Zut ! n°5 mar/avr/mai 2010
Zut ! n°5 mar/avr/mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mar/avr/mai 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Chic Médias

  • Format : (200 x 260) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 93,0 Mo

  • Dans ce numéro : chronique au pays des sex toys.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 134 - 135  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
134 135
L’étoile noire o Portrait//Par Fabrice Voné//Photo DR Entre devenir prêtre, son rêve d’enfant, et se voir nommer ministre, un fantasme de Sarkozy, c’est sur les terrains de football que Lilian Thuram s’est longtemps mis au service des autres. Un jour, il restera de Lilian Thuram ce doublé inédit et inespéré contre la Croatie (2-1) en demi-finale de la Coupe du Monde 1998. Avec culot et panache, il s’était alors racheté de sa boulette qui avait permis à Davor Suker d’ouvrir la marque. « Je pense qu’à ma mort, on diffusera les images de mes deux buts en boucle », répète souvent l’intéressé. Mais la contribution la plus visible du recordman des sélections chez les Bleus (132) au ballon rond ne saurait cacher le chemin, parfois tortueux, qui le mena au sommet. « Je n’ai jamais été le meilleur », se souvient l’ancien pensionnaire du centre de formation de l’AS Monaco. En Principauté, Arsène Wenger est l’un des seuls à croire au potentiel de ce joueur longiligne, repéré à Fontainebleau quelques années après son arrivée en métropole à l’âge de 9 ans. Au centre d’entraînement de La Turbie, Thuram compense par sa force mentale exceptionnelle tout en affolant l’ordinateur où s’affichent les « stats » des joueurs. Sur l’écran, le Guadeloupéen est au même niveau que George Weah, Ballon d’Or en 1995. Mais sur le terrain, les données se brouillent et les bourdes s’accumulent pour le jeune défenseur. Malgré tout, Wenger lui maintient sa confiance. « Tous les joueurs ont besoin que l’on croit en eux, surtout quand cela ne va pas », estime le technicien alsacien (*) qui veut bien endosser le costume de « guide ». Ainsi, celui dont la vie a été marquée par l’absence de père va s’affirmer avec son immense caractère, sa capacité à répondre aux duels et sa grande intelligence de jeu. « La vraie fierté, c’est d’avoir fait le maximum avec le talent que vous avez. Et, à ce niveau, il y a peu de joueurs qui peuvent s’estimer aussi fiers que Lilian », reconnaît aujourd’hui Wenger. En 1996, Thuram rejoint l’Italie, destination à la mode pour les joueurs français. Avec Parme, il va enrichir son palmarès aux côtés de Fabio Cannavaro. Mais outre les titres, Thuram doit aussi composer avec les cris de singe et les sifflets dans certains stades transalpins. « C’est à ce moment que la question noire deviendra zut ! 134 l’histoire de ma vie », situe l’auteur de Mes étoiles noires. En 2001, alors au plus haut de sa valeur marchande, le champion du monde et d’Europe s’engage avec la Juventus moyennant 30 millions d’euros. La rétrogradation en Série B de la Vieille dame, consécutive au « Moggiopoli » et des matches truqués, pousse le Guadeloupéen à signer au Barça en 2006. En Catalogne, « Tutu » commence à faire banquette. C’est le début de la fin pour l’un des principaux relais sur le terrain de Raymond Domenech qui, un an plus tôt, avait réussi à le faire revenir en sélection. Sous le maillot tricolore, il livra encore quelques-uns de ses plus beaux combats. Comme lors de la demi-finale du Mondial 2006 face au Portugal de Cristiano Ronaldo où il endigua toutes les vagues de l’adversaire permettant aux Bleus de se hisser en finale. « Dans certaines équipes, certains joueurs ne font pas l’effort d’être à la disposition des autres. Une grande équipe est composée de joueurs capables de s’oublier pour l’autre. C’est le plus difficile dans le football, car nous avons des ego très fort », analysait alors celui qui forme avec William Gallas un rempart infranchissable devant Fabien Barthez. Mais son souci d’épauler en permanence ses partenaires et de protéger son camp ne résistera pas durant l’Euro 2008. Physiquement largué sur le terrain et dans un groupe tricolore miné par les conflits générationnels, le défenseur rend les armes à la veille du dernier match face à l’Italie. Quelques semaines plus tard, le médecin du Paris Saint-Germain, où il espérait terminer sa carrière avec Claude Makelele, lui diagnostique une hypertrophie cardiaque. Lilian Thuram est déclaré inapte au football. (*) Les citations d’Arsène Wenger sont extraites du documentaire Thuram réalisé par Thierry Demaizière et Alain Teurlai
BTS DESIGN DE M DE restauration et épicerie authentiques Ceci sont des produits du terroir Parce que l’on mange aussi avec les yeux Galerie Revelatio, 3 allée de l’Economie - 67370 Wiwersheim/Kochersberg du mardi au samedi 03.88.16.18.96 Textile et Environnement Jption Mode Devenez styliste et accédez a l'univers de la mode PsrelSL RC 14, rue Sellénick 67083 STRASBOURG Cedex Tél. 0 ; 88 76 74 76 Fax 03 88 76 74 74 strasbo urg@ ort.asso.fr www.strasbourg, 0rt.asso.fr Etabllssement sous contrat d'association avec l'Etat Ce BTS forme en deux ans des professionnels de la création dans le monde de la mode, du textile et de l'environnement. L'option Mode forme des stylistes qui travailleront dans le prêt-à-porter, la haute couture ou le stylisme industriel. Les futurs techniciens seront chargés de déterminer le style d'une collection en définissant la ligne, les matières et les coloris, tout en travaillant en relation avec d'autres services. Polyvalents et créatifs, ils pourront également réaliser une ligne de textiles, d'accessoires ou d'objets de décoration. s



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 1Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 2-3Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 4-5Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 6-7Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 8-9Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 10-11Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 12-13Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 14-15Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 16-17Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 18-19Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 20-21Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 22-23Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 24-25Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 26-27Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 28-29Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 30-31Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 32-33Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 34-35Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 36-37Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 38-39Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 40-41Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 42-43Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 44-45Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 46-47Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 48-49Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 50-51Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 52-53Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 54-55Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 56-57Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 58-59Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 60-61Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 62-63Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 64-65Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 66-67Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 68-69Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 70-71Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 72-73Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 74-75Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 76-77Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 78-79Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 80-81Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 82-83Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 84-85Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 86-87Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 88-89Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 90-91Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 92-93Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 94-95Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 96-97Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 98-99Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 100-101Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 102-103Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 104-105Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 106-107Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 108-109Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 110-111Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 112-113Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 114-115Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 116-117Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 118-119Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 120-121Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 122-123Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 124-125Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 126-127Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 128-129Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 130-131Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 132-133Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 134-135Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 136-137Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 138-139Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 140-141Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 142-143Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 144-145Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 146-147Zut ! numéro 5 mar/avr/mai 2010 Page 148