20 minutes Genève n°2021-04-23 vendredi
20 minutes Genève n°2021-04-23 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-04-23 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : ce petit rover ne manque pas d'air sur Mars.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Retour des festivités GENÈVE La Fête de la musique revient du 17 au 20 juin au bout du lac, a révélé « GHI ». La ville a décidé de tenter le coup, malgré les restrictions sanitaires. Les concerts se dérouleront sur quatre jours au lieu de trois. Ils seront également moins nombreux. Formation pour imams ZURICH Avec son programme intitulé « Zurich Competence », le canton propose aux imams une formation continue. Une étude menée par les Universités de Lucerne et de Fribourg montre que les intervenants de la communauté musulmane en ont besoin. Abus sexuels à la crèche BÂLE-CAMPAGNE L’ancien directeur d’une crèche, un Allemand de 36 ans, a été jugé jeudi pour abus sexuels sur des enfants. Une employée a témoigné contre lui. Il se trouve depuis le 6 décembre 2019 en détention préventive. Le verdict est prévu pour le 29 avril. SUISSE Un arrêt du Tribunal fédéral pourrait avoir d’importantes répercussions pour les accueillantes en milieu familial vivant en PPE. Soupe à la grimace pour l’accueil parascolaire, jeudi à Mon- Repos. Une majorité de quatre juges du Tribunal fédéral sur cinq a rejeté le recours d’une accueillante en milieu familial. Cette habitante de Renens (VD) n’a plus le droit de travailler comme maman de jour, parce que les enfants... ça fait du bruit. Peu importe qu’elle soit agréée ou qu’elle dispose d’une autorisation de la commune. Cet arrêt pourrait avoir des répercussions pour de nombreusesaccueillantes, puisqu’il découle d’une clause standard, actu.20min.ch Pour les mamans de jour, la pilule sera dure à avaler Pour le Tribunal fédéral, les enfants sont forcément bruyants. –ISTOCK présente dans la majorité des règlements des PPE. Elle spécifie que les logements sont en principe destinés à l’habitation et que toute activité commerciale ou professionnelle n’est autorisée que si elle n’est pas susceptible d’engendrer des nuisances sonores, olfactives ou psychologiques pour les L’ébriété 2,06 ‰ C’est le taux d’alcool qu’avait un chauffeur roumain de 44 ans qui avait causé des dégâts en manœuvrant à Guin (FR) mercredi. Il a été placé en détention provisoire et son permis de conduire a été saisi. Mort d’une femelle gorille ZURICH Mawimbi, une femelle gorille qui vivait au Zoo de Zurich, a dû être euthanasiée. Âgée de 8 ans, elle allait de plus en plus mal et avait agressé ses soigneurs. Un diagnostic estimait que la femelle avait peu de chances de se rétablir. Le zoo espère que les examens pathologiques permettront de comprendre ce qui lui est arrivé. –PHOTO ZOO ZURICH autres copropriétaires. La recourante a avancé que de telles nuisances n’avaient pas été prouvées. Mais les juges ont estimé que l’expérience suffisait. « C’est comme si on retirait le permis à tous les propriétaires de voitures de sport, parce que ça fait du bruit, sans que la moindre GENÈVE « Le contexte permet de comprendre pourquoi Dominique Giroud a été tenté » par l’idée de pirater les ordinateurs de deux journalistes, a expliqué Me Sakkas jeudi au Tribunal de police. Son client y est jugé depuis lundi pour avoir commandité ce hacking raté en 2014. L’avocat a plaidé l’acquittement. Il a décrit l’encaveur valaisan comme un homme de Pas une fatalité Christian Raetz, juriste de l’Office vaudois de l’accueil de jour, relativise cet arrêt. « Cette jurisprudence marque une tendance, mais si personne ne dépose de plainte, l’accueillante n’a rien à craindre. » Il rappelle également que le cas des locations est différent. « Le Tribunal des baux a statué qu’il serait disproportionné de demander à une accueillante de cesser son activité au motif de nuisances sonores. » preuve d’infraction soit nécessaire », déplore l’accueillante. Autre argument  : les enfants accueillis par une maman de jour ne font pas plus de bruit qu’une famille nombreuse. « Certes, répondent les juges. Mais avoir une famille nombreuse n’est pas une activité professionnelle. » –XAVIER FERNANDEZ La mère de Mia sera extradée JUSTICE Arrêtée dimanche dans un squat de la commune de Sainte-Croix (VD), la mère de la petite Mia sera extradée ces prochains jours. Avec un autre ressortissant français, elle a « consenti à une extradition simplifiée lors d’une audition effectuée par le procureur du Canton de Fribourg », a détaillé l’Office fédéral de la justice à l’AFP. La maman n’avait plus le droit de voir sa fille seule, ni de lui téléphoner. Elle a alors orchestré l’enlèvement de Mia par plusieurs hommes, le 13 avril dans les Vosges (F). Le squat de Sainte-Croix. –AFP Giroud dépeint en paysan déboussolé la terre, simple, déboussolé par une « déferlante » médiatique en raison de ses déboires fiscaux et désorienté par un entourage trouble. Mais jamais il n’aurait autorisé ce piratage qui l’a un temps séduit, notamment car « c’était trop cher ». Et les écoutes n’attestent d’aucun feu vert donné. Le Parquet a requis 10 mois de prison, dont 6 ferme. Verdict ce jour. –JEF
VENDREDI 23 AVRIL 2021/20MINUTES.CH Les policiers se sont rendus sur place pour mener l’enquête. –DR Blessée à mort à son domicile PESEUX (NE) Une Érythréenne de 34 ans a succombé à de graves blessures jeudi en fin de matinée. Les policiers l’ont découverte dans son appartement. Elle a ensuite été transportée par ambulance à l’hôpital, où elle est décédée. Son mari, également érythréen, a été interpellé sur place peu après les faits. Les enfants de la victime étaient quant à eux absents. Une enquête est ouverte et des moyens d’investigation techniques et scientifiques ont été déployés sur les lieux. La revendication Une quinzaine de restaurateurs genevois exigent de l’État et de la Confédération une indemnisation totale des pertes dues aux mesures sanitaires, rapporte la « Tribune de Genève ». Le montant se chiffrerait en centaines de milliers de francs. Les certificats seront délivrés par les centres de vaccination. –AFP Des précisions sur l’attestation CORONAVIRUS Berne a retenu deux candidats pour le futur « certificat Covid » sur une cinquantaine d’offres. Un choix final sera fait à la mi-mai, a précisé jeudi l’OFSP. Les personnes vaccinées, guéries ou testées pourront en obtenir un. Les attestations remises aux personnes vaccinées actuellement resteront naturellement valables même quand le certificat Covid aura été lancé. Parmi les exigences imposées  : que l’attestation soit reconnue au niveau international. VAUD Le conseiller d’État Pascal Broulis a présenté jeudi les comptes 2020 du Canton. Malgré la pandémie et la crise en corollaire, ainsi que les 521 millions de dépenses publiques pour y faire face, les finances sont bonnes, avec un excédent de 6 millions. Si les charges courantes, notamment la santé et le social, augmentent de 3% (à 11,068 milliards de francs) par rapport à 2019, les revenus sont en hausse de plus de 5%. Actu 3 Des ados au grand cœur traverseront le pays à vélo GENÈVE Quatre collégiens vont entamer un périple à travers tous les cantons. Leur objectif  : récolter des fonds pour des jeunes atteints dans leur santé. Ambroise, Yoan, François et Félix se lanceront lundi dans leur tour de Suisse à vélo. –LA ROUTE DES 26 Le collège applaudit, papa également L’initiative des quatre amis ne récolte que des louanges auprès du doyen chargé des dossiers extramuros au Collège de Staël. « Pour être acceptés, ils doivent notamment permettre à l’élève de s’épanouir et lui ouvrir de nouveaux horizons, résume Mikhail Chakhparonian. C’est le cas de ce projet créatif et ambitieux, dont les auteurs visent une maturité bilingue français-allemand. Un voyage en Suisse alémanique est donc tout indiqué. » De son côté, le père de Félix se dit fier de ces jeunes « engagés pour un projet réfléchi et concret ». Ruslan avoue ne pas trop stresser  : « Ils partent à quatre. De plus, avec la technologie actuelle, il est aisé de les contacter et de les localiser. » Parcourir près de 1500 kilomètres à la force du mollet et pour la bonne cause  : tel est le défi que se sont lancé quatre collégiens de 16 ans, pour leur extra-muros. En 2e ou 3e année, les élèves qui ont notamment plus de 5,3 de moyenne générale sur 6 peuvent présenter un projet personnel et être dispensés de cours entre Pâques et la fin de l’année scolaire. Cela tombe bien  : Ambroise, Yoan, François et Félix ont d’excellentes notes et un cœur gros comme ça. Ils ambitionnent de traverser dès lundi tous les cantons et demi-cantons en un mois, à vélo. Leur initiative, baptisée « La route des 26 », ne leur servira pourtant pas qu’à voir du pays. Le périple doit aussi permettre de lever des fonds en faveur de l’association Rêves Suisse, qui aide des enfants et adolescents atteints de maladie ou de handicap à réaliser leurs désirs. « Nous sommes conscients de notre chance d’effectuer pareil voyage, énonce François. C’est un rêve pour nous. On voulait offrir à d’autres jeunes, en difficulté, l’occasion de réaliser le leur. » Léonore Janin Cancian, coordinatrice de Rêves Suisse, n’en revient pas  : « Si jeunes et déjà concernés, c’est incroyable ! Nous les remercions ! » Avec un budget global d’environ 3500 francs, financé à coup de ventes de pâtisserie et sponsorisé par la commune de Vey- rier, des petites entreprises ou des associations qu’ils ont démarchées eux-mêmes, les collégiens ont pu équiper leur vélo et acheter des tentes. Ils comptent en effet camper, mais aussi dormir chez l’habitant. « On a des contacts dans divers cantons. Au-delà de la cause défendue, nous cherchons aussi à sortir de notre zone de confort », avance Félix. L’aventure est également une histoire d’amitié  : « On a vraiment envie de se découvrir à travers cette expérience et de resserrer encore nos liens. » –DAVID RAMSEYER Un syndic fâché contre le Canton Le PS vaudois s’est réjoui de ce résultat, mais le syndic socialiste de Lausanne a poussé un coup de gueule. Grégoire Junod reproche au Conseil d’État de minimiser exprès ses bénéfices par des écritures comptables, afin de ne pas honorer ses engagements dans un protocole signé avec les communes ; le Canton s’y engage à accélérer la répartition des charges sociales en faveur de ces dernières. –FNT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :