Zut ! n°8 déc10/jan-fév 2011
Zut ! n°8 déc10/jan-fév 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de déc10/jan-fév 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Chic Médias

  • Format : (200 x 260) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 43,7 Mo

  • Dans ce numéro : une sortie, un nouvel espace, un produit trendy, les sélections de la rédaction.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
SCÈNES Femmes d’intérieur Par Sylvia Dubost//Photo Christophe Urbain zut ! 56
En 2002, Régine Westenhoffer et Antje Schur forment à Strasbourg leur compagnie de danse : Dégadézo, ou cet inattendu qui surgit dans l’univers domestique. Huit ans plus tard, alors qu’elles créent leur premier spectacle jeune public, elles restent fidèles à leur univers. Portrait et parcours d’une compagnie à deux voix et quatre mains. Obtenir en ce moment un rendez-vous commun avec Régine Westenhoffer et Antje Schur n’est pas chose facile. La première, toute jeune maman, jongle entre vie privée et vie professionnelle, la deuxième, entre des répétitions à Strasbourg et une création à Paris avec une autre compagnie. Mais c’est bien ensemble qu’elles assurent la direction artistique de la compagnie qu’elles ont créée en 2002. Antje et Régine se sont rencontrées en 1998, lorsqu’elles intègrent la compagnie de Mark Tompkins, à l’occasion de la résidence du chorégraphe à Pôle Sud, résidence qui a marqué durablement et la ville et leur parcours personnel. « Il nous a demandé deux années de notre vie, raconte Antje. Au départ, il cherchait huit personnes pour la création du premier spectacle. Au bout de ces six mois, il voulait continuer avec nous. Tout le monde est resté. » « Avec lui, nous avons appris beaucoup de choses, poursuit Régine, notamment l’autonomie. » Avant leur rencontre avec Tompkins, aucune n’était danseuse professionnelle… L’Alsacienne Régine a suivi une formation de comédienne, et l’Allemande Antje était encore étudiante aux Beaux-arts de Dresde. Leur désir de travailler ensemble n’est pourtant pas né durant ces deux années de travail intense, mais un peu plus tard. Antje se lance en 2001 dans un duo, intitulé Dégadézo, avec Eckhardt Müller, pour lequel Régine joue le regard extérieur. Il devient assez vite clair qu’une compagnie est en gestation (avec un quatrième acolyte, le créateur sonore Xavier Fassion) et que la direction artistique sera assurée par les deux filles. « Nous avons découvert que nous partagions un même intérêt pour l’univers domestique, les objets et les gestes quotidiens. » Naturellement nommée Dégadézo, son lieu de travail favori devient la galerie Stimultania, encore installée rue Sainte-Hélène, dont l’espace non-conventionnel permet toutes les expérimentations. Elle y développe un travail où le geste compte plus que la danse pure, où les arts visuels et la création sonore tiennent une grande place. Comme souvent, après l’underground vient l’institution. À la sortie d’un de leurs spectacles, Casa limite, Mathieu Jocelyn, directeur de l’Atelier du Rhin à Colmar, les invite en résidence… pour trois ans, de 2004 à 2007. Et cette fois, c’est à elles que revient toute l’organisation du projet. « On nous a missionné pour beaucoup de choses, explique Régine, des ateliers dans les quartiers, des stages. On avait un lieu de travail, le personnel travaillait pour nous : cela nous a permis de nous structurer. Pour une jeune compagnie, c’est très important. » Cette deuxième résidence a beaucoup orienté la manière de travailler de la compagnie, qui a pris de la bouteille. Le travail avec les étudiants (en arts du spectacles, aux arts décoratifs ou au TNS) et en direction des publics fait partie intégrante de l’activité de la compagnie. Le prochain spectacle sera ainsi accompagné d’une petite forme, en tournée dans les écoles de la région, « pour préparer les enfants à voir la grande forme ». Et la grande forme, bien qu’à destination du grand public, s’inscrit dans le droit fil des précédentes. Pour Romane en bateau entre une chaise et un mot, Antje et Régine se sont appuyées sur les dessins d’une artiste allemande inconnue en France : Romane Holderried Kaesdorf (1922-2007). Des œuvres d’une liberté étonnante, entre absurde et art brut, où des femmes, souvent par deux, se confrontent à leur espace domestique et aux objets qui le peuplent… Romane en bateau entre une chaise et un mot Du 11 au 15 janvier au TJP-Grande scène 03 88 35 70 10 – www.theatre-jeune-public.com Du 14 au 16 mars à Pôle Sud 03 88 39 23 40 – www.pole-sud.fr Reprise d’Opus Null, d’après le poème de Jean Arp, du 5 au 10 avril au Taps-Gare 03 88 34 10 36 57 zut !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 1Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 2-3Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 4-5Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 6-7Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 8-9Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 10-11Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 12-13Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 14-15Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 16-17Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 18-19Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 20-21Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 22-23Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 24-25Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 26-27Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 28-29Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 30-31Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 32-33Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 34-35Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 36-37Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 38-39Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 40-41Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 42-43Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 44-45Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 46-47Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 48-49Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 50-51Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 52-53Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 54-55Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 56-57Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 58-59Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 60-61Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 62-63Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 64-65Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 66-67Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 68-69Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 70-71Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 72-73Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 74-75Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 76-77Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 78-79Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 80-81Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 82-83Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 84-85Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 86-87Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 88-89Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 90-91Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 92-93Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 94-95Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 96-97Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 98-99Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 100-101Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 102-103Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 104-105Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 106-107Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 108-109Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 110-111Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 112-113Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 114-115Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 116-117Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 118-119Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 120-121Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 122-123Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 124-125Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 126-127Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 128-129Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 130-131Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 132-133Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 134-135Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 136-137Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 138-139Zut ! numéro 8 déc10/jan-fév 2011 Page 140