COTE Marseille Provence n°134 sep/oct 2011
COTE Marseille Provence n°134 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°134 de sep/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 212

  • Taille du fichier PDF : 24,9 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec les architectes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 196 - 197  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
196 197
URBAN Par Valérie Rouger- Durand PROVENCE JEAN-PIERRE GABRIEL JEAN-PIERRE GABRIEL GASTRONOMIE URBAN 196 E.PIRARD M.ROUGEMONT Jean-André Charial, le Colbert provençal et son appétissante crêpe soufflée. Et si Colbert dînait en Provence ? -/Colbert in Provence Le Comité Colbert, qui encourage le rayonnement international du luxe français, brille sous les étoiles de l’Oustau de Baumanière. L’art de vivre au cœur des Alpilles, une certaine conception de la French Touch ! -/Within the Comité Colbert, setup to boost the international prestige of French luxury, shines the bright star of L'Oustau de Baumanière. The art of living in the heart of the Alpilles and a certain idea of the French Touch. Aujourd’hui, les 70 entreprises du Comité sont réunies, créant un réseau d’échanges entre maisons prestigieuses pour conduire un certain nombre d’actions et créer un phénomène de reconnaissance de l’art de vivre à la française. Trois alliances leur tiennent compte de leitmotiv, tradition et modernité, savoir-faire et création, histoire et innovation. Créée en 1954 par Jean-Jacques Guerlain, cette association rassemble des marques à l’image puissante, réunies autour de critères d’excellence que sont l’ambition internationale avec un caractère identitaire de la marque, une exigence de qualité dans la réalisation jusqu’à la perfection du détail, une importance accordée au processus créatif, une poésie dans l’objet et une éthique… évidente. Il est à noter que pour Jean-André Charial, l’Oustau de Baumanière peut paraître un peu marginal au sein de ce groupe, n’étant pas au sens propre exportable, ni objet de boutique. Et pourtant sa place, acquise il y a 30 ans, cooptée par monsieur Guerlain, est en cela légitime que sa représentation du luxe « à la française » est absolue. Si, aujourd'hui, on parle du luxe comme d'une puissante industrie, il reste essentiellement un métier artisanal, un métier tenu à bout de mains, par le savoir-faire d’un homme, d’une équipe. Ainsi, les enseignes de luxe, à l’instar de l’Oustau de Baumanière, renvoient fortement cette identité, cette réalisation dans les moindres détails, la mémoire d’une certaine façon de travailler, qui nous amène, directement, à l’idée L’Oustau de Baumanière Détail de mise de table même de la « French Touch ». Car, qu’exprime-t-elle exactement ? Pour Jean-André Charial, c’est sans nul doute sa foi, sa mémoire. « Ne jamais perdre de vue d’où l’on vient pour savoir où l’on va. Nous sommes, dans nos maisons reconnues, porteurs de la mémoire des artisans qui ont su mettre au monde notre savoir-faire d’aujourd’hui. Nous ne sommes pas un musée, nous évoluons, mais sur les épaules de ceux qui nous ont précédés. » La modernité sans l’oubli des premiers maîtres, le renouvellement permanent par des collections, pour les uns, des recettes, pour les autres, une esthétique et des innovations techniques dans tous les domaines, c’est aussi cela le verbe commun du Comité Colbert et du chef doublement étoilé. Ainsi, dans la magnifique demeure des Baux-de-Provence, l’art de vivre, de recevoir, de passer à table, d’être nourris, se conjuguent sur une grammaire indescriptible, ce mille-feuille construit intérieurement année après année, addition de mémoire et de modernité, de respect de l’ancien et d’espoir du nouveau. Du nouveau aujourd’hui au sein du Comité qui s’ouvre vers des membres européens, renforts et avenir d’une Europe du luxe forte et soudée. -/Today the 70 member companies of the Comité Colbert forma vigorous network of prestigious luxury firms, conducting a variety of activities to achieveglobal recognition of the French art of living. Setup in 1954 by Jean-Jacques Guerlain, the association brings together brands with potent images, united around criteria of excellence : international ambition, brand identity, rigorous manufacturing quality and perfection in details, a focus on the creative process, poetry in the object and an obvious ethic. For Jean-André Charial, his L'Oustau de Baumanière restaurant might seem rather marginal to the group since it is neither exportable nor saleable in shops. But the restaurant, which he bought 30 years ago and was co-opted by Guerlain, is a legitimate member because it represents the quintessence of French luxury. Although luxury in our day is considered a major industry, it is still essentially a craft, a matter of hands-on workmanship guided by the know-how of one person or team. Like L'Oustau de Baumanière, the luxury brands strongly reflect this identity and the care over small details that lies at the heart of the French Touch. Because what exactly does that express ? For Jean-André Charial it's memory. "To know where you're going, never forget where you come from. We in the acknowledged luxury business are bearers of the memory of craftsmen who gave birth to the know-how we possess today. We are not a museum, we change and evolve, but we do so standing on the shoulders of our predecessors." In the magnificent old house in Baux-de-Provence that houses the restaurant, the arts of living, of hospitality, of joining others at table and of dining come together in an indescribable whole, layerupon layer imbibed over the years, memory and modernity, respect for the past and hope for the new. Now, for the first time, the Comité is open to members in other European countries who will help to build the future of a strong, united European luxury trade. septembre-octobre 2011 www.cotemagazine.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 1COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 2-3COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 4-5COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 6-7COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 8-9COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 10-11COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 12-13COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 14-15COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 16-17COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 18-19COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 20-21COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 22-23COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 24-25COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 26-27COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 28-29COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 30-31COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 32-33COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 34-35COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 36-37COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 38-39COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 40-41COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 42-43COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 44-45COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 46-47COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 48-49COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 50-51COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 52-53COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 54-55COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 56-57COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 58-59COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 60-61COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 62-63COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 64-65COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 66-67COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 68-69COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 70-71COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 72-73COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 74-75COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 76-77COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 78-79COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 80-81COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 82-83COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 84-85COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 86-87COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 88-89COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 90-91COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 92-93COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 94-95COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 96-97COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 98-99COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 100-101COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 102-103COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 104-105COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 106-107COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 108-109COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 110-111COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 112-113COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 114-115COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 116-117COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 118-119COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 120-121COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 122-123COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 124-125COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 126-127COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 128-129COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 130-131COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 132-133COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 134-135COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 136-137COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 138-139COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 140-141COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 142-143COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 144-145COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 146-147COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 148-149COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 150-151COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 152-153COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 154-155COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 156-157COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 158-159COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 160-161COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 162-163COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 164-165COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 166-167COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 168-169COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 170-171COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 172-173COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 174-175COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 176-177COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 178-179COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 180-181COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 182-183COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 184-185COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 186-187COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 188-189COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 190-191COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 192-193COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 194-195COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 196-197COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 198-199COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 200-201COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 202-203COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 204-205COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 206-207COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 208-209COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 210-211COTE Marseille Provence numéro 134 sep/oct 2011 Page 212