[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°167 septembre 2016
[63] Puy-de-Dôme en mouvement n°167 septembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°167 de septembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de Puy-de-Dôme

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : bonne rentrée à tous !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 › dossier 29 000 collégiens dans le puy-de-Dôme
Interview Sylvie Maisonnet vice-présidente chargée des collèges « Des établissements où il fait bon étudier » Les cartables sont prêts ! Dans quelques jours, les élèves vont reprendre le chemin de l'école. Pour le Conseil départemental, collectivité responsable des collèges et des transports scolaires, la rentrée est toujours un moment important. Sylvie Maisonnet fait le point sur les dossiers de cette nouvelle année scolaire. Comment le Conseil départemental aborde-il cette rentrée 2016 ? Sylvie Maisonnet : Cette année, les 58 collèges publics dont nous avons la responsabilité accueillent 23 650 élèves. Notre objectif est de leur offrir les meilleures conditions de travail pour qu’ils puissent réussir leur scolarité. Agents, élus et partenaires, nous travaillons toute l’année pour que les collèges du Puy-de- Dôme restent des établissements performants et confortables où il fait bon étudier. Nous avons profité de l’été pour effectuer de nombreux travaux d’entretien ou de sécurité comme le changement des menuiseries au collège des Ancizes-Comps, la création d’un accès piéton à Anatole-France (Gerzat) ou encore la reprise des peintures à Jeanne-d’Arc (Clermont-Ferrand). Deux gros chantiers de rénovation et d’extension viennent de commencer à Vic-le-Comte et à Lezoux. Les élèves connaîtront le nouveau visage de leur établissement à la rentrée 2017. Le Conseil départemental a entamé un travail important sur la sectorisation des collèges. Quels sont les changements attendus ? S. M. : C’est une réflexion que nous menons depuis plusieurs années pour adapter au mieux les effectifs à la capacité des établissements et ne pas engendrer de surcoûts en matière de transports scolaires. Depuis l’année dernière, les élèves de Combronde sont affectés à Aigueperse et non plus à Châtel-Guyon. Et pour cette rentrée, 13 communes voient leur affectation en collège modifiée dont 9 au titre de la suppression d’une double affectation qui subsistait pour des raisons historiques. Ces changements prennent en compte la réalité du terrain pour les familles et, surtout, s’effectuent progressivement. Les élèves qui ont commencé leur cycle dans un collège peuvent continuer leur scolarité dans cet établissement même si nous avons changé l’affectation de leur commune. Sur le territoire clermontois, nous allons engager une profonde réflexion avec l’ensemble de nos partenaires (académie, fédérations de parents d’élèves, syndicats…) pour rééquilibrer les effectifs des établissements et favoriser la mixité sociale et scolaire. Où en est la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les restaurants scolaires ? S. M. : Nous sommes toujours très engagés dans cette bataille ! Depuis 2015, nous avons trouvé un moyen très efficace pour réduire le gaspillage alimentaire en mettant en place des selfs collaboratifs dans les restaurants scolaires. Il s’agit d’une façon originale de distribuer les repas : les élèves se servent eux-mêmes et le personnel intervient pour les guider et les conseiller. Cette méthode exige une profonde restructuration du restaurant scolaire et une adhésion de l’ensemble de l’équipe éducative mais elle permet de réduire la quantité d’aliments jetés à 20 g par plateau au lieu de 100 g en moyenne pour un self dossier ‹ 9 classique. Les collèges de La Charme (Clermont-Fd) et Marc- Bloch (Cournon-d’Auvergne) l’ont déjà adoptée. Vic-le-Comte, Lezoux, Pontgibaud et Lempdes s’apprêtent à franchir le pas. En parallèle, nous poursuivons notre politique de sensibilisation des élèves. Cette année encore, le CREA* interviendra dans les établissements volon taires pour proposer des programmes d’animations sur cette thématique. * Collectif régional d’éducation à l’environnement en Auvergne. contact Direction des collèges Paul Chapouly Tél. : 04 73 42 21 89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :