20 minutes Genève n°2021-04-21 mercredi
20 minutes Genève n°2021-04-21 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-04-21 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : une guerrière soutenue par son mari.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
–SWISS NATIONAL PARK-HANS LOZZA –Y. GENEVAY/LMD 2 Actu, 20 secondes Blessée par un camion BERNE Une femme de 86 ans a été happée sous un poids lourd, hier à La Neuveville, au moment où le camion démarrait. Grièvement blessée, elle a été héliportée à l’hôpital. Une partie de la place de la Gare a été fermée à la circulation. Toujours à distance GENÈVE L’enseignement en ligne aura cours jusqu’à la fin du semestre de printemps à l’Université de Genève, mais les HES fonctionneront avec un système de cours en présentiel par cohortes. Choc mortel à moto ZURICH Un motard est décédé hier après un accident de la circulation à Winterthour (ZH). L’homme de 54 ans s’était engagé en sens inverse du trafic pour des raisons encore inexpliquées. Il est mort sur les lieux de l’accident. Marcelin sous alerte VAUD Le Centre d’enseignement professionnel de Morges a été évacué après une alerte à la bombe hier après-midi, rapporte 24heures.ch. Le gymnase avoisinant n’aurait, lui, pas été évacué. Factures des médecins bloquées par un litige VAUD Les négociations sont au point mort avec trois assureurs. Le Canton tranchera, malgré une décision de justice. Quand vous allez chez un médecin, son temps et ses prestations sont comptés en « points Tarmed », dont la valeur (VPT) est renégociée régulièrement entre médecins et assureurs (lire encadré). Or, depuis janvier, 15% des assurés vaudois évoluent dans le vide, faute d’accord entre les médecins et trois assurances, Helsana, Sanitas et KPT, qui ont « souhaité ramener la VPT à un prix raisonnable » pour leurs clients. En l’absence d’accord, c’est le Canton qui doit trancher. Et en attendant sa décision, c’est le tarif-cadre qu’il fixe chaque année qui s’applique. Or, il ne l’a pas fait l’an dernier, suivant un avis de l’Office fédéral de la VALAIS L’ex-président de Bagnes (de 2013 à 2020) et son secrétaire communal ont comparu hier pour faux dans les titres. Ils sont accusés d’avoir utilisé un faux motif de licenciement afin de résilier le rapport de travail liant la commune à l’un de ses employés, le lanceur d’alerte de l’affaire des constructions illicites de Verbier. Fin 2015, ce dernier avait dénoncé les agissements Le calcul des prestations varie par canton et par année. –GETTY santé publique qui considérait que ce n’était pas obligatoire. Un recours de la Société vaudoise de médecine (SVM) vient désormais s’en mêler. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a reconnu le Canton coupable de déni de justice pour son absence de décision concernant une ancienne convention. La SVM lui demande de fixer avec effet rétroactif un tarif-cadre qui s’appliquerait pour 2021. Le Département de la santé ne l’entend pas de cette oreille. Il souligne que le TAF ne se prononce que sur un cas antérieur, et non sur de futures procédures. Se référant à la LaMal, il se prépare donc à trancher prochainement. C’est seulement là, et après épuisement des voies de recours, que les médecins sauront s’ils doivent revoir leurs factures 2021 avec une nouvelle valeur Tarmed. –PAULINE RUMPF actu.20min.ch Bagnes sous l’œil du juge Le village de Verbier agite la justice du canton. Distinction pour le Parc national ENVIRONNEMENT L’Union internationale pour la conservation de la nature a admis le Parc national suisse, dans les Grisons, sur sa Liste verte reconnaissant les sites naturels les mieux protégés et conservés de la planète. Il s’agit de la première aire naturelle suisse admise dans ce palmarès. Créé en 1914, le Parc national suisse est un refuge pour la reproduction de certaines espèces menacées de disparition. Quelque 300 bouquetins vivent sur les 170 km2 protégés. du vice-président bagnard de l’époque. L’employé avait été congédié en février 2016. « La motivation d’un licenciement doit découler de la vérité. Ici, il ne s’agit pas d’une réorganisation (ndlr  : comme indiqué par les prévenus a posteriori) mais d’une question de personne », a résumé le Ministère public. Celui-ci a requis des jours-amende avec sursis. L’avocat de l’ex-élu a affirmé que l’affaire des constructions illicites et le licenciement n’étaient pas liés. –FAZ Le point Tarmed, comment ça marche ? La facturation des prestations des médecins est conçue pour varier et évoluer  : un médecin en cabinet à Genève n’a pas les mêmes frais qu’au Tessin ni les mêmes charges qu’un hôpital. La valeur des points Tarmedest donc renégociée régulièrement, par canton. Un changement d’un centime peut engendrer de grandes différences pour les coûts de la santé et le revenu des médecins. Les variations ne sont cependant pas directement corrélées au calcul des primes. Docteurs inquiets « Pour l’instant, la situation est floue et nous n’avons pas la garantie que les médecins seront intégralement payés et les patients remboursés », explique Philippe Eggimann, président de la Société vaudoise de médecine. Il invite également les trois caisses à revenir à la table des négociations, même si sa ligne est claire  : « Les médecins n’ont pas l’intention de réduire leurs revenus pour donner aux assureurs une marge de manœuvre supplémentaire dont ils n’ont pas besoin. » Six à briguer l’Exécutif Les listes des candidats pour le deuxième tour de l’élection au Conseil d’État neuchâtelois ont été déposées hier. Le PLR espère prendre la majorité de trois sièges sur cinq grâce au score de Crystel Graf, 5e du premier tour. Pour barrer la route à la droite, le PS et les Verts ont choisi de faire liste commune en présentant deux socialistes avec un écologiste.
MERCREDI 21 AVRIL 2021/20MINUTES.CH Le déficit 12,9 millions C’est, en francs, le montant des pertes enregistrées par la SSR en 2020. En raison de la pandémie, le groupe audiovisuel public a souffert de la baisse des recettes publicitaires et de l’annulation de grands événements sportifs et culturels. Un Genevois sur deux aux HUG GENÈVE Plus de 280’000 personnes, soit un habitant du canton sur deux, se sont rendues aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) l’an passé. C’est près de 20% de plus qu’en 2019, hausse liée à l’activité de dépistage du coronavirus. A contrario, l’activité ambulatoire a reculé de 3,2% en raison de l’arrêt de certaines interventions non urgentes lors de la première vague du Covid. VAUD Le Kosovar jugé hier a presque tout nié de son implication dans l’arnaque qui a coûté 3 millions à la Caisse de chômage. Alors qu’une dizaine de personnes mêlées à la vaste fraude au chômage ont déjà été condamnées par ordonnance pénale ou procédure simplifiée, un des prévenus a comparu hier au Tribunal correctionnel de Lausanne. Client assidu des casinos, ce patron a mis sa société au tapis en piochant 237’000fr. dans ses comptes. Incité par un ex-chef et un employé du syndicat Unia, ce Kosovar de 45 ans a pu continuer à s’adonner au jeu en tirant parti de l’indemnité en cas d’insolvabilité (lire cicontre). « Profitant du climat de confiance entre Unia et la Caisse de chômage », comme l’a souligné le procureur Nicolas Arrêter de jeter des fruits à la poubelle GENÈVE Toujours opposés à la taxe au sac, l’État et les communes ont lancé hier une grande campagne de sensibilisation. Ils veulent inciter les Genevois à utiliser la petite Chute mortelle d’une télécabine Un ouvrier qui effectuait des travaux de maintenance sur la télécabine de Charmey (FR) est tombé du toit de la station intermédiaire de l’infrastructure lundi après-midi. Sa chute Cruchet, des dossiers de travailleurs fictifs ont été montés. La sàrl du prévenu, qui ne comptait qu’un seul collaborateur, a ainsi déclaré dix salariés imaginaires supplémentaires. Via Unia, la Caisse de chômage leur a versé plus de 150’000fr. au total. Le syndicaliste en a ponctionné 25% et le patron a empoché le reste, versant à peine 4500fr. aux prête-noms. En réponse aux questions posées durant l’audience, l’accusé n’a cessé de secouer la tête. Il a quasi tout contesté et s’est présenté en victime  : « J’ai perdu 27 ans de travail », a-t-il dit. Pour le procureur, des gens malhonnêtes ont fait de la Actu 3 Un des patrons fraudeurs risque la prison ferme poubelle verte pour trier les rebuts alimentaires. « Brûler les déchets organiques est absurde », a souligné Sonja Molinari, conseillère administrative de Carouge. La campagne qui débute s’adressera en priorité aux 25-35 ans, pas très assidus à ce niveau-là. En outre, un nouveau sac compostable sera fourni. Il sera plus solide, l’actuel étant pour le moins fragile, suintant et se rompant s’il n’est pas changé très régulièrement. Une trentaine de communes ont décidé d’en offrir des dizaines de milliers de rouleaux à leurs administrés. –MPO de 14 mètres lui a été fatale  : l’homme de 35 ans a succombé à ses blessures malgré une tentative de réanimation. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident. Le prévenu était actif dans le domaine de la construction. –GETTY Employés fantômes L’indemnité en cas d’insolvabilité sert à couvrir les arriérés de salaire d’un travailleur au service d’un employeur qui aurait par exemple fait faillite. Dans cet énorme scandale qui a floué la Caisse de chômage vaudoise à hauteur de 3 millions de francs, de nombreuses entreprises avaient constitué des dizaines de dossiers au nom de chômeurs fictifs pour profiter de cette indemnité, grâce à la complicité d’employés d’Unia. Le procès de l’instigateur de cette vaste arnaque est attendu. Caisse de chômage vaudoise un « parc d’attractions ». Plaidant des faits d’escroquerie datant de 2014, il a requis 2 ans de prison, dont 6 mois ferme, contre ce père de quatre enfants qui n’a pas purgé un jour de détention. Le jugement sera transmis aux parties. –CHRISTIAN HUMBERT Abricotiers  : les pires dégâts depuis trente ans VALAIS Les vergers du canton ont lourdement souffert du gel durant les quatre dernières semaines, selon le Service d’agriculture valaisan. Ce sont les abricotiers qui ont subi les dégâts les plus lourds. Les pertes de production sont estimées à 70% pour cette année, ce qui représente un manque à gagner de 25 millions de francs pour l’ensemble de la filière. Du jamais-vu depuis trente ans. Ces chiffres pourraient s’alourdir  : la période du gel printanier n’est pas finie. Dans beaucoup de régions, les méthodes de protection des vergers par la glace n’auront pas suffi. –AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :