Arte Magazine n°2015-22 23 mai 2015
Arte Magazine n°2015-22 23 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-22 de 23 mai 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : intrusion, Jonathan Zaccaï se dédouble.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
samedi 23 mai JOURNÉE 5.00 LM Collectionneurs d’art Reinhold Würth Série documentaire 5.25 M Square Magazine 6.00 LM Personne ne bouge ! Spécial frères Coen Magazine 6.35 EM Escapade gourmande Le gouda – Pays-Bas Série documentaire 7.05 L7 R X:enius Les méduses  : des animaux étranges ? ; Comment réduire la mortalité routière ? Magazine 8.00 LM 360°-Géo Turbulences dans le détroit de Magellan ; Nouvelle-Zélande, marathon extrême ; En Inde, policier dès 6 ans ? Reportages 10.30 LM Voyages en pays nordiques Au sud de la Suède Série documentaire 11.15 LEM Les secrets de l’Okavango Documentaire 12.00 LMM Monuments éternels Sainte-Sophie dévoilée Documentaire 13.30 L7 R Future Magazine (2014, 30mn) Les paraplégiques pourront-ils remarcher ? Le masque à réalité virtuelle. Multidiffusion le 29 mai à 7.10 14.00 L7 Yourope Quelle langue pour l’Europe ? Magazine (2015, 26mn) L’anglais règne-t-il déjà sans partage dans l’Union européenne ? Enquête. Multidiffusion le 26 mai à 7.15 14.25 LM Fleuves du monde Colorado, le fleuve minéral 15.10 L7 R L’Australie et ses parcs nationaux L’île des diables ; Les Alpes australiennes ; La côte des requinsbaleines ; La forêt tropicale Série documentaire 18.05 LM Cuisines des terroirs Le Mecklembourg Série documentaire 18.35 ARTE Reportage Magazine Multidiffusion le 25 mai à 6.50 SOIRÉE 19.30 L7 MR Le dessous des cartes Vers une nouvelle route de la soie ? Magazine (2014, 12mn) Les autorités chinoises ont révélé une carte de «la nouvelle route de la soie». 19.45 7 ARTE Journal 20.00 Cannes – L’instant d’avant Paolo Sorrentino Série de Florence Dauchez et Stéphanie Giraud (2015, 13x2mn) Rencontre avec le cinéaste italien Paolo Sorrentino. 20.05 LR 360°-Géo Chasseurs de trésors à Bangkok Reportage Multidiffusion le 24 mai à 13.20 MedienKontor 20.45 L7 ER Portraits de voyages Pakistan Série d’animation 20.50 L7 L’AVENTURE HUMAINE Eugène de Savoie et l’Empire ottoman (1 & 2) Documentaire Multidiffusion le 24 mai à 15.10 22.40 L7 POP CULTURE Les racines du reggae  : Jah Rastafari ! Documentaire 23.30 L7 Tracks Magazine 0.15 L7 Tindersticks & The Divine Comedy à la Philharmonie de Paris Concert Multidiffusion le 29 mai à 5.00 1.35 LEM VF/V0STF Le locataire Film 3.35 L7 R Bud’s best Le monde de Bud Spencer Documentaire 10 N°22 – semaine du 23 au 29 mai 2015 – arte Magazine 2002 by P.Pictures E D sous-titrage pour sourds et malentendants audiovision pour aveugles et malvoyants L diffusion en haute définition disponible sur Internet durant sept jours après la diffusion 7 M vidéo à la demande M multidiffusion R rediffusion VF/V0STF version française version originale sous-titrée en français V0STF version originale sous-titrée en français PhilippKaiser/pre tv 20.50 l’aventure humaine Eugène de Savoie et l’eMPIre ottoman (1 & 2) Les destins croisés du prince Eugène de Savoie et de la sultane Emetullah Rabia Gülnus, symboles des relations tumultueuses entre les empires austro-hongrois et ottoman aux XVII e et XVIII e siècles. Documentaire-fiction en deux parties de Heinz Leger (France/Autriche, 2014, 2x52mn) Coproduction  : ARTE GEIE, ORF 1. Plus que des ennemis Méprisé par sa famille qui le destine aux ordres et par Louis XIV, qui le refuse dans son armée, le prince français Eugène de Savoie (1663-1736) part tout jeune offrir ses services à la maison des Habsbourg. Celle-ci doit résister aux appétits des Ottomans en Europe centrale, alors que la France voit leur expansion d’un bon œil. Dès le siège de Vienne par Mehmet IV en 1683, Eugène s’avère un fin stratège militaire et contribue à la défaite du sultan. À Constantinople, ce dernier a choisi pour favorite, puis épouse, Emetullah Rabia Gülnus (1642-1715), une chrétienne née en Crète, enlevée à l’âge de 5 ans et vendue au harem de Topkapi. En 1695, lorsque Mehmet IV est destitué et remplacé par Mustafa II, l’un des deux fils qu’ils ont eus ensemble, Gülnus devient la femme la plus puissante de l’empire. 2. Journées décisives En 1697, Eugène remporte à Zenta (Serbie) une victoire qui porte pour longtemps un coup d’arrêt aux visées ottomanes. La signature de la paix, en 1699, va favoriser l’essor du commerce et des échanges scientifiques, d’autant que la sultane Gülnus s’attache au rayonnement de la culture ottomane. Ibrahim Müteferrika, un Hongrois converti à l’islam, introduit en Turquie de nouvelles techniques d’impression après une audience auprès d’Eugène de Savoie, propriétaire de la plus grande bibliothèque d’Europe.
Mirko Schernickau 22.40 POP CULTURE Les racines du reggae  : Jah Rastafari ! Au-delà des clichés, un retour aux sources du reggae, de Bob Marley à Big Youth. du reggae, qui remonte aux luttes d’émancipation des Noirs au XX L’histoire e siècle, permet d’en décrypter les codes. Durant et après la Seconde Guerre mondiale, les Jamaïcains découvrent les big bands de jazz et le rhythm’n’blues des Américains qui occupent leur île. Après l’indépendance, en 1962, le ska se propage très vite, relayé ensuite par le reggae. Le terme est inspiré d’un morceau de Frederick «Toots» Hibbert, en 1967, «Do the reggay». Il serait la synthèse de regular guy («un gars réglo») ou au contraire, selon d’autres connaisseurs, une référence à la violence ou au conflit («streggae» et «regge regge» en langue vernaculaire). Rastamen Paroles et musiques évoquent l’homme noir, la culture rasta, l’Éthiopie, un mode de vie naturel. Mais il faudra attendre le début des années 1970 et l’émergence de Bob Marley pour que ce mouvement s’impose sur la scène internationale. Le réalisateur est allé dans la capitale du reggae, Kingston, ainsi qu’au Rototom Sunsplash Festival, en Espagne. Il a rencontré des musiciens et des fans de plusieurs générations, interrogé des historiens et des militants rasta. L’occasion d’entendre notamment le guitariste Earl«Chinna» Smith – un compagnon de route de Bob Marley et des Wailers –, le frénétique DJ et chanteur Big Youth, ainsi que les représentants d’une nouvelle génération qui a donné un second souffle au mouvement  : Addis Pablo, fils du légendaire Augustus Pablo, Kabaka Pyramid, Chronixx et Jah9. Documentaire de Tim Gorbauch (Allemagne, 2014, 53 mn) 23.30 Tracks Chris Jericho Six fois champion du monde de la plus grande fédération de catch du monde, le «king du bling bling» pense déjà à sa reconversion  : comédien dans sa propre série télé et rock star. Low cost illusion Avec ses vidéos burlesques, l’Israélienne Ori Levin révolutionne son quotidien grâce à des effets spéciaux faits main. Mother’s Finest Souvent plagié, jamais égalé. Fondé par deux Afro-Américains au début des seventies, Mother’s Finest est le premier groupe à fusionner le funk et le hard rock. Musique augmentée Au festival South by South West d’Austin, au Texas, la musique augmentée triomphe grâce à l’explosion des big datas. Alo Wala à la croisée du dancehall et des chants tribaux, la rappeuse Shivani Ahlowalia a formé Alo Wala avec le duo danois Copia Doble Systema et Mad Es, qui mixe ses pigments numériques sur scène. artPO Explorez le site web et téléchargez l’appli Tracks ! En partenariat avec iFaRaCMu33ritJl25L.CIEEIE Magazine culturel (France, 2015, 43mn) - Coproduction  : ARTE France, Program33  : artPCC)) NCERT Retrouvez les concerts de Tindersticks et The Divine Comedy sur la plate-forme du spectacle vivant, jusqu’au 10 juillet 2015. N°22 – semaine du 23 au 29 mai 2015 – arte Magazine 11 2015 Rémy Grandroques 0.15 TinderstICks & The dIvine Comedy à la Philharmonie de Paris Symboles d’une pop anglaise élégante et francophile, les deux groupes se sont produits en février à la Philharmonie de Paris. Ovni dans le paysage pop-rock contemporain, Tindersticks a su, au fil de ses albums, expérimenter tous azimuts – trip-hop, jazz, rock, funk, soul – tout en gardant une identité sonore unique. En 2008, en marge d’une longue collaboration avec la cinéaste Claire Denis, le groupe se reforme et récidive avec The hungry saw, où ses mélodies aériennes dégagent une chaleur vibrante. On retrouve dans ce concert une atmosphère à la douceur hypnotique, amplifiée par l’élégance du timbre de Stuart Staples. C’est ensuite au tour de la pop baroque de The Divine Comedy, dont la fantaisie rappelle le rock anglais des années 1960. Derrière ce nom emprunté à Dante, il y a le flegmatique Irlandais du Nord Neil Hannon, compositeur audacieux et chanteur au timbre voilé. Après dix albums et quelques moments solo de son leader, le groupe revient au complet dans la salle de la Philharmonie de Paris. Concert (France, 2015, 1h15mn) - Réalisation  : Thierry Villeneuve et Laurent Hasse mai 23 samedi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :