[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°197 octobre 2019
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°197 octobre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°197 de octobre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : une vision d'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
SDIS Le Service national universel Le SNU est un véritable projet de société s’adressant aux jeunes de 16 et 17 ans. Il vise à favoriser le sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes  : ◗ impliquer davantage la jeunesse dans la vie de la Nation, ◗ faire prendre conscience à l’ensemble des jeunes des enjeux de la défense et de la sécurité nationale, ◗ développer une culture de l’engagement. 16 — 197 CONTACT Sdis du Puy-de-Dôme Tél.  : 04 73 98 15 12 comm@sdis63.fr Service national universel La citoyenneté au cœur des secours Le SDIS 63 est fortement impliqué dans l’expérimentation du Service national universel (SNU). Le Puy-de-Dôme fait partie des 13 départements pilotes préfigurateurs du Service national universel. C’est dans le cadre de la première phase de cette expérimentation qu’un premier séjour de cohésion, axé sur la découverte de l’engagement et le « vivre ensemble », a été organisé en juin  : 140 jeunes, venant d’horizons territoriaux très différents, se sont retrouvés pendant 15 jours sur le site de l’IGESA* de la commune d’Orcines. Ils ont notamment participé à une « journée de la sécurité intérieure » organisée par la sécurité publique (Police nationale et Gendarmerie nationale) et la sécurité civile (sapeurs-pompiers)  : les jeunes ont pu vivre des moments forts (montée des couleurs, chant de la Marseillaise) et participer à plusieurs ateliers pour découvrir les métiers de la sécurité  : mise en situation pour secourir une personne, initiation aux gestes qui sauvent, présentation du cyber harcèlement, découverte de la vie d’un centre de secours (Ennezat), échanges avec une section de jeunes sapeurs-pompiers de Saint- Beauzire. Cette première phase s’est conclue le 26 juin par une cérémonie présidée par la préfète et du recteur d’académie. Lors de cette manifestation, sept jeunes sapeurs-pompiers ont été mis à l’honneur pour leur comportement exemplaire (lors d’une randonnée, ils avaient porté secours à plusieurs jeunes SNU). Pour la seconde phase de l’expérimentation, les jeunes vont pouvoir s’engager, pendant une durée d’au moins trois mois, dans des activités liées à la défense et à la sécurité. Cet engagement pouvant être effectué dans une association ou une administration, le SDIS 63 est ouvert à l’accueil de candidats. *IGESA  : institution de gestion sociale des armées Dans le cadre de leur Service national universel, 140 jeunes ont effectué un séjour de deux semaines à Orcines axé sur la découverte de l'engagement et le "vivre ensemble".
Saint-Georges-de-Mons Nouvelle ère pour le centre aquatique Le centre aquatique vient d’être équipé d’une chaufferie et d’une centrale de traitement de l’air de dernière génération. Economies et transition écologique en vue  : dans le cadre de son contrat de performance énergétique (partenariat entre un maître d’ouvrage et un opérateur afin de fixer un objectif d’efficacité énergétique), la communauté de communes Combrailles Sioule et Morge a fait réaliser d’importants travaux par l’entreprise Dalkia sur le centre aquatique de Saint- Georges-de-Mons. L’ancienne chaudière a été remplacée par un modèle à haute condensation et la centrale de traitement de Habitat l’air a été changée au profit d’un nouveau système thermodynamique avec pompe à chaleur. Ce dispositif innovant permet d’importantes économies d’énergies, notamment en évitant les déperditions. Couplé à un réseau de sondes et d’analyseurs d’ambiance, il gérera également l’hygrométrie et le taux de trichloramines (sous-produits volatiles de la chloration de l’eau de la piscine) à l’intérieur du bâtiment. Autre dispositif pour réduire la facture énergétique  : une couverture thermique a été mise en place sur le grand bassin. Après ces importants travaux, le centre aquatique a rouvert ses portes mi-septembre. Des compteurs d’énergie permettront de mesurer de façon précise les économies réalisées. Faire face aux risques technologiques Entièrement financés, des travaux de sécurisation sont menés dans les habitations des particuliers voisins de zones à risques. La loi du 30 juillet 2003, dite loi « risques », a introduit un nouvel outil pour la maîtrise de l’urbanisation autour des établissements classés « SEVESO seuil haut »  : le Plan de prévention des risques technologiques (PPRT). Celui-ci a été créé afin de disposer, sur des territoires exposés à des risques industriels, de moyens capables de réduire la vulnérabilité des populations présentes tout en maîtrisant l’urbanisation future. Dans le Puy-de-Dôme, des zones de dangers ont été identifiées comme celle de l’usine Sanofi, à Vertolaye. Un recensement des habitations situées dans le périmètre de danger a été réalisé. C’est dans ce cadre que le Conseil départemental accompagne les propriétaires afin de leur permettre de réaliser des travaux de sécurisation de leur logement. Cet accompagnement, gratuit, consiste en une visite à domicile pour réaliser un diagnostic du logement et faire des prescriptions pour la réalisation des travaux qui sont obligatoires, en lien avec le risque toxique. Le diagnostic et les travaux sont entièrement financés par l’Etat (crédit d’impôt), les collectivités locales (Région, Département, communauté de communes Ambert-Livradois-Forez) et l’industriel Sanofi (dans la limite de 10% de la valeur vénale du logement avec une limite de 20 000 € ). Une réunion d'information est organisée en octobre pour présenter le dispositif d'accompagnement aux propriétaires concernés. TERRITOIRES FINANCEMENT Coût total 442 000 € Conseil départemental 154 000 € CONTACT  : Communauté de communes Combrailles Sioule et Morge Tél.  : 04 73 97 19 30 CONTACT  : Direction de l’habitat Tél.  : 04 73 42 30 70 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :