Zyva n°38 sep/oct 2015
Zyva n°38 sep/oct 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°38 de sep/oct 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Zyva

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : musique et jeux vidéo, beats et bits...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DOSSIER MUSIQUE ET Jeux video Beats & bits Par YannBregeras. Dessins  : David u sein de Zyva, on aime bien évidemment la musique (en voilà une surprise !) mais pas que. Il se trouve que cer- rédacteurs aiment bien taquiner la manette à leurs heures perdues, que ce soit pour boucler le dernier hit Atains du moment sur console next gen, ou pour se faire une bonne vieille session retrogaming. Partant de là, on s’est dit qu’il serait intéressant de se pencher de plus près sur les rapports qu’entretiennent le monde de la musique et celui des jeux vidéo (JV). Musique d’arcade de et consoles Jeux Vidéo, au live des bornes Pour beaucoup, musique de JV rime avec synthés à outrance et avalanche de samples et autres sons électroniques en mode 8 ou 16 bits. Et il serait difficile de leur donner entièrement tort. Mais si les JV les plus anciens regorgent de ce type de sonorités, certaines bandes originales ont également donné leurs lettres de noblesses à la musique de JV. Au point que de nombreux compositeurs se sont entièrement consacrés à la musique de JV. Et comme le Japon était et reste souvent à la pointe en termes de JV, pas étonnant de constater que le pays du soleil levant a vu défiler un bon nombre de compositeurs (et compositrices !) ayant acquis une certaine notoriété dans le domaine. On pense ainsi à Nobuo Uematsu, qui a signé de superbes musiques sur plusieurs épisodes de la saga Final Fantasy (dont le superbe épisode VII), ou encore Yūzō Koshiro. Ce dernier avait d’ailleurs fait ses classes avec le très connu Joe Hisaishi que l’on évoquera plus tard et on lui doit les musiques de classiques tels que Shinobi, Streets of Rage, Sonic ou plus récemment le thème de la chaine TV française Nolife, axée sur la culture japonaises et geek. On citera également 10/www.zyvamusic.com Yoko Shimomura, qui a travaillé sur Street Fighter 2 ainsi que sur plusieurs épisodes de Kingdom Hearts et divers jeux de la franchise Mario, et enfin Yasunori Mitsudo, à qui l’on doit les musiques de RPG (role playing game) cultes tels que Chrono Trigger et Shadow Hearts et qui a parfois été qualifié de «Mozart du JV» ! Si certains compositeurs se spécialisent dans la composition de musique pour des JV, des artistes de renom que l’on a plutôt l’habitude de voir crédités au générique de films se sont également essayés à l’exercice. Ainsi, Joe Hisaishi (évoqué un peu plus haut et qui a collaboré à de nombreuses reprises avec l’illustre Hayao Miyazaki), a signé la musique des RPG Ni No Kuni et de Tengai Makyō II  : Manjimaru alors que Hans Zimmer (Le Roi Lion, Gladiator, Inception, Twelve Years a Slave… on continue ?) a collaboré à la bande originale de Call of Duty  : Modern Warfare 2 et à celle de Crysis 2. Les thèmes musicaux de certains JV connaissaient un tel succès que des orchestres et des concerts leur étant dédiés sont apparus dès le début des années 90 (on vous laisse deviner où... Bingo, au Japon !) , avec notamment l’organisation d’un évènement annuel entre 1991 et 1996, l’Orchestral Game Music Concerts, avec un concert annuel entre 1991 et 1996. Le phénomène s’est depuis popularisé et s’est développé au-delà de l’archipel nip-
pon, avec le Symphonic Game Music Concerts en Allemagne, l’Eminence Symphony Orchestra en Australie ou encore le Video Game Orchestra de Boston et le Gamer Symphony Orchestra de l’Université du Maryland 1. Et comment ne pas citer le célèbre London Philarmonic Orchestra qui a sorti deux excellents albums intitulés «The Greatest Video Game Music» 2 mélangeant chefs d’œuvre au doux parfum rétro tels que Zelda, Sonic, Final Fantasy VII et méga licences des dernières années  : GTA IV, WoW, Mass Effect, Bioshock, Halo, Portal ou encore Assassin’s Creed. Mais les orchestres ne sont pas les seuls à donner dans la musique de jeu vidéo en live, que ce soit avec des compos aux sonorités rappelant d’anciens jeux ou bien en faisant dans la reprise. Concernant la première catégorie, on se doit de citer les californiens de Horse The Band qui, avec ce qui n’était rien de plus qu’une plaisanterie au début, ont donné naissance à un style, le Nintendocore. Il suffit d’écouter les titres Cutsman ou Birdo (du même nom qu’un personnage présent dans plusieurs jeux tournant autour de Super Mario) pour s’en faire une idée... Autre groupe américain également associé au Nintendocore, The Advantage, dont le nom provient de celui d’un joystick d’arcade de la console NES, va plus loin en se spécialisant carrément dans la reprise de thèmes de jeux… de NES (étonnant non ?). Au programme de leur live sorti en 2013, Bomberman, Castlevania, Metroid, ou encore Marble Madness. Citons enfin The Minibosses 3 qui donne là encore dans la reprise à la sauce rock de grands crus Nintendo. Il est également intéressant de constater que le duo électro Crystal Castles tire son nom d’un jeu d’arcade datant de 1983 et que sa musique est considérée comme proche du genre 8-bit, également connu sous le nom de chiptune et caractérisé par des sons produits en temps réel à l’aide d’une puce de console de jeu. Côté français, on citera l’artiste lyonnais 2080 4 (par ailleurs présent à l’évènement FEST ayant eu lieu en juillet dernier à Eurexpo) qui travaille avec des puces de Gameboy ou encore de commodore64 et dont le morceau «my megadrive» laisse présager son amour pour Sega. Mais ce qui est bien avec la musique de JV, et avec la musique tout court d’ailleurs, c’est que tout le monde peut en jouer. Outre les compositeurs, les orchestres et les groupes, ce sont désormais les youtubeurs qui s’éclatent avec les JV. Ainsi, le français VayleMystery diffuse depuis des années ses reprises rock sur la toile et rencontre un certain succès, au point d’avoir été félicité par Yasunori Mitsuda (évoqué plus haut) himself ! On peut aussi parler de Taylor Davis, violoniste se mettant en scène pour allier cosplay et musiques de jeux (Zelda, Halo, Metal Gear Solid…) ou enfin Smooth McGroove qui chante a cappella et avec un certain talent des airs issus de licences telles que Street Fighter ou Sonic. 2 4.. 111411112,1.111-14.1.11.111.11,114,111,11.114 CONCERT FINAL FANTASY Saga cultissime, Final Fantasy passionne les fans de JV et a fortiori de RPG depuis déjà plusieurs décennies. L’association Gone’s Entertainment Kulture a eu l’excellente idée d’organiser à Vaulx-en-Velin un grand concert symphonique dédié à cette série, une première en France ! Intitulé «A New World  : intimate music from FINAL FANTASY», le concert aura lieu le 10 octobre prochain au Cirque Imagine. Alors que Sony a comblé de nombreux nostalgiques en annonçant lors de l’E3 2015 qu’un remake Final Fantasy 7 allait voir le jour dans les années à venir, voilà une occasion parfaite de découvrir ou redécouvrir les magnifiques thèmes musicaux de cet opus ainsi que des autres de la saga. «A New World  : intimate music from FINAL FANTASY», au cirque Imagine, place à partir de 40 euros, 60 euros en VIP. + d’infos  : ffnewworld.com www.gek-event.fr 1 3 www.zyvamusic.com\11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :