20 Minutes France n°3620 9 avr 2021
20 Minutes France n°3620 9 avr 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3620 de 9 avr 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : mineur et vacciné ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
GRAND PARIS La région a-t-elle atteint son pic de contamination ? Covid-19 Depuis fin mars, le nombre de nouveaux cas positifs est stable Peut-on y voir une lueur d’espoir ? Après avoir grimpé en flèche tout au long du mois de mars, dépassant le pic de la seconde vague, le taux d’incidence en Ile-de-France semble avoir marqué le pas depuis la toute fin du mois de mars. Selon les derniers chiffres, on compte dans la région 664 nouveaux cas pour 100 000 habitants, contre 686 une semaine auparavant. Dans le Vald’Oise, département le plus touché, et en Seine-Saint-Denis, l’incidence est toutefois deux fois supérieure à la moyenne nationale, qui s’élève à 404 cas pour 100 000 habitants. « On reste prudents » « Pour l’instant, la situation reste trop précaire pour pouvoir tirer des conclusions, confie-t-on à l’agence régionale de santé d’Ile-de-France. On reste GRANd PRIx POésIE rATP A.-C. Poujoulat/AFP Mercredi, 532 cas de Covid-19 ont été hospitalisés en Ile-de-France. extrêmement prudents sur l’analyse de ce plateau. » Certains indicateurs sont néanmoins encourageants, à commencer par le taux, en baisse, de positivité des tests, alors que les dépistages augmentent. De même, le taux de reproduction du virus – c’est-à-dire le nombre de personnes qu’infecte en ON VOUS AIME 29 mars -2mai 2021 Pour voir votre poème affiché, participez sur ratp.fr/grandprixpoesie franceetv bibliocité  : ee. Télérama'g:203 ples Poésie/Gallimard Situation précaire à l’hôpital Près de 8 000 patients touchés par le Covid-19 sont hospitalisés en Ile-de-France, dont 1 698 en soins critiques. La région est, en temps normal, pourvue de 1 150 lits en réanimation. moyenne une personne positive – est désormais légèrement inférieur à la moyenne nationale (1,13 contre 1,18). « Cette inflexion des nouvelles contaminations s’observe de manière relativement similaire dans les 19 départements confinés le 19 mars », note Pascal Crépey, épidémiologiste à l’Ecole des hautes études en santé publique. « Le pic hospitalier [lire l’encadré] n’est pas encore passé, insiste-t-on cependant à l’ARS. Chaque jour, on enregistre plus d’entrées que de sorties. » Mercredi, 532 patients souffrant du Covid-19 ont été hospitalisés pour 428 sorties, parmi lesquelles 72 décès. « Ce n’est pas le moment de relâcher la garde », insiste ce responsable sanitaire. Caroline Politi 111.15.Uld 2 Vendredi 9 avril 2021 20 secondes Hidalgo va déléguer une partie de la propreté aux arrondissements. Après le succès du hashtag #SaccageParis, la maire de Paris, Anne Hidalgo (PS), a promis jeudi sur RTL d’engager « avant l’été » la décentralisation de certaines compétences, dont la propreté, de la mairie centrale vers les mairies d’arrondissement. Loyers plafonnés dans neuf villes de Seine-Saint-Denis. A partir du 1er juin, les loyers de neuf villes de Seine-Saint-Denis, dont Saint- Denis, Aubervilliers et Saint-Ouen, seront plafonnés pour les locations nues et meublées dans le parc privé, selon un arrêté préfectoral de la région signé jeudi. Mobilisation chez Renault contre les suppressions de postes. Environ 350 personnes selon la CGT, 250 selon la police, ont manifesté leur refus des suppressions d’emplois, jeudi, devant le siège de Renault à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Le constructeur automobile a annoncé en mai 2020 la suppression de 4 600 emplois en France, sans licenciements secs. PRéSiDENT du JUrY VINCeNT DeLERM
GRAND PARIS « Il y a trop d’armes en circulation » Violences Le procureur de la République a renforcé la politique pénale pour lutter contre les rixes Les personnes interpellées avec une arme blanche seront désormais déférées. A quoi a tenu la vie de Yuriy, ce collégien de 15 ans retrouvé inconscient, il y a près de trois mois, dans le 15 e arrondissement, après avoir été roué de coups par des adolescents d’une bande rivale ? Peut-être au fait que ses agresseurs n’avaient pas d’armes blanches. « La présence d’un couteau peut rapidement faire basculer une bagarre en quelque chose de beaucoup plus grave », insiste auprès de 20 Minutes le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz. Et de rappeler que, depuis 2016, 11 jeunes minutes www2Ominutes.fr/paris www.facebook.com/20MinutesParis twitter.com/20minutesparis vingt.minutes sur SnapchatC. Politi/20 Minutes prude est fibre mil:m.66m'l'Al e soit conforme au bien de lu justice, ont été tués dans la capitale au cours de ces rixes. Pour lutter contre ce phénomène, le magistrat a fait passer, le 29 mars, des directives visant à renforcer la lutte contre le port d’arme. Consigne a été donnée au parquet que toutes les personnes interpellées avec une arme blanche, qu’elles soient ou non sur le lieu d’une rixe, soient quasi systématiquement déférées. « Il y a trop d’armes en circulation », insiste le magistrat, qui espère jouer sur Deux ecclésiastiques en garde à vue après une messe sans masques Info « 20 Minutes » Ils vont devoir répondre à la justice des hommes. Selon nos informations, le prêtre officiant à l’église Saint-Eugène- Sainte-Cécile de Paris (9 e) ainsi qu’un de ses vicaires ont été placés en garde à vue, jeudi matin. Ils sont soupçonnés d’avoir officié, le week-end dernier, lors d’une messe de Pâques, sans masques et sans respect des gestes barrières en vigueur depuis l’apparition de l’épidémie de Covid-19. Relâchés dans la journée, ils pourront éventuellement être reconvoqués ultérieurement. Dévoilées mardi par Le Parisien, les images de la cérémonie avaient conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête pour mise en danger de avec vous 20 Minutes a rencontré Rémy Heitz, le procureur de la République de Paris. la vie d’autrui. « Cela crée un trouble social important qui pourrait donner le sentiment que la règle n’est pas la même pour tous », s’était émue une source judiciaire. Selon nos informations, ce n’est pas la première fois que cette paroisse et ce prêtre sont mis en cause depuis le début de la pandémie. Deux signalements effectués les 12 et 26 avril 2020, après la célébration de messes en plein confinement, ont été joints à la procédure. Au printemps dernier, et contrairement à cette nouvelle période de restrictions, toutes les manifestations religieuses en présentiel avaient été interdites. Caroline Politi et Vincent Vantighem Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr www.instagram.com/20minutesparis friinkedin.com/company/20-minutes www.pinterestfr/20minutes l’aspect préventif d’une telle mesure et poursuivre un travail de fond engagé depuis quelques années avec la préfecture de police, la Mairie, l’Education nationale, les bailleurs sociaux, etc., pour lutter contre les phénomènes de bandes. « Il ne faut pas grand-chose pour qu’une bagarre devienne extrêmement grave. Mais l’inverse est également vrai, on peut assez facilement empêcher un passage à l’acte », poursuit-il, soulignant que la majorité des jeunes impliqués dans des rixes sont La météo à Paris AUJOURD’HUI% WB* ET EN FRANCE s idumeak li * lar metec Inmedérammkmren Prévisions ultra détaillées TV-WEH-APPLIS LAC H AMEM ETEO. COM 3 Vendredi 9 avril 2021 Moins d’affrontements Depuis le début de l’année, une dizaine d’affrontements ont été recensés à Paris. Ces violences semblent néanmoins en perte de vitesse  : 83 faits ont été comptés en 2020, contre 159 en 2016. inconnus des services de police, bien insérés, parfois bons élèves. Lorsqu’ils ont lieu, les passages à l’acte sont toujours très violents. Et si ce n’est pas avec un couteau, c’est avec tout ce qui tombe sous la main des participants  : battes de baseball, pierres ou tournevis sont fréquemment utilisés dans ces affrontements. « Il y a une distorsion entre les profils de ces jeunes, la futilité des motifs et la gravité des conséquences », insiste le procureur de la République. Or, sur ce point, la prévention est plus difficile à mettre en œuvre puisque, rappelle Rémy Heitz, ces objets deviennent des armes par l’usage qu’on en fait. L’affaire Yuriy en témoigne  : 11 jeunes, presque tous mineurs, ont notamment été mis en examen pour tentative d’assassinat. Caroline Politi DEMAIN matin après-midi matin après-midi 5 °C 17 °C 9 °C 12 °C On va filer doux ce vendredi Le temps change progressivement avec des averses arrivant par l’Atlantique et circulant vers le nord-ouest et le centre du pays. Le temps sec persiste ailleurs. Net redoux côté températures avec la fin des gelées matinales.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :