20 minutes Genève n°2021-04-19 lundi
20 minutes Genève n°2021-04-19 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-04-19 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : Israël abolit le masque dans les rues.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Régions Champagne, l’homonymie qui fait mousser un litige VAUD L’étiquette du vin blanc de Champagne ne peut contenir le terme Champagne, a tranché la justice, qui invoque un accord franco-suisse. « L’autre jour, j’ai retrouvé une étiquette de vin de mon grandpère qui date de 1895. L’appellation Champagne y était mentionnée. La décision du Tribunal cantonal (TC) nous a fortement déçus et frustrés. » Président de la Communauté de la vigne et du vin de la Commune de Champagne, Albert Banderet n’a pas caché son amertume après la décision du TC qui a donné raison au puissant Comité interprofessionnel du vin de Champagne (F). La Cour constitutionnelle a rappelé que « l’Accord bilatéral relatif aux échanges de produits agricoles exclut l’exception d’homonymie pour les vins provenant de la commune Champagne contre Champagne, une bataille qui dure. –AFP de Champagne ». En d’autres termes, le blanc de cette petite localité du Nord vaudois ne peut pas porter le nom de son lieu d’origine. Pour l’ex-préfet du Nord vaudois et ex-syndic de Champagne, la frustration est d’autant plus grande que la Communauté de la vigne et du Chronologie d’un conflit larvé vin n’a pas pu participer aux débats. « S’il y a des lésés, ce sera nous », a pesté Albert Banderet. Le litige tranché par le TC oppose le Comité interprofessionnel du vin de Champagne à l’État de Vaud. Celui-ci s’est attiré les foudres des Français en décidant en janvier que « l’AOC Commune de Champagne est réservée aux vins blancs tranquilles issus de raisins du cépage Chasselas récoltés sur le territoire de cette commune ». Estimant leurs droits bafoués, les habitants de Champagne souhaitent un soutien de Berne. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE Représailles colorées contre les pompiers VAUD Munis de bombes à eau, des Zadistes du Mormont ont déversé vendredi de la peinture sur les véhicules des pompiers en contrebas du pont Chauderon, à Lausanne. Les militants écolos ont voulu ainsi dénoncer la participation des soldats du feu à l’évacuation de la colline à Eclépens. La ZAD de la Colline a pris ses distances avec cette action, qui aura des répercussions pénales, selon Pierre-Antoine Hildbrand, élu chargé de la Sécurité à Lausanne. Plusieurs véhicules stationnés dans la caserne des sapeurs-pompiers ont été peinturlurés. –DR En 1974, une Convention francosuisse sur la protection des indications de provenance oublie la commune vaudoise de Champagne. En 1996, Bruxelles exige l’interdiction de l’utilisation du terme Champagne pour tout produit ne provenant pas de la région française. Les tentatives pour obtenir un accord d’homonymie sont vaines. En janvier, l’AOC Commune de Champagne accordée par l’État de Vaud est contestée par l’Office fédéral de l’agriculture. Pression française Patron du domaine du Champagnoux, Éric Schopfer est lui aussi soumis à la pression des Français. « J’ai reçu une mise en demeure il y a un an pour que je renonce à l’appellation Champagnoux, nom des habitants de ma commune, que j’utilise depuis quinze ans », déclare le Vaudois. Il s’étonne surtout de la soudaine agressivité de l’interprofession du vin de Champagne. « En 2013, le Champagnoux a remporté le Mondial des pinots à Sierre (VS) devant une trentaine de vignerons de la Champagne française. Il n’y avait eu aucune réaction. » NEUCHÂTEL Le PLR et le PS se sont taillé la part du lion, hier au premier tour des élections au Conseil d’État neuchâtelois. Le trio de tête était composé des ministres sortants Alain Ribaux (PLR), Laurent Favre (PLR) et Laurent Kurth (PS). Ils comptent respectivement 18’630, 18’520 et 16’890 voix. La socialiste Florence Nater arrive en quatrième position, devant, geneve.20min.ch 20 secondes Mobilisation paysanne GENÈVE Dans le cadre de la Journée internationale des luttes paysannes, des agriculteurs se sont rassemblés samedi sur la plaine de Plainpalais. Autorisée, la manif a réuni quelque 200 personnes réclamant plus de considération pour le labeur des producteurs, ainsi que la promotion des filières courtes de distribution. Alerte dans un palace GENÈVE Un incendie s’est déclaré hier à l’hôtel La Réserve, à Bellevue. Le Service d’incendie et de secours a déployé quatre véhicules et quinze sapeurs. Le feu a été rapidement maîtrisé et n’a fait que très peu de dégâts. Personne n’a été blessé. Habitants à reloger NEUCHÂTEL Un immeuble de La Chaux-de-Fonds a été la proie d’un incendie, samedi matin. Dans un communiqué, la police cantonale neuchâteloise fait état « d’importants dégâts ». Les occupants de l’immeuble vont être relogés. Des investigations sont menées afin de déterminer les causes et les circonstances du sinistre. Les candidats seront départagés dans les urnes le 9 mai. Les réactions en vidéo sont à découvrir sur notre app. Course à l’Exécutif  : ballottage général la surprenante Crystel Graf, étoile montante des libérauxradicaux. Aucun des 21 candidats n’a obtenu la majorité absolue de 21’790 suffrages. Le second tour est prévu le 9 mai. Pour les élections au Grand Conseil, le PLR a obtenu 29,9% des voix devant le PS (19,7%), les Verts (18,3%), les Vert’libéraux (8,2%), l’UDC (8,1%) et le POP (7,7%). –APN –M. ANCIAN
LUNDI 19 AVRIL 2021/20MINUTES.CH Retour progressif de grands événements BERNE Le chef du Département de l’intérieur, Alain Berset, présentera à ses collègues du Conseil fédéral dès mercredi un plan d’ouverture pour les grandes manifestations, selon le « SonntagsBlick ». Les cantons seront ensuite consultés. Une première ébauche assez optimiste prévoit des événements jusqu’à 1000 personnes dès le début du mois de juillet, puis jusqu’à 5000 pour septembre. Mais, suivant l’évolution de la pandémie, il n’est pas sûr que ces événements aient lieu, observe-t-on à Berne. Leur Interpellé et interné sur la base d’un rapport foireux GRISONS Une enquête a été ouverte après l’arrestation d’un lanceur d’alerte. La police aurait fourni une version tronquée des faits. Trois gendarmes, un médecin et un juge sont dans le collimateur d’un procureur. Le magistrat enquête en marge de l’affaireducarteldelaconstruction qui a secoué la Basse-Engadine (lire ci-contre). Les cinq prévenus auraient falsifié un rapport sur les conditions de l’arrestation d’Adam Quadroni en 2017. L’homme avait dévoilé les dessous de cette entente entre entreprises. Les circonstances de l’interpellation du lanceur d’alerte ont fait l’objet d’une enquête Fêtes illégales stoppées à Zermatt et à Saas-Fee Les forces de l’ordre communales ont mis fin samedi à une fête qui ne respectait pas les mesures anti-coronavirus dans un établissement de Zermatt (VS), rapporte « Blick ». Contacté, le gérant a assuré qu’il n’était pas présent et qu’il n’était au courant de rien. Les polices cantonale et locale sont aussi intervenues à Saas-Fee (VS). Une centaine de personnes s’y étaient réunies à l’air libre pour faire la fête sans se soucier des règles en vigueur. planification doit toutefois commencer au plus vite pour les organisateurs. Déjà inquiets des ouvertures autorisées dès aujourd’hui, de nombreux experts jugent ce projet prématuré. « Les assouplissements décidés alors que le nombre de cas de Covid-19 augmente entraîneront de nouvelles infections et des décès inutiles », selon l’épidémiologiste Isabella Eckerle. –EWE Des rendez-vous sportifs comme le Lausanne Marathon sont attendus à l’automne. –AFP Adam Quadroni avait passé quatre jours en hôpital psy. –SRF en 2018 déjà. Hier, la « NZZ am Sonntag » a révélé que les prévenus étaient accusés d’abus d’autorité, de faux dans les titres et de séquestration. Du jamais-vu L’affaire des ententes illicites en Basse-Engadine est le plus important cas de manipulation dans la construction découvert en Suisse à ce jour. De 2004 à 2012, les sociétés du cartel s’accordaient sur les prix des offres et les entreprises qui devaient obtenir les adjudications, surtout pour la constructions de routes. Des fraudes ont été remarquées sur 650 projets, correspondant à un volume d’achat d’au moins 190 millions de francs. Sortie de route fatale pour une passagère TROGEN (AI) Une jeune femme de 18 ans a perdu la vie lors d’un accident de la route dans la nuit de samedi à dimanche. Elle se trouvait à bord d’une voiture lorsque la conductrice, âgée de 19 ans, a perdu la maîtrise du véhicule dans un virage. L’auto est sortie de la route avant de dévaler une pente. La passagère est décédée sur place des suites de ses blessures. Légèrement blessée, la conductrice, elle, a pu s’extraire seule du véhicule, a informé la police appenzelloise. L’intervention des secours a duré plusieurs heures. Une enquête a été ouverte. Les policiers auraient rédigé a posteriori une deuxième version du protocole d’arrestation de Quadroni. Au contraire du premier rapport, le second décrit une personne violente et menaçante qui aurait nécessité l’emploi de gros moyens lors de son interpellation. Le lanceur d’alerte avait été ligoté et emmené, les yeux bandés, dans une clinique psychiatrique de Coire. Le médecin s’était justifié enaffirmantqu’AdamQuadroni risquait de mettre fin à ses jours et à ceux de ses proches. Un avis démenti par ses confrères de Coire, lesquels l’avaient libéré après quatre jours, estimant qu’il n’était pas du tout agressif. Selon le journal dominical, un des policiers sous enquête est relativement haut placé et devrait même être promu chef de la police régionale en 2022. Pour l’heure, il est toujours en service. –OFU/FRS Suisse 5 L’exclusion Une trentenaire qui s’était installée dernièrement dans une église de Baden (AG) alors vide de tout fidèle pour manger un croissant à l’abri du froid en a été bannie parce qu’elle avait enlevé son masque. Prises en charge très disparates BERNE Une étude de l’organisation de défense des personnes handicapées Procap montre que les offres d’accueil de jour destinées aux enfants (environ 9000 en âge préscolaire, de 0 à 4 ans) sont insuffisantes en Suisse. Lorsqu’elles existent, elles sont parfois très coûteuses, note la « NZZ am Sonntag ». L’étude pointe d’énormes différences dans l’offre et le financement des places d’accueil selon les cantons. Les causes du grave accident ne sont pas encore connues. –POLICE AI



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :