Arte Magazine n°2016-45 5 nov 2016
Arte Magazine n°2016-45 5 nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-45 de 5 nov 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : let's dance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ESTHÈTES DE SÉRIES WEB art CRE TIVE Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les séries télé sans jamais oser le demander  : Épisode, nouveau webmagazine hebdo à la fois érudit et décapant, donne au genre ses lettres de noblesse. I VOILÀ PLUS DE DIX ANS qu’elles remplissent PENSÉ AUSSI POUR ESSAIMER sur les les soirées des binge watchers, ces réseaux sociaux, l’humour d’Épisode se spectateurs compulsifs qui dévorent décline en une variété de contenus  : des les saisons les unes après les autres, articles à partager, une vidéo aux allures mais pas seulement. Les séries télé se d’explication de texte, sur le site d’ARTE sont imposées comme un genre à part et sur Youtube («Supercut»), une pastille entière, qui méritait bien un rendez-vous thématique pour Facebook et Instagram régulier. C’est chose faite avec Épisode, le («Best ever»), une série oubliée dénichée nouveau webmagazine d’ARTE Creative, par les auteurs («Reborn»)… sans oublier qui pioche allègrement ses références une story pour Snapchat, dans laquelle dans l’imposant corpus produit par la on vous aide à identifier la série qui télévision au fil des décennies, mêlant correspond le mieux à vos goûts. Vingtcinq épisodes à savourer ici ou ailleurs, érudition et légèreté de ton. Les parents indignes, les femmes et le pouvoir ou la pour les accros de la première heure et les nudité…  : de la série culte au soap oublié, grands débutants. son principe consiste à explorer des Nicolas Bole thèmes transversaux pour proposer une lecture à la fois analytique et ludique du ÉPISODE phénomène. Conception et direction artistique  : Arnaud Desjardins Coproduction  : ARTE France, Ex Nihilo arte.tv/episode 8 N°45 – Semaine du 5 au 11 novembre 2016 – ARTE Magazine DE GUERRE EN FILS D’UNE PAGE TRAGIQUE DE L’HISTOIRE DE FRANCE à une autre  : quand François Pérache échappe miraculeusement aux balles des terroristes, le 13 novembre 2015 à Paris, son grand-père assassiné, Georges Pérache, refait surface dans ses cauchemars. Policier anonyme dans une France en pleine guerre d’Algérie, cet aïeul qu’il n’a pas connu est tombé sous les tirs de trois militants FLN à l’automne 1961. Le «mort de trop» pour le préfet de police Maurice Papon, qui instaure le 5 octobre un couvre-feu pour les Algériens et, le 17, donne l’ordre de réprimer violemment la manifestation de protestation organisée par le FLN, avec des centaines de morts à la clé. ENTRE QUÊTE INTIME, GRANDE HISTOIRE et une reconstitution fictionnelle qui joue sur les codes de la radio, ce feuilleton radiophonique fait intervenir notamment Jacques Bonnaffé, le rappeur Médine et Patrick Pesnot, le mythique producteur de Rendez-vous avecX. François Pérache, narrateur principal et coauteur, compose un passionnant puzzle sonore, grave et drôle. DE GUERRE EN FILS Feuilleton radiophonique (2016, 6x12mn) Coauteurs  : François Pérache et Sabine Zovighian - Réalisation  : Samuel Hirsch et Sabine Zovighian Les quatre premiers épisodes sont en ligne le 13 octobre, les deux derniers le 17. arteradio.com
FREDERIC STUCIN/PASCO MÉLANIE THIERRY ELLE A PRÊTÉ SA GRÂCE ET LA LARGE PALETTE de son jeu à des rôles très différents, de la rayonnante Princesse de Montpensier à la jeune alcoolique troublée, et troublante, du Dernier pour la route, qui lui a valu en 2010 le César du meilleur espoir féminin. Après d’autres rôles marquants (Ombline de Stéphane Cazès, Je ne suis pas un salaud d’Emmanuel Finkiel) et de mémorables apparitions (Zero theorem de Terry Gilliam), celle qui s’est affirmée, à l’orée de la trentaine, comme une comédienne forte et indépendante est à l’affiche de La danseuse, qui vient de sortir en salles, et bientôt à celle d’Au revoir là-haut, l’adaptation par Albert Dupontel du livre de Pierre Lemaître, prix Goncourt 2013. Ombline, mercredi 9 novembre à 20.55 VAN TINE DENNIS ABACA ILS SONT SUR ARTE MARTIN DE TOURS LES MARTINS-PÊCHEURS LUI DOIVENT LEUR NOM, pour avoir été un jour l’objet d’un de ses sermons. Mais c’est surtout à un acte charitable que ce fils de tribun romain, dont les chrétiens ont commémoré cette année le mille sept centième anniversaire de la naissance, doit sa notoriété de saint. Tout jeune légionnaire, à Amiens, il coupa en deux son manteau pour en donner la moitié à un miséreux glacé de froid. Authentique ou pas, ce geste, représenté maintes fois dans les églises, est devenu un symbole de charité – et la partie conservée du vêtement, cappa en latin, vénérée comme relique à Aachen (Aix), a inspiré le mot «chapelle». Dit aussi «le Miséricordieux», Martin, qui deviendra évêque de Tours en 371, est à l’origine du monachisme sur le territoire de la Gaule romaine. Il est aujourd’hui le saint patron de Tours, mais aussi de Buenos Aires, Mayence, ou encore Utrecht. Hasard des dates commémoratives, on le fête le 11 novembre, jour de ses funérailles en 397. Martin de Tours – Soldat, moine, saint, samedi 5 novembre à 20.50 WOODY ALLEN TEL CHARLOT, LE PLUS CÉLÈBRE DES NÉVROSÉS NEW-YORKAIS est l’un des rares comiques de cinéma, avec son grand aîné à moustache, à avoir su créer un personnage iconique, immédiatement reconnaissable. Le chétif, maladroit et hyperactif Woody Allen, ou du moins son double fictionnel, a lui aussi ses attributs invariables – lunettes, velours côtelé et débit saccadé. L’homme aux aphorismes aussi célèbres que ses films («Quand j’entends Wagner, j’ai envie d’envahir la Pologne», «L’éternité c’est long, surtout vers la fin») a perfectionné en plus de cinquante ans de carrière un humour loufoque et littéraire, sorte de bulle de préciosité intemporelle. Son rythme de tournage reste aussi immuable que les saisons, à raison d’un film par année. Et si, à 80 ans, il s’est risqué à un nouveau jeu, avec la série Crisis in six scenes, qu’Amazon vient de mettre en ligne, c’est en le pliant à ses propres règles. Personne ne bouge ! – Spécial Woody Allen, dimanche 6 novembre à 19.05 N°45 – Semaine du 5 au 11 novembre 2016 – ARTE Magazine LEEMAGE 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :