Direct Soir n°103 5 fév 2007
Direct Soir n°103 5 fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°103 de 5 fév 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Hu Jintao président chinois, bonjour l'Afrique

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Lundi 5 février 2007 6 ACTU EN COUVERTURE HU JINTAO/L’artisan du partenariat sino-africain A l’occasion de sa nouvelle tournée, le président chinois cherche à développer les échanges économiques tout en renforçant le poids politique de Pékin sur le continent africain. Après le Cameroun, le Liberia, le Soudan et la Zambie, le président Hu Jintao est arrivé aujourd’hui sur le sol de la Namibie. Entamée le 30 janvier, cette tournée du dirigeant chinois en Afrique – la troisième depuis son accession au pouvoir en mars 2003 – vise avant tout à consolider les relations économiques entre l’empire du Milieu et le continent noir. En 2006, les échanges commerciaux entre la quatrième puissance économique du monde et les pays africains ont en effet progressé de 40% par rapport à 2005, pour un total de 55,5 milliards de dollars. Les détracteurs de la stratégie chinoise en Afrique soulignent que ces investissements ne favorisent pas un développement réellement durable. Ces critiques ne freinent pas Hu Jintao qui, à l’occasion de cette tournée marathon, a déjà signé des accords commerciaux, et a annoncé samedi en Zambie que « la coopération entre la Chine et les pays africains couvre de larges domaines incluant l’agriculture, l’industrie, l’infrastructure, la science et la technologie, l’éducation, la santé, la culture, les sports, le tourisme et le développement des ressources humaines ». Au-delà de ce volet économique, le président chinois veut renforcer le rôle politique de la Chine sur le continent. Cette volonté s’est notamment manifestée vendredi dernier lors de sa visite au Soudan, la première d’un chef de l’Etat chinois JULIEN SOLONEL STRINGER/AFP PHOTO Hu Jintao à son arrivée en Zambie, avant-hier. depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, il y a 48 ans. Reçu par les vice-présidents,le successeur de Jiang Zemin a déclaré que « la réalisation de la paix est conforme aux intérêts de tout le peuple soudanais alors que la solidarité ethnique est une importante condition préalable pour la prospérité du Soudan ».Abordant plus précisément la question de la crise du Darfour, qui a fait 200000 morts et des millions de déplacés depuis quatre ans dans cette province de l’ouest du Soudan, Hu Jintao s’est contenté de dire à son homologue, Itinéraire d’un apparatchik Né en 1942 dans une famille de commerçants, Hu Jintao effectue ses études dans le département d’hydroélectricité de l’université de Pékin. Après son adhésion au Parti communiste chinois (PCC) en 1964, Hu Jintao se fait remarquer par Song Ping, secrétaire du Comité provincial, influent à Pékin, qui l’envoie en stage à l’Ecole centrale du Parti, en 1980. Lors du 13 e Congrès du parti en 1982, Hu Jintao devient, avant l’âge de 40 ans, membre suppléant du Comité et premier secrétaire national de la Ligue des jeunesses communistes. W. BURGESS/REUTERS Une jeunesse communiste AFP Au sommet du pouvoir A l’automne 1992, Deng Xiaoping s’intéresse à lui et décide de le propulser dans le premier cercle du pouvoir. Désigné par Deng comme le « noyau de la quatrième génération de dirigeants », Hu Jintao est nommé membre du Comité permanent du bureau politique du PC et du secrétariat du Comité central. Il sera ensuite nommé président de l’Ecole centrale du Parti (octobre 1993) et vice-président de la République (mars 1998) avant de succéder à Jiang Zemin à la présidence en mars 2003. A. PISACRETA/ROPI/REA Asavoir L’enjeu de l’or noir Le pétrole représente 71% des exportations africaines vers la Chine, et l’ensemble des matières premières, 92%. En 2005, « l’or noir » en provenance d’Afrique constituait 28% des importations chinoises de pétrole, contre 9% en 2001. Omar Hassan el-Béchir : « Le Darfour fait partie du Soudan et c’est à vous de résoudre le problème. » Une déception pour ceux qui attendaient un geste fort de la part de Pékin. Premier acheteur du pétrole soudanais,la Chine soutient invariablement le régime islamiste de Khartoum depuis le début du conflit. En novembre dernier, le président chinois avait toutefois fait pression sur le Soudan afin qu’il accepte le principe du déploiement d’une force au Darfour, composée de Casques bleus et de soldats africains.Cet épisode a laissé espérer une nouvelle politique chinoise dans les crises africaines, qui ne s’est pas concrétisée pour l’instant.Infatigable promoteur des intérêts de Pékin, Hu Jintao poursuit son voyage jusqu’au 10 février. Prochaines escales : l’Afrique du Sud,le Mozambique et les Seychelles. La censure de la presse Selon Reporters sans frontières, Hu Jintao a lancé le Département de la propagande pour censurer la presse. Depuis décembre 2005, trois des journaux les plus libres ont connu des purges au sein de leur direction tandis qu’une dizaine de journalistes et de cyberdissidents ont été arrêtés par la police politique. En 2004, Hu Jintao avait déclaré publiquement son admiration pour le modèle cubain de contrôle de la presse : propagande, Internet filtré et journalistes étrangers surveillés.
BIGOT/ANDIA www.directsoir.net Elevage de canards à Challans (Vendée). UNICEF/Pour sauver les enfants-soldats h Organisée conjointement par le ministre des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, et la directrice exécutive de l’Unicef, AnnVeneman, la conférence internationale « Libérons les enfants de la guerre » s’ouvre aujourd’hui à Paris. Elle permettra d’exposer les Principes de Paris attestant des engagements que chaque pays présent compte prendre pour lutter contre ce fléau et favoriser la réinsertion de ces enfants dans leur société. L’objectif est de faire adopter par les Etats une déclaration finale. Il y aurait actuellement environ 300000 enfants-soldats dans le monde. UNIVERSITÉ/Besoin de fonds h Le président de la Sorbonne, Jean- Robert Pitte, s’est prononcé ce matin pour une augmentation des frais d’inscription et de l’aide de l’Etat. « Les universités sont la dernière roue du carrosse » et « il n’est pas normal » qu’elles bénéficient « de si peu de moyens », a-t-il estimé au micro de France Inter. Prenant l’exemple de la Sorbonne, il a évoqué « des crédits ridicules, de 3500 euros par étudiant et par an, alors qu’un collégien coûte 8 000 euros, un lycéen 10 000 euros et un élève de classe préparatoire 12 000 euros ». P.ROBERT Le boom des encyclopédies en ligne J.-C. MOSCHETTI/REA GRIPPE AVIAIRE/La France sur le qui-vive h La vigilance est de rigueur. Encore dans l’expectative, le ministère de l’Agriculture se tient prêt à prendre des mesures supplémentaires de prévention dans les élevages français après la détection du virus H5N1 dans un élevage de dindes du sud de l’Angleterre. En attendant l’avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) qui devait être rendu dans la journée sur le niveau de risque en France, des mesures de biosécurité sont déjà en vigueur sur le territoire. « Depuis plus d’un an, il y a une surveillance régulière de la faune sauvage et des élevages avec un suivi vétérinaire qui n’a jamais été levé. Les éleveurs restent vigilants sur l’alimentation et l’abreuvement des volailles, confinés ou à l’air, afin qu’ils se fassent à l’abri des oiseaux sauvages pour éviter toute contamination », indique Daniel Laborde, conseiller technique au cabinet du ministre de l’Agriculture. A la suite de la contamination dans l’élevage de Versailleux dans l’Ain, en février 2006, où 11000 bêtes avaient été abattues, le gouvernement français avait décidé le confinement général des volailles. La mesure avait été levée à la mi-mai. Pour l’heure, une étude épidémiologique est en cours en Grande-Bretagne afin de déterminer, entre autres, l’origine exacte de la contamination. « Si le risque devait se confirmer, la surveillance serait renforcée et une attention particulière serait donnée aux transports et aux flux d’animaux dans le pays », précise Daniel Laborde. Pour le moment, aucun cas de grippe aviaire n’a encore été décelé en France en 2007. INTERNET/Cultivez-vous en ligne, gratuitement h Avec l’augmentation du prix des loyers, chaque mètre carré devient précieux ! Pour beaucoup d’internautes, la volumineuse encyclopédie en 35 tomes a définitivement été jetée aux oubliettes, remplacée par son homologue numérique. En témoigne le succès de Wikipédia, une encyclopédie libre, en ligne. La particularité de cette banque de données : les internautes peuvent l’enrichir de leurs propres articles. Attention cependant, certaines affirmations, ici ou là, peuvent se révéler inexactes ou subjectives. D’autres encyclopédies, moins fournies, moins interactives mais écrites exclusivement par des professionnels, sont également disponibles. LES SITES À CONSULTER fr.wikipedia.org fr.encarta.msn.com www.quid.fr www.ehmelhm.hachette-multimedia.fr FRANCE LE DROIT INDIVIDUEL À LA FORMATION Issu de la loi sur la formation professionnelle tout au long de la vie, le DIF (Droit individuel à la formation) offre à chaque salarié un crédit de 20 heures de formation par an cumulable sur six ans et plafonné à 120 heures. 1 Le DIF bénéficie à tous les salariés quel que soit leur statut – CDI, CDD, intérim, à temps partiel ou à temps complet. Pour accéder au DIF, les salariés en CDI doivent justifier d’une ancienneté d’un an au sein de leur entreprise (quatre mois pour les CDD). 2 Le salarié peut choisir entre trois types d’actions : de promotion, d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances ou de qualification. Il s’agit le plus souvent de formations de courte durée. 3 Le coût de la formation est pris en charge par l’employeur. Lorsque la formation est effectuée hors temps de travail, le salarié perçoit une allocation de formation correspondant à 50% de sa rémunération nette. XAVIER FORNEROD,ALEXANDRA MONTALDIER,FRANÇOIS DENAT,MARION SOUZEAU,RENAUD CHARLES‹ M. CASTRO/URBA IMAGES SERVER Directsoir t Lundi 5 février 2007 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :