Arte Magazine n°2021-14 3 avr 2021
Arte Magazine n°2021-14 3 avr 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-14 de 3 avr 2021

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : les chemins du sacré.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 4 avril ARTE MAG N°14. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 AVRIL 2021 14 PAULINE BALLET 20.10 Vox pop Santé mentale  : la grande oubliée de la crise ? Présenté par Nora Hamadi, le magazine des débats qui agitent l’Europe. Anxiété chronique, dépression, addiction  : en Europe, en 2018, 84 millions de personnes souffraient déjà de troubles mentaux. Comment éviter que la pandémie de Covid-19 n’engendre une épidémie de maladies psychiques ? Et comment prendre en charge cette nouvelle vague de patients quand 93% des services de psychiatrie dans le monde ont été perturbés pendant la crise ? Vox pop a mené l’enquête en Italie, où la moitié du personnel soignant présente un état de stress posttraumatique. Nora Hamadi s’entretient avec Livia De Picker, psychiatre à l’hôpital universitaire de Duffel en Belgique, et Martin Knapp, économiste de la santé et professeur en politiques de santé à la London School of Economics. Les correspondants présentent la situation en Espagne, où la jeunesse est psychologiquement très affectée par le Covid-19, et au Danemark où, au contraire, des efforts sont entrepris pour mieux prendre en charge la santé mentale des patients. Magazine présenté par Nora Hamadi (France, 2021, 28mn) - Coproduction  : ARTE France, Magnéto Presse 28/3 11/6 I 20.55 Cinéma La femme au tableau Le combat d’une femme juive exilée aux États-Unis pour obtenir de l’Autriche la restitution d’œuvres de Klimt, dont La dame en or, volées par les nazis à sa famille. Inspirée de faits réels et incarnée par Helen Mirren, une quête retracée avec élégance. ARD/DEGETO/2014 THE WEINSTEIN COMPANY À la mort de sa sœur aînée, Maria Altmann, une septuagénaire juive d’origine autrichienne, est rattrapée par le passé de sa famille. Aidée par un jeune et brillant avocat, Randy Schoenberg, petit-fils du compositeur, elle entreprend alors de livrer un combat longtemps différé pour récupérer les œuvres d’art volées à sa famille par les nazis, dont cinq de Klimt. Parmi celles-ci, le Portrait d’Adèle Bloch-Bauer, surnommé La dame en or et exposé au prestigieux musée du Belvédère, dont la femme éblouissante qu’il représente n’est autre que sa tante. L’ART ET LA JUSTICE Dans la longue épopée, toujours en cours, de la restitution des œuvres spoliées aux juifs par les nazis, l’extraordinaire histoire de Maria Altmann, dont s’inspire le film, fait figure de symbole. Non seulement le tableau qu’elle cherche à récupérer s’est imposé après-guerre comme la « Joconde autrichienne », mais son sujet, Adèle Bloch-Bauer, la tante bien-aimée de Maria, infuse d’une puissante charge émotionnelle le combat, a priori perdu d’avance, de cette femme vive et fière. Alternant flash-back et batailles juridiques acharnées dans l’Amérique de la fin du XX e siècle, le film balance avec grâce entre passé et présent, au fil des états d’âme et des réminiscences de Maria, à laquelle Helen Mirren apporte toute sa raideur têtue et son ironie blessée. Son pétillant duo avec le jeune avocat (Ryan Reynolds) amorce aussi la transmission d’une mémoire enfouie, Eric Randol Schoenberg (le véritable avocat) renouant lors de la retentissante affaire avec ses origines et s’étant spécialisé depuis dans la restitution d’œuvres d’art à leurs légitimes propriétaires. (Woman in Gold) Film de Simon Curtis (Royaume-Uni, 2015, 1h41mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Alexi Kaye Campell Avec  : Helen Mirren (Maria Altmann), Ryan Reynolds (Randy Schoenberg), Daniel Brühl (Hubertus Czernin), Katie Holmes (Pam Schoenberg), Tatiana Maslany (la jeune Maria Altmann), Max Irons (Fritz Altmann) - Production  : Origin Pictures
WARNER 22.40 Cinéma The Best Offer Une sommité du monde de l’art s’éprend d’une jeune femme qui se dérobe à son regard. Par Giuseppe Tornatore (Cinema Paradiso), un thriller romantique servi par l’élégante vulnérabilité de Geoffrey Rush. Virgil Oldman, un commissaire-priseur réputé, est sollicité par une jeune femme pour estimer les œuvres d’art entassées dans l’immense villa défraîchie de ses défunts parents. Au fil de ses visites, Oldman découvre de mystérieux engrenages qui pourraient être les pièces détachées d’un automate de Jacques de Vaucanson. Après plusieurs rendez-vous manqués, il apprend également que sa cliente, Claire, vit recluse dans sa chambre depuis douze ans. Aussi fasciné qu’effrayé par les femmes, dont il collectionne les portraits, l’éternel célibataire tombe peu à peu amoureux de celle qui lui parle à travers une cloison. Tandis que Robert, un petit génie de la mécanique, recompose patiemment l’automate en lui prodiguant des conseils sentimentaux, Oldman amène Claire à sortir de sa claustration... L’ART DE LA MANIPULATION Après le cinéma (Cinema Paradiso) et la musique (La légende du pianiste sur l’océan), l’Italien Giuseppe Tornatore s’immerge dans le milieu feutré de l’art, avec ses ventes aux enchères, ses collections privées, ses expertises savantes. Interprété par l’impeccable Geoffrey Rush, le héros misanthrope, qui se protège de tout contact par le port systématique de gants, trouve en Claire l’alter ego qu’il n’espérait plus. Mais si, dans son domaine, le commissairepriseur sait distinguer l’authentique de la contrefaçon, en sera-t-il de même en amour ? Avec des seconds rôles convaincants (Sylvie Hoeks, Jim Sturgess, mais aussi Donald Sutherland, en vieil ami complice d’habiles escroqueries) et le génie musical d’Ennio Morricone, le réalisateur déploie un drame envoûtant, à la mise en scène raffinée, où la romance laisse brutalement place à un thriller diabolique. Meilleurs film, réalisateur, musique (Ennio Morricone), costumes et décors, David di Donatello Awards 2013 Meilleure musique, Prix du cinéma européen 2013 (The migliore offerta) Film de Giuseppe Tornatore (Italie, 2013, 2h02mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Giuseppe Tornatore - Avec  : Geoffrey Rush (Virgil Oldman), Jim Sturgess (Robert), Sylvia Hoeks (Claire Ibbetson), Donald Sutherland (Billy), Philip Jackson (Fred) Production  : Paco Cinematografica PATRICK GHERDOUSSI/DIVERGENCE-IMAGES.COM 0.45 Soirée Mozart & Beethoven au Théâtre de l’Archevêché Aix-en-Provence 2020 Pour ce concert d’exception, le Balthasar NeumannEnsemble célèbre deux génies de la musique classique. Si, crise sanitaire oblige, le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence a dû annuler les représentations publiques de son édition 2020, Pierre Audi, son directeur, a néanmoins tenu à proposer un concert d’exception dans l’écrin emblématique du Théâtre de l’Archevêché. Accompagnés par la soprano Véronique Gens et le ténor Stanislas de Barbeyrac, les musiciens du Balthasar NeumannEnsemble, dirigés par le chef d’orchestre allemand Thomas Hengelbrock, y célèbrent deux génies de la musique classique avec des extraits de la Symphonie n°5 en ut mineur (opus 67 et opus 65) de Beethoven et des opéras Don Giovanni et Così fan tutte de Mozart. Concert (France, 2020, 1h06mn) - Direction musicale  : Thomas Hengelbrock - Avec  : Véronique Gens (soprano), Stanislas de Barbeyrac (ténor), les musiciens du Balthasar NeumannEnsemble - Réalisation  : Julien Condemine - Production  : Festival d’Aix-en-Provence, La Compagnie des Indes, Radio France, en association avec ARTE France 28/3 25/9 dimanche 4 avril ARTE MAG N°14. LE PROGRAMME DU 3 AU 9 AVRIL 2021 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :