Zut ! n°2 jun/jui/aoû 2009
Zut ! n°2 jun/jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de jun/jui/aoû 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Chic Médias

  • Format : (200 x 260) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 26 Mo

  • Dans ce numéro : chronique au pays des yogis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
CULTURE ZUT ! The Feeling of Love & Lauter Les anormaux de la Triple Alliance et le cavalier solitaire de Herzfeld aux Eurockéennes. Bon ce n’est heureusement pas un vrai duo : ils ne jouent pas le même jour. En revanche ces Strasbourgeois ouvrent respectivement le vendredi (où l’on verra aussi l’immense King Khan vendredi) et le samedi à la Loggia et sur la plage. Pour certains il s’agira des meilleurs concerts garage-punk/folk sombre du WE, les autres trouveront une grosse pierre à s’attacher au cou avant de se jeter dans le lac du Malsaucy. (F.T.) Les 3 et 4 juillet aux Eurockéennes de Belfort - www.eurockeennes.fr www.myspace.com/_lauter www.myspace.com/thefeelingoflove Visuel : The Feeling of Love FALSTAFF zut ! 50 Foul Rain La Chaufferie invite le Néerlandais Paul van der Eerden et ses dessins polymorphes. Avec son stylo bille et ses crayons de couleur, il explore les thèmes de la solitude, la détresse, la peur, la violence et la « lutte des sexes » sur des papiers de toute sorte et de préférence de petit format. Van der Eerden s’empare de registres et de références aussi variés que l’art tribal, la BD, la création spontanée, le graffiti, qu’il pousse dans leurs retranchements, et préfère se positionner à l’écart de la scène artistique qu’il trouve trop académique. Un artiste résolument à part. (S.D.) Du 19 juin au 7 octobre à La Chaufferie à Strasbourg www.esad-stg.org Pour sa dernière production programmée à l’Opéra du Rhin avant son départ, le directeur Nicholas Snowman propose une reprise du dernier opéra de Verdi, déjà présenté en 2004. Falstaff, dans la version mise en scène par Giorgio Barbero Corsetti, mêle opéra, théâtre et vidéo. Cette farce confisquée à Shakespeare, avec son Don Juan roulé dans la farine, est tirée d’un côté plus mélancolique, et jouée dans des décors inspirés par les premiers Fellini des années 50. (F.T.) Du 20 au 28 juin à l’Opéra National du Rhin - 03 88 75 48 96 - www.operanationaldurhin.fr Ardouvin - Géraud C’est quoi ce bazar ? Sélestat invite deux artistes à investir le Frac et la chapelle Saint- Quirin, et voilà qu’ils encombrent tout avec leurs installations… Des installations qui pourraient presque se ressembler dans la forme : au Frac Alsace, Pierre Ardouvin monte une caravane sur un tas de bois ; à la chapelle, YannGéraud dresse une barricade de sculptures, des maquettes de volcans et un genre de campement romain. Mais dans le fond, elles découlent de deux processus complètement différents : le premier ravive avec humour nos souvenirs, remords et regrets communs, en l’occurrence ceux de vacances et les catastrophes estivales, le deuxième matérialise plutôt un concept et une pensée, voire même plusieurs, pour un travail plus directement politiques et engagés que celui d’Ardouvin. YannGéraud, par ailleurs proche des Bad Beuys Entertainment, qui exposent actuellement au CEAAC à Strasbourg, lire page XX, est plutôt dans la spéculation, Ardouvin dans un rapport plus immédiat, plus narraatif mais parfois tout aussi cruel, au spectateur. (S.D.) Pierre Ardouvin, du 13 juin au 23 août au Frac Alsace à Sélestat YannGéraud, du 13 juin au 16 août à la chapelle Saint-Quirin à Sélestat
CULTURE ZUT ! ÉTÉ COUR ÉTÉ JARDIN Les spectacles de l’été sont de retour à Strasbourg avec les Taps. Ils se répartissent sur deux salles : musique au Scala, jeune public au Gare. Cette nouvelle saison est consacrée à une large palette de spectacles de la région : le théâtre de marionnettes succèdera à la musique bulgare, les textes de Boris Vian croiseront les mélodies de Schubert, les contes persans ou africains vogueront aux côtés des rythmes brésiliens… Quelques exemples parmi bien d’autres : Transcabaret le 4 août au Scala, un spectacle musical et théâtral de Pascal Holtzer qui convoque pêle-mêle : Kurt Weill, Cocteau, Mozart, Aperghis, Poulenc, Arletty… Le 18, Maliétes fait entendre sa musique de Grèce et de Turquie, accompagné d’une création vidéo de Frank Mahmoudian et du collectif Difraact. Côté Taps, le 21 juillet Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu, un spectacle en forme de boîte magique par la compagnie sur une musique de Weepers Circus. (F.T.) Du 18 juillet au 29 août à Strasbourg 03 88 23 84 65 www.strasbourg.eu Big Bang De tout temps, Strasbourg s’est positionné comme l’une des places fortes des musiques électro-acoustiques. Les deux soirées Big Bang 09 organisées par Audiorama et Traces, en accord avec des structures très actives dans le domaine, Elektramusic et IntraMusiques, confirment ce statut. Au programme, cinq pièces jouées par une dizaine d’artistes, dont les compositeurs strasbourgeois Gualtiero Dazzi, Paul Clouvel et Bruno de Chénerilles, ainsi que le percussionniste Fritz Hauser, dans le cadre de concerts multimédia, avec dispositifs sonores et projections vidéo spatialisées. (E.A.) Les 19 et 20 juin, au Hall des Chars à Strasbourg (Friche Laiterie) 03 88 45 39 91 – www.audiorama.org Photo : Marie-Anne Bacquet Couleurs contes Souvenez-vous (si vous étiez là). 1990 : Jean Leloup, l’Amérique pas encore supertriomphante, l’espoir d’un monde plus juste à l’Est. C’est un peu l’histoire du Loup Gris et le Petit Chaperon Rouge du Russe Gari Bardin (La Nounou et les Pirates), fable politique et musicale et pâte à modeler résolument optimiste après la chute du Mur. À côté de ce bijou de 26 minutes, témoin d’un court dégel historique, le programme Couleurs Contes propose le mardi des films d’animation aussi pour les enfants. (F.T.) Le 7 juillet à la maison de l’image à Strasbourg, 31, rue Kageneck - www.videolesbeauxjours.org Nina Hagen Ça remonte à loin, mais on se souvient qu’elle fait partie de ces artistes qui ont été expulsés d’Allemagne de l’Est. Ingérable, on se souvient également de sa démonstration de masturbation féminine à la télévision : « Sans la jouissance, la vie est un enfer ! », affirmait-elle alors à juste titre, devant un parterre médusé. Nina Hagen reste insaisissable. Loin d’être assagie, cette égérie délurée demeure la figure punk par excellence, prête à toutes les outrances. Sa venue à Colmar est l’occasion de renouer avec un public qui lui est resté fidèle. (E.A.) Le 13 août à la Foire aux Vins de Colmar 03 90 50 50 50 – www.colmar-expo.fr 51 zut !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 1Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 2-3Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 4-5Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 6-7Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 8-9Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 10-11Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 12-13Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 14-15Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 16-17Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 18-19Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 20-21Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 22-23Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 24-25Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 26-27Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 28-29Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 30-31Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 32-33Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 34-35Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 36-37Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 38-39Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 40-41Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 42-43Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 44-45Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 46-47Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 48-49Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 50-51Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 52-53Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 54-55Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 56-57Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 58-59Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 60-61Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 62-63Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 64-65Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 66-67Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 68-69Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 70-71Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 72-73Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 74-75Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 76-77Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 78-79Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 80-81Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 82-83Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 84-85Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 86-87Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 88-89Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 90-91Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 92-93Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 94-95Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 96-97Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 98-99Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 100-101Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 102-103Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 104-105Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 106-107Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 108-109Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 110-111Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 112-113Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 114-115Zut ! numéro 2 jun/jui/aoû 2009 Page 116