20 minutes Genève n°2021-04-19 lundi
20 minutes Genève n°2021-04-19 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-04-19 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : Israël abolit le masque dans les rues.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Salon de l’auto sauvé GENÈVE La Fondation du Salon de l’auto a trouvé un accord avec Palexpo pour revenir en 2022, a révélé vendredi « L’Agefi ». Les deux parties avaient connu de fortes tensions depuis l’annulation de 2020. Le Qatar sponsorisera la prochaine édition, affirme la RTS. Emplois sur la sellette CFF Les gares à haute et moyenne fréquentation seront bientôt nettoyées par du personnel CFF et non plus par des firmes externes. Pour cela, l’entreprise créera 30 à 50 nouveaux postes. En contrepartie, entre 130 et 150 emplois temporaires disparaîtront. Choc frontal à moto VALAIS Un jeune de 20 ans est décédé samedi sur la route entre Icogne et Lens, percuté par un automobiliste de 31 ans. Dans un virage, ce dernier s’était déporté sur la voie inverse, fauchant également un cycliste de 29 ans, grièvement blessé. GENÈVE Le personnel des salles de sport a troqué les haltères contre des chiffons pour accueillir les clients dès aujourd’hui, sous condition. Reportage. Trois employés s’escriment à déplacer un appareil de musculation. Celui-ci change plusieurs fois d’endroit avant de trouver sa place définitive, à distance respectueuse des autres machines. Depuis jeudi, après l’annonce fédérale de réouverture des fitness aujourd’hui, le personnel d’une grande enseigne est à pied d’œuvre pour agencer les lieux, dans le respect des mesures Covid. Tandis qu’une coach désinfecte selles et guidons des vélos, avec son scotch jaune et 11 LM Mg'- - MILeie 1 arum tiraPeteirienefme son mètre, Antoine juge que « le plus embêtant, c’est la pose des marquages au sol. Depuis un an, c’est la quatrième fois qu’on les refait. À chaque réouverture, les normes changent. » Selon la taille et la configuration des salles de sport, les mesures diffèrent. Mais, en gros, il faut désinfecter le matériel, haltères compris, faire respecter les distances (une actu.20min.ch Les coaches ont transpiré pour rouvrir leurs fitness La discrimination 572 cas C’est le nombre d’incidents racistes survenus en 2020, selon la Commission fédérale contre le racisme. Il s’agit surtout d’actes xénophobes (304), anti-Noirs (206) ou visant des musulmans (55). Le nettoyage  : un exercice musculaire des bras à la mode. –DRA Enfin le retour des croisières sur le lac Léman LOISIRS Les emblématiques bateaux à vapeur de la Compagnie générale de navigation (CGN) ont repris le large hier. Cette journée marquait le début de la saison des croisières. La flotte de ces navires Belle Époque était pavoisée pour l’occasion. « La Suisse » longera Lavaux, « L’Italie » sillonnera le Haut-Lac tandis que le « Savoie » fera le bonheur de ses passagers du côté de Genève. –PHOTO ISTOCK douche sur deux est condamnée) et afficher les consignes. « On vérifie aussi ou on remet à jour les systèmes électroniques des tapis de course, glisse Gaëlle. Ils n’ont pas fonctionné depuis des mois. » Manager d’Activ Fitness Genève, Christian Le Gall s’assure que les préparatifs vont bon train. « Dans certains de nos centres, la mise en place s’est achevée jeudi soir déjà », précise-t-il. L’enseigne a joué la carte de l’anticipation  : « Si une conférence de presse du Conseil fédéral était annoncée, on planifiait nos équipes les deux jours suivants, au cas où. » Cette fois a enfin été la bonne  : « On s’était habitué aux espoirs déçus, sourit le responsable. Là, je suis ravi, ça repart ! » –DAVID RAMSEYER Inquiétude avant une visite capitale Les vaccins posent un lapin Moderna n’a livré que 70’000 des 350’000 doses attendues ce week-end en raison de problèmes d’emballage, a admis l’OFSP, réagissant à une information de l’ATS. Ce retard irrite les cantons. Le ministre bernois Pierre Alain Schnegg (UDC) a réagi en suggérant de retirer la vaccination à l’OFSP et de la confier à des « pros ». BERNE Guy Parmelin est sous pression. Le président de la Confédération est attendu vendredi à Bruxelles pour discuter de la suite à donner à l’accordcadre. Une rencontre qui inquiète les industriels comme les cantons. Dans la « NZZ am Sonntag », Martin Hirzel, président de Swissmem, association faîtière de l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux, estime que, sans accord-cadre, « la Suisse va perdre des emplois parce que nos entreprises vont investir toujours plus à l’étranger à l’avenir ». De son côté, le conseiller d’État grison et président de la Conférence des gouvernements cantonaux, Christian Rathgeb, rappelle que les cantons « ont le droit d’être informés par le Conseil fédéral avant qu’il prenne des décisions définitives ». –EWE Attaque à l’acide contre un bordel SOLEURE De l’acide butyrique a été répandu dans un salon érotique de Recherswil samedi matin. L’odeur a poussé les responsables de l’établissement à alerter la police. Des pompiers et des experts en produits chimiques sont intervenus. Les forces de l’ordre pensent qu’il s’agit d’une attaque ciblée. Deux personnes ont été emmenées à l’hôpital pour des contrôles et une enquête est en cours. La police assure que la santé de la population n’est pas menacée.
LUNDI 19 AVRIL 2021/20MINUTES.CH PAs.. $: /1 leoii., ; oee.et ileug..e.e:.$1'm Un automate dépisteur de Covid a été installé à l’EPFZ. –ETH ZÜRICH Tests distribués par un Selecta ZURICH L’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) proposera des tests PCR salivaires gratuits dès demain. Ces dispositifs sont financés par la Confédération. Certains cours reprennent en salle dès aujourd’hui dans les unis de Neuchâtel, Berne, Bâle, Saint-Gall et Lugano. Peu d’écoles ont donné une réponse précise à la question de savoir si un dépistage systématique serait mis en place à l’avenir. Darius et la SSR blanchis L’enquête menée au sein de la SSR après des cas de harcèlement s’est conclue. Le directeur de la RTS, Pascal Crittin, et le directeur général de la SSR, Gilles Marchand, ne sont pas inquiétés. Ce dernier avoue n’avoir pas su écouter certains signaux d’alerte. Darius Rochebin, quant à lui, n’a commis aucune infraction pénale. VAUD La fillette que toute la France recherchait depuis son enlèvement, mardi, a été retrouvée en Suisse. Sa mère la cachait dans une vieille usine occupée. C’est l’épilogue d’un fait divers qui a tenu la France en haleine pendant cinq jours. Mia, victime d’un rapt commandité par sa mère, a été retrouvée « en bonne santé ». La fillette de 8 ans venait de passer la nuit avec sa maman dans une usine désaffectée de Sainte-Croix transformée en squat. L’enfant avait été enlevée sans violence par trois hommes mardi, alors qu’elle était hébergée chez sa grand-mère maternelle dans un village situé non loin d’Épinal (F). Le trio avait alors franchi la frontière franco-suisse à pied, marchant pendant deux heures avec la mère et la fille, qu’ils ont portée à tour de rôle. Un complice les avait ensuite conduites en voiture jusqu’à un hôtel d’Estavayer-le-Lac (FR), où elles avaient passé une nuit. Ce La rue de Berne sera en chantier et sans terrasses dès ce jour. –DRA quadragénaire français qui réside à Fribourg a été arrêté samedi. Mère et fille avaient ensuite pris un taxi pour Neuchâtel, où une femme les avait hébergées trois jours, avant de les conduire à Sainte-Croix. Une première tentative d’interpellation a été menée à Neuchâtel, mais le duo avait déjà pris la clé des champs, a indiqué Jean- Luc Mooser, le procureur fribourgeois chargé de l’affaire. L’arrestation dans l’usine s’est passée sans résistance. Actu 3 Mia était planquée dans un squat de Sainte-Croix « J’ai cru qu’elle se faisait enlever » « Ici, il y a des gens qui viennent de partout. La mère et sa fille sont arrivées samedi soir, mais j’ignorais tout d’elles.J’ai partagé un moment avec la petite. Elle m’a dit qu’elle s’appelait Mia mais je n’ai pas fait de lien. Elle s’intéressait aux recettes de cuisine », a expliqué L’ancienne usine Reuge est occupée depuis des mois par le collectif La BAZ. –C. ALKABES Vidéo  : des images du squat dans lequel se trouvaient la mère et la fille sont à voir sur notre app. une femme présente dans le squat. « Hier matin, j’ai entendu la fille hurler. Il y avait entre quatre et cinq hommes masqués avec elle. J’ai cru qu’elle se faisait enlever. C’est après que j’ai compris que c’était la police. La mère est restée calme, mais la fille criait. C’était violent. » Terrasses rouvertes mais pas partout GENÈVE « On se disait  : enfin, on va retravailler ! Eh bien non. Un chantier débute devant chez nous pile au moment où on est enfin autorisés à remettre des terrasses », déplore la gérante d’un tea-room des Pâquis. Minés par près d’un an de fermeture pour cause de pandémie, les restaurateurs peuvent dès aujourd’hui accueillir des clients, du moins à l’extérieur. Mais pas à la rue de Berne, où le consommateur sera remplacé par un marteau-piqueur. « Ces travaux n’auraient-ils pas pu être effectués quand nous étions fermés ? » soupirent des exploitants, prévenus du chantier il y a quinze jours. Non, dit la Ville, qui va poser un revêtement phonoabsorbant  : « Notre planning est serré. On aurait déjà dû le faire ces derniers jours mais le froid, mauvais pour pareille opération, nous en a empêchés. » Les travaux doivent durer une semaine. –DRA « On avait quelques craintes du fait que c’était dans un squat occupé par de nombreuses personnes, a précisé le procureur. La police, prudente, a attendu un moment ; quand la fille et la mère sont sorties, là elles ont été interpellées. » –AFP/APN Unis contre la « dictature sanitaire » Cinq hommes de 23 à 60 ans sont accusés d’avoir participé au rapt. Sans profession, intermittent du spectacle, handicapé vivant chez ses parents ou directeur technique dans une entreprise luxembourgeoise, tous partagent « une même communauté d’idées ». « Ils sont contre l’État et mobilisés contre ce qu’ils appellent la dictature sanitaire. » Pour eux, « les enfants placés sont enlevés injustement à leurs parents », a expliqué le procureur de Nancy. Droit de voir leur deuxième maman JUSTICE Le Tribunal fédéral (TF) a cassé un jugement genevois qui empêchait une femme de rendre visite aux trois enfants qu’elle avait eus avec son ex-compagne, mère biologique par procréation médicalement assistée. Pour la Haute Cour, malgré l’absence de lien de sang, l’autre maman doit être considérée comme « une véritable figure d’attachement » au nom d’une « parentalité d’intention », les enfants ayant été conçus dans le cadre d’un projet commun.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :