce humaine est-elle en train de commettre un crime contre la nature, et celui-ci mérite-t-il la mort ? Il y a eu, en France, des gens qui prônaient ces idées mais il faut reconnaître que les écologistes, dans un souci de respectabilité, ont eu le mérite de faire le ménage et de marginaliser les plus radicaux. Le personnage de Juliette paraît fragile psychologiquement, blessée dans son existence. En quoi ressemble-t-elle aux écologistes français ? On retrouve cette fragilité chez beaucoup de militants, ce sont souvent des gens qui comblent une énorme blessure narcissique ! Il y a deux types de profils chez les militants radicaux : les meneurs, ceux qui sont très « idéologisés », qui savent exactement ce qu’ils veulent, et ceux qui sont, au contraire, très PROPOS RECUEILLIS PAR ALEXANDRA MONTALDIER vulnérables et qui finalement s’accrochent aux autres, se calent sur eux pour exister. Quelles sont les failles du mouvement écologique en France ? Tout d’abord, leurs actions se bornent essentiellement au niveau local et gouvernemental et il y a des points dont ils ne parlent pas suffisamment. Que disent-ils par exemple aux 5 milliards de personnes qui veulent entrer dans nos modes de consommation et qui tapent à la porte ? Les écologistes sont-ils pour la continuation du développement ou est-ce qu’au contraire, aujourd’hui, ils pensent qu’il faut fermer la porte sur cette exception occidentale au nom de la planète ? Le dernier sommet à l’Elysée sur ces questions était très intéressant parce que des pays comme le Brésil ou la Chine disaient que les pays occidentaux s’étaient goinfrés de nouvelles technologies, de matières premières et que maintenant ils voulaient les empêcher de se développer en mettant en avant la sauvegarde de l’environnement. Quelle est votre conception de la nature ? J’ai une conception assez anthropocentrique, je considère que l’espèce humaine a un côté sacré. On ne peut pas la traiter comme une Repères ANDERSEN-GAILLARDE/GAMMA B. CANNARSA/OPALE espèce parmi d’autres. Certes, elle engendre un certain nombre de problèmes mais elle apporte aussi beaucoup de solutions. A mon sens, il n’y a pas de nature en elle-même, seule. La nature existe ou doit exister par rapport à nous. Le fantasme du Parfum d’Adam, sorte d’harmonie perdue entre l’homme et la nature, me semble extrêmement dangereux. C’est ce vers quoi l’écologie peut aller. Le parfum d’Adam, éd. Flammarion. En France, les écologistes sont très associés au pouvoir Le médecin L’écrivain Figure de Médecins sans frontières, il a passé plus de vingt ans avec les ONG (Afghanistan, Rwanda…). Il est en 1976 en Erythrée, alors ravagé par la guerre. Dans les années quatre-vingt, Jean-Christophe Rufin est directeur médical d’Action contre la faim en Ethiopie. Il en est aujourd’hui le président d’honneur. ANDERSEN GAILLARDE/GAMMA PROFIL Jean-Christophe Rufin est né près de la cathédrale Saint-Etienne, à Bourges (Cher) le 28 juin 1952. Abandonné par son père, il est élevé par ses grands-parents qui se chargent de son éducation. Docteur en médecine, il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et développe très jeune une culture humanitaire. Egalement romancier, Le parfum d’Adam (Flammarion), son dernier livre paru en début d’année, est déjà un succès. Après trois manuscrits refusés, L’Abyssin paraît en 1997 (300 000 exemplaires vendus, 19 traductions) et obtient le prix Goncourt du Premier roman et le prix Méditerranée. Deux ans plus tard, Les causes perdues remporte le prix Interallié. En 2001, il publie Rouge Brésil qui obtient le Prix Goncourt et connaît un très grand succès en librairie.
www.directsoir.net PRÉSIDENTIELLE/Trois candidats face aux jeunes h La campagne électorale s’est tournée du côté des 18-25ans ce week-end. « J’étais à côté, je me suis dit : « Je vais aller y faire un tour » ». Ségolène Royal s’est rendue au Salon de l’étudiant hier, où se trouvait déjà François Bayrou depuis quelques heures. Nicolas Sarkozy a, quant à lui, regroupé 8000jeunes au Zénith de Paris pour un rassemblement intitulé « Planète 2007 avec Nicolas Sarkozy ». Alors que le discours du candidat de l’UMP a été précédé d’une démonstration de « free-run » (art de la rue), le président de l’UDF a pour sa part déjeuné avec une quinzaine de jeunes. De son côté, Ségolène Royal a profité du meeting qu’elle tenait devant 4000élus, dans un hall voisin, pour venir serrer des mains juvéniles Porte de Versailles. De même que François Bayrou, elle s’est arrêtée au stand de l’Institut supérieur de l’environnement. Ils ont chacun apposé une gommette sur un planisphère pour signifier leur engagement à faire de petits gestes quotidiens pour la planète. La candidate a ajouté que « les métiers de l’environnement préparent le futur », et a félicité la directrice de l’institut. En paraphrasant le discours de Martin Luther King, « J’ai fait un rêve », Nicolas Sarkozy a évoqué la création d’un « Plan Marshall de la formation » pour les jeunes de banlieue, ajoutant que tous les étudiants devaient accéder à l’autonomie financière. A quelques semaines de l’échéance électorale, les principaux candidats prennent conscience du poids du vote des jeunes. SANTÉ/Vaccination contre la méningite en Haute-Vienne H. BERTI/REA h Près de 80000jeunes âgés de deux mois à 19ans vont être vaccinés en Haute-Vienne à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 14avril prochain contre la méningite de typeC. Cette campagne a été annoncée la semaine dernière par le ministre de la Santé, Xavier Bertrand. Sont concernés les enfants et adolescents résidant ou scolarisés dans le département. Une vaccination est également prévue au moins dix jours avant le début du séjour pour tous ceux qui ne vivent pas en Haute-Vienne. Depuis le début de l’année, six cas de méningite de typeC y ont été recensés, dont deux mortels. Le 28 février dernier, un collégien de 13 ans, scolarisé dans un établissement de Pierre-Buffière, au sud de Limoges, est décédé. Depuis, aucun autre cas ne s’est déclaré. Le seuil d’alerte (deux cas pour 100000habitants) a donc été franchi mais pas le seuil épidémique. « Cette vaccination n’est pas une mesure d’urgence, mais une mesure préventive », a déclaré Michel Cadot, le préfet de la Haute-Vienne. Il estime que cette décision intervient « dans un souci de sécurité pour éviter tout autre risque ». La vaccination est gratuite, recommandée mais non obligatoire. La préfecture a fait appel à des médecins militaires, des médecins sapeurs-pompiers et a réquisitionné des médecins libéraux. Chaque famille concernée sera avertie individuellement par courrier ou par mail. La campagne s’organise aussi autour des établissements scolaires et de l’université. Un numéro vert a été mis en place (0811000687). ANTONIN MOSER,FRANÇOIS DENAT,CHARLOTTE MARSAL h Le secteur des nouvelles technologies est coutumier des records chiffrés et autres hausses spectaculaires. Mais il est une statistique vertigineuse dont les fournisseurs d’accès français se seraient bien passés : l’augmentation exponentielle des réclamations d’usagers. Les recours déposés contre les opérateurs auprès de l’Association française des utilisateurs des télécommunications (Afutt) ont progressé de 51% l’an passé, d’après le baromètre de l’association, publié hier dans le Journal du dimanche. Au premier rang des plaintes, Internet, concerné par FRANCE INTERNET/Les plaintes contre les fournisseurs d’accès s’envolent 64% des doléances, alors qu’il ne représente que 15% des 100millions de contrats de télécoms, loin derrière les téléphones mobiles et le fixe. Parmi les fournisseurs d’accès, le plus critiqué est Alice (1849recours), qui devance Free (1310) et Club Internet (1267). Mais ces chiffres ne sont pas exhaustifs, rappelle le JDD, les utilisateurs mécontents pouvant également saisir la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), ou encore d’autres associations, comme l’UFC-Que Choisir. ACTU C. DEVAN/CORBIS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :