Zyva n°27 jui/aoû 2013
Zyva n°27 jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de jui/aoû 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Zyva

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 36,7 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... la Space Disco, le futur d'avant Daft Punk !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Parc DUPIC 11 --) 14 'uill VENISSIEUX «am CoNCeRTa GR aTUItS Sanseverino Imany Winston Mc Anuff Et Fixi Riff Cohen Mazalda Turbo Clap Station Broc Le Bal des Martine Ibrahirna Cissokho Bassflia... www.ville-venissieux.fr/fetesescales 04 72 50 69 04 ville de venissieux www.venissieux.fr
Chroniques d’albums Boards of canada | tomorow’s harvest Label : Warp Boards Of Canada font partie de ces artistes singuliers, et énigmatiques. Peu avares de l’exercice médiatique, ils ne tournent pratiquement pas. La sortie d’un quatrième album, après 7 années d’attente, n’allait pas passer inaperçue. Dans Tomorrow’s Harvest, on retrouve l’atmosphère pénétrante chère au duo écossais. Ce dernier album est plus sombre, version science-fiction. L’intro Gemini, annonce l’ambiance générale, inquiétante, avant de laisser place à Reach For The Dead, une nappe envoutante et crescendo de près de 5 minutes, merveilleusement mélancolique. Vous l’aurez compris, cet album s’écoute dans l’ordre établi par ses compositeurs, désireux de planter un véritable décor que nous pouvons qualifier d’angoissant. A défaut de respecter cela, certains morceaux risqueraient de perdre en intensité voire en intérêt. Les deux têtes pensantes de BoC ont savamment construit cet album à géométrie variable : alors qu’une rythmique complexe à trois temps caractérise Jacquard Causeway, Telepath, Uritual, Sundown sont des morceaux résolument ambiants, dépourvus de beat. Des interludes entre des titres plus puissants et lumineux (Sick Times, Nothing is real, Cold Earth). Au final cet album est un bel ovni supplémentaire chez BoC. On peut reprocher cependant des morceaux légèrement similaires (Split Your infinities, Come to dust). Pour le reste, il est vrai que l’on était conquis par avance, le duo à la musique barrée, déroutante et précise n’a plus rien à prouver de son talent… Julie Gold panda | Half of where you liVe Label : Ghostly International Iceberg TV Show Compilation | the indigo meadow | Label : Blue Horizon Ventures Avec son premier album Lucky Shiner et des morceaux tels que You, Snow & Taxis aussi emblématiques qu’entraînants, le panda doré réalisait une très belle entrée en matière. Il remet le couvert 3 ans après avec “Half of where you life”. Avec ce second opus, le beatmaker anglais nous offre un travail particulièrement abouti et une texture sonore complexe, pas accessible à tous dès la première écoute. On reconnaîtra l’influence de ces voyages à Sao Paulo notamment avec le premier extrait dévoilé Brazil où l’artiste nous sert une house métissée et progressive réjouissante. We works nights explore les sonorités indies, et My father in Hong Kong 1961 nous plonge dans l’univers oriental à la manière d’une BO de film. L’artiste lui même se dit influencé par le réalisateur nippon Takashi Miike. Dommage cependant que le morceau reste en surface. Quelques tracks manquent également de relief comme S950, une berceuse sans saveur. Mais oublions ces petites déceptions et constatons les richesses de cet album tel Enoshima, où des samples minimalistes rappellent ce que peut faire un autre beatmaker très doué : Shigeto, issu d’ailleurs de la même maison de disque. Tandis que, Junk City II, nourri de mélodies-carillons qui ont fait la renommée de Pantha du Prince, et Community, s’adapte clairement à l’écoute en club, d’autres morceaux invitent au voyage et au repos : The Most Liveable City, où une longue intro au cœur de la nature laisse place à un rythme saccadé et à des sonorités déstructurées. Entre exotisme et minimalisme, le producteur électro livre un travail d’orfèvre, un régal pour les amateurs du genre. Julie Réunir la crème de la crème du nouveau Rock français au sein d’une compilation explosive dans laquelle chaque groupe s’appliquera à composer le générique d’une série TV fictive qu’ils ont eux mêmes inventé, tel est le concept fou sorti tout droit des brillants cerveaux du collectif Iceberg. Si l’initiative est belle, la liste des invités l’est tout autant dans cette o collection où se côtoient grands noms qui n’ont quasiement plus rien à prouver (JC Satàn, Botibol, François & The Atlas Mountain, Lonely Walk) et nouveaux groupes talentueux (Rhume, Green Panthers, Mask...) Du pastich de TV show de super héros des années 60, à la série policière en passant par le mocumentary les fans de séries en tout genre seront servis par le panel d’ambiance proposée. Parallélement, la compilation fait preuve d’une grande éclectisme alliant, rock, noise, pop et ambiant avec toujours cette même constante qualitative. Générique TV oblige la durée des chansons n’excède que rarement les deux minutes mais le manque à gagner est largement compensé par une liste de pas moins de 28 artistes et groupes différents. Ce petit trésor est en écoute intégrale et en téléchargement à prix libre sur le bandcamp du collectif. Une initiative magnifique pour un résultat fabuleux. (http://iceberg1.bandcamp.com/ ) Barth www.zyvamusic.com | 21 j



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :