Zoom Japon n°48 mars 2015
Zoom Japon n°48 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Ilfunet

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : Japon - France... un esprit bien partagé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ZOOM GOURMAND I EXPÉRIENCE Les samouraïs ont faim Depuis qu’elle a repris son travail, MAEDA Haruyo se fait plaisir en découvrant de bons restaurants à midi. La pause déjeuner apparaît comme un moment privilégié dans la journée d’un salaryman (salarié ou cadre d’entreprise au Japon). Mon mari ne me démentira pas. Le quartier résidentiel où se situe son bureau ne comportant pas de restaurants, il part tous les matins travailler avec son bentô. Contrairement à lui, je ne travaille seulement que deux jours par semaine au centre d’Ôsaka et peux ainsi essayer différents restaurants. Trouver une bonne adresse pour déjeuner reste chaque midi très excitant et me permet de trouver de nouvelles idées pour concocter les repas du soir. Voici quelques exemples de mes aventures gastronomiques du midi : (1) Menu Croquettes de pomme de terre 800 yens (2) Menu Curry au bœuf avec salade 1000 yens (3) Gobôten Udon 620 yens (4) Menu Poisson vapeur 700 yens (5) Menu Soba avec Seiro mushi gohan 850 yens (6) Menu Oya-meshi 720 yens Le choix du “menu” dans un restaurant, et non à la carte, reste très avantageux pour un salaryman. Pour le prix d’un plat principal, auquel il rajoute 100 à 200 yens, il peut bénéficier d’un repas complet : plat principal, bol de riz, soupe miso et petite assiette de condiments. Le menu revient ainsi en moyenne à 800 yens (5 euros environ). C’est le prix d’un sandwich jambon fromage à Paris ! Voici ces menus en détail : EEn optant pour le menu Croquettes de pomme de terre de ce restaurant, on aura un plat principal et deux assiettes de condiments servis au comptoir (riz et soupe miso à volonté). En option, on peut aussi commander un œuf cru pour faire “TKG”. De quoi s’agit-il ? C’est un mot forgé récemment dans la société nippone. J’ai appris sa signification après mon retour au Japon. C’est l’abréviation de Tamago (œuf) Kake (verser) Gohan (riz). Il s’agit de “Bol de riz avec œuf cru”. La recette est simple. On prend un œuf bien frais, on le casse dans un récipient, on y ajoute un trait de sauce de soja et on bat bien l’ensemble avec les baguettes. On verse cette mixture sur le riz préalablement préparé dans un bol. Le plat se déguste ensuite mélangé ou non mélangé. Ce “TKG” est très réputé au Japon. Il est souvent servi au petit-déjeuner dans les ryokan (auberges japonaises). Il existe même une sauce spéciale TKG à la place de la sauce de soja ! Le curry est aussi très populaire. Comme ce restaurant est géré en parallèle par une boucherie, tous les plats s’accompagnent d’une viande de qua- lité garantie! On mange également assez souvent des nouilles au déjeuner. Ôsaka est un lieu privilégié pour les gourmands. On y trouve des plats de toutes les régions du Japon. On peut par exemple y goûter la spécialité de Fukuoka, le Gobôten Udon, plat copieux mais simple à cuisiner. Chaque restaurant a sa propre façon de le préparer, mais de manière générale on associe des tempura de gobô (beignet de bardanes) à un plat d’udon. On a sinon souvent l’habitude de mêler les sucres lents, de manger des nouilles avec du riz, surtout dans la région du Kansai ! On trouve par exemple les soba (nouilles au sarrasin) avec Seiro mushi gohan (riz assaisonné vapeur) ou Udon avec Oyameshi (riz et tempura de poulet), etc…Il existe aussi Oya-ko-meshi : Oya (parents) pour le poulet, ko (enfant) pour l’œuf, et meshi (repas) pour le riz. Ce menu Udon & Oya-meshi me plaît beaucoup. J’en mange 2 à 3 fois par mois ! Pas facile de trouver des restaurants avec un bon rapport qualité prix, mais on y parvient quand même ! Source de plaisir et d’une alimentation bien équilibrée, ces déjeuners nous aident à supporter les longues journées de travail de cette société japonaise (10 à 15 h/j., 5 à 6 j/sem.). Voilà pourquoi on les appelle les “Salaryman lunch” ! MAEDA HARUYO `-)`z06--bh, &IV cif KOTTERI RAMEN J7.1 NARITAKE 11h30-15h / 18h30-22h Fer 31 rue des Petits-Champs 75 gar V MATSUDA Spéciacté Sushi, Sashimi Ckirashi 14£ (midi) 19 rue St-Roch 1' Paris - M°Tuileries 01 42 60 28 38 12h-14h30 / 19h-22h30 Fermé le dimanche 20 ZOOM JAPON numéro 48 mars 2015 41114.?;‘, Tempura + soba = Tenzaru • Restaurant • 1 SARA Sur place et à emporter/ 12h00 - 14h30 & 18h30 - 22h00 8 rue de Ventadour 75001 Paris / Tel : 01 42 60 63 65 le roi de l'okonomiyaki Iles fameuses crêpes japonaises) 11 bis Rue Sainte-Anne 75001 Paris fermé le dimanche • Pains et spécialités japonaises 16 rue Sainte Anne 75001 Paris 7h30 - 20h30 (fermé dimanche) MarbréAzuki Mamba Artisan Boulanger Pâtissier
ZOOM GOURMAND L A RECETTE DE HARUYO Gobôten udon (Udon aux beignets de bardanes ) FINE CUISINE DU JAPON TEPPAN-YAKI Resumer" AZARU Sup,leadons du chef 0 OVERT Olrn.nch■ Sar PoWi Or Drew p' 7714`]•. a#ucr HdqrY'u - Taiab de I,4alnbFa a la planet's. at[4Mpbgae de eeaaih. de rbjuenOeS 3 rue André-Il*ZET 75,006 TOI 01 46 33 72 05 M Odéon Le s écialiste du UDON KSNITORAYA 5&1 RueVilledo~ 75001 Paris TéI. 01 47 03 33 65 kunitoraya.com Haruyo nous a reproduit le Goboten Udon qu’elle a découvert lors de son salaryman lunch. Pour préparer vousmême des nouilles udon, retrouvez sa recette dans le numéro précédent de Zoom Japon. PRÉPARATION Gobôten 1 - Eplucher la bardane puis la couper comme on taille un crayon. Laisser tremper dans l'eau froide pendant 10 min. 2 - Mélanger la farine de tempura avec l’eau puis ajouter les bardanes égouttées. 3 - Frire dans une huile chauffée à 180 degrés pendant 2 min de chaque côté. Bouillon 1 - Faire chauffer de l'eau avec le konbu. 2 - Juste avant ébullition, enlever le konbu. 3 - Faire bouillir ce dernier, puis attendre et ajouter le katsuobushi. Laisser infuser pendant environ 5 min puis passer à l’étamine. 4 - Assaisonner avec la sauce de soja, le mirin et le sel. A la fin Mettre des nouilles udon dans un bol, ajouter la soupe bien chaude puis disposer le tempura de gobô. Bon appétit !! INGRÉDIENTS (pour 1 personne) 400 ml de dashi jiru (bouillon) préparé avec 450 ml d’eau 5 cm d’algue konbu 10 g de katsuobushi (bonite séchée et râpée) 1 cuillère à soupe de sauce de soja 1/2 cuillère à soupe de mirin (liqueur de riz) Un peu de sel 1/2 cuillère à soupe de gobô (bardane) 25 g de farine de tempura 35 ml d’eau CONSEILS - Vous pouvez trouver des gobô dans des supermarchés ou bien dans des magasins BIO. Sinon les gôbo peuvent se remplacer par des salsifis. - On peut acheter le sachet de soupe d’udon en granule dans des épiceries japonaises. Restaurant Kintaro Depuis 1990 Râmen, soba, udon, curry... Service continu de 11h3o à 22h (fermé le dimanche) Si 24 rue Saint Augustin 75002 Paris • Tél.: 01 47 42 1314 OGOURÀ fermé Sushi & Roll pui1i75 20, Rue de la Michodière 2e PARIS - Tél: 01 47 42 77 79 r A TRAITEUR - EPICERIE JAPONAIS DEPUIS 1991 BENTO 30 sur place & à emporter Y LIVRAISON POSSIBLE r e - nto en France Tous les jours de 10h à 22h (dimanche jusqu'à 21h) 46 r. Ste Anne 2e Paris Tél :0142860222 Fax :014020 0567 • Toutes sortes de râmen 7€-10,50€ • Yakisoba 8€-10,50€ * 4 • Gyôza, etc. 7 rue Ste-Anne 75001 Paris Tél : 01 40 15 96 90 12h-14h45 / 18h-22h (7/7j) japCnAcxise frsme- d~1 w w1N.soci- SL}# ki.f Magasin à Lyon 37, Av. Lacassagne 69003 Lyon Tel :09 80 82 97 52 Email : contact~satsuki.fr alimentation thé et saké vaisselle bentos livres encens accessoires 11. 1114 Râmen - Gyôza - Donburi J w* it Restaurant japonais Hokkaido 14, rue Chabanais 75002 Paris TéI:01 42 60 50 95 /11h30-22h30 mars 2015 numéro 48 ZOOM JAPON 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :