20 Minutes France n°3621ES 13 avr 2021
20 Minutes France n°3621ES 13 avr 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3621ES de 13 avr 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : maintien des élections, l'exécutif vote pour.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ACTUALITÉ Epidémie Les pays qui déconfinent avant la France peuvent difficilement servir d’exemple Lundi, le Royaume-Uni a rouvert ses terrasses. Un coup dur pour nous autres, mangeurs de grenouille, qui attendons de l’autre côté de la Manche la levée de certaines mesures de restriction. Et si, au lieu d’avoir le seum envers les Britanniques, nous nous servions du Royaume-Uni comme d’une sorte de laboratoire de déconfinement pour réussir le nôtre ? En France, les premières mesures seront levées au minimum début mai, et les bars et les restaurants pourraient rouvrir au plus tôt vers le 15 mai. Ce qui laisse quelques semaines pour observer ce qui fonctionne. « On ne peut pas attendre » Le Royaume-Uni n’est pas le premier pays à accélérer son déconfinement. Si on peut exclure les comparaisons avec Israël – trop avancé dans la vaccination pour servir d’exemple à la France –, Paris pourrait également s’inspirer du Portugal ou de la Grèce, eux aussi en processus de réouverture. « Le déconfinement du Royaume-Uni se déroule par étapes jusqu’au 21 juin, rappelle toutefois Pascale Joannin, directrice générale de la Fondation Robert-Schuman, think tank européen. C’est à ce moment-là qu’on saura s’il est un succès ou non. Or on ne peut pas attendre tout ce temps pour faire le nôtre. » 41'a, lb k demie - T. Akmen/AFP météo Par ailleurs, il sera difficile de mesurer rapidement l’efficacité des premières mesures britanniques, portugaises ou grecques. « Il faut trois semaines-un mois pour qu’une hausse de cas se voie dans les hospitalisations et les réanimations, appuie Anne Sénéquier, codirectrice de l’Observatoire de la santé mondiale. Quand on devra trancher sur la réouverture des terrasses, ce n’est pas sûr qu’on sache les conséquences que cela a eues chez nos voisins. » Et même si on retardait l’échéance de six mois, il serait difficile de s’inspirer Prévisions ultra détaillées TV-WEEI-APPLIS 1111 - o ep.C", ; *. Ptn. LAC HAINEM ETEO.COM complètement de l’expérience d’autres pays. L’incidence, l’âge de la population, le taux de vaccination, les potentiels clusters, etc., ne seront jamais les mêmes entre deux nations. Sans compter qu’« il y a une multitude d’autres facteurs, explique Anne Sénéquier. La Grèce rouvre, car le tourisme représente un tiers de son PIB, contre 9% pour la France. Les logiques ne seront jamais les mêmes. » On peut donc continuer à regarder les Britanniques siffler des bières en rageant, il n’y aura pas forcément de leçon à en tirer. Jean-Loup Delmas 2 Mardi 13 avril 2021 Le Royaume-Uni a-t-il terrassé le virus ? Les Anglais ont retrouvé les terrasses des pubs, lundi, avec la levée de restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Le temps est variable dans le Nord-Est, où un faible risque d’averse persiste. Ailleurs, le soleil domine avec des températures inférieures aux moyennes de saison et des gelées matinales dans les campagnes. Le mistral reste soutenu en Méditerranée. « Souveraineté sanitaire » Chaque pays tente d’avoir sa « souveraineté sanitaire » et revendique de ne pas faire comme tout le monde, note Anne Sénéquier  : « Cela a pu conduire à des décisions très contestables, comme le maintien des écoles en France, le non-confinement en Suède ou l’ouverture des restaurants en Espagne. Chaque pays défendant son exception pour se justifier. » La météo en France « Les unionistes se sentent lâchés par Londres depuis le Brexit » Un chemin de froid sous le soleil Irlande du Nord Belfast ne décolère pas. Les nuits de tensions et d’émeutes se succèdent en Irlande du Nord depuis le 29 mars. Clémence Fourton, maîtresse de conférences en études anglophones à Sciences po Lille, explique les causes et les conséquences de ces tensions. Pourquoi la situation dégénèret-elle en Irlande du Nord ? Les unionistes – les Nord-Irlandais qui sont pour que l’Irlande continue de faire partie du Royaume-Uni – et leur parti, le DUP (Parti unioniste démocrate), se sentent lâchés par Boris Johnson depuis l’accord sur le Brexit avec l’UE. Une frontière économique avec des douanes a été mise en place entre l’Irlande du Nord et la Grande-Bretagne, ce qui est inacceptable pour eux, car cela revient à traiter différemment l’Irlande du Nord des autres pays du Royaume-Uni. Ces problèmes ne semblent pas remédiables rapidement… Il pourrait y avoir un plan de soutien, mais Boris Johnson ne s’est même pas rendu sur place. La situation ne donne-t-elle pas du grain à moudre aux nationalistes ? Tout cela fait monter à nouveau les tensions entre nationalistes et unionistes. C’est ce qui a le plus inquiété dans les manifestations  : le passage d’une émeute locale contre la police à des échauffourées entre deux camps, au point que les « murs de la paix » [qui séparent les quartiers unionistes et nationalistes] ont connu des affrontements. Propos recueillis par Jean-Loup Delmas
ACTUALITÉ « Ce n’était pas un mauvais gars » Enquête Le fils de l’actrice Firmine Richard est suspecté d’avoir tué, dimanche, un homme avec lequel il s’était disputé sur l’application Bigo Live Le meurtre a été diffusé en direct sur Internet. Un homme de 37 ans est décédé, dimanche matin, à Pantin (Seine- Saint-Denis), après avoir reçu de nombreux coups de couteau au thorax et à l’abdomen. En début d’après-midi, un suspect a été interpellé par les enquêteurs de la police judiciaire. Il s’agit de Keneff, le fils de l’actrice Firmine Richard, connue pour ses rôles dans les films Romuald et Juliette, Huit Femmes ou La Première Etoile. La garde à vue de cet homme de 38 ans, très actif sur la plateforme de diffusion en direct Bigo Live, et connu de la justice pour des faits de violence, a été prolongée lundi, indique le parquet de Bobigny. Au cours de la nuit précédente, les deux hommes « se sont embrouillés sur les réseaux sociaux » pour un motif semble-t-il futile, explique une source policière. Durant plusieurs heures, Le soutien à Fabien Azoulay s’intensifie Diplomatie Pendant plus de trois ans, les proches et avocats de Fabien Azoulay ont gardé le silence. Mais, « parce que rien ne bouge », selon M e Carole-Olivia Montenot, ils ont décidé le 8 avril de lever le voile sur le calvaire enduré par ce Français, incarcéré depuis 2017 en Turquie. Condamné à plus de seize ans de prison, le quadragénaire a été victime de sévices physiques et psychologiques lors de sa détention. Après sa condamnation, il a demandé son transfèrement en France. Mais, selon ses proches, cette demande est restée lettre morte côté turc. Contactée par 20 Minutes, une source diplomatique assure que « les services des affaires étrangères à Paris et notre ambassade en Turquie se sont mobilisés ». Grâce à la médiatisation, la mobilisation s’intensifie en France. La pétition de soutien a recueilli plus de 40 000 signatures et son entourage en appelle au chef de l’Etat. « Tout ce qu’on veut, c’est que Fabien puisse purger sa peine en France, près des siens », indique Sophie Wiesenfeld, la présidente du comité de soutien. Hélène Sergent A.-C. Poujoulat/AFP « Le livestream, c’est une communauté, tout le monde est sous le choc. » Sylvain, utilisateur de Bigo Live Keneff et Mamadi T., alias « Moussa VR6 », s’opposent au sujet « d’une ex de la victime », nous raconte Vanessa, utilisatrice de la plateforme Bigo Live. Selon elle, Keneff avait « affiché » cette jeune femme, qui ne « se montre jamais », en diffusant sa photo lors d’un live. « Moussa VR6 » aurait alors décidé de se venger, incité par d’autres internautes. L’une d’entre elles, dont le pseudonyme est « Dz_la-vraie », lui a même proposé de passer le chercher en voiture pour l’emmener chez Keneff afin qu’il règle leurs comptes. Un mort et une blessée grave dans une fusillade à Paris Faits divers Deux personnes ont été grièvement blessées par balle, lundi, devant l’hôpital Henry-Dunant dans le 16 e arrondissement de Paris, a appris 20 Minutes de sources concordantes. L’une d’entre elles est décédée des suites de ses blessures. L’identité de la victime n’est pas encore connue. Quant à la personne blessée, il s’agit d’une vigile qui se trouve, toujours selon d mot-'F.J- Les faits se sont produits devant l’hôpital Henry-Dunant (16 e), lundi.C. Follain/20 Minutes (illustration) Le duo s’est présenté vers 6 h 30 au domicile de la mère du suspect. « Mais Keneff avait prévenu que le prochain qui se pointait chez sa mère, il l’accueillerait avec un couteau », complète Sylvain « JuriKif », un autre utilisateur de Bigo Live. La scène est diffusée en direct sur la plateforme. Sur la vidéo, consultée par 20 Minutes, on entend « Dz_lavraie » supplier Keneff d’arrêter de frapper « Moussa VR6 ». Quelques minutes plus tard, un équipage de police, appelé par des riverains, intercepte une voiture à bord de laquelle se trouvent la victime et son amie en route vers l’hôpital. Les policiers lui prodiguent les premiers soins. Mais, selon nos informations, nos informations, en urgence absolue. L’auteur des tirs a pris la fuite sur un scooter. Le parquet de Paris a ouvert une enquête des chefs d’assassinat et tentative d’assassinat, confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire. Les faits ont eu lieu vers 13 h 40, rue Michel-Ange. Choqué, un témoin de la scène raconte à 20 Minutes avoir vu la victime « se faire tirer dessus à bout portant ». Le tireur « lui a collé deux ou trois balles dans la tête ». Il était, selon ce restaurateur, « stoïque, froid, professionnel ». Puis il est reparti « tranquillement ». Un règlement de comptes ? « La personne visée a été visée à de nombreuses reprises. Il semblerait que l’agente de sécurité a plutôt été victime d’une balle perdue », a déclaré à la presse le maire du 16e, Francis Szpiner (LR), affirmant qu’il s’agissait « vraisemblablement d’un règlement de comptes ». Selon nos informations, confirmant celles du Parisien, la victime a été impliquée dans des affaires de meurtre en bande organisée, de trafic de stupéfiants et d’association de malfaiteurs. T.C. 3 Mardi 13 avril 2021 L’altercation a eu lieu dimanche, vers 6 h 30, à Pantin (Seine-Saint-Denis). l’homme, grièvement blessé, est décédé dans leurs bras. « Le livestream, c’est une communauté, tout le monde est sous le choc », ajoute Sylvain « JuriKif », soulignant que Keneff est « très connu » sur l’application Bigo Live. « Ce n’est pas un mauvais gars, mais il a été poussé à bout, estime Vanessa, qui l’a eu au téléphone dimanche vers 9 h 30. Il ne réalisait pas ce qui venait de se passer. » Sylvain, lui, dénonce « la violence qu’on trouve sur ces réseaux en France. Ça fait des années que ça dure. » Tous deux s’interrogent aujourd’hui sur la responsabilité de la plateforme. Thibaut ChevillardnnCu secondes Enquête ouverte dans l’affaire des religieux français enlevés en Haïti. Après le kidnapping de deux ressortissants français, parmi sept religieux catholiques, dimanche, en Haïti, une enquête a été ouverte à Paris lundi pour enlèvement et séquestration en bande organisée, a indiqué le parquet. Armin Laschet prend l’avantage pour la succession de Merkel. Le conservateur allemand Armin Laschet, 60 ans, a été choisi lundi par la direction de son parti, la CDU, pour briguer la succession d’Angela Merkel, en septembre. Son rival, Markus Söder, leadeur de la formation alliée CSU, n’entendait pas, lundi, retirer sa candidature. Téhéran accuse Israël du sabotage d’un centre nucléaire. L’Iran a accusé lundi Israël d’avoir saboté, la veille, son usine d’enrichissement d’uranium de Natanz. Alors que des efforts diplomatiques ont lieu pour remettre sur les rails l’accord international sur le nucléaire iranien, Téhéran a promis d’intensifier ses activités atomiques.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :