20 Minutes France n°3621ES3 15 avr 2021
20 Minutes France n°3621ES3 15 avr 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3621ES3 de 15 avr 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 14

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : gérants verts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
CULTURE « En France, je me sens estimée comme chanteuse » Musique London Grammar sort vendredi « Californian Soil ». La chanteuse du groupe, Hannah Reid, en est devenue la leadeuse Hannah Reid est désormais la figure de proue de London Grammar. « J’ai l’impression que je me cache trop derrière vous deux », a dit la chanteuse à Dominic Major et Dan Rothman, les deux autres membres du groupe britannique. La voici désormais au premier plan, en réaction, notamment, au sexisme ambiant dans l’industrie musicale. Elle assure la promotion du troisième album, Californian Soil, qui sort vendredi. Qu’est-ce qui vous a conduit à devenir la meneuse de London Grammar ? Je voulais essayer, faire quelque chose de différent. J’ai dit aux garçons que les groupes avaient généralement un leadeur et qu’on était peut-être trop « démocratiques »  : essayons simplement de voir comment ça fonctionnerait pour nous [si je me présentais en leadeuse]. Jusqu’à présent, ça a l’air de marcher. Vous avez parfois évoqué la misogynie et le sexisme que vous avez subis dans le cadre professionnel… Ce sont des petites choses de tous les jours qui, en s’additionnant, composent un tableau assez moche. L’industrie musicale est un univers très brutal et dominé par les hommes. A plusieurs reprises, on a parlé de moi comme une diva ou quelqu’un de difficile, alors que Dominic et Dan n’ont jamais eu droit à ce traitement. C’est donc un album cathartique ? Complètement. Cet album m’a changée en tant que personne. Harry Potter et Disney en braille, un défi de taille Littérature Il faut bien plus qu’une baguette magique pour mettre l’univers de Harry Potter et des princesses de Disney à la portée d’enfants aveugles ou d’adolescents malvoyants. Mais à Toulouse, le Centre de transcription et d’édition en braille (CTEB) a trouvé la formule grâce à son comité de lecture et à l’enthousiasme de ses deux jeunes transcriptrices en braille, et pas traductrices, Crowns & Owls « Cet album m’a changée en tant que personne », confie Hannah Reid. Quels conseils donneriez-vous à une femme ambitionnant une carrière musicale ? Je lui dirais de croire en son instinct et de persévérer, parce que l’industrie musicale peut être mouvante. London Grammar a aussi un rapport particulier avec la France… car « le braille n’est pas une langue, c’est un code ». Cette association transpose les livres « noirs », autrement dit imprimés, les fabrique, les vend, les envoie aux lecteurs. « Avec nos 1 700 références, nous voulons rendre accessible l’information et la culture aux non-voyants », résume Denis Guérin, le chargé de communication du CTEB. Le centre a relevé deux défis cette année. L’un, La France est, avec l’Australie, le territoire qui a fait de notre carrière ce qu’elle est. Je m’y sens estimée en tant que chanteuse comme nulle part ailleurs. Quand je chante ici, le public est si calme, respectueux, il accorde davantage d’importance à l’artistique. Propos recueillis par Fabien Randanne bien entamé, est la transposition de la saga du sorcier de Poudlard. L’autre en est à son début et consiste à saisir l’occasion des 100 ans du géant Disney pour s’attaquer à ses grands classiques, de Peter Pan à Bambi, sans oublier aucune princesse. Avec, en guise de nouveauté technique, l’insertion d’une illustration à toucher par histoire. A Toulouse, Hélène Ménal 10 Jeudi 15 avril 2021 Le subtil fumet du sandwich fumé Gastronomie Avec les beaux jours, on se ferait bien un petit pique-nique sur un banc, dans un parc ou un jardin. Avec, dans son sac, un sandwich au top, à l’image du « grilled cheese special », ce sandwich fumé au fromage fondant du restaurant Homer Lobster (Paris 4e, et 6 e). Une sorte de croque-monsieur du nouveau monde, que Moïse Sfez cuisine à sa sauce subtilement relevée et fumée, inspirée de celle qui a fait le succès de ses lobster rolls – le jeune chef de 25 ans n’est pas devenu par hasard champion du monde de la spécialité, en 2018 à Portland. Moïse Sfez a associé Homer Lobster au duo de fromagers affineurs engagés Taka & Vermo, Laure Takahashi et Mathieu Vermorel. C’est ainsi qu’est né « le grilled cheese le plus désirable du printemps », disponible en exclusivité tout le mois d’avril et en quantités ultra limitées (50 sandwichs par jour, pas un de plus !) dans les deux restaurants Homer Lobster de la capitale. Au prix de 6 € . Stéphane Leblanc Vidéo La recette du grilled cheese d’Homer Lobster.nnCu secondes Nagui veut arrêter « Tout le monde veut prendre sa place ». Mercredi, Nagui a annoncé arrêter en août la présentation de « Tout le monde veut prendre sa place », qu’il animait depuis quinze ans sur France 2, en raison de divergences avec son coproducteur. Dix pour cent reviendra avec un film et une 5 e saison. La série française Dix pour cent, sur les coulisses d’une agence de stars, s’est officiellement arrêtée l’an dernier mais reviendra finalement sous la forme d’un long-métrage suivi d’une 5 e saison, a annoncé mercredi son producteur. Après Arte.tv, la plateforme Salto va débarquer sur la TNT. Et de deux  : après Arte.tv, le CSA a autorisé mercredi la plateforme de streaming française Salto à proposer à son tour son service sur un canal de la TNT, où il sera accessible dès la semaine prochaine.C. Brachet/FTV
CULTURE Vers un cerveau plus intello ? Technologie Dans une vidéo de Neuralink, la start-up d’Elon Musk, un singe joue à « Pong » avec la pensée grâce à un implant cérébral Elon Musk est-il en train de réaliser son rêve de fusionner l’homme avec la machine ? Les dernières annonces de sa start-up Neuralink, qui travaille sur les implants cérébraux, laissent imaginer qu’une simple puce pourra un jour augmenter les capacités intellectuelles humaines. Dans une vidéo publiée vendredi par le milliardaire, un singe a réussi à jouer au jeu Pong sans manette, grâce au dispositif technologique dans son cerveau. Le macaque Pager contrôle avec ses yeux les mouvements de la raquette, comme on pourrait le faire avec un joystick. « Un singe joue littéralement à un jeu vidéo de façon télépathique grâce à une puce dans son cerveau », a tweeté Elon Musk. De son côté, Neuralink se félicite de cette avancée qui lui permet de se rapprocher de son premier objectif  : « Permettre aux personnes LA PLACE PARIS CONVENTION +. paralysées d’utiliser directement leur activité neuronale pour contrôler des ordinateurs et appareils mobiles facilement et en temps réel. » Effet d’annonce ou prouesse technologique ? Sans anesthésie générale Elon Musk est peut-être un poil trop enthousiaste. Si le singe n’a pas besoin de bouger sa main pour jouer à Pong, on n’est pas en train d’assister à de la télépathie à proprement parler. « La puce est implantée sur le cortex moteur et on récupère une copie de la commande qui part en direction du poignet ou de la main, explique Claude Touzet, enseignant-chercheur en sciences cognitives et fondateur de la société NeuroSoundSleep. Que le singe bouge ou pas la main, finalement, on a des équivalents. » Mais la prouesse est de parvenir à implanter ces électrodes 000 LA PLACE El IÉI 108 INTERVENANTS ETARTISTES 17 CONFÉRENCES ET TALKS 6 MASTERCLASSES 2 CONCERTS 6 LIEUX PARTENAIRES RAP/DANSE/GRAFFITI/CINÉMA/KNOWLEDGE laRace II I M'il'II Ma. 1,.,UE9 J LI W W I I//M flfl P.Pleul/AP/Sipa rapidement. Lors d’une conférence de presse en août 2020, Elon Musk assurait que l’opération, sans anesthésie générale, ne prendrait pas plus d’une heure. Pour l’instant, l’objectif est de laisser l’individu doté d’implants contrôler un smartphone par la pensée. Mais l’objectif à long terme, comme l’a indiqué Elon Musk pendant sa conférence de presse, est de rendre les implants si sûrs, fiables et simples qu’ils pourraient entrer dans le champ de la chirurgie de confort pour des individus qui rêvent d’augmenter leurs capacités intellectuelles. Mais faut-il vraiment l’espérer ? Laure Beaudonnet Téléramai mOr DAIlI LA PLACE PARIS 11 Jeudi 15 avril 2021 Elon Musk espère que les puces serviront aux personnes paralysées. Le choix du singe Le coup marketing réside peutêtre dans le choix de l’animal. Neuralink aurait pu montrer un cochon en train de jouer à un jeu vidéo, mais l’humain s’identifie plus facilement au singe, surtout s’il joue à Pong, un des premiers jeux vidéo d’arcade. On se dit plus facilement que l’humain est le prochain sur la liste des candidats à l’implant. Rien n’assure pour autant que le futur ressemblera à celui imaginé par Elon Musk. www.laplace-paris.com LA PLACE PARIS CONVENTION



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :