Direct Soir n°118 7 mar 2007
Direct Soir n°118 7 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°118 de 7 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Jean Dujardin au sommet de la vague

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Directsoir t Mercredi 7 mars 2007 12 CULTURE L.ROUX/UGC CINÉMA/Témoins d’une époque Dans « Les témoins », André Téchiné met en scène le destin croisé de personnages atypiques, grâce à un casting prestigieux. Paris-Marseille, dans les années quatre-vingt. André Téchiné plante le décor des Témoins. Manu, jeune provincial, débarque dans la vie de Julie, sa sœur, chanteuse d’opéra en herbe. Au fur et à mesure des rencontres – Adrien, un médecin quinquagénaire homosexuel, Mehdi et Sarah, un jeune couple parent pour la première fois – le jeune homme vient semer le trouble dans des vies harmonieuses… en apparence. Perturbateur ou élément déclencheur, Manu réveille les désirs profonds de chacun. Pouvoir, sexualité, maternité et féminité volent en éclat. Avec Les témoins, André Téchiné s’intéresse à la question du sida, considéré dans les années quatre-vingt comme une maladie honteuse. Si certains sortiront indemnes de cette pandémie, d’autres n’y échapperont pas. Soutenu par un casting prestigieux (Michel Blanc, Emmanuelle Béart, Julie Depardieu, Sami Bouajila et Johan Libéreau), ce drame romanesque s’attaque à un sujet peu évoqué par le cinéma français. Les témoins se placent sous le signe des retrouvailles puisque, quatre ans après Les égarés, André Téchiné et Emmanuelle Béart sont de nouveau réunis. De la même façon, Michel Blanc joue au côté de Sami Bouajila, qu’il a dirigé dans Embrassez qui vous voudrez. Ces collaborations répétées laissent présager le meilleur pour ce film présenté lors du dernier festival de Berlin, en février. En salle aujourd’hui. DVD/Marie-Antoinette version Coppola u En 2000, Sofia Coppola découvre les ouvrages de l’historienne française Evelyne Lever sur Marie-Antoinette, qui évoque la personnalité de la reine de France, ainsi que sa vie privée. La réalisatrice décide alors de mettre en scène une jeune fille à peine sortie de l’adolescence dans un décor d’époque – agrémenté de clins d’œil au monde d’aujourd’hui – où tout est paillettes et frivolité, mais aussi hostilité et protocole. On retrouve une Kirsten Dunst inspirée et impeccable dans le rôle d’une jeune reine qui s’évade dans l’ivresse de la fête et des plaisirs des sens pour se réinventer un monde. Marie-Antoinette, de Sofia Coppola. Avec Kirsten Dunst, Jason Schwartzman, Pathé Vidéo, 20 €. TOPDESTOPS Meilleures ventes de films en DVD Six semaines après sa sortie, Pirates des Caraïbes 2 se classe juste après Miami Vice, l’adaptation cinématographique de la série télévisée culte Deux flics à Miami. 1 2 3 4 5 Michel Blanc, Emmanuelle Béart, Sami Bouajila et Johan Libéreau. Miami Vice (e) Universal Pictures Video Pirates des Caraïbes 2 (e) Buena Vista Home Entertainment Monster House (e) Gaumont Columbia Tristar Home Video Peter Pan édition Collector (e) Buena Vista Home Entertainment Red Sword (e) Fox Pathé Europa EMMANUELLE DE PEYRON,CAROLINE HALAZY,AMÉLIE FOUCAULT,SAMAR YOUSSEF,ALEXANDRE CARRÉ,THÉO PHAN LÉGENDE DE CE TOP HEBDO : (e) : entrée Source : Snep/Ifop DR P.CIBILLE EN DIRECT DE LA BOURSE DU TRAVAIL DE LYON Vincent Delermet ses bons mots Les piqûres d’araignée, troisième album du porteétendard de la nouvelle chanson française, s’est une nouvelle fois attiré les louanges du public français. En concert, les tournures d’esprit de Vincent Delermsont exquises. Cette fois-ci, lui et son piano sont accompagnés d’un orchestre de music-hall,où les cuivres instaurent une souriante humeur swing. Vincent Delerm, le 7 mars, à 20h Bourse du travail, 205, place Guichard, Lyon 3e. Tél. : 04 78 60 11 77. Trapèze Vers l’infini et l’au-delà uTreize ans, c’est probablement le temps nécessaire pour apprendre à voler. C’est aussi il y a treize ans que la compagnie des Arts Sauts crée son premier spectacle, et entame une réflexion poétique sur l’apesanteur. Depuis, cette troupe a réussi le pari de faire du trapèze un art distinct du cirque, et l’a popularisé par des spectacles envoûtants, ouverts à tous mais exigeants. Et si les Arts Sauts ont décidé d’arrêter leur activité le 22 septembre, c’est qu’ils ont peut-être atteint, avec Ola Kala, leur dernière création, la sensation recherchée : la maîtrise du vide. Depuis son transat, le spectateur contemple le ballet des trapéziste dans le ciel. Un ballet, car Ola Kala éclipse la technique de cirque derrière le travail chorégraphique. La fluidité des mouvements permet d’oublier la lourde structure métallique qui permet, grâce à sa disposition en croix, une expérience nouvelle, où la recherche du plaisir ne se dissocie jamais du risque de la chute. Les musiciens, perchés à douze mètres de haut, accompagnent de leur sons et de leur rythmes les mouvements des acrobates. Ni les membres de la troupe ni le public ne touche terre durant tout le spectacle. Ola Kala, par la compagnie les Arts Sauts. Jusqu’au 1 er avril, Pelouse de Saint-Cloud, Paris 16e. Entrée : 30 €. F. NEBINGER/ABACA Ola Kala, par les Arts Sauts.
www.directsoir.net SORTIR Y ALLER Y ALLER Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER/Y ALLER D. GUIGNEBOURG/ABACA RESTAURANT ✱ AUX VINS DES PYRÉNÉES Ancien caviste-bar qui a parfait sa métamorphose en restobistrot, Aux vins des Pyrénées est le refuge des amateurs d’une cuisine traditionnelle subtile mais non dénuée de fantaisie. Dans un décor début du 20 e siècle jonché de frises de vigne, de bouteilles peintes et de vieilles cartes postales, on apprécie l’ambiance bon vieux temps. Habile mélange entre saveurs de saison et subtilités à la mode, on se délecte aussi bien d’une fricassée d’encornets que d’une blanquette maison. L’apparente décontraction est portée par un service accueillant et efficace. Le midi avec une formule à 12,50 € ou une carte autour de 27 € le soir, on ne sort pas déçu. 25, rue Beautreillis, Paris 4e. Tél. : 01 42 72 64 94 BAR ✱ SO BRITISH Au sein de l’hôtel Raphaël construit en 1925, le bar anglais ressemble à un club privé britannique. Le lieu est mythique. Il fut le repaire de Marlene Dietrich puis de Serge Gainsbourg. L’artiste a d’ailleurs vécu avec sa fille Charlotte pendant le tournage de Charlotte for Ever et après une opération Delphine de Turkheim, comédienne et animatrice. chirurgicale en 1989 avec « interdiction aux barmen et à tous les étages de (lui) servir des boissons alcoolisées ». Avec sa moquette rouge, ses boiseries, ses tabourets et fauteuils, c’est le lieu de séduction ou de création par excellence. On peut y déjeuner, y prendre le thé ou simplement un cocktail apéritif. La spécialité est le mojito. Bar anglais de l’hôtel Raphaël, 17, avenue Kléber, Paris 16 e, Tél. : 01 53 64 32 00 EXPOSITION ✱ RENCONTRES DE SARKIS Dans le cadre de l’Année de l’Arménie, le Louvre met Sarkis à l’honneur. L’artiste aborde une problématique métaphysique récurrente en s’interrogeant sur le temps et l’espace. Par le biais d’une installation,il revient sur les quatre œuvres qui ont compté dans sa vie d’artiste : La bataille de San Romano d’Uccello, le Retable d’Issenheim de Mathias Grünewald, Le Cri de Munch et le Werkkomplex de Joseph Beuys. Filmées dans leurs musées respectifs, elles sont projetées sur de grands écrans avec, au pied de chacune, une création de l’artiste. A l’aide de la technologie, Sarkis réalise LE VOILE DES ILLUSIONS Film de John Curran avec Edward Norton, Naomi Watts, Liev Schreiber. Ketty Fane est au bord du désespoir dans le Shanghai des années 20. Abandonnée par un amant batifoleur, déçue par un mariage de convenance, elle décide pourtant de suivre son mari. C’est dans une région ravagée par le choléra qu’elle découvre en lui un autre homme. un musée virtuel inédit et étonnant qui réunit les chefsd’œuvre de l’art de tous les lieux et de tous les temps. Sarkis. Rencontres avec Uccello, Grünewald, Munch, Beuys. Jusqu’au 21 mai au musée du Louvre. Tél. : 01 40 20 53 17 ou www.louvre.fr D.R. CIRQUE ✱ RETOUR AUX SOURCES Quête initiatique, mythe du labyrinthe, l’académie Fratellini plonge le spectateur dans l’univers du cirque contemporain. Mis en scène par Laurent Gachet, artistes, musiciens, chanteurs et VIES NOCTURNES de Delphine de Turckheim ✜ SON LIEU Maxim’s (3, rue Royale, Paris 8 e) pour ses soirées organisées où la musique et l’ambiance sont super bonnes. Le lieu est surréaliste avec son décor années vingt qui n’a pas bougé. ✜ SON BAR Le Mathis (3, rue de Ponthieu, Paris 8) et le Berkley (7, avenue Matignon 8) où je croise des gens du métier. ✜ SON RESTO Chez Castel (15, rue Princesse, Paris 6 e), le bifteck est hyper bon et on peut y dîner tard en sortant du théâtre. ✜ SA SALLE Le Théâtre Michel (38, rue des Mathurins, Paris 8), type comédie Caumartin. Un théâtre de 400 places à l’italienne, rouge, ravissant. J’ai commencé sur scène là bas. ✜ SON DVD Kin San, une série japonaise culte, l’histoire d’un samouraï qui défend son peuple. J’ai vécu 8 ans à Tokyo. ✜ SON LIVRE Le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde et Je suis un chat de Natsume Soseki, la vision humoristique du Japon par le chat d’un professeur d’anglais local. ✜ SA MUSIQUE Chopin, Diam’s en ce moment, Black Eyed Peas, Depeche Mode, Sinatra, ou The Communards.comédiens explorent les dédales de l’origine humaine. Acrobates, funambules défient les lois de l’apesanteur pour donner vie à un spectacle alliant techniques et technologies modernes. Sur des rythmes entraînants : percussions, chants albanais et chœurs antiques, le compositeur Colin Offord transporte le public au cœur d’un voyage mythologique. C’est un véritable retour aux sources qu’offre ce spectacle hors normes. Dédale, le cirque des origines, Jusqu’au 6 mai. Académie Fratellini Rue des Cheminots. Quartier Landy-France 93210 Saint-Denis La Plaine Tél. : 01 49 46 00 00 ENVOYER VOS BONS PLANS+ à lejournal@directsoir.net E. DE MALGLAIVE/GAMMA/D.R. C. RAYNAUD DE CAGE Directsoir t Mercredi 7 mars 2007 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :