Zut ! n°7 sep/oct/nov 2010
Zut ! n°7 sep/oct/nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de sep/oct/nov 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Chic Médias

  • Format : (200 x 260) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 40,2 Mo

  • Dans ce numéro : au pays des tue-l'amour.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
ILLUSTRATION À la sortie des Arts Décoratifs de Strasbourg, les illustrateurs désireux de vivre de leurs dessins se tournent le plus souvent vers deux secteurs de l’édition : la bande dessinée et le livre jeunesse. Anne Laval et Violaine Leroy, diplômées en 2005 avec Dominique Mermoux, ont opté pour le second. À eux trois, ils fondent le collectif « à géométrie variable » les Rhubarbus en 2006. Les fondateurs, bientôt les deux seules filles, organisent des expositions en faisant appel à d’autres illustrateurs, la plupart issus des mêmes années aux Arts Décos – ne pas y voir un critère de sélection –, avec comme objectif de les « faire sortir de leurs ateliers » et de leur permettre de partir à la rencontre d’auteurs, dont certains sollicités dans leur réseau d’amis ou parmi ceux avec qui elles ont déjà travaillé chez les éditeurs jeunesse. Avec Si on l’ouvrait, exposition à la BMS Centre-ville en 2007, où les auteurs réagissaient aux images produites par les dessinateurs, il devenait évident que ce type de travail pouvait permettre d’échapper aux formes et aux commandes les plus convenues de certains éditeurs. « Après avoir montré des images d’un projet qui se situait dans un univers de jungle, je n’ai plus eu que des propositions de livres en rapport avec la jungle ou la savane », s’amuse Violaine. Manque d’imagination de la part des directeurs de collection, voire de volonté face à la pression du marketing qui cherche des solutions faciles et un risque minimum. « On a même dit à l’un de nos illustrateurs que son boulot était super, mais certainement trop difficile à vendre. On lui a donc suggérer d’essayer autre chose. » La seconde exposition Cadavres Exquis montée en 2008 à la même médiathèque et à l’Artichaut, complique les choses avec un dessin qui inspire un texte qui inspire un dessin qui… Vu le côté un peu figé de Si on l’ouvrait, la forme a été repensée avec le concours d’une scénographe. « Mais ça a été très lourd à gérer et posait également des problèmes de logistique pour proposer l’expo ailleurs. » zut ! 64 Cinémas cinémas C’est bien d’illustration qu’on parle, envisagée hors des « sentiers battus » par les Rhubarbus, un collectif qui expose ses affiches de cinéma imaginaires à l’Artichaut. Par Fabien Texier La troisième exposition, Mon cinéma, est donc plus légère et les textes ont été réunis dans un livret. Scénario, synopsis, jaquettes de DVD et critiques de films imaginaires fournis par les auteurs ont donc servi de base à la création d’affiches sérigraphiées par les illustrateurs. Un exercice qui sort les dessinateurs de leurs habitudes : « Amélie Dufour et Claire Frossard, dont on voit beaucoup le travail en jeunesse, ont délibérément été confrontées à des genres comme le film de vampire ou de monstres à la Godzilla. » Pour d’autres, elles ont cherché les parentés d’univers, l’un des participants, Samuel Teller a d’ailleurs fourni un pdf d’affiches de (vrais) films illustrées. Violaine travaillant sur un « film de S.F. poétique », n’a guère trouvé d’inspiration dans les exemples réels « des effets 3D sur les films récents, des aliens des années cinquante-soixante, à part 2001, rien qui puisse me servir. » En revanche, Ariane Pinel semble avoir beaucoup trituré l’iconographie pour Une femme avec une femme qu’on jurerait sorti de la fin 70’s, début 80’s. Même si elles avouent avoir triché avec les contraintes, puisque les crédits des films sont réduits à la portion congrue sur leurs dessins, Mon cinéma renoue aussi avec une tradition de l’affiche de cinéma illustrée, tombée en déshérence à quelques exception près : comme Floc’h (Woody Allen, Resnais), ou un timide revival avec Debeurme et Blain sollicités par Doillon et Amalric. Avec une belle symbiose entre le processus de création original et la forme finale particulièrement adaptée à l’exposition, les Rhubarbus ont réussi à sortir des « sentiers battus ». Mon cinéma, exposition jusqu’au 15 octobre à l’Artichaut, 56 Grand Rue affiches sérigraphiées en vente http://rhubarbu.over-blog.fr/
111111Em Un Nlm aansrnel CnronCi... TROIE MO1 65 zut !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 1Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 2-3Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 4-5Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 6-7Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 8-9Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 10-11Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 12-13Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 14-15Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 16-17Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 18-19Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 20-21Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 22-23Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 24-25Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 26-27Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 28-29Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 30-31Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 32-33Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 34-35Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 36-37Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 38-39Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 40-41Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 42-43Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 44-45Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 46-47Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 48-49Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 50-51Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 52-53Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 54-55Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 56-57Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 58-59Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 60-61Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 62-63Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 64-65Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 66-67Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 68-69Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 70-71Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 72-73Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 74-75Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 76-77Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 78-79Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 80-81Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 82-83Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 84-85Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 86-87Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 88-89Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 90-91Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 92-93Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 94-95Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 96-97Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 98-99Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 100-101Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 102-103Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 104-105Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 106-107Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 108-109Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 110-111Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 112-113Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 114-115Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 116-117Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 118-119Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 120-121Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 122-123Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 124-125Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 126-127Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 128-129Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 130-131Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 132-133Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 134-135Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 136-137Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 138-139Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 140-141Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 142-143Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 144-145Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 146-147Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 148-149Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 150-151Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 152-153Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 154-155Zut ! numéro 7 sep/oct/nov 2010 Page 156