20 minutes Genève n°2022-03-18 vendredi
20 minutes Genève n°2022-03-18 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2022-03-18 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : aux petits soins pour sa copine d'Ukraine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
12 • • • • Coopération Weekend Des jambes enfin libérées D’abord portée par les hommes, la jupe devient CI) ensuite une pièce iconique Ô féminine. Zoom sur son z évolution etses formes! Si aujourd’hui, nous considérons la jupe comme une pièce emblématique duvestiaire féminin, cela n’a pas toujours été le cas! En Égypte ancienne, cevêtement aéré plaisait surtoutaux hommes. Ces pièces de tissuque l’on enroulaitautourdes hanches s’appelaient chendjit –une sorte de mélange entre le pagne et la jupe portefeuille. Au Moyen-Âge aussi, ce sont surtout les hommes quis’enveloppaientdans des jupes amples. Plus tard, les jupes masculines se sont raccourcies. Elles permettaient ainsi de dévoiler des collants et des mollets bien fermes! Mais d’autres raisons, plus pratiques, expliquent cette évolution. Par exemple,poursebaladeràcheval, une jupe longue n’était guère pratique. Du coup, à l’époquebaroque,les hommes ontpeu àpeu opté pour… les pantalons! Et les femmes dans tout ça? Elles portaient des robes jusqu’àcequ’elles puissentadopterunstyle de vie unpeu plus actif, àlafindes années 1890. Les voilà arborant des jupes longues. Au 20e siècle, cettepièce est devenue un phénomène, dont voici quatre formes… GAMBETTESÀPOIS Mi-bas fantaisie Nulu, 4fr. 95,Coop City JAMBES DOUCES Lotion pour lecorps Naturaline menthe et bambou, 6fr. 95/180ml, dans certains magasins Coop et chez Coop City I Jupe àpinces Ellesexistaientdéjà dans l’Égypte ancienne. La plus célèbrerestetoutefois le kilt. Ce qui est drôle, c’est que lekilt aété inventé par un Anglais. Au débutdu18e siècle, Thomas Rawlinson employait des Écossais dans son usine.Lorsqu’il s’aperçutque leur costume, le beltedplaid enroulé,n’était pasidéal, il se mit àdévelopper une variante adaptée au travail. Pour éviter de devoir enrouler le tissu, il cousit des pinces. La jupe plissée avec des plis intégrésest un autreclassique du genre. Au 19e siècle,elleétait très appréciée des femmes dela campagne –certes pratique, mais guindée. Cen’est que dans les années 70 quedes designers comme Roy Halston l’ont redécouverte. Patricia Field, la styliste deSex and the City, comptait parmi ses fans, et arepopularisé ce modèle. Jupe crayon Au 19e siècle, lajupe crayon afait son apparition. Elle entravait le corps. Comme la jupe arrivait presque au sol et était serrée jusqu’auxchevilles, elle rendait le moindre mouvement très compliqué. Cette coupe empêchait peut-être les femmes àlamode de se déplacer,mais pasd’acheter. Les créations du designer français Paul Poiret, en particulier, sevendaient comme des petits pains. Puis l’engouement s’est essoufflé. Marcher en boitillant était peut-être trop énervant. Ce n’est que dans les années 50 que lecouturier français Christian Dior a relancé la tendance. Ils’est inspiré dela même forme quecelle de son prédécesseur, mais elle ne descendait àprésent jamais plus bas que le mollet. Les femmes purent enfin marcher avec!
Jupe parapluie La jupe en forme de parapluie, cousue dans un morceau de tissu circulaire etcintré, a connu son heure degloire dans les années 1950, aumoment oùChristian Dior révolutionnait la mode avec son «New look». Alors quependantles années de guerre, les jupes étaient fabriquées avec le moins de tissu possible en raison du rationnement, Dior a délibérémentutilisébeaucoup de tissupour sa collection de 1947. Ilcréa, entre autres, des modèles qui gagnaient encore en volume grâceaux jupons portés en dessous. Audrey Hepburn, dans le film Vacances romaines,aassociéune jupe parapluieàun chemisier sobre. Les femmes adoptèrent le styledelastar. Le fait quecettejupeseprête àdanser le rock’n’roll l’arendue encoreplus populaire. Coopération Weekend 13 Minijupe En 1962,lastylistebritanniqueMary Quant aprésenté un vêtement qui est devenu le symbole de l’émancipation des femmes de son temps. La créatrice avait pourtant des raisons très pragmatiques de concevoir ce vêtement. En fait, elle voulait juste que les femmes puissent courir librement pour attraper le bus. Elle adonc pris ses ciseaux et comme beaucoup de jeunes femmes de l’époque, elle araccourci sa jupe. Elle a donné àson designlenom de sa voiturepréférée, la Mini. Les modèles au-dessus du genou existaient déjà dans les années 20, mais ont commencé àêtre portés par le grand public dans les années 60. Des conservateurs indignés ont tenté d’interdire la minijupe, mais sans succès. Un morceau de tissu révolutionnaire! Clic, clac! Je fais du neuf avec du vieux. POURLES COURAGEUSES Epilateur Braun Silk-Epil 99/870 SensoSmart, 129 fr., Coop City Si c’estcourt, tout va bien L’économiste américain George W. Taylor apublié en1926 sa théorie del’ourlet (également appelée indice Hemline). Selon lui, plus l’économie seporte bien, plus les jupes sont courtes. Cela semble être vrai. Pendant la crise économique mondiale de la fin des années 1980, les jupes courtes sesont rallongées. Le mouvement inverse s’est produit avec l’essor économique des années 90. TEXTE CLAUDIA HOTTIGER DESIGN VANESSA MERMOUD



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :